La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Persona 1 - Alice Alice a 26 ans. Il y a trois ans, elle entreprit un voyage détude dans une ville européen. Pendant cette expérience, elle a loccasion.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Persona 1 - Alice Alice a 26 ans. Il y a trois ans, elle entreprit un voyage détude dans une ville européen. Pendant cette expérience, elle a loccasion."— Transcription de la présentation:

1 Persona 1 - Alice Alice a 26 ans. Il y a trois ans, elle entreprit un voyage détude dans une ville européen. Pendant cette expérience, elle a loccasion de visiter divers musées et plusieurs monuments. Ces visites alimentent sont intérêt pour lart. Cest pourquoi, une fois rentrée en Suisse, elle change de formation et sinscrit aux Beaux-Arts. Malheureusement, elle ne réussit pas ses examens dadmission. Cet événement change sa vision de lart : elle devient plus critique… elle veut comprendre. Alice décide ainsi de sinscrire en histoire de lart. Elle suit donc les cours avec un but précis : comprendre lart. Comprendre comment les artistes peuvent représenter le monde à une époque déterminée, comment ils arrivent à traduire en images et en couleurs ce quils ont dans leur tête. Elle sintéresse aux théories sous-jacentes un artiste et le style quil représente. La manière dapprendre dAlice se divise en deux étapes. Dans un premier temps, elle se base sur un ouvrage général, où chaque chapitre présente un mouvement artistique. Elle le lit, regarde les images qui accompagne le texte et fait un petit résumé. Le va-et-vient entre ces trois sources lui permet de comprendre. Parfois, elle complète ses lectures par des livres sur les mythes, les saints ou les techniques artistiques. Selon elle, la recherche systématique des images abordées au cours nest pas fondamentale. Dans un deuxième temps, elle utilise un grand tableau en papier de 4-5 mètres de longueur, où elle regroupe le contenu étudié précédemment. Sur ce papier, elle trace la ligne du temps (ligne horizontale) et elle indique chaque artiste traité au cours. En fonction des mouvements artistiques, les artistes seront représentés par des couleurs différentes. Ensuite, elle ajoute les œuvres plus importantes de chaque artiste et leur datation. Les événements historiques (les guerres, les papes, les représentants du pouvoir politique, etc.) et le contexte géographique complètent le schéma. Ces éléments sont indiqués sur une ligne verticale. Le contenu est condensé sous forme de mots-clés. Pour étudier, Alice reconstruit toute linformation à partir de ces mots. Suite à sa manière dapprendre, Alice atteint trois buts. Premièrement, elle condense la masse énorme de contenu demandé en histoire de lart. Cela lui évite également de se perdre dans les détails ; elle est obligée de se focaliser sur les aspects centraux. Deuxièmement, le schéma permet de tisser des liens. Liens qui non seulement laident dans la phase de mémorisation, mais ils mettent aussi en évidence les influences entre artistes. La continuité en histoire de lart est ainsi représentée. Pour finir, étudier sur le tableau aide Alice à comprendre le style de lartiste et à comprendre les divers mouvements artistiques. Lors de ses moments détude, elle préfère travailler seule. Hors contexte universitaire, elle apprend beaucoup des visites aux musées, aux églises et dans les villes. Pendant ces moments, elle essaie de se mettre un peu à la preuve sur les aspects appris à luniversité. Selon Alice,voyager est important en histoire de lart. « Jai besoin davoir une vue densemble. Il faut que je vois tout pour pouvoir me dire dans ma tête: Ah, dans cette période il y a cet artiste, qui a utilisé cette technique et a été influencé par tel autre artiste. »

2 Persona 2 - Véronique Véronique a 30 ans. Elle a déjà suivi une formation aux Beaux-Arts, où elle a eu loccasion de se confronter à différentes techniques artistiques. Pendant quelques années, elle a également travaillé dans le domaine de la peinture. Les deux expériences lui ont permis de développer davantage une pratique de lart. Son but principal est la formation de lœil. Elle veut former son regard à partir des images. Développer sa capacité dêtre en face dune œuvre. Il est inutile de tout connaître par cœur. Selon elle, il faut apprendre à reconnaître un tableau jamais traité dans le cours. Il faut exercer le sens danalyse. Entrer en contact avec lœuvre ; apprendre à regarder, même les petites choses. Pour atteindre ce but, elle trouve indispensable approfondir les aspects théoriques dans le domaine de lart. Un bagage nécessaire si on veut alimenter correctement notre regard. Son étude de lhistoire de lart sétale sur plusieurs étapes. Dabord, Véronique prend les notes de chaque cours et les images correspondantes (entre 10-15) et essaie de comprendre la description et lanalyse données par le professeur. Elle travaille toujours le texte et limage en parallèle. Ensuite, derrière chaque image, elle écrit par mots-clé tout ce quelle pourrait dire sur les caractéristiques de lœuvre. Ce travail est réalisé après chaque cours. A ce propos, elle souligne limportance daller chercher immédiatement les images à la bibliothèque (des images qui seront scannées et déposées dans un dossier de son ordinateur portable). Cette recherche, faite par groupe de 4 étudiantes, offre une bonne occasion pour regarder dautres images de lartiste étudié, ainsi que de lire déjà quelques notions autour de la thématique abordée. Pour chaque cours Véronique construit deux types de fiches : une pour le contexte historique (les personnes au pouvoir, les commanditaires, etc.) ou le mouvement artistique et lautre pour lartiste et ses œuvres. Cette étape se réalise plutôt deux mois avant les examens. Une fois les fiches terminées, elle prend celles correspondantes à un cours et les étale par terre. Autour dune fiche elle ajoute les images correspondantes. Par exemple, elle pose « le néo-classique » et par la suite tous « les artistes » de cette période avec leurs tableaux. Elle affirme avoir besoin de voir (images), lire (fiches) et comprendre pour pouvoir entraîner son œil. Pour finir, elle lit un ouvrage général dhistoire de lart qui favorise une vision plus globale des différents éléments appris. Pour sexercer, elle reprend image par image (stockées précédemment dans lordinateur) et répète à haute voix ce quelle a étudié. Dautres fois, elle explique à des amis ou à des parents qui ont peu de connaissance dans le domaine de lart. Elle a eu loccasion de pratiquer cet exercice même pendant des visites et elle a trouvé ces moments très utiles pour apprendre. Le travail important fait avec les images (rigoureusement à couleur) lui garantit un bon exercice de sa capacité à regarder les œuvres dart. En particulier, elle améliore sa compétence à reconnaître des œuvres qui ne sont pas traitées en classe. Néanmoins, elle aimerait exercer davantage la description à travers des activités en classe ou la lecture douvrages qui soccupent spécifiquement de cette dimension. Pour former son œil, apprendre hors université est essentiel. Véronique incite la visite régulière à des musées. A son avis, regarder un tableaux en directe est complètement différent ; on le sent, on a un rapport spécial ; lœuvre est entourée dune espèce daura. Elle conseille de lire les textes qui accompagnent lexposition et écouter les guides, si possible Au même titre, la visite à des villes de valeur artistique est fondamentale. Elle conclut en soulignant que même quand elle marche à Genève, elle a pris lhabitude dobserver les édifices, de regarder. Exercer lœil est un travail qui se fait tous les jours, peu à peu. « Jaimerais bien développer cette capacité de regarder, dêtre en face de lœuvre. » « Je répète encore, il faut voyager, voir, exercer, utiliser lœil tous les jours. »

3 Persona 3 - Léa Léa a 23 ans. Elle fait assez régulièrement des visites aux musées en compagnie de sa mère. Toutefois, ce nest pas lœuvre dart en elle-même qui lintéresse, mais plutôt le côté historique de lart : pourquoi une œuvre est née, pourquoi dans telle époque, quelle est la vie de lartiste, son lieu de travail, ses contacts, la situation sociale dans laquelle il sest formé (pouvoir politique et religieux, etc.). Selon elle la composante historique est la base de lhistoire de lart. Elle prend plus de place que la pratique. Pour devenir un historien de lart, tu nas pas besoin dêtre initié à la réalisation artistique. Elle affirme que la plupart des historiens de lart refusent un peu le côté pratique. Léa enregistre tous les cours donnés par les professeurs. Ce fait lui permet non seulement de regarder plus attentivement les images projetées, mais aussi de compléter ses notes une fois quelle révise le cours. Pour ce dernier aspect, elle sappuie parfois sur des encyclopédies ou des dictionnaires des mythes. Léa noublie pas de rechercher les images (projetées au cours) dans des ouvrages à la bibliothèque. Elle retient ce moment une étape importante dans son étude. Sa stratégie dapprentissage se divise en deux parties. La première partie sert à létude des différents artistes et de leurs œuvres. Pour ce faire, Léa prépare des fiches-résumé pour chaque artiste (sous forme de points ou de petites phrases), où elle indique son lieu de naissance, son parcours formatif, le contexte historique et sociale où il sinsère, etc. Ensuite, elle lit plusieurs fois ces fiches. Une fois le contenu appris, elle lapplique aux images : elle regarde un tableau et répète dans sa tête ce quelle a retenu dans ses lectures précédentes. Elle travaille séparément le texte et les images. Dans un deuxième partie détude, Léa soccupe de la description. Ainsi, elle apprend une technique pour décrire. Cette technique peut sappliquer à plus ou moins toutes les images (même sil existe des différences en fonction des périodes médiéval, moderne et contemporaine). Pour un tableau il faut ainsi traiter de lespace, des formes, des couleurs, de liconographie et de létat de conservation. Pendant ces apprentissages elle travaille seule. Vu son grand intérêt pour lhistoire, Léa sappuie également sur des documentaires ou des dvd sur les artistes. Ces deux sources fournissent une bonne introduction à un sujet et, parfois, elles permettent davoir assez rapidement une idée générale du contexte qui a vu naître et se développer un artiste. A son avis, cette deuxième tâche serait difficilement réalisable par le biais des ouvrages, qui souvent rentrent immédiatement dans les détails. Il est plus efficace de simaginer la situation de vie à Sienne en 1300 à travers un document vidéo. En outre, cette vision globale dune époque historique peut se retrouver dans certains sites Internet. En conclusion, elle avoue être un peu perdue quand il sagit dapprendre et dorganiser le matériel détude. A ce propos, elle demande dêtre encadrée davantage par les professeurs ou les assistants. En ce sens, elle suggère lutilisation dun polycopié avec le contenu de base à traiter; une espèce de grille sur laquelle greffer linformation complémentaire donnée au cours. « Le côté historique est la base de lhistoire de lart. » « Cétait une étude séparée. Dun côté japprenais la partie écrite. De lautre côté, la partie des images. »


Télécharger ppt "Persona 1 - Alice Alice a 26 ans. Il y a trois ans, elle entreprit un voyage détude dans une ville européen. Pendant cette expérience, elle a loccasion."

Présentations similaires


Annonces Google