La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Régis GALLOT Laetitia KONAN Yelli TOURE Stratégie et politique financière I.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Régis GALLOT Laetitia KONAN Yelli TOURE Stratégie et politique financière I."— Transcription de la présentation:

1 1 Régis GALLOT Laetitia KONAN Yelli TOURE Stratégie et politique financière I

2 Introduction La performance des entreprises a toujours été un sujet dintérêt dans le monde des affaires. Business Week a établit un palmarès de 1000 entreprises, soit disant les plus performantes. Beaucoup de professionnels dans le milieu de la finance prêtent une attention et un crédit très particuliers à cette publication qui est censée donner une idée de la performance annuelle des entreprises américaines. 2

3 Introduction Le fait qui a attiré lattention des auteurs est que dans le classement de Business Week, on trouve à la 6ème et 7ème place, côte à côte Général Motors (constructeur automobile) et Merck (entreprise pharmaceutique ). Selon lauteur, ce classement qui est basé sur la taille (Capitalisation boursière) ne reflète pas la réalité. Lauteur a mis en œuvre son propre classement (The Stern Stewart Performance 1000) qui sera basé sur la MVA (Market value added). 3

4 4 La MVA

5 LA MVA Exemple: Valeur marchande de lentreprise: 60 millions. Capital investi: 20 millions. La MVA est alors de 40 millions. Cette MVA reflète: Le succès des anciens investissements mais également lanticipation de la réussite des futures investissements. Latteinte de lobjectif principal de lentreprise à savoir laugmentation de la richesse des actionnaires. 5

6 La MVA 6 En considérant que la valeur de marché et la valeur comptable de la dette sont identiques

7 Business Week Rank vs Stern Stewart Rank Business Week RankStern Stewart Rank IBM11 Exxon211 GE33 AT&T477 Philip Morris55 GM6900 Merck72 Ford8899 Du Pont9850 Amoco

8 Évolution de la MVA GM est beaucoup moins performante que Merck du point de vue de lévolution de la MVA malgré limportance de sa valeur et son capital. 8

9 Variation de la MVA Un indicateur pertinent de la performance de lentreprise: Une augmentation de la MVA signifie que lentreprise investit dans des projets rentables (EVA > 0). Une diminution de la MVA correspondrait à une sanction du marché pour les investissement dans des projets non rentables. 9

10 LEVA Mesure la capacité de lentreprise à maintenir une rente et donc mesure limportance de son avantage concurrentiel. Cest le résultat dexploitation de lentreprise après impôt (BENAI) diminué de la rémunération du capital utilisé pour son activité 10

11 Calcul de la EVA EVA = (RCI – CMPC) * Capital investit en début de période CMPC : Coût moyen pondéré du capital RCI : Rendement du capital investit RCI = BENAI/CI en début de période Donc on a : EVA = BENAI – CMPC * CI EVA=( r - c*) x capital 11

12 3 cas de croissance de lEVA et de la MVA 1) Plus defficience dans les opérations actuelles donc croissance de lécart entre r et c* 2) Augmentation du capital investi dans le projet avec un écart entre r et c *. 3) Abandon des projets avec un r inférieur à c* On note que le changement de lEVA est une mesure de performance qui est moins sujet à des biais comptables. 12

13 MVA vs EVA Une EVA positive va normalement avoir un effet positif sur la MVA et inversement. La MVA permet de tenir compte du long terme car il sagit dune somme actualisée (au CMPC) des EVA futurs. Un gestionnaire doit donc normalement prendre tous les projets rentables, même si à court terme, ils ne le sont pas. Même si la EVA est négative, le projet peut être rentable à long terme et donc le gestionnaire pourra prendre ce projet qui générera un MVA positif au total. 13

14 Exemples IBM: Variation négative de la MVA Variation négative de lEVA Wal-Mart: Variation positive de la MVA Variation positive de lEVA Philip Morris: Variation positive de la MVA Variation de lEVA négative (Du à lacquisition de Kraft notamment) (voir Tableau page 193) 14

15 La croissance du BPA et la MVA La croissance du bénéfice par action na aucun deffet sur la MVA sauf si elle est le résultat dinvestissements générant des gains supérieurs au coût de capital.(Voir le tableau page 194) 15

16 Le taux de rendement et la MVA La maximisation du taux de rendement naugmente pas nécessairement la MVA. Voir tableau page 195 Le taux de rendement de Apple est de 71.5% et beaucoup plus élevé que celui de IBM, tandis que sa MVA est plus petit (3.3$ contre 20.3$). 16

17 Le dividende et la MVA Le dividende na pas deffet sur la MVA. La valeur de laction baisse (ainsi que la valeur au livre) baisse automatiquement du montant des dividendes au jour de paiement. La différence entre la valeur marchande et la valeur au livre (qui est la MVA) reste donc inchangée. Seul un changement dans la politique de dividende peut influencer la MVA. 17

18 Classement selon lindustrie Les compagnies pharmaceutiques sont à la tête du classement en terme de MVA suivies par lindustrie de la mode (voir tableau page 197). Cette classification est du au budget important consacré à la R&D dans ces types dindustries pour sassurer un avantage concurrentiel. 18

19 Classement selon XYZ Cette classification XYZ nous permet dévaluer la performance de lentreprise moyenne à lintérieur de chaque classe (la performance intérieure ou EVA standardisée et extérieure ou MVA standardisée) sans prendre en considération lindustrie, la qualité du management, lavantage concurrentiel ou les autres facteurs. Voir les résultats dans le tableau 5.3 et

20 Classement selon XYZ 20 r – c < - 2.5% (en moyenne entre les années 1984 et 1988) X-Minus |r - c| < 2.5% X r – c > 2.5% avec g < 25% par année Y r - c > 2.5% et g > 25% par année Z r – c 25% par année Pre Z Les entreprises classées de critères tels: Lexistence de données sur cinq années La taille La volatilité du rendement sur le capital

21 Diagramme selon XYZ 21

22 Classement selon XYZ EVA standardisée = (r – c*) * capital standardisé MVA standardisée = (V/C – 1) * capital standardisé Avec capital standardisé = 100 base pour 1984 V/C : value to capital ratio Et tenant compte du taux de croissance pour les autres années soit 100 * (1 + taux de croissance) pour 1985, etc…

23 Classement selon XYZ En somme de cette classification, il ressort clairement quune variation positive de lEVA va de paire avec une variation positive de la MVA (dà peu près 10 fois la variation de lEVA daprès les résultats trouvés) sauf pour la classe Pre-Z puisquil y a une grande croissance du capital (supérieure à 25%). Dans létude, pour la classe Pre-Z, on trouve une variation moyenne négative de lEVA (-22.3 $) et une variation positive de la MVA (53 $). Voir tableau page

24 Classement selon XYZ En excluant les entreprises classées Pre-Z de léchantillon, on trouve une relation positive et significative entre la variation de la MVA et celle de la EVA (standardisées). En plus, la variation de la MVA est plus prononcée que celle de la EVA (relation exponentielle). Voir figure page

25 Conclusion La MVA reflète le succès des investissements passés et la performance future espérée (le potentiel anticipé à créer de la valeur). Laugmentation de la EVA doit être prise comme lobjectif ultime pour une compagnie pour laugmentation de la richesse des actionnaires.

26 MERCI!! 26


Télécharger ppt "1 Régis GALLOT Laetitia KONAN Yelli TOURE Stratégie et politique financière I."

Présentations similaires


Annonces Google