La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Briefing de Bruxelles sur le développement n° 33 Les facteurs de succès pour la transformation agricole en Afrique 2 octobre 2013

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Briefing de Bruxelles sur le développement n° 33 Les facteurs de succès pour la transformation agricole en Afrique 2 octobre 2013"— Transcription de la présentation:

1 Briefing de Bruxelles sur le développement n° 33 Les facteurs de succès pour la transformation agricole en Afrique 2 octobre Dix ans après la déclaration de Maputo: dialogue régional sur le progrès réalisés. Kalilou Sylla, ROPPA.

2 DIX ANS APRÈS LA DECLARATION DE MAPUTO: DIALOGUE RÉGIONAL SUR LES PROGRÈS RÉALISÉS Kalilou Sylla ROPPA Afrique Nourricière

3 CONTEXTE DANS LES ANNÉES 2000 LAGRICULTURE EN DECLIN EN AFRIQUE MAPUTO COMME UNE RÉPONSE DANS LA BAISSE DE LA CROISSANCE AGRICOLE ET A SON FINANCEMENT AFRIQUE DE LOUEST SEST APPROPRIÉE CETTE INITIATIVE en 2005 À TRAVERS ECOWAP/PRIA, PNIA QUELS CHANGEMENTS A TON PU CONSTATER?

4 CHANGEMENT INSTITUTIONNEL (I) LEADERSHIP ACCEPTÉ ET AFFIRMÉ DE LA CEDEAO (APPUI TECHNIQUE ET FIANNCEMENT) CADRE RÉGIONAL, UNIQUE ET PARTAGÉ POUR ÉLABORER LES PNIA, RIA COHÉRENCE AVEC LUEMOA POUR HARMONISER LES INTERVENTION RETOUR DE LAGRICULTURE DANS LAGENDA DU DEVELOPPMENT

5 CHANGEMENT INSTITUTIONNEL (II) MEILLEURE ALLOCATION DES INSTITUTIONS RÉGIONALES ( CEDEAO:UEMOA, CILSS, CORAF ETC..) ET APPUI TECHNIQUE NOATMMENT IFPRI MISE EN PLACE DES INSTITUTIONS RÉGIONALES POUR ACCOMPAGNER LE PROCESSUS RÉGIONAL (FRDA, INSTITUTION DE MISE EN ŒUVRE DU PRIA) MORE FUND AT REGIONAL LEVEL AT ECOWAS LEVEL

6 ALLOCATION BUDGETAIRE -QUATRE PAYS RESPECTANT LALLOCATION DE 10% DU BUDGET A LAGRICULTURE -PART DU BUDGET NATIONAL EST TRÈS FAIBLE

7 REVUE BUDGETAIRE AU NIVEAU NATIONAL (I) NIGER

8 REVUE BUDGETAIRE AU NIVEAU NATIONAL (II) COTE DIVOIRE

9 REVUE BUDGETAIRE AU NIVEAU NATIONAL (II) GUINEE BURKINA

10 REVUE BUDGETAIRE AU NIVEAU NATIONAL (II) NIGERIA

11 ÉVOLUTION DE LA PAUVRETÉ (i) NIGERIA

12 ÉVOLUTION DE LA PAUVRETÉ (iI) NIGER

13 ÉVOLUTION DE LA PAUVRETÉ (iII) BENIN

14 ÉVOLUTION DE LA PAUVRETÉ (iV) SENEGAL

15 PRODUCTIVITÉ AGRICOLE: -PRODUCTIVITÉ AGRICOLE NA QUASI PAS CHANGE -RAISON: BAISSE DE LADOPTION TECHNOLOGIE PAS COMPENSE -PAR UNE MEILLEURE UTILISATION DES RESSOURCES

16 PRODUCTIVITÉ AGRICOLE (II) -SEN BURKINA: UNE BAISSE PRODUCTIVITÉ SENEGAL: UNE HAUSSE PRODUCTIVITÉ

17 PRODUCTIVITÉ AGRICOLE (IV) GHANA HAUSSE PRODUCTIVITÉ NIGERIA BAISSE PRODUCTIVITÉ

18 CHANGEMENT DANS LE SECTEUR DU COMMERCE (Le Nigeria et la CEDEAO) Avant MAPUTO Après MAPUTO

19 CONCLUSIONS AFRIQUE DE LOUEST A DES SUCCESS STORIES A PARTAGER AVEC LAFRIQUE SUR LES ACQUIS DE MAPUTO DISCUSSION DES ACQUIS À PARTIR DES ÉTUDES SUIVANTS UN PROCESSUS SCIENTIFIQUES EN VUE DE FAIRE DU PLAIDOYERT PLUS GRAND SUCCES DE LA RÉGION, CEST LE LEADERSHIP PRIS PAR LES INSTITUTIONS DE LA RÉGION POUR CONDUIRE LE PROCESSUS AVEC UN APPUI POLITQIUE FORT DES ÉTATS, UNE IMPLICATION DES OP ET DES INSTRUMENTS DINTERVENTION MIS EN PLACE (FRDA, FRDA) QUATRE PAYS DE LA RÉGION RESPECTENT LES 10% BUDGET À LAGRICULTURE MAIS LA FACTURE EST PAYÉE PAR LEXTÉRIEURE A PART LENGOUEMENT SUSCITÉ PAR LE LEARDERSHIP RÉGIONAL, LA MISE EN PLACE DUN CADRE DINTERVENTION RATIONNEL, MAPUTO NA PAS CONDUIT A DES CHANGEMENTS SIGNIFICATIFS SUR LA PAUVRTÉ, LA PRODUCTIVITÉ ET MÊME SUR LACCROISSEMENT DU BUDGET ALLOUÉ À LAGRICULTURE

20 CONCLUSIONS (I) SI LAGRICULTURE EST DE RETOUR DANS LAGENDA MONDIAL CE NEST PAS LE CAS DANS LAGENDA DE DEVELOPPEMENT DES PAYS DE LA RÉGION; BEAUCOUP DE PAYS COMPTE SUR LES TABLES RONDES DES PARTENAIRES POUR FINANCER LEURS AGRICULTURE UN ESPRIT DENFANTS GÂTÉS SEST EMPARÉS DES PAYS QUANT AU FIANNCEMENT DE LEUR AGRICULTURE PAR LEUR PROPRE BUDGET MAJORITÉ DES PAYS ONT UN BUDGET ALLOUÉ À LAGRICULTUER QUI DECLINE RÉDUCTION DE LA PAUVRETÉ AU GHANA, LACCROISSEMENT DE LA PRODUCTIVITÉ AU MALI ET AU SENÉGAL NE PEUVENT ÊTRE ATTRIBUÉ À MAPUTO DANS LA MESURE OÙ LES PNIA ONT ÉTÉ VALIDÉS IL Y A MOINS DE 2 ans

21 CONCLUSIONS (II) RÉDUCTION DE LA PAUVRETÉ AU GHANA, LACCROISSEMENT DE LA PRODUCTIVITÉ AU MALI ET AU SENÉGAL NE PEUVENT ÊTRE ATTRIBUÉ À MAPUTO DANS LA MESURE OÙ LES PNIA ONT ÉTÉ VALIDÉS IL Y A MOINS DE 2 ans IL SEMBLE QUE LES PERSPECTIVES DEGAGÉES PAR LENGOUEMENT DE MAPUTO NOTAMMENT LES INSTITUTIONS RÉGIONALES MISES EN PLACE ET LES PROJETS RÉGIONAUX (WAAPP, NOTAMMENT) VONT JOUER UN RÔLE CRUCIAL DANS LE RATTRAPAGE DU GAP TECHNIOLOGIQUE ESSENTIEL POUR ACCROÎTRE LA PRODUCTIVITÉ OP ONT ÉTÉ TRÈS IMPLIQUÉES DANS LA DÉFINITION DES POLITQIUES, IL SEMBLE QUIL Y A UN MANQUE DIDÉES DANS LA MSIE EN OEUVRE ET SURTOUT UNE FAIBLE IMPLICATION DES OP A CE NIVEAU APPEL À UN MEILLEUR DISPOSITIF DE SUIVI AVEC LA PRISE EN COMPTE DES DISPOSITIFS DES OP AUSI BIEN AU NIVEAU NATIONAL QUE RÉGIONALE

22 RESEAU DES ORGANISATIONS PAYSANNES ET DES PRODUCTEURS AGRICOLES DE LAFRIQUE DE LOUEST 09 BP 884 Ouagadougou 09 Tel (226) Tel/Fax : (226) Site : Merci pour votre aimable attention


Télécharger ppt "Briefing de Bruxelles sur le développement n° 33 Les facteurs de succès pour la transformation agricole en Afrique 2 octobre 2013"

Présentations similaires


Annonces Google