La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Amélioration des moyens de subsistance des ruraux en Afrique de lOuest et du Centre par l'adoption de systèmes productifs et compétitifs de culture de.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Amélioration des moyens de subsistance des ruraux en Afrique de lOuest et du Centre par l'adoption de systèmes productifs et compétitifs de culture de."— Transcription de la présentation:

1 Amélioration des moyens de subsistance des ruraux en Afrique de lOuest et du Centre par l'adoption de systèmes productifs et compétitifs de culture de ligname R. Asiedu, IITA

2 Finalité: Le sous-secteur de ligname contribue à la sécurité alimentaire et à la réduction de la pauvreté en Afrique de lOuest. Objectif spécifique: Pour les producteurs: accroissement des rendements, réduction des pertes durant le stockage et amélioration des semences fournies. Pour les transformateurs et les négociants: cibler les débouchés des différents produits dérivés de ligname.

3 IFAD- DAT 457 Le présent programme prolonge le DAT 457. Durant la première phase, entre 2000 et 2004, des équipes de cinq pays (Nigéria, Bénin, Togo, Ghana et Côte dIvoire) ont collaboré à l'étude des principaux problèmes liés à la production de ligname.

4 Objectifs du DAT 457 Accroître les disponibilités en: technologies permettant daméliorer/ préserver la fertilité des sols et de lutter de manière durable contre les ravageurs (y compris les mauvaises herbes) et les maladies; variétés améliorées des principales espèces digname cultivées en Afrique de lOuest; technologies daprès-récolte améliorées.

5 Principaux organismes dexécution Centre national de recherche agronomique (CNRA), Côte dIvoire Crops Research Institute (CRI), Ghana Institut national des recherches agricoles du Bénin (INRAB), Bénin Institut togolais de recherche agronomique (ITRA), Togo National Root Crops Research Institute (NRCRI), Nigéria

6 Collaboration avec dautres institutions Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (CIRAD), Bénin Centre suisse de recherches scientifiques (CSRS), Côte dIvoire Institut des ressources naturelles (NRI), (RU)/ South Pacific Yam Network (SPYN)

7 Liens avec dautres projets: Programme damélioration des racines et tubercules (RTIP), Ghana Programme de développement de la culture des racines et tubercules (RTEP), Nigeria Programme de développement de la culture des racines et des tubercules (PDRT), Bénin Projet dappui à la commercialisation et aux initiatives locales (PACIL), Côte dIvoire Projet INCO daprès-récolte de ligname (Afrique de lOuest) IITA/GTZ/CSIR Projet semencier (WASDU/WASNET)

8 Germplasm Matériel génétique Évaluation des variétés indigènes locales Bénin: 150 obtentions C. dIvoire: 266 (141 D. alata & 125 D.rotundata) Ghana:251 (125 & 126)

9 Matériel Génétique fourni par IITA aux Partenaires PaysNo. D. rotundata clônes Bénin C. dIvoire Ghana Nigéria Togo

10 Matériel génétique Évaluation participative auprès des cultivateurs Bénin: 19 cultivateurs, 41 génotypes, 5 sites Côte dIvoire: 300 cultivateurs, 6 génotypes Ghana: 88 cultivateurs, 48 génotypes, 3 districts (en exploitation) 90 cultivateurs, 100 génotypes, 3 sites (en station) Nigéria: 54 cultivateurs, 54 génotypes, 6 États

11 Matériel génétique Introduction de nouvelles variétés –Nigéria (3 en 2001; 4 en 2003) –Ghana (3 en 2005) –Côte dIvoire (première inspection) Phase finale des essais digname ailée au Nigéria en vue de son homologation officielle (au moins 15 PDA impliqués) )

12 Avantages économiques de lutilisation de semences saines pour la culture de ligname (Togo, Nigéria) Perceptions des cultivateurs et facteurs dacceptation du traitement à leau chaude pour la désinfection de ligname de semence Pathologie des semences

13

14

15 Genèse de la proposition plan de travail et atelier sur lavancement des travaux à Parakou, nord de la République du Bénin, en février 2003 (avec la participation des coordonnateurs des trois programmes dinvestissement dans la culture de racines); atelier national des parties prenantes dans le pays et examen des documents (organisés en 2003, au Ghana, en avril pour le RTIP et au Nigéria en mai pour le RTEP); réunion du comité de pilotage à Umudike en juin 2003 pour établir une description sommaire des domaines de priorité de la proposition; rédaction et soumission de la proposition.

16 Pays participants Les cinq pays du DAT 457 (Nigéria, Bénin, Togo, Ghana et Côte dIvoire) et le Cameroun. Les responsables ont sollicité le Cameroun, entre autres parce qu'ils ont appris la formulation d'un programme de pays sur la culture des racines et tubercules; sa participation permet de compléter la couverture de la «ceinture de ligname». Ces six pays représentent 92% de la production annuelle digname dans le monde, soit environ 40 millions de tonnes.

17 De la proposition à lexécution Proposition approuvée en septembre 2004 Atelier des parties prenantes en novembre 2004 Partenaires potentiels sollicités en décembre 2004 en vue de recueillir des propositions d'utilisation de dons d'un montant peu élevé pour la réalisation des activités retenues dans le cadre du projet. Le comité consultatif de la recherche (CCR), composé de trois membres, se conformera aux directives publiées pour évaluer les propositions. Le coordonnateur de PRONAF a déjà accepté de siéger au comité pour y apporter lexpérience dautres DAT.

18 Critères dévaluation: (i) cofinancement par le FIDA de projets d'investissement ou de développement; (ii) qualité scientifique; (iii) stratégie claire de participation des usagers potentiels (spécialement les femmes et les pauvres) et de retour dinformation; (iv) sous-projet proposé réalisable dans un délai de trois ans; (v) résultats obtenus par les chercheurs sur la question ou expérience apportée par eux (la préférence allant aux équipes pluridisciplinaires dont les membres appartiennent à plusieurs organismes); (vi) production de valeur ajoutée transposable de la zone du projet.

19 DAT et programmes de pays Planification et suivi conjoints des activités et cofinancement. Les technologies mises au point par le DAT auront beaucoup plus de chances dêtre testées et diffusées dans le cadre des programmes dinvestissement. 5,3% du budget total du DAT (environ USD par an) seront alloués à létablissement de liens avec les projets dinvestissement du FIDA. Des crédits sont prévus pour la coordination au niveau national, y compris le financement partiel des ateliers nationaux sur ligname, afin de renforcer la collaboration au sein du pays en matière de recherche-développement sur ligname


Télécharger ppt "Amélioration des moyens de subsistance des ruraux en Afrique de lOuest et du Centre par l'adoption de systèmes productifs et compétitifs de culture de."

Présentations similaires


Annonces Google