La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Economie & écologie. Un peu dhistoire Cest quoi léconomie verte? Un contexte favorable Et chez nous? Et Ecolo dans tout ça? Aller plus loin?

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Economie & écologie. Un peu dhistoire Cest quoi léconomie verte? Un contexte favorable Et chez nous? Et Ecolo dans tout ça? Aller plus loin?"— Transcription de la présentation:

1 Economie & écologie

2 Un peu dhistoire Cest quoi léconomie verte? Un contexte favorable Et chez nous? Et Ecolo dans tout ça? Aller plus loin?

3 Années = traitement « end of pipe » des pollutions traitements curatifs Années = traitement « middle of pipe » des pollutions prévention, remplacement déquipements polluants = production plus propre Années = anticipation des pollutions écoconception nouvelles conceptions des produits, nouveaux matériaux, nouveaux assemblages, cycle de vie… Un peu dhistoire

4 Economie verte? Kekseksa? OECD, Eurostat: activités de production de biens et de services qui mesurent, préviennent ou corrigent les dégâts environnementaux (eau, air, sols); les problèmes de déchets, de bruit, déco-systèmes. Ce qui inclut les technologies, les produits et les services qui réduisent le risque environnemental et minimisent la pollution.

5

6 Un contexte favorable

7 Un contexte favorable // La pression de lEurope – plan daction sur lefficacité énergétique – plan daction dans le domaine de la biomasse – directive relative à la promotion de l'électricité à partir de sources d'énergie renouvelables – directive sur la performance énergétique des bâtiments – directive sur la promotion des biocarburants liquides dans les transports – directive sur la cogénération de chaleur et d'électricité – directive sur l'efficacité énergétique dans les utilisations finales et les services énergétiques – directive «écoconception» et directives relatives à létiquetage de produits énergétiquement efficaces…

8 Un contexte favorable Ecotechnologies, environnement en 2006 = 3,4 millions travailleurs en Europe = 2,2% PIB Nouveaux investissements étrangers en 2006 = création de emplois en Europe 1,5% emploi dici 2030 Nouveaux métiers = audit environnemental, audit énergétique, recyclage écologique des bâtiments…

9 Un contexte favorable Angleterre : secteur environnement/énergie = emplois en 2015 (industrie éolienne offshore = emplois) Allemagne : le secteur des énergies renouvelables est le premier secteur industriel en terme de création demplois ( emplois en 2004 et estimation de nouveaux jobs dici 2020) Etats-Unis : en 2020, création de emplois si les objectifs délectricité renouvelable sont atteints.

10 Un contexte favorable Secteur photovoltaïque mondial = emplois en emplois en 2030 « La demande pour les énergies renouvelables augmente à un rythme sans précédent, dopée par des programmes incitatifs compétitifs des gouvernements » (Ernst & Young)

11 Un contexte favorable Net employment growth (jobs full time equivalent) biofuels %30% biomass %26% wind %16% solar thermal %14% photovoltaic %12% hydro (small) % geothermal %0% total % source : EREC

12 Un contexte favorable Investissements mondiaux énergies renouvelables 2006 = 52 milliards de dollars 2007 = 66 milliards de dollars 2016 = 750 milliards de dollars?? Revenus (photovoltaïque, éolien, biocarburants…) 2005 = 44 milliards de dollars 2006 = 55 milliards de dollars 2016 = 226 milliards de dollars!?

13 Un contexte favorable Vestas Wind Systems, numéro un mondial des éoliennes Vestas emploie près de personnes. En 2006, il a réalisé un chiffre d'affaires de 3,8 milliards d'euros. Bénéfice net 2 e trimestre 2007 = x 5 sur un an (51 millions d'euros contre 10 millions d'euros au 2 e trimestre 2006) CA en hausse de 18,5% (1,0 milliard d'euros contre 900 millions) Bénéfice net 3 e trimestre 2007 = x 4 sur un an (66 millions d'euros contre 18 millions d'euros) CA en hausse de 37% (1,150 milliard d'euros)

14 Un contexte favorable Marché mondial de lénergie éolienne en 2007 = + 30% (capacité installée = MW) 25 milliards par an investis dans de nouveaux équipements Chine : 2006 = 8% énergies renouvelables 2020 = 15% énergies renouvelables 2050 = 30% énergies renouvelables

15 « Aucun secteur ne peut sabstraire des conséquences du changement climatique » Profondes mutations et réaffectations de postes entre différents secteurs Equipement ( emplois), logement (+ 2,5 millions), Transport ( )… Sidérurgie ( ), secteur pétrolier ( )…

16 Mai 2007 : Commission européenne = Rapport sur les tendances et les évolutions de l'éco-innovation dans l'Union européenne. - forte croissance enregistrée par les éco-industries, - nécessité d'un recours massif à l'innovation propre et écologique. - plan d'action en faveur des écotechnologies (PAET) = concentrer les mesures sur un certain nombre de priorités et d'actions, qui auront pour effet d'augmenter la demande en matière de technologies environnementales et d'éco-innovation (marchés publics écologiques, se concentrer sur les secteurs les plus rentables, fixer des objectifs de performance, et créer un réservoir de connaissances stratégiques dans le domaine de l'éco- innovation).

17 Politique industrielle européenne (communication de la Commission le 4 juillet 2007) Nouvelle initiative = « élaboration dune politique industrielle durable » Plan daction début 2008 Stimuler développement et commercialisation de technologies, de produits et de services à faible intensité de carbone et à haut rendement énergétique Création dun marché intérieur dynamique (politique des produits, écoconception, etc.) Création de marchés globaux pour des technologies, des produits et des services à faible intensité de carbone et à haut rendement énergétique (cycle de vie, accords sectoriels, accords internationaux…)

18 Union Européenne Nouveau plan de lutte contre le réchauffement climatique 20% émissions de gaz à effet de serre ( ) + 20% efficacité énergétique % énergies renouvelables 2020

19

20 Et chez nous?

21 1.835 entreprises wallonnes = 1% total = contribution de 2,2% du PIB = 1,2% emploi ( 4%/an) Faiblesse = taille réduite du marché Force = compétence humaine en R&D

22 Exemple de la construction à Bruxelles Hypothèse basse = création de emplois dici 2010 si politique de construction durable Hypothèse + haute = emplois Nouveaux métiers : ouvrier en placement disolants, ouvrier en assainissement de bâtiments, technicien en audit environnement et énergie…

23 Etude Forem (in et out core business) Out core business = importance de lenvironnement, gestion de la consommation dénergie, gestion des déchets et plus indirectement santé et sécurité des travailleurs non systématique (souvent sous-traitance) pas de perception des gains potentiels gestion environnement = coûteuse, parfois pénalisante pour emploi emploi affecté = 1% total en croissance mais restant marginal nouvelles compétences Le secteur passe de la « culture du ferrailleur » à celle de « lentreprise high-tech »

24 Lentement … mais sûrement! Fonds de réduction du coût global de lénergie = financement de mesures structurelles pour les personnes les plus démunies, selon le principe du tiers investisseur, et octroi demprunts bon marché pour les personnes privées (résidence principale) CPAS // Instances locales Obligations émises pour 50 millions deuros (tout est parti en une matinée!) Une vingtaine de projets en cours

25 Lentement… mais sûrement 2004 : promotion de la gestion collective de lenvironnement dans les Zones dActivités Économiques (ZAE) Créer un dialogue entre entreprises voisines pour trouver ensemble des solutions environnementales communes (gestion des déchets, énergie, mobilité, paysage et biodiversité, etc.) Trois objectifs principaux : Réduction des impacts environnementaux Diminution des coûts grâce aux économies déchelle et à une gestion optimalisée Amélioration de limage de marque des entreprises, de la ZAE et de la Région

26 Lentement… mais sûrement « LIFE-ENVIRONNEMENT » : projet SMIGIN Sustainable Management by interactive Governance and Industrial Networking Le Projet SMIGIN bénéficie dun financement du Programme Life de la CE, et des subventions que lUWE reçoit de la RW pour ses missions de sensibilisation à la prévention des pollutions, à lURE et à laménagement du territoire. Il est géré par lUWE et est mené en partenariat avec la CCI de Valenciennes /11/2006 au 31/10/2009

27 Lentement… mais sûrement Projet RISE = réseau intersyndical de sensibilisation à lenvironnement FGTB + CSC en Wallonie Stimuler la concertation sociale en environnement dans les entreprises Renforcer la capacité dintervention des délégués syndicaux sur ces questions, Sensibiliser les travailleurs et leurs représentants à lenvironnement.

28 Lentement… mais sûrement SRIW : Société Régionale dInvestissement de Wallonie Ecotech Finance = filiale spécialisée gestion environnement Traitement des eaux, épuration des fumées, gestion des déchets, dépollution des sols et des boues, cogénération, énergies renouvelables Participation au capital, prêts subordonnés

29 Lentement… mais sûrement 2006 : investissements de 1,62 million essentiellement dans les entreprises EPE ENGINEERING, SECOBOIS, ENERGIE FLEUVES, C POWER. ECOTECH a, par ailleurs, participé aux études visant la création dun parc éolien en Mer du Nord, au large dOstende (60 éoliennes de 5 megawatts) ainsi que la construction, en Wallonie, dusines de biocarburant et dunités de cogénération et de biométhanisation. Ce pôle a, depuis sa création fin 1998, effectué des interventions directes dans 40 sociétés pour un montant cumulé de lordre de 130 millions.

30 Lentement… mais sûrement Actions prioritaires pour lAvenir wallon Appel à projets spécifique « développement durable – réchauffement climatique» dans les pôles de compétitivité et les clusters. 42 millions 13 février -30 juin 2008

31 Et Ecolo dans tout ça ?

32 Doù vient-on? Depuis 4 ans, Ecolo a fortement développé son programme socio-économique 2 congrès en 2004 (février : Lécologie, cest lavenir de léconomie; juin : Lécologie, cest la santé de léconomie) REE 2005 : Comment avancer vers une économie verte? Relance de la commission socio-économique Dossier filières bassin de Charleroi et bassin de Liège Marchés publics verts Livre de Christos Congrès du 3 février 2007 : Vers une économie de projets Formation REE 2007…

33 Doù vient-on? Maribel Environnement 2004 = proposition du Maribel Environnement Calqué sur le principe du Maribel Social = réductions de cotisations sociales accordées aux secteurs éligibles. Ces réductions ne seraient pas directement accordées aux employeurs, mais seraient mutualisées dans un fonds. Sur base des moyens disponibles dans ce fonds, la gestion paritaire répartirait entre les entreprises les emplois qui pourraient ainsi être financés. Une création nette demplois quantifiable est donc à la clef.

34 Maribel environnement Construction et logement durable : isolation thermique des logements, construction en bois, fabrication et poses de nouveaux matériaux naturels à grande échelle, domotique : les éco-technologies créent toujours davantage demplois. Sur base dune rénovation annuelle de logements, potentiel de création de emplois. Biocarburants : biocarburants, si on porte la part des biocarburants à 6 % de la consommation locale en 2008, on découvre un potentiel de emplois directs en Belgique.

35 Maribel environnement Chimie verte et bioplastiques : : lémergence dune chimie qui répond aux problèmes de déchets et dépuisement des ressources. Les entreprises qui sy lancent investissent énormément en R&D. Si on favorise lémergence des bioplastiques à concurrence de 50 % des emballages ménagers à lhorizon 2010, limpact serait de minimum emplois créés. Les énergies renouvelables : poursuite et renforcement des outils mis en place en Région wallonne et décollage à réaliser en Région bruxelloise pour des applications spécifiques. Le potentiel demplois sur base dun objectif de 10 % de production renouvelable à lhorizon 2010 (actuellement 2 %) est denviron emplois directs.

36 Maribel environnement LUtilisation Rationnelle de lEnergie (URE) : poursuite des mesures (primes et déductions fiscales) mises en place par les ministres écologistes et renforcement des moyens qui y sont alloués. Le soutien public a permis le décollage dune série de filières dURE. On estime que ce soutien a déjà généré un marché de 50 à 100 millions dans des secteurs intensifs en main dœuvre (léquivalent de 330 à 660 emplois créés). Le potentiel déconomie dénergie reste encore gigantesque, nous manquons cependant détudes fiables sur les perspectives demplois qui y sont liées.

37 Maribel environnement Transport écologique et logistique multimodale : en Wallonie, une série de décisions ont été prises pour accroître le transport fluvial et ferroviaire. Ils occupent cependant encore la portion congrue du transport. Les emplois susceptibles dêtre créés entre , via le schéma de développement des réseaux de fret en Wallonie et le schéma logistique Hennuyer, sont estimés à emplois directs. Agriculture biologique : Actuellement, seulement 2,8 % des surfaces agricoles wallonnes sont consacrées au « bio » (mais 10 % dagriculture « bio » dici 2010) = création de 500 postes de travail (plus de 70 % du « bio » est importé actuellement).

38 Maribel environnement Infrastructures publiques : programme dinvestissement pour la sécurité routière et la diminution des nuisances sonores : approximativement emplois potentiels. Politique de leau : épuration individuelle, égouttage et épuration, collecte des eaux de pluie. Approximativement emplois supplémentaires potentiels par an en Wallonie et à Bruxelles à lhorizon Dépollution et réaménagement des friches : approximativement emplois supplémentaires potentiels pour les 10 prochaines années en Région Wallonne.

39 Le travail politique Chambre : proposition de loi modifiant la loi du 5 mai 1997 relative à la coordination de la politique fédérale de développement durable (contrôle, évaluation) / Doc /001 proposition de loi visant à une orientation durable des fonds de pension du 2 e et 3 e piliers et des réserves du Fonds de vieillissement / Doc /001

40 Le travail politique Parlement wallon : proposition de résolution relative à lamélioration des performances environnementales, sociales et éthiques des marchés publics / 324( )-n°1 Région Bruxelles-Capitale: Ministre de lEnvironnement URE : évolution des moyens budgétaires 2004 = 32 millions euros 2007 = 185 millions euros

41 Le travail politique Un exemple local: Villers-le-Bouillet Eolien : parc de 6 éoliennes (6x1,5MW) + 2 e parc en demande (5x2MW) Nouveaux bâtiments CPAS très basse énergie + projet nouvelle administration « zéro énergie » Achats groupés à destination des citoyens (chauffe eau solaire, bois de chauffage, électricité verte, chaudières à pellets) 1 ère administration communale wallonne 100% électricité verte Plan communal daménagement climatique = 1 ère en Wallonie Eco-logements mixtes

42 Le travail politique Un exemple local: Villers-le-Bouillet Electricité verte = 160 tonnes de CO² en moins/an bois de chauffage = 250 tonnes de CO² en moins Chauffes eau solaires = 27 tonnes de CO² en moins/an Eco-logements = tonnes de CO² en moins Eolien = tonnes de CO² en moins

43 Aller plus loin ?

44 Vers une économie circulaire? Flux de matières, dénergie en boucles (du berceau à la tombe) rapprocher les systèmes industriels du fonctionnement des écosystèmes; disjoindre la création de valeur des flux de matières et dénergie qui la sous-tendent (seuls 7% des ressources utilisées pour obtenir des produits finis se retrouvent dans ces derniers! 80% de ces mêmes produits ne donnent lieu quà un seul usage!) attention à ne pas « gommer » la production!

45 Aller plus loin? Exemples proches : Genève, Troyes, Lille, Ile de France Club décologie industrielle de lAube Etude du métabolisme cantonal à Genève (énergie, matériaux de construction, produits alimentaires, métaux, plastiques, bois et eau) // exemple denseignement = gravières genevoises (lit du Rhône) à sec et plus aucune capacité de stockage des déchets de construction en Lille et Genève : énergies locales négligeables (sauf électricité hydraulique à Genève)

46 Aller plus loin? Lille : faute de qualité suffisante, dimportants flux de textiles ne sont ni réutilisables, ni réductibles à des chiffons. Genève : pour produire les tonnes de nourritures consommées, il faut cultiver m² de terre par habitant/an alors que seulement 300 m² de surfaces agricoles à disposition! Genève : flux de déchets de bois = 4 x supérieur au bois que la forêt genevoise produit; tonnes de bois usagé exportées!

47 Aller plus loin? - En Wallonie, comme dans dautres régions du monde, les flux de matières font lobjet dune comptabilité qui permet de mieux connaître la demande totale en matières (TMR), les flux de matières intérieurs entrant (DMI) et la consommation intérieure de matières (DMC); - TMR wallon = ± 300 millions de tonnes, soit 89 t/hab. en 2002 (au niveau européen 50 t/hab.); - inférieur à celui de la Flandre (139 t/hab.); % entre 1995 et 2002.

48 Aller plus loin? - 77% du TMR wallon = métaux (34%), minéraux non métalliques (32%) et combustibles fossiles (10%); - forte dépendance vis-à-vis des importations et donc des ressources étrangères; - les besoins en métaux de la Wallonie génèrent proportion- nellement plus de flux cachés que les minéraux non métalliques. - Le système de demande énergétique intérieure et les besoins en matières du secteur wallon de la filière du fer et de lacier = pressions environnementales croissantes sur les ressources naturelles étrangères.

49 Aller plus loin? Vers une économie de la fonctionnalité = Substitution de la vente dun service à celle dun produit. Lobjectif est damener les industriels à modifier le centre de gravité de leurs intérêts : en tirant leurs flux financiers des services dusage et de maintenance, ils seraient naturellement enclins à concevoir des produits pérennes et modulables et à dématérialiser leur activité. Ils pourraient plus facilement contrôler le cycle de vie de leurs produits et les recycler au terme de leur existence.

50 Aller plus loin? Vers une économie de la fonctionnalité Xerox : location machine, système de récupération, remise à niveau, réutilisation composants machines… Economie déchets traités = 24 tonnes Réduction coût matières utilisées = 260 millions $

51 Aller plus loin? Vers une économie de la fonctionnalité Michelin : vente de solutions pneumatiques au km parcouru = prise en charge intégrale; gestion et optimisation des pneumatiques des entreprises de transport routier et de location de véhicules Gestion préventive usure pneus, innovations techniques, recreusage, rechapage, récupération pneus « morts », collecte et valorisation au niveau mondial

52 Aller plus loin? Vers une économie de la fonctionnalité Michelin : durée de vie dun pneu = x 2,5 20 pneus neufs contre 64 auparavant Gains de consommation Réduction des émissions de CO²

53 Aller plus loin? Solutions pour chacun -Visites dentreprises -Tables rondes recherche (intersection avec « transition écologique ») -Réseau chercheurs verts (à enrichir progressivement) -Portail Economie verte (devenir le portail de référence en Belgique francophone sur tout ce qui a trait à léconomie verte)

54 Aller plus loin? Solutions pour chacun -Séminaires spécifiques sur concepts-clés (économie circulaire, économie de fonctionnalité…) -Colloque « économie verte » par exemple en aboutissement de processus -Note évolutive sur relevé de pratiques déconomie verte (lister les initiatives, les entreprises, les entrepreneurs, y compris chiffres etc.) -Paper pour la revue dEtopia en cours de réalisation …

55 Merci pour votre attention


Télécharger ppt "Economie & écologie. Un peu dhistoire Cest quoi léconomie verte? Un contexte favorable Et chez nous? Et Ecolo dans tout ça? Aller plus loin?"

Présentations similaires


Annonces Google