La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Quelle est la relation entre les troubles du sommeil et les troubles psychiatriques ? Association entre les problèmes de sommeil persistants chez lenfant.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Quelle est la relation entre les troubles du sommeil et les troubles psychiatriques ? Association entre les problèmes de sommeil persistants chez lenfant."— Transcription de la présentation:

1 Quelle est la relation entre les troubles du sommeil et les troubles psychiatriques ? Association entre les problèmes de sommeil persistants chez lenfant et le développement de troubles anxieux à lâge adulte 1 Linsomnie sest manifestée avant les troubles de lhumeur chez 40 % des patients 2 Les pensées suicidaires sont associées à un sommeil non réparateur et à une courte durée de sommeil 3 Les troubles du sommeil chroniques augmentent le risque de développer une maladie psychiatrique et entravent le rétablissement chez ceux qui en sont atteints 2,4,5 1. Gregory AM et coll. J Abnorm Child Psychol. 2005;33(2): Ohayon MM, Roth T. J Psychiatr Res. 2003;37(1): Park JH et coll. Psychiatry Clin Neurosci. 2013;67(1): Ford DE, Kamerow DB. JAMA. 1989;262(11): Ju YE et coll. JAMA Neurol. 2013;70(5):

2 Interrelation entre un sommeil perturbé et un dysfonctionnement Trouble respiratoire du sommeil Obésité Effets secondaires des médicaments Troubles psychiatriques Utilisation de substances Morbidité Mortalité Tendance suicidaire Altération du fonctionnement Sommeil altéré ou non réparateur

3 Outils de dépistage utiles pour évaluer les troubles du sommeil et psychiatriques 1.Morin CM. Insomnie – Conférences scientifiques. 2012;1(1): Sleep Quality Index (PSQI). Disponible à : 3.Patient Health Questionnaire (PHQ)-9. Disponible à : 4.Generalized Anxiety Disorder 7-item (GAD-7) Scale. Disponible à : 5.The primary care PTSD screen (PCPTSD). Disponible à : Agenda consensuel du sommeil 1 Index de la qualité du sommeil de Pittsburgh (PSQI) 2 Questionnaire sur la santé du patient (PHQ)-9 3 Échelle du trouble anxieux généralisé à 7 items (GAD-7) 4 Dépistage de létat de stress post-traumatique 5 Ce sont tous des outils du domaine public.

4 Modification du sommeil dans les troubles de lhumeur Plaintes du patientConstatation lors des études du sommeil (PSG) « Je ne peux pas mendormir »Temps prolongé de latence du sommeil de stades 1 et 2 « Je me réveille la nuit »Excitation accrue et réveils pendant la nuit « Je me réveille de façon précoce »Réveils précoces sans retour au sommeil consolidé « Mon temps de sommeil est trop court » Temps total de sommeil réduit « Mon sommeil est léger et non réparateur » Temps accru de sommeil de stade 1 Temps réduit de sommeil de stades 3 et 4 « Mes rêves sont perturbants »Réveil en sommeil paradoxal avec difficulté à se rendormir. Nombreuses anomalies du sommeil paradoxal, incluant un temps accru de sommeil paradoxal, des mouvements oculaires accrus pendant le sommeil paradoxal, etc. PSG = polysomnographie

5 Traitement de linsomnie associée à des troubles de lhumeur TDM ou troubles bipolaires I et II –Pharmacothérapie –Options non pharmacologiques : TCC, psychothérapie interpersonnelle et des rythmes sociaux, stratégies dhygiène du sommeil La plupart des antidépresseurs ont un effet bénéfique sur le sommeil De nombreux ISRS/IRSN peuvent contribuer à linsomnie ou laggraver dans le TDM Hypnotiques –Benzodiazépines à courte durée daction –Agonistes non benzodiazépiniques : zopiclone, zolpidem TDM = trouble dépressif majeur ; TCC = thérapie cognitivo-comportementale ; ISRS = inhibiteur sélectif de la recapture de la sérotonine ; IRSN = inhibiteur de la recapture de la sérotonine et de la norépinéphrine

6 Les troubles anxieux liés à linsomnie : ESPT ESPT = état de stress post-traumatique 1.Klein E et coll. J Sleep Res. 2003;12(1): Belleville G et coll. J Nerv Ment Dis. 2009;197(2): Escamilla M et coll. Curr Psychiatry Rep. 2012;14(5): Les problèmes de sommeil après un traumatisme prédisent lESPT 1 > 65 % des patients présentant un ESPT rapportent dimportantes difficultés de sommeil 2 –Symptômes prédominants : insomnie et rêves et/ou cauchemars liés au traumatisme Une mauvaise qualité de sommeil a un impact sur la sévérité des symptômes de lESPT et sur la santé mentale perçue 2 Traitement des cauchemars traumatiques 3 –Prazosine –Thérapie par répétition mentale ; lexposition, la relaxation et la thérapie de restructuration ; et le rêve lucide

7 TAG = trouble de lanxiété généralisée 1.Rosa RR et coll. Biol Psychol. 1983;16(1-2): Pollack M et coll. Arch Gen Psychiatry. 2008;65(5): Davidson JR. Insomnie – Conférences scientifiques. 2012;1(3):1-6. Les troubles anxieux liés à linsomnie : TAG Le TAG est caractérisé par une anxiété excessive et des soucis pesants, une agitation, une fatigabilité, une tension musculaire, une irritabilité et des difficultés de concentration Il existe une corrélation entre le degré danxiété et le nombre de réveils, le temps de latence du sommeil de stade 1 et le pourcentage de sommeil de stade 2 1 Traitement de choix : ISRS (peut aggraver linsomnie) –Utilisation dun hypnotique pour stabiliser le sommeil et la performance diurne 2 Traitements non pharmacologiques 3 –TCC, lentraînement à la pleine conscience, les exercices de relaxation

8 1.Abad VC, Guilleminault C. Dialogues Clin Neurosci. 2005;7(4): Mellman TA. Sleep Med Clin. 2008;3(2): American Psychiatric Association. Practice Guidelines for the Treatment of Patients With Panic Disorder, 2 e édition. 4.Cervena K et coll. Sleep Med. 2005;6(2): Les troubles anxieux liés à linsomnie : trouble panique Linsomnie est un problème fréquent chez les patients atteints de trouble panique –Temps dendormissement prolongé et réveils fréquents 1,2 Les attaques de panique surviennent souvent pendant le sommeil 1 –33 à 71 % des patients atteints de trouble panique rapportent des attaques de panique ; chez un tiers de ces patients, les épisodes sont plus fréquents durant leur sommeil que lorsquils sont éveillés Des attaques de panique nocturnes fréquentes peuvent mener à une insomnie secondaire Traitements pharmacologiques et non pharmacologiques 3 –ISRS/IRSN en première ligne ; besoin possible dun SHA 4

9 Insomnie et schizophrénie Linsomnie sévère est lun des signes prodromiques dune exacerbation psychotique imminente ou dune rechute après larrêt dantipsychotiques 1 Complications liées au sommeil dans la schizophrénie 2 –Un temps dendormissement prolongé –Un temps déveil nocturne accru –Un temps de sommeil total réduit –Une réduction de la latence dapparition du sommeil paradoxal –Une réduction du temps de sommeil à ondes lentes (delta ou N3) Des associations inconstantes entre les indices de sommeil détectés dans les enregistrements PSG et les symptômes (positifs et négatifs) Les antipsychotiques ont un effet sédatif –Optimiser ces effets par une bonne hygiène de sommeil 3,4 1.Benson KL. Sleep Med Clin. 2008;3(2): Krystal AD. Neurol Clin. 2012;30(4): Davidson JR. Insomnie – Conférences scientifiques. 2012;1(3): MacFarlane J. Insomnie – Conférences scientifiques. 2012;1(2):1-6.


Télécharger ppt "Quelle est la relation entre les troubles du sommeil et les troubles psychiatriques ? Association entre les problèmes de sommeil persistants chez lenfant."

Présentations similaires


Annonces Google