La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Le Pôle Métropolitain du Sillon Lorrain

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Le Pôle Métropolitain du Sillon Lorrain"— Transcription de la présentation:

1 Le Pôle Métropolitain du Sillon Lorrain
Intervention de Monsieur Louis-François REITZ Directeur Général Délégué Métropole et Prospective Ville de METZ 1

2 ission Métropole et Prospective
Le Sillon Lorrain A la suite de différents CIAT qui se sont déroulés depuis 1990 et en particulier lors du CIAT de Mende du 12 juillet 1993, l'Etat a souhaité donner un nouvel essor à la politique d'aménagement du territoire et établi la nécessité de disposer sur le territoire national de métropoles susceptibles de se positionner au niveau international dont la métropole Nancy-Metz. 30 juin 1998: Première réunion sur l’axe métropolitain Thionville-Metz-Nancy-Epinal à METZ 10 juin 1999: Déclaration commune fondatrice avec le Conseil Régional de Lorraine Mars 2000: Adoption et délibération des 4 communes et de la CUGN pour la constitution et la participation au réseau de Villes du Sillon Lorrain Décembre 2004: appel à coopération métropolitaine de la Datar. Déclaration d’intention du Sillon Lorrain. 2011: La réforme territoriale crée le statut de Pôle Métropolitain (syndicat mixte d’EPCI). Les statuts du Pôle Métropolitain du Sillon Lorrain sont soumis à délibération des EPCI (Juillet-septembre 2011). ission Métropole et Prospective

3 > Le processus de métropolisation
Le Sillon Lorrain : Thionville, Metz, Nancy et Epinal et leurs EPCI respectifs Une dynamique de rapprochement des villes et de leurs agglomérations engagée depuis plus de 10 ans CONSTAT : Un besoin de visibilité et de reconnaissance du territoire Une impérieuse nécessité d’accroître l’attractivité du territoire Un espace lorrain fortement concurrencé au Nord par des agglomérations puissantes au sein de la Grande Région (Luxembourg, Sarrebruck, Trèves) Initiée en 1998, concrétisée en par un statut associatif qui permet de créer un espace de dialogue pérenne entre les collectivités membres Parution d’un atlas du territoire en 2005 Plusieurs années d’échanges, de promotion et de communication commune, le Sillon Lorrain est devenu un acteur incontournable de l’aménagement du territoire lorrain L’association du Sillon Lorrain est une structure de réflexion, d’impulsion et de coordination : Une Présidence tournante annuelle Un Bureau composé des 4 Présidents des intercommunalités et des 4 Maires Une animation technique par les agences d’Urbanisme de Metz et Nancy Composé des 4 villes et agglomérations , le réseau s’est structuré il y a 10 ans conscient d’une réalité géographique et économique commune. Cette démarche s’est engagée sur 1 double constat : 1 besoin d’accroître la lisibilité du territoire entre Paris et Strasbourg + 1 prise de conscience qu’ à plusieurs on est plus fort pour renforcer l’attractivité du territoire Pour la première fois, l’association permet un espace de dialogue permanent entre les élus des collectivités membres Ce sont donc plusieurs années d’échanges, de communication, et de présence commune sur des salons qui ont fait du SL un acteur incontournable de l’aménagement régional, et ce bien avant sa constitution en association 1 atlas est venu concrétiser ces années d’échanges en 2005. Aujourd’hui, le SL est structuré en association. C’est une structure de réflexion, d’impulsion et de coordination. C’est une présidence tournante, un bureau et une animation technique 3

4 > Le Sillon Lorrain, une réalité territoriale
Des chiffres clés Un espace de vie Le Centre Hospitalier Régional Metz-Thionville emploie près de personnes Le Centre Hospitalier Régional Universitaire de Nancy, 19 000 personnes étudiants dont : en master ( bac+5) 4500 élèves ingénieurs 7000 étudiants étrangers 2000 doctorants 570 diplômes et formations 85 laboratoires de recherche 2149 chercheurs Un centre international d’Art Contemporain : le Centre Pompidou Metz Un opéra national Un orchestre philharmonique national Un centre Chorégraphique National 2 Centres Dramatiques nationaux 1 scènes des musiques actuelles 2 en projets 15 musées 16 grandes salles de spectacle 4

5 > Le Sillon Lorrain, quelques repères
Des chiffres clés Une économie dynamique emplois sur l’ensemble du Sillon Lorrain, soit plus de la moitié des emplois lorrains. ▪ près de 230 entreprises à capitaux étrangers (451 pour la Lorraine) qui emploient plus de personnes. Une vingtaine de pays est représentée, avec en tête l’Allemagne (près du tiers des entreprises) mais aussi les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et l’Italie ▪ cadres des fonctions métropolitaines concentrés dans les quatre aires urbaines (représentent plus de la moitié des CFM de Lorraine) 5

6 > 2005, une étape décisive : l’appel à coopération métropolitaine
> 2004 : appel à projet lancé par la DATAR : > Des collectivités qui s’organisent et se mobilisent > Le Sillon Lorrain reconnu parmi 15 autres métropoles lauréates en France > La mise en place d’une ingénierie métropolitaine spécifique au sein des Agences : 5 personnes au service du projet métropolitain : 3 personnes à 100 % 2 personnes à 50 % Des crédits FNADT spécifiques de 2005 à 2007 Un financement via les programmes partenariaux des agences Au sein de l’ADUAN et de l’AGURAM Pour comprendre comment le Sl s’est structuré, il est important de faire une rétrospective 2004 : appel à projet métropolitain lancé par la DATAR. Les collectivités du SL s’organisent, créent un statut associatif et répondent ensemble. SL lauréat parmi 15 autres métropoles en France. La plus proche = Sarrebrück Moselle Est avec laquelle des échanges se sont organisés En étant lauréat à l’appel, le sl s’engageait dans la réalisation d’un véritable projet de territoire. Pour mener à bien ce travail, une équipe d’ingénierie dédiée a été mise en place notamment au sein des agences : 2 personnes supplémentaires ont été recrutées à plein temps au sein des deux agences avec des crédits FNADT. En plus les agences ont mis à disposition 3 personnes supplémentaires. Avec des crédits via les programmes partenariaux des agences. Toutes ces personnes avaient en charge le secrétariat ( préparation des bureaux 1/ mois, préparation des AG….)+ animation réseau de villes ( préparation et gestion des ateliers de travail, réunion de restitution, entretiens auprès d’experts…. ) 6

7 UN PREMIER DOCUMENT FONDATEUR PERSPECTIVE METROPOLITAINE EN 2007
> 2005, une étape décisive : l’appel à coopération métropolitaine > : La mise en place d’une démarche partenariale : Des ateliers de travail : pôle service TGV, accessibilité, santé, enseignement supérieur, ouverture internationale Des conférences métropolitaines : 6 Conférences Métropolitaines depuis 2005 120 à 300 personnes mobilisées Acteurs du territoire et socioprofessionnels : Etat, Région, Départements, parlementaires, représentants des thématiques, EPCI, SCOTs UN PREMIER DOCUMENT FONDATEUR PERSPECTIVE METROPOLITAINE EN 2007 Sur les principes même des ateliers et des Conférences métropolitaines : De premiers ateliers de travail ont été menés sur la période qui a constitué une période expérimentale/ système de gouvernance mis en place Les ateliers ont concerné les thématiques suivantes : Aboutissement de ce travail est la création d’un premier document fondateur en 2007 : « Perspectives métropolitaines » qui expriment les ambitions politique des élus du SL et préfigure les différents rôles possibles pour le SL Ce premier document a constitué la première reconnaissance du réseau de villes par les partenaires. En plus du document, c’est la forte mobilisation des acteurs autour de ce projet qui lui a valu sa reconnaissance. En tout ce sont 6 CM menées depuis 2005 avec une forte mobilisation des acteurs : 120 à 300 personnes présentes 1 grande diversité dans la représentation : bien sûr toutes les personnes qui ont participé aux différentes thématiques, l’Etat, les CG, le CR, les parlementaires, les acteurs territoriaux, tels que représentant des SCOTS, des CODEV, des EPCI…. 7

8 > 2006, une nouvelle reconnaissance : le contrat de Projet Etat-Région
>Une co-signature du Contrat de Projet au côté de l’Etat et de la Région : Une contribution dès 2006 pour valoriser les projets d’essence métropolitaine aux côtés des agglomérations composant le Sillon Lorrain La mise en place d’un volet métropolitain spécifique au «fait métropolitain», au sein même du contrat de Projet Une enveloppe alloué de 34 millions d’euros : 17 millions pour l’Etat + 17 millions pour la Région Lorraine pour les 2 métropoles lauréates (Sillon Lorrain et Sarrebrück Moselle Est) Une programmation spécifique proposée aux services de l’Etat et la Région A ce jour, 25 dossiers déposés représentant un montant de 28 millions d’investissement, dans des domaines tels que le tourisme fluvial, les TIC, les musiques actuelles, la mise en réseau et numérisation des bibliothèques Une deuxième reconnaissance est venue marquée la « construction métropolitaine » = co-signature du contrat de projet au côté de l’Etat et la Région. Le Sillon Lorrain a veillé dès 2006 a être présent dans les négociations de ce document et a proposé une programmation spécifique Pour la première fois, un volet spécifique est dédié aux métropoles «  le volet métropolitain ». 34 millions d’euros répartis… A ce jour 25 dossiers ont été déposés pour un montant de 28 millions d’investissements dans les thématiques suivantes : 8

9 Un renforcement des coopérations, nécessaire en période d’austérité
> Depuis 2008, une accélération nécessaire du processus métropolitain Un renforcement des coopérations, nécessaire en période d’austérité La conjonction de plusieurs facteurs : A partir de 2008, installation de la nouvelle AG du Sillon Lorrain suite aux élections municipales Annonce des restructurations militaires en Lorraine Mission confiée au Préfet Hubert Blanc pour la création d’un Plan Grand Nord Est Février 2009 : adoption d’une motion en faveur de la construction d’un avenir commun métropolitain Parution du rapport Balladur qui prévoit la création de 11 métropoles Juin 2009 : demande d’un droit à l’expérimentation auprès de Monsieur le Président de la République pour une nouvelle forme de gouvernance : « la métropole multipolaire » L’expérience du Sillon Lorrain est citée comme exemplaire dans l’avant-projet de loi sur la réforme des collectivités territoriales A partir de 2008, la métropolisation franchi une nouvelle étape, et ce suite à un certain nombre d’annonces qui viennent impacter le territoire : restructuration militaire qui affecte plus particulièrement Metz, et l’ annonce de la création d’un plan grand nord confiée au préfet Hubert Blanc. Le SL se mobilise, et font paraître une motion remise au Président de la République en faveur d’un avenir commun métropolitain. Quelque temps après, parution du rapport Balladur avec 11 métropoles, ni Metz ni Nancy n’en fait partie… En juin 2009, le SL demande un droit à l’expérimentation, en plus de 11 métropoles soit reconnu le droit pour des agglomérations de coopérer sur des projets d’essence métropolitaine, sans continum urbain. Expérimentation d’une nouvelle forme de gouvernance = « la métropole multipolaire » Citée comme exemplaire dans l’avant projet de loi. 9

10 > 2009-2010 Elaboration d’un projet métropolitain participatif
8 ateliers thématiques sur : enseignement supérieur, santé, culture, tourisme, attractivité économique, infrastructures, TIC, Transfrontalier Chacun présidé par un Vice-président membre du Bureau Pilotage technique : collectivités et agences d’urbanisme Restitution des travaux d’ateliers en janvier 2010 6 ème Conférence Métropolitaine en juillet 2010 à Nancy 3 orientations stratégiques à fort enjeux : Performance-Innovation Identité-Créativité-Attractivité Réseaux-Mobilité-Fluidité Le sillon Lorrain accompagnateur, coordonnateur de démarches Suite au document perspective métropolitaine, qui constitue les prémices du Projet Métropolitain en 2007 , et eu égard à la nécessité de plus en plus accrue de faire reconnaître le territoire du SL dans sa globalité, le SL affiche de nouvelles ambitions à partir de 2009. Il s’agit désormais de se lancer dans la constitution d’un véritable « projet métropolitain participatif » avec et au côté des partenaires. 8 ateliers thématiques présidés chacun par un maire président d’agglomération avec en appui les agences d’urbanisme. La 6 ème conférence métropolitaine en juillet 2010 à Nancy a permis d’identifier les axes forts de ce projet. 3 axes Il s’agit de préciser que le SL se positionne comme accompagnateur et coordonnateur de démarche plutôt que maître d’ouvrage. Ce travail mené en constitue la base ce que l’on nomme plus communément «  projet métropolitain » 10

11 > Performance-Innovation
UN SILLON PROACTIF TOURNE VERS L’ AVENIR Enjeux liés au secteur de la santé Structurer le territoire de manière efficiente Enjeux liés à la formation/ favoriser l’accès à la connaissance et aux compétences Démarche de rapprochement du CHU de Nancy et du CHR de Metz-Thionville Universitarisation de certains services : services de Neurologie et de Grands Brûlés Recomposition du secteur de la santé sur le Sillon Lorrain et création de la 1ère Communauté hospitalière de territoire suite à la loi HPST Candidature à l’IHU ( Institut hospitalo-universitaire, liens étroits entre la recherche fondamentale et les soins) 1er année de médecine à Metz à la rentrée 2011 Pacte territorial- Université Lorraine PRES (pôle de recherche et d’enseignement supérieur) Lauréat de l’appel à projet et obtention d’un Institut de Recherche Technologique sur le technopôle de Metz (mai 2011) Sur le secteur de la santé, le Sillon Lorrain se place en partenaire indispensable des dynamiques de rapprochements entre CHU et CHR avec comme ambition première la création d’une communauté hospitalière de soin. Des coopérations s’initient également avec Epinal. Le Sillon Lorrain s’est également positionné sur une réponse commune à l’appel à projet lancée par l’Etat pour la constitution d’un IHU, qui doit établir des liens étroits entre recherche fondamentale et les soins. Dossier mené en collaboration avec le Luxembourg Première année de médecine à Metz à la rentrée 2012 Par rapport à l’enseignement supérieur, les élus du SL ont œuvré en faveur de la constitution de l’université unique. Le SL est également investi via les agences d’urbanisme, les villes et les agglomérations au sein de l’élaboration du Plan Campus. 11

12 > Identité-créativité-attractivité
UN SILLON CREATEUR, NOVATEUR ET ATTRACTIF Œuvrer en faveur du développement et de l’attractivité économique Développer une véritable politique de marketing territorial Elaborer des outils de communication (plaquette, site internet….) Assurer la promotion du territoire dans les salons immobiliers nationaux et internationaux (Exporeal, Simi,…) S’appuyer sur nos atouts Secteurs d’excellence ( santé, université, recherche, pôles de compétitivité,….) Equipements à fort rayonnement ( centres des congrès, Pompidou,…) Faire de la culture et du tourisme un axe de développement fort du Sillon Lorrain Labelliser à l’échelle métropolitaine les offres culturelles et touristiques (élaboration d’un programme commun) Faciliter le rapprochements de certains équipements : les écoles d’arts, les opéras-théâtres, les orchestres, les SMAC Favoriser une ouverture constante de la culture par la création d’un pass musées Dans l’objectif de valoriser l’attractivité et l’identité territoriale métropolitaine, il s’agira de développer une véritable politique de marketing territorial en s’appuyant sur nos atouts. Pour l’heure, le Sl a élaboré des outils de communication, plaquette site internet, participation à des salons d’immobiliers d’entreprises ( simi, expo real)… En ce qui concerne, la possibilité de faire de la culture et du tourisme des éléments forts du projet métropolitain, le sillon lorrain œuvre en faveur de plusieurs points : des réflexions sont menées pour la mise en œuvre d’une labellisation métropolitaine autour de parcours touristiques urbains type « parcours architecturaux » ( renaissance à Nancy ou Art Contemporain à Metz) ou « évènements » ( type journées du patrimoine ou nuit des musées…) Le Sillon Lorrain promeut la mise en place d’un pass musées Enfin, il s’engage dans des démarches de soutien au rapprochement des écoles d’arts ( Nancy, Metz, Epinal) Il fait partie du tour de table quand à la création d’un grand pôle lyrique et symphonique unifié entre Nancy et Metz avec une programmation unique. 12

13 > Réseaux-mobilité-fluidité
UN SILLON SYNONYME DE FLUIDITE DES ECHANGES Tisser un véritable réseau de communication en très haut-débit Développer le très haut-débit sur tout le territoire (à l’image des sites universitaires, interconnecter les différents établissements sanitaires) Se différencier en labellisant les zones d’activités métropolitaine Assurer un service 3G continu dans les moyens de transport (migration domicile-travail) Le sillon Lorrain a déjà contribuer à l’amélioration de la desserte des zones d’activités en très haut débit grâce à des financements CPER ou encore a œuvré en faveur de la création de fibres reliant Epinal à Nancy. Il s’agira aujourd’hui, de s’assurer d’une parfaite couverture du territoire en très haut débit. Il devient urgent que le sl se mobilise pour que l’ensemble des sites hospitaliers soient desservis, au même titre que le réseau Lothaire qui dessert l’ensemble des sites universitaires, 13

14 > Réseaux-mobilité-fluidité
UN SILLON SYNONYME DE FLUIDITE DES ECHANGES Une réponse commune sur l’avant projet de SNIT Un positionnement commun pour l’amélioration de l’accessibilité du territoire métropolitain Fluvial Soutenir le projet Saône-Moselle Développer un réseau de ports sur la Moselle Ferroviaire et routier Ouverture ferroviaire sud et liaison vers Lyon (barreau sud du TGV Rhin-Rhône) Liaison Eurocaprail et corridor fret Bettembourg Perpignan Fluidité routière nord sud En matière d’infrastructures, il s’agit de répondre à l’objectif de fluidité des échanges. La parution de l’avant-projet de SNIT en juillet 2010 a été permis aux élus de s’accorder sur un projet global de développement des transports. Une motion a par ailleurs été rédigée et envoyée au ministère. 14

15 > Réseaux-mobilité-fluidité
UN SILLON SYNONYME DE FLUIDITE DES ECHANGES Enjeux transfrontaliers Participation du Sillon Lorrain aux réflexions menées dans le cadre de la Grande Région : Etude Métroborder pour une RMPT. Le Président en exercice du Sillon Lorrain est membre de la Commission issue du traité de coopération franco-luxembourgeois Au niveau transfrontalier, le SL est investi dans une démarche de métropolisation au sein de la Grande Région. Il s’agit d’une démarche engagée il y a 2 ans dans le cadre de la Présidence Luxembourgeoise de la Grande Région. Cette démarche consiste à réfléchir à la manière de mettre en œuvre une région métropolitaine polycentrique transfrontalière au sein cet espace. Un projet expérimental METROBORDER a permis d’identifier les principales caractéristiques métropolitaines de la Grande Région. Le Sillon Lorrain fait partie des instances techniques de suivi de ce dossier, et plaide en faveur d’une intégration politique aux instances de la Grande Région. Le Président du Sillon Lorrain siège également à la commission franco-luxembourgeoise mise en place en janvier 2010 avec pour but de traîter de manière bilatérale les problématiques d’aménagement du territoire de part et d’autres des frontières. 15

16 Un territoire tourné vers le Luxembourg et la Grande Région
Un territoire de plus de habitants dont pour les intercommunalités de Metz et Nancy Une réalité vécue du territoire : Thionville, Metz, Nancy, Epinal liées par des infrastructures autoroutières et ferroviaires directes, Un impact transfrontalier important frontaliers du Sillon vers le Luxembourg en augmentation de 50 % entre 2000 et 2008 frontaliers lorrains: « la 6ème agglomération »…2,5 milliards euros revenus en 2010 (10 à 15% des revenus lorrains pour 2,5% de la population) Des déficits démographiques au Nord à l’horizon : un défi collectif en termes de flux migratoires et d’employabilité de la main d’oeuvre 16

17 Un espace transfrontalier qui se structure autour d’Agglomérations qui se renforcent.
La réforme territoriale doit être le vecteur d’une ambition forte pour les EPCI du Sillon Lorrain. L’agglomération de Sarrebruck regroupe habitants autour d’une Ville Centre de habitants. Elle s’est constituée en Groupement européen de Coopération Territoriale en 2010: Le GECT Sarre Moselle regroupe habitants. Le Grand-duché de Luxembourg fusionne 16 communes en mai 2011. La Métropole Luxembourgeoise, qui représente une 12 ème métropole française avec habitants, à le poids économique d’une Capitale Européenne et de place financière mondiale, aux portes de Metz, et attire chaque jour frontaliers. 3 milliards d’euros sont investit à Belval depuis 1998. La Présidence Luxembourgeoise a lancé en 2009 un projet de recherche appliquée sur les régions métropolitaines polycentriques transfrontalières. La Présidence Lorraine engage la phase de structuration de la RMPT autour d’un espace restreint de habitants. Luxembourg et Sarrebruck constituent les deux cœurs fonctionnels de la Grande Région. Metz, Capitale de la Région Lorraine, est une aire de voisinage et Nancy une aire éloignée. En 2011 la Communauté d’Agglomération de Metz Métropole ne regroupe que habitants sur les habitants de son Aire Urbaine. En ce qui concerne les perspectives en vue de la création du pôle métropolitain. Le SL s’est bien entendu saisi du projet de loi en faveur de la création des pôles métropolitains, Comme vu précédemment, le projet métropolitain est en cours de finalisation et devrait être soumis à validation des élus prochainement Des réflexions sont également menées dans le cadre de la structuration même du pôle métropolitain et sur l’ingénierie spécifique qui devra être mise en place. Ces démarches sont récentes. Des réunions se sont dores et déjà tenues notamment un bureau commun des deux agences d’urbanisme de manière à explorer les pistes d’une ingénierie dédiée au pôle. 17

18 Association des Villes et EPCI
Situation 2010 2011 2012 / 2013 / 2014… Réforme Territoriale (Hors SDCI) Représentation des EPCI 8 voix Pôle Métropolitain des EPCI du Sillon Lorrain Association des Villes et EPCI du Sillon Lorrain hbt dans les EPCI h Thionville CA Thionville 4 voix h Réforme Territoriale CAThionville Achèvement de la carte de l’intercommunalité 2 voix hbt CA Metz Métropole 6 voix Metz 2 voix Date limite SDCI 12/2011 Débat CDCI MetzMetropole hbt Nancy h CUGNancy 6 voix h CUGNancy 2 voix Epinal h CCEpinal 4 voix CCEpinal h 2 voix

19 EXTRAITS DES STATUTS du Pole métropolitain « Sillon Lorrain »
Préambule : Un projet est réputé d'intérêt métropolitain lorsqu'il contribue au développement économique, social, technologique, universitaire ou culturel des territoires constitutifs du pôle métropolitain « Sillon Lorrain ». Un projet métropolitain permet ainsi d'attirer, de créer, de "diffuser de nouvelles valeurs ajoutées susceptibles d'accroître la qualité de vie des habitants et de renforcer la compétitivité du territoire. Art 1 : Liste des membres - périmètre Communauté d'agglomération Epinal-Golbey, Communauté urbaine du Grand Nancy, Communauté d'agglomération Metz Métropole, Communauté d'agglomération Portes de France Thionville, Art 6 : compétences La loi prévoit dans l'article L du code général des collectivités territoriales : « Le pôle métropolitain est un établissement public constitué par accord entre des établissements publics de coopération intercommunale à fiscalité propre, en vue d'actions d'intérêt métropolitain en matière de développement économique, de promotion de l'innovation, de la recherche, de l'enseignement supérieur et de la culture, d'aménagement de l'espace par la coordination des schémas de cohérence territoriale dont le périmètre est identique à celui des établissements publics de coopération intercommunale qui composent le pôle, et de développement des infrastructures et des services de transport au sens des articles L du code des transports, afin de promouvoir un développement durable du pôle métropolitain et d'améliorer la compétitivité et l'attractivité de son territoire, ainsi que l'aménagement du territoire infra-départemental et infrarégional. Les organes délibérants de chaque établissement public de coopération intercommunale se prononcent, par délibération concordante, sur l'intérêt métropolitain des compétences transférées au pôle métropolitain. » Les établissements publics membres confient au Pôle Métropolitain des actions ayant trait au marketing territorial, à la mobilité, aux transports et aux déplacements et des actions d'ingénierie transfrontalière et européenne au profit du développement économique, des transports et de l'aménagement du territoire, ainsi que des actions de mise en cohérence des projets de développement des grands établissements culturels métropolitains, d'enseignement supérieur et de recherche. Ultérieurement, dans les limites fixées par la loi, les EPCI membres du Pôle Métropolitain, pourront lui confier d'autres actions ou compétences selon les modalités prévues par les textes.

20 ission Métropole et Prospective
Le contexte européen et Grand Régional dans lequel s’inscrit la réforme territoriale de 2010 La réforme territoriale s’inscrit dans un cadre particulier pour le Sillon Lorrain: En France, ni Metz ni Nancy ne figurent parmi les 11 agglomérations de plus de habitants susceptibles d’accéder au statut de Métropole, En Europe, Metz Nancy et Thionville sont invitées, depuis 2000, par le SDEC (schéma de développement de l’Espace Communautaire Europe 2000+) à constituer une Aire Métropolitaine Transfrontalière avec Luxembourg Sarrebruck et Trèves pour éviter un scénario d’isolement métropolitain. En France, la réforme territoriale permet de transformer le réseau des Villes du Sillon Lorrain constitué en mars 2000 en Pôle Métropolitain du Sillon Lorrain dés 2011: le PMSL. A l’initiative de la Grande Région, le Sillon Lorrain est partiellement inclus en 2011 dans le périmètre du projet de création d’une Région Métropolitaine Polycentrique Transfrontalière: la RMPT. Avant d’aborder les enjeux du PMSL il convient de clarifier notre « grille de lecture des enjeux métropolitains » dans l’espace régional. ission Métropole et Prospective

21 La France est faible dans le classement européen (3/49)
L’Europe est faible dans le classement des Métropoles mondiales (49/216) La France est faible dans le classement européen (3/49) 3 métropoles françaises Les métropoles européennes comparables à la RMPT 8/37 8/40 15/41 ipem 7/48 11/50

22 Le Schéma de développement de l’Espace Communautaire (SDEC Europe 2000+)
Cette carte extraite du document « Europe », indique l’évolution tendancielle ou volontariste du système urbain pour l’espace du Centre des Capitales. C’est une étape importante de la réflexion métropolitaine européenne. METZ n’est pas connectée à la « Blue banane » mais elle peut constituer une aire métropolitaine transfrontalière avec Luxembourg, Sarrebruck, Trèves (Quattropole) et Nancy Thionville (Sillon Lorrain). ipem Du point de vue européen METZ n’est pas condamnée à opérer un choix entre un avenir transfrontalier vers le Nord et un avenir national vers le SUD: METZ est en rotule entre ces 2 espaces et inscrit son avenir dans la RMPT et dans le PMSL

23 Métroborder: un potentiel métropolitain européen transfrontalier
Une hiérarchisation en cours des agglomérations européennes Les  Métropoles françaises du rapport Balladur ESPON 2006 Réforme territoriale 2010 ipem

24 Le cadrage par le SDEC et sa transcription dans le Programme Directeur d’Aménagement du territoire du GDL depuis 2003 « Le SDEC développe les arguments suivants pour justifier la nécessité d’un développement spatial polycentrique et équilibré : Il est nécessaire d’aspirer à une armature urbaine polycentrique à travers le territoire entier de l’UE, qui comprend un classement gradué des villes. C’est la condition sine qua non pour le développement équilibré et durable des collectivités locales et régionales, qui doit être approfondi en tant que véritable avantage de localisation dont dispose l’UE par rapport aux autres grandes régions économiques. » ipem

25 L’Allemagne des Métropoles Européennes: 3 étapes entre 1995 et 2005
On voit clairement que l’approche allemande des « Régions Métropolitaines Européennes » n’a rien de commun avec le concept de Métropole en France. Si on peut ignorer ces différences à Paris ou à Marseille, on doit en tenir compte à Luxembourg et à Metz. ipem

26 L’Allemagne des Métropoles Européennes
4 RMT revendiquent leur entrée dans le club des métropoles européennes allemandes Le niveau fédéral (MORO) épouse en 2010 les propositions du SDEC Europe ipem

27 Le Schéma de Développement de l’Espace Régional de la Wallonie
Le SDER affiche la dépendance d’Arlon à la zone d’influence de Luxembourg ission Métropole et Prospective

28 En 2009-2010 l’étude Metroborder décrit les contours d’une RMPT
La RMPT s’organise autour des aires urbaines fonctionnelles de Luxembourg et Sarrebruck (Core FUAs), appuyées par les aires de voisinage de Metz-Thionville, de Trèves et de Kaiserslautern (neighboring FUAs). Les aires de Nancy et Pont-à-Mousson sont des aires éloignées (Surrounding FUAs). La FUA de Luxembourg englobe Arlon, Longwy et toute la bande frontière française nord Mosellane « perdue » par les FUAs de Thionville…et de Sarreguemines. 2012: publication des AUF de la DATAR? ipem

29 METZ porte Sud de la RMPT.
Le Sillon Lorrain sera l’interlocuteur de la RMPT (résolution de décembre 2010) ipem

30 Réseau des villes Quattropole
Par le Sillon Lorrain Réseaux hérités / Réseaux projetés Par Sarrebruck-Moselle Est Par la Grande Région Situation transfrontalière 2010 Perspectives 2015 Luxembourg Trèves Luxembourg Trèves RMPT hbt GECT politique Grande Région B Réseau des villes Quattropole L D 80 000 Thionville F MTB Intercommunalités renforcées 2011/2013 Metz Sarrebruck 8km Nancy PMSL EPCI GECT SarreMoselle (créé en 2010) Villes et EPCI Sillon Lorrain 610000 50 000 Epinal 30

31 MERCI DE VOTRE ATTENTION
ission Métropole et Prospective


Télécharger ppt "Le Pôle Métropolitain du Sillon Lorrain"

Présentations similaires


Annonces Google