La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Séminaire de formation

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Séminaire de formation"— Transcription de la présentation:

1 Séminaire de formation
avril 2013 Université d’état d’Orenbourg Hélène BUISSON Attachée de coopération pour le français Service de coopération et d’action culturelle Consulat général de France à Ekaterinbourg

2 22ème séminaire national
de l’Association des enseignants de français en Russie 27 janvier – 02 février 2013 Atelier La carte heuristique, un outil innovant pour l'enseignement-apprentissage du FLE

3 Carte heuristique, vous avez dit carte heuristique ?
Un schéma arborescent comportant un centre dont partent différentes branches accompagnés d’un ou plusieurs mot(s) clé(s)  (Buzan, Tony et Buzan Barry : Mind map : dessines-moi l’intelligence, 2003) Concept du psychologue Tony Buzan :  représentation visuelle de la pensée telle qu’elle s’organise dans le cerveau Quatre langages en jeu : le mot ; l’image ; la couleur ; le contexte. Heuristique du grec eurisko Je trouve

4 La carte heuristique au service de la cognition
Résumé d’ une idée en quelques mots ; hiérarchisation de l’information ; création de liens sémantiques ; structuration des idées. La carte heuristique fait appel à des compétences transversales Au service de la cognition car on construit ses connaissances  Carte = interface entre cognition et le contexte dans lequel l’apprenant exerce sa pensée. Interaction avec les mots clés pour les organiser, les hiérarchiser dans la carte. Structurer les idées pour obtenir une vision globale du schéma d’idées, une vision déployée de la problématique  Court-circuite le mode linéaire du texte DONC utile pour élaborer des plans Utilisation de la carte = travailler spontanément avec les sens et mobilise les deux hémisphères du cerveau + correspond à la diversité des profils (préférence visuelle, auditive, kinesthésique) = pas d’exclusion.

5 La carte heuristique au service de la motivation
Apprenant au cœur du processus ; aide à la participation ; support des interactions ; aide à la mémorisation et verbalisation de la pensée ; moins de pression. Construction des connaissances passe par le niveau d’implication de l’apprenant dans son apprentissage  Impact de la carte Emploi de la carte : individuellement, petits groupes ou classe entière et l’enseignant est le secrétaire et retranscrit la pensée collective. Interaction entre l’apprenant et ses pairs et l’enseignant  plus de place à l’intuition, à l’échange et au raisonnement Par la carte, on valorise et on travaille sur la production mentale de l’apprenant + rôle actif dans le travail d’intégration et appropriation de l’information Pas la pression du travail écrit + l’erreur fait partie du processus pour avancer ensemble  relation co-constructive = favorise démarche inductive et l’autonomie et l’apprendre à apprendre

6 La carte heuristique au service de l’évaluation
Diagnostic ou évaluation État actuel des connaissances de l’apprenant Cliché à un moment précis du processus d’apprentissage Pour être utilisée en phase d’évaluation, il est nécessaire que la carte soit intégrée sur le long terme dans une stratégie pédagogique visant à rendre actif l’apprenant. Aide à identifier les besoins de l’apprenant, ses intérêts, ses points, ses points faibles

7 La carte heuristique … À la main… ou à l’écran ?
Carte à la main = papier + crayons de couleur + surligneur Avantages = prise de notes, meilleure mémorisation + créativité et originalité + souplesse Limites = parfois compréhensible uniquement par l’auteur de la carte + les modifications sont difficiles à apporter (obligation de repartir de zéro) Carte avec logiciel = un ordinateur + un rétroprojecteur et un logiciel ou une application Avantages = mutualisation + modifications faciles à apporter + Possibilité de graduer l’apparition des informations + liens hypertextes et illustrations multimédias faciles à insérer Limites = peuvent paraître rigides ou à l’écran ?

8 Quelles activités en classe ?
Remue-méninges Interrogation d’un texte analyses de texte construction de plans d’idées schéma grammatical Le sens des mots Rédiger une suite de texte écriture à contrainte écriture collaborative Mémoriser On part de ce que l’on sait CQQCOQP Faire émerger les idées, les notions par des comparaisons, des oppositions, etc.

9 Exemple : Mémoriser la conjugaison des verbes du 3ème groupe
Il y a de nombreuses façons d’utiliser cette carte pour (re)voir le troisième groupe, par exemple: 1-Découvrir la carte -explorer le contenu en mettant l’accent sur la structure. -sensibiliser à la “musique” des verbes. -associer la gestuelle à la prononciation des verbes. 2-Reconstruire la carte - à partir de la structure de base sur papier. - à partir des groupes de verbes sur une table ou au tableau. - en la racontant (voix haute, voix basse). - refaire la carte entièrement. 3-Carte à trous sans liste de verbes -classer, ordonner les verbes pour reformer les groupes pour identifier les verbes qui se conjuguent de la même manière. 4-Carte à trous avec liste de verbes -remplir la carte après l’avoir observée, répétée, réecrite (selon vos préférences). -vérifier ce que l’on sait et travailler là où il y a des trous et en s’adaptant aux besoins de l’élève. 5-Carte complète: terrain de jeu -jouer à conjuguer les verbes à la forme affirmative, puis négative et interrogative. -former les binômes. Les 2 joueurs se lancent tour à tour des défis (à l’aide d’un dé) “conjugue-moi le verbe prendre à la deuxième personne” (2 sur le dé).

10 Exemple : Comprendre la formation de la négation

11 Exemple : Assimiler les significations du verbe « rendre »
Voici quelques conseils et suggestions sur la façon d’utiliser cette carte - écrire le mot « rendre » au tableau et il constituera le cœur de la carte. - demander aux étudiants de donner des exemples de phrases avec rendre ou d’expliquer les différentes significations qu’ils connaissent - si leurs propositions correspondent aux significations qui se trouvent sur la carte, les écrire au tableau au même endroit que sur la carte afin qu’on puisse ensuite comparer facilement le tableau et la carte. - pour les significations qui n’ont pas été évoquées par les étudiants, écrire les exemples et essayer de leur en faire déduire la signification.

12 Exemple : D’accord ? Pas d’accord ?
C'est souvent un moment plaisant avec les élèves. Au travers du dialogue on apprend à utiliser "moi aussi", "moi non", "moi non plus", ou "moi si". Mais il n'est pas toujours évident de s'y retrouver dans l'usage de ces petits mots. Dans ce cas, la vision globale qu'apporte la carte heuristique facilite bien les choses. Voici un exercice tiré du livre Rond.Point A1 (Ed. Maison des Langues) : Il n'est pas facile de se repérer avec les smiley en noir et blanc, sous forme de liste, on perçoit difficilement les différences. Est-il d'accord ou pas d'accord ? Difficile de répondre si je ne comprends pas ce qu'on me demande. En spatialisant l'information et en y ajoutant de la couleur, on peut transformer la règle en synthèse visuelle et claire. Libre à nous ensuite d'imaginer toutes les phrases (affirmatives ou négatives) que l'on veut. La carte devient ainsi plateforme de jeu qui permet de créer des automatismes et dont on ne tardera pas à s'émanciper.

13 Et si on essayait ?

14 Côté TICE, des applications faciles à prendre en main
Du côté des logiciels : Freemind Xmind

15 Pour conclure

16 Pour conclure

17 En ce sens, la carte heuristique est un véritable outil pédagogique

18 Pour aller plus loin : Cartes heuristiques, éléments théoriques et usages en contexte universitaire (témoignage de l’intégration de la carte mentale en situation de pédagogie inversée)


Télécharger ppt "Séminaire de formation"

Présentations similaires


Annonces Google