La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Financement des soins palliatifs en EMS « De la douleur à la souffrance morale » 6 novembre 2009, Crêt-B é rard Yvan Bourgeois, Infirmier et chef de projet.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Financement des soins palliatifs en EMS « De la douleur à la souffrance morale » 6 novembre 2009, Crêt-B é rard Yvan Bourgeois, Infirmier et chef de projet."— Transcription de la présentation:

1 Financement des soins palliatifs en EMS « De la douleur à la souffrance morale » 6 novembre 2009, Crêt-B é rard Yvan Bourgeois, Infirmier et chef de projet

2 Problématique Linterpellation des directions dEMS (06): Linterpellation des directions dEMS (06): Le financement actuel des prestations de soins, calculé en fonction des soins requis (Plaisir), permet-il d'obtenir les ressources financières nécessaires pour adapter les effectifs lors de situations de crise, lorsqu'il y a prise en charge palliative ? Le financement actuel des prestations de soins, calculé en fonction des soins requis (Plaisir), permet-il d'obtenir les ressources financières nécessaires pour adapter les effectifs lors de situations de crise, lorsqu'il y a prise en charge palliative ?

3 Notre questionnement Dans quelle mesure les prestations de soins palliatifs, particulièrement lors des phases de crises liées à cette étape de la vie, sont-elles prises en compte par l'outil Plaisir ? Dans quelle mesure les prestations de soins palliatifs, particulièrement lors des phases de crises liées à cette étape de la vie, sont-elles prises en compte par l'outil Plaisir ? Au niveau de la saisie. Au niveau de la saisie. Au niveau de la relecture (au Canada) Au niveau de la relecture (au Canada) Les prestations données sont-elles financées de manière adéquate ? Les prestations données sont-elles financées de manière adéquate ? Permettent-elles de couvrir le renforcement du suivi pluridisciplinaire ? Permettent-elles de couvrir le renforcement du suivi pluridisciplinaire ?

4 Méthodologie Buts à atteindre Buts à atteindre Mesurer lécart entre les résultats figurant dans la synthèse qui revient à lEMS après lévaluation et sur laquelle figurent les prestations et les temps/minutes par jour reconnus par Plaisir, avec le temps investi par les équipes lors de la prise en soins. Mesurer lécart entre les résultats figurant dans la synthèse qui revient à lEMS après lévaluation et sur laquelle figurent les prestations et les temps/minutes par jour reconnus par Plaisir, avec le temps investi par les équipes lors de la prise en soins. Au niveau du temps/minute Au niveau du temps/minute Identifier les prestations données lors de crises vécues par des résidents en soins palliatifs et les comparer aux actions de soins figurant dans synthèse du FRAN. Identifier les prestations données lors de crises vécues par des résidents en soins palliatifs et les comparer aux actions de soins figurant dans synthèse du FRAN. Au niveau du type et du nombre dactions de soins données Au niveau du type et du nombre dactions de soins données

5 Critères de sélection Identification par le médecin et léquipe soignante dune situation de crise caractérisée par un pronostic vital menacé (validation par lEMSP) Identification par le médecin et léquipe soignante dune situation de crise caractérisée par un pronostic vital menacé (validation par lEMSP) Une rupture - désorganisation - déstructuration sur les plans bio-psycho-social et spirituel Une rupture - désorganisation - déstructuration sur les plans bio-psycho-social et spirituel Une détérioration importante de la qualité de vie Une détérioration importante de la qualité de vie Une présence dau moins deux symptômes majeurs (douleur -angoisse - tristesse - inapp é tence - é tat confusionnel - dyspn é e - … ) Une présence dau moins deux symptômes majeurs (douleur -angoisse - tristesse - inapp é tence - é tat confusionnel - dyspn é e - … )

6 Relevé des données en temps/minutes Fiche de relevé journalier Fiche de relevé journalier Informations que les EMS ne collectent pas habituellement Informations que les EMS ne collectent pas habituellement

7 Relevé des fréquences (1 ère page)

8 Récolte des données La récolte des données – –Sur 8 mois, davril à novembre 2007 – –20 situations suivies – –16 situations retenues pour l é tude – – Maison du P è lerin (9) – Burier (4) - Joli-Bois (1) – Château de Corcelles (1) – La Gracieuse (0) – Les Beaumettes (1) – –Liste indiquant le nombre de d é c è s et les situations de crise rencontr é es en 2007

9 Traitement des données Deux « catégories » de situations : Deux « catégories » de situations : Les situations dites « courtes » Les situations dites « courtes » Entre 4 et 18 jours Entre 4 et 18 jours Les situations dites longues Les situations dites longues Entre 28 jours et 5 mois Entre 28 jours et 5 mois

10 Traitement des données Les situations ont été classées en fonction du degré de précision des relevés Les situations ont été classées en fonction du degré de précision des relevés Groupe I: les saisies nous praissant les plus exhaustives Groupe I: les saisies nous praissant les plus exhaustives Groupe II: les saisies nous paraissant plus aléatoires Groupe II: les saisies nous paraissant plus aléatoires

11 Graphique dune situation courte Groupe I

12

13 Graphique dune situation courte Groupe II

14 Graphique dune situation longue Groupe I

15 Graphique dune situation longue Groupe II

16 Graphique dune situation longue Groupe I

17 Valorisation du manco temps/financier

18

19 Actions de soins, ce qui est mis en évidence (suite) Des actions dont la fréquence augmente par rapport au document Plaisir (signes vitaux, médic. sous-cutanés, communication avec le résident et ses proches,…). Des actions dont la fréquence augmente par rapport au document Plaisir (signes vitaux, médic. sous-cutanés, communication avec le résident et ses proches,…). Des actions dont la fréquence diminue, mais avec des conséquences moindres en termes de temps/minute (se lever avec aide, assister au repas,….) Des actions dont la fréquence diminue, mais avec des conséquences moindres en termes de temps/minute (se lever avec aide, assister au repas,….)

20 La réévaluation, ce qui est mis en évidence Pour les situations courtes Pour les situations courtes Pas de réévaluation possible Pas de réévaluation possible Des situations de crise qui ont un impact très important en termes de temps de soins Des situations de crise qui ont un impact très important en termes de temps de soins Comment financer ce temps de soins ? Comment financer ce temps de soins ? Pour les situations longues Pour les situations longues La réévaluation est possible. La réévaluation est possible. Après réévaluation le temps de soins financé reste en deçà du temps de soins donné. Après réévaluation le temps de soins financé reste en deçà du temps de soins donné. Question de la pondération des temps de soins. Question de la pondération des temps de soins.

21 Conclusion de létude 2008 Le système de financement actuel oblige le personnel à utiliser le temps de soins normalement requis pour dautres résidents, afin de pouvoir offrir les soins nécessaires à la personne vivant une situation de crise. Le système de financement actuel oblige le personnel à utiliser le temps de soins normalement requis pour dautres résidents, afin de pouvoir offrir les soins nécessaires à la personne vivant une situation de crise.

22 Conclusion de létude 2008 Afin de permettre aux équipes soignantes d'offrir des soins de qualité respectant léquité entre résidents, nous préconisons, en tout premier lieu, une adaptation significative des temps de soins requis, lorsqu'une crise caractérisée par un pronostic vital menacé est constatée. Afin de permettre aux équipes soignantes d'offrir des soins de qualité respectant léquité entre résidents, nous préconisons, en tout premier lieu, une adaptation significative des temps de soins requis, lorsqu'une crise caractérisée par un pronostic vital menacé est constatée.

23 Suite de létude 2008 Projet pilote « Appuis dune aide soignante en surnuméraire » Projet pilote « Appuis dune aide soignante en surnuméraire » Buts Buts Renforcer temporairement léquipe soignante Renforcer temporairement léquipe soignante Vérifier lhypothèse dune sous-estimation de la pondération des actions de soins Vérifier lhypothèse dune sous-estimation de la pondération des actions de soins Identifier un système qui permet de financer les soins lors dune période de crise soins palliatifs Identifier un système qui permet de financer les soins lors dune période de crise soins palliatifs

24 Projet pilote « Appuis dune aide soignante en surnuméraire » Un financement via le programme cantonal dune aide soignante en surnuméraire Un financement via le programme cantonal dune aide soignante en surnuméraire Un forfait journalier Un forfait journalier 8 jours à 80%, (6.6 h/j - 53h15) 8 jours à 80%, (6.6 h/j - 53h15) Renouvelable une fois sil y a une nouvelle péjoration de létat de santé de la personne Renouvelable une fois sil y a une nouvelle péjoration de létat de santé de la personne Au terme des 8 jours si le temps de soins est augmenté par rapport à la dernière évaluation Plaisir, nous proposons quune réévaluation Plaisir soit réalisée Au terme des 8 jours si le temps de soins est augmenté par rapport à la dernière évaluation Plaisir, nous proposons quune réévaluation Plaisir soit réalisée Nous demandons un relevé des actions de soins réalisées pour la personne en crise + par laide soign. Nous demandons un relevé des actions de soins réalisées pour la personne en crise + par laide soign. Budget 2009 pour 20 situations ( ) Budget 2009 pour 20 situations ( )

25 Projet pilote « Appuis dune aide soignante en surnuméraire » 7 EMS « pilotes » 7 EMS « pilotes » Test de la démarche en février 2009 auprès de 2 résidents Test de la démarche en février 2009 auprès de 2 résidents Début de loffre en juin 2009 Début de loffre en juin 2009 Rappel en septembre 2009 Rappel en septembre 2009

26 Projet pilote « Appuis dune aide soignante en surnuméraire » Premiers constats Premiers constats 7 demandes entre juin et novembre 7 demandes entre juin et novembre 3 demandes nont pas obtenu de soutien car le résident est décédé le jour même de l appel 3 demandes nont pas obtenu de soutien car le résident est décédé le jour même de l appel 4 demandes (du même é tablissement) ont abouti au financement d une aide en surnum é raire 4 demandes (du même é tablissement) ont abouti au financement d une aide en surnum é raire

27 Projet pilote « Appuis dune aide soignante en surnuméraire » Premiers constats Premiers constats Discours paradoxale de la part des équipes « on manque de temps pour offrir des soins de qualité » - « finalement on se débrouille à linterne » Discours paradoxale de la part des équipes « on manque de temps pour offrir des soins de qualité » - « finalement on se débrouille à linterne » Crainte de la surcharge de travail engendré par le relevé des actions de soins et de la première analyse réalisée par léquipe de lEMS Crainte de la surcharge de travail engendré par le relevé des actions de soins et de la première analyse réalisée par léquipe de lEMS

28 Projet pilote « Appuis dune aide soignante en surnuméraire » Premiers constats Premiers constats L é cart « temps/minutes » entre les actions soins r é alis é es et les actions de soins financ é es constat é dans la premi è re é tude sont confirm é s par les nouveaux relev é s L é cart « temps/minutes » entre les actions soins r é alis é es et les actions de soins financ é es constat é dans la premi è re é tude sont confirm é s par les nouveaux relev é s

29 Situation A Dame 96 ans Plaisir 6/8 ( ) = 207. min/j Plaisir 6/8 ( ) = 207. min/j AVC - décompensation cardiaque - douleurs - angoisses - dyspnée AVC - décompensation cardiaque - douleurs - angoisses - dyspnée Renfort du 13 au 18 juin (6 jours à 100%) Renfort du 13 au 18 juin (6 jours à 100%) Temps de soins moyen = 536 min/j Temps de soins moyen = 536 min/j Manco = 329 min/j = 5.5 heures / jour Manco = 329 min/j = 5.5 heures / jour Manco par résident (si 20 résidents) 17minutes de soins par jours Manco par résident (si 20 résidents) 17minutes de soins par jours

30 Situation B Dame 98 ans Plaisir 4/8 ( ) = min/j Plaisir 4/8 ( ) = min/j Décompensation cardiaque - douleurs - angoisses - dyspnée Décompensation cardiaque - douleurs - angoisses - dyspnée Renfort du 16 au 18 octobre (3 jours) et du 31 octobre au 5 novembre (6jours) Renfort du 16 au 18 octobre (3 jours) et du 31 octobre au 5 novembre (6jours) Temps de soins moyen = 515 min/j Temps de soins moyen = 515 min/j Manco = 426 min/j = 7 heures / jour Manco = 426 min/j = 7 heures / jour Manco par résident (si 20 résidents) 21 minutes de soins par jours Manco par résident (si 20 résidents) 21 minutes de soins par jours

31 Situation C Monsieur 89 ans Plaisir 7/8 ( ) = 292 min/j Plaisir 7/8 ( ) = 292 min/j Artériopathie stade 4 amputations - nécroses - douleurs Artériopathie stade 4 amputations - nécroses - douleurs Renfort du 14 au 18 octobre (5 jours) Renfort du 14 au 18 octobre (5 jours) Temps de soins moyen = 692 min/j Temps de soins moyen = 692 min/j Manco = 400 min/j = 6.7 heures / jour Manco = 400 min/j = 6.7 heures / jour Manco par résident (si 20 résidents) 20 minutes de soins par jours Manco par résident (si 20 résidents) 20 minutes de soins par jours

32 Situation D Monsieur 86 ans Plaisir 7/8 ( ) = 224 min/j Plaisir 7/8 ( ) = 224 min/j Parkinson - angoisse - dysphagie Parkinson - angoisse - dysphagie Renfort du 13 au 18 juin (6 jours) Renfort du 13 au 18 juin (6 jours) Temps de soins moyen = 736 min/j Temps de soins moyen = 736 min/j Manco = 512 min/j = 8.5 heures par jour Manco = 512 min/j = 8.5 heures par jour Manco par résident (si 20 résidents) 26 minutes de soins par jours Manco par résident (si 20 résidents) 26 minutes de soins par jours

33 Projet pilote « Appuis dune aide soignante en surnuméraire » Premières questions: Premières questions: Il semblerait que durant les périodes de crise « soins palliatifs » vécues par une personnes, les autres résidents verront diminuer leurs soins requis (être aider pour le repas, se mobiliser, se laver, être é couter … ) d une vingtaine de minutes par jour Il semblerait que durant les périodes de crise « soins palliatifs » vécues par une personnes, les autres résidents verront diminuer leurs soins requis (être aider pour le repas, se mobiliser, se laver, être é couter … ) d une vingtaine de minutes par jour Dans une unit é de 20 r é sidents il y aura en moyenne 7 d é c è s durant l ann é e, à moins que l é tablissement se trouve en dessous du taux d occupation exig é par l é tat, un r é sident peu se trouver priv é de 20 minutes de soins requis par jour, durant plusieurs jours et cela en moyenne toutes les 7 semaines (en tenant compte que des crises li é es aux soins palliatifs) Dans une unit é de 20 r é sidents il y aura en moyenne 7 d é c è s durant l ann é e, à moins que l é tablissement se trouve en dessous du taux d occupation exig é par l é tat, un r é sident peu se trouver priv é de 20 minutes de soins requis par jour, durant plusieurs jours et cela en moyenne toutes les 7 semaines (en tenant compte que des crises li é es aux soins palliatifs)

34 Projet pilote « Appuis dune aide soignante en surnuméraire » Un mystère à comprendre: Un mystère à comprendre: Quen est-il dans les autres établissements? Quen est-il dans les autres établissements? Est-ce un problème? Est-ce un problème? Est-ce tolérable? Est-ce tolérable? Est-ce possible? Est-ce possible? Les standards de soins palliatifs sont-ils respectés? Les standards de soins palliatifs sont-ils respectés?

35 Merci de votre attention Yvan Bourgeois Infirmier, chef de projet soins palliatifs Réseaux ASCOR et Fédération de Soins du Chablais


Télécharger ppt "Financement des soins palliatifs en EMS « De la douleur à la souffrance morale » 6 novembre 2009, Crêt-B é rard Yvan Bourgeois, Infirmier et chef de projet."

Présentations similaires


Annonces Google