La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Université de Haute Alsace Faculté des Sciences et Techniques Licence Sciences et Technologies PHYSIQUE ET CHIMIE, parcours Sciences Physiques L1-S1.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Université de Haute Alsace Faculté des Sciences et Techniques Licence Sciences et Technologies PHYSIQUE ET CHIMIE, parcours Sciences Physiques L1-S1."— Transcription de la présentation:

1 1 Université de Haute Alsace Faculté des Sciences et Techniques Licence Sciences et Technologies PHYSIQUE ET CHIMIE, parcours Sciences Physiques L1-S1 Introduction aux Concepts de la Physique Dominique Bolmont

2 2 The most beautiful thing we can experience is the mysterious. It is the source of all true art and science. Those to whom this emotion is a stranger,... are as good as dead; their eyes are closed. Albert Einstein "Do not take the lecture too seriously... just relax and enjoy it. I am going to tell you what nature behaves like. If you will simply admit that maybe she does behave like this, you will find her a delightful, entrancing thing. Do not keep saying to yourself "But how can it be like that?" because you will get...into a blind alley from which nobody has yet escaped. Nobody knows how it can be like that. Richard Feynman

3 3 Titre des leçons N°1 - Espace – Temps N°2 – Univers N°3 – Relativité N°4 – Forces N°5 – Énergie N°6 – Matière N°7 – Lumière N°8 – Ondes N°9 – Électricité N°10 – Mécanique N°11 – Quantique

4 4 Structures are temporary, the Pattern lasts for ever !

5 5 Dans les leçons qui vont suivre de nombreuses notions sont dénommées avec les mots du langage courant: temps, espace, énergie……, sans au préalable avoir été définis. Si nous ne voulons pas rester muets, gageure pour le métier que nous faisons, une telle utilisation de signifiants lourdement chargés danthropocentrisme est quasiment inévitable. Que cela se fasse soit, mais il faut en être conscient au risque de se méprendre sur la profondeur de ce que nous pensons être de la compréhension des phénomènes de la nature. Si je me pose la question: « le temps existe-t-il? », cela soulève au moins trois problèmes. Quest-ce que le temps? Quest-ce quexister? Quest-ce quexister appliqué au temps? Il est clair que si nous voulons répondre à toutes ces questions avant de conceptualiser les domaines de la science où le temps semble être impliqué, nous allons au pire tourner en rond, au mieux surcharger le discours scientifique de considérations qui sans être des arguties, risquent in fine de ne pas éclaircir le propos. Par commodité, nous en serons réduits à parler du temps sans se poser la question de son existence, autre que dans des équations de la Physique sous la forme du symbole « t », ou comme quelque manifestation opératoire qui ressemble à sa mesure. Une telle situation est à tout le moins frustrante pour les inconditionnels de la compréhension sans zone dombre. Nous vivons une époque où tout accident de parcours, tout écart au train-train de lhabitude doivent être expliqués aux électeurs-contribuables, doivent être recouverts dépaisses couches de causes et de responsabilités dautant plus épaisses quincertaines dans leurs fondements rationnels. La Physique est observation, expérimentation, conceptualisation de ce qui se passe dans ce que lon appelle la Nature. Pour un scientifique le langage premier pour en parler est la Mathématique, notre langage commun nest quun métalangage, langage sur le langage de la description du Monde, ce dernier-premier nétant quun moyen commode, globalisation planétaire dune approche des phénomènes qui, au dire des philosophes, ne peuvent être quentrevus. Truisme parmi les truismes, notre vision du Monde ne pouvant être quanthropocentriste, dans lattente dune aide extraterrestre……. Si, vis-à-vis de la science, notre langage courant est un métalangage, il ne faut pas sen alarmer, cest peut-être un moyen déviter de faire de la Métaphysique. A linverse, faire abstraction des mathématiques, (« vous savez mon cher, jai toujours été nul en mathématiques! »), et vouloir faire du seul langage courant le langage premier pour parler Sciences cest entrer avec trop dassurance dans le monde le la Pataphysique cher à Alfred Jarry: « La science des solutions imaginaires, qui accorde symboliquement aux linéaments les propriétés des objets décrits par leur virtualité ». Encore faudrait-il avoir le génie dAlfred Jarry pour en parler si brillamment…..

6 6


Télécharger ppt "1 Université de Haute Alsace Faculté des Sciences et Techniques Licence Sciences et Technologies PHYSIQUE ET CHIMIE, parcours Sciences Physiques L1-S1."

Présentations similaires


Annonces Google