La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

FORMATION PRATIQUE A LA CCNS Cas dun club nemployant quun seul salarié (Enseignant Professionnel)

Présentations similaires


Présentation au sujet: "FORMATION PRATIQUE A LA CCNS Cas dun club nemployant quun seul salarié (Enseignant Professionnel)"— Transcription de la présentation:

1 FORMATION PRATIQUE A LA CCNS Cas dun club nemployant quun seul salarié (Enseignant Professionnel)

2 Enoncé du cas : Un BE effectue 12 heures de travail dans le Club A. Il ne travaille pour aucun autre club. Son activité (pendant les périodes scolaires) est la suivante : - 4 heures, le mercredi de 8 h à 12 h - 4 heures, le vendredi de 18 h à 22 h - 4 heures, le samedi de 9 h à 13 h

3 Enoncé du cas (suite) Ses missions sont les suivantes : - encadrer les initiateurs du club, - dispenser des cours dinitiation et de perfectionnement au tennis, - organiser et encadrer les entraînements.

4 Exercice 1) Elaborer sa fiche de poste (décrire ses missions,…). 2) Déterminer son groupe de classification et sa rémunération horaire minimum.

5 Exercice 3) Etudier le contrat de travail et le comparer avec les exigences de la CCNS (article 4.2.1) et analyser sa feuille de salaire. Est-elle compatible avec sa classification ?

6

7

8 Exercice 4) Quel contrat semble le mieux adapté à ses missions ? (lire les articles 4.5 et suivants) a) contrat de travail ou contrat de coopération libéral ? b) CDI ou CDD ? - …

9 Solution de la question 4-a Choix du contrat : 1 er étape : distinction salarié / libéral Le libéral est totalement indépendant du club. Il ne reçoit aucune directive du club (qui se contente de mettre à la disposition du BE un court). Le salarié est soumis au pouvoir de direction de son employeur.

10 Solution de la question 4-b 2 ème étape : distinction CDD / CDI Le CDD doit être exceptionnel. Il ne peut concerner que les cas : - daccroissement temporaire dactivité, - ou de remplacement dun salarié absent. La Cour de cassation interdit la conclusion : - dun CDD dusage du sport avec un BE, - dun contrat de saisonnier pour une saison sportive (sauf éventuellement pour un club dans une station balnéaire et juste pour lété).

11 Suite … (solution question 4-b) Le contrat de travail intermittent (art 4.5) est un contrat à durée indéterminée qui comporte par nature des périodes de travail et de non travail. Limites : heures et 36 semaines par an, - ne concerne que emplois « liés à lanimation, lenseignement, lencadrement et lentraînement des APS ainsi que ceux liés aux services » ou les emplois dans les établissements qui ferment pendant un durée supérieure aux congés payés

12 Quel contrat ? de travail de coopération libérale CDDCDI Tps pleinTps partiel CDD usageCDD saisonnier Tps pleinTps partielIntermittent

13 Exercice 5) Comment passer du contrat actuel au nouveau contrat ?

14 Solution de la question 5 Les projets de modifications dun contrat sont de deux sortes : - modification du contrat, - changement des conditions de travail. La distinction se fait au cas par cas. Dès que le projet porte sur un élément essentiel du contrat (salaire, nombre dheures, …), il sera qualifié de modification. En revanche, si un élément non essentiel est en jeu, il sagit dun changement des conditions de travail (exemple : changement dans lemploi du temps – sauf cas du temps partiel).

15 Suite … (solution question 5) Sil y a une modification dun élément essentiel, il est nécessaire de recueillir laccord du salarié. Le refus de ce dernier nest pas une faute. Sil y a seulement un changement des conditions de travail. Il simpose au salarié qui commet une faute en la refusant.

16 Qualification de la modification envisagée La modification porte-t-elle sur un élément déterminant du contrat ou sur un élément du socle contractuel ? OuiNon « Modification du contrat »« Changement des conditions de travail » La modification ne peut être imposée au salarié sans son accord Le changement simpose au salarié (qui commettrait une faute en ne le respectant pas)

17 Procédure de changement des conditions de travail Avis au salarié Acceptation du salariéRefus du salarié Poursuite du contrat aux nouvelles conditions Sanction du salarié (pouvant aller jusquau licenciement pour faute) Remarque : si les juges qualifient le changement de « modification contractuelle », le licenciement deviendra alors abusif (car le salarié était en droit de refuser la modification)!

18 Proposition de modification (pour motif économique) adressée au salarié (Lettre recommandée avec AR ou remise en main propre) Un délai dun mois est accordé au salarié pour prendre position Acceptation par écrit du salarié Refus écrit du salarié Absence de réponse du salarié à lissue du délai = acceptation tacite Poursuite du contrat aux nouvelles conditions Soit abandonner son projet de modification Lemployeur peut alors : Soit entreprendre une procédure de licenciement économique Poursuite du contrat sans changement Nécessité de justifier des difficultés économiques et de lopportunité de la modification

19 Cas particulier du temps partiel : Le changement de lemploi du temps est un changement des conditions de travail. Cependant, le Code du travail permet au salarié à temps partiel de refuser légitimement (sans que cela soit une faute) une modification qui serait incompatible avec : - une autre activité professionnelle (salariée ou libérale) - une raison familiale impérieuse. Voir article 6 du contrat CDII.

20 Exercice 6) Quelles sont les différentes modalités de paiement du salaire

21 Solution Le salaire peut-être versé : - au réel, - ou lissé sur X mois.

22 Exercice 6 bis) Calculer la rémunération du salarié : - lissée sur 9 mois, - lissée sur 12 mois, - au réel (calculer octobre, novembre, décembre et janvier). (voir la feuille de paye de lexercice) (voir la feuille de paye de lexercice)

23 Calendrier de la saison

24 Solution Article de la CCNS Pas de lissage= 18, 30 x n x 1,1 (pour les congés payés) OCTOBRE : 724,68 NOVEMBRE : 724,68 DECEMBRE : 885,72 JANVIER : 805,20 DECEMBRE : 885,72 JANVIER : 805,20 Lissage (article 4.5.3) Sur 12 mois 18,30 x 352 x 1,1 = 590,48 18,30 x 352 x 1,1 = 590,48 12 Sur 9 mois 18,30 x 352 x 1,1 = 787,31 18,30 x 352 x 1,1 = 787,31 9

25 Exercice 7) Dans le cadre du contrat de travail intermittent, est-il possible de demander au salarié deffectuer des heures au-delà de son horaire contractuel ? - de quelles manières ? - dans quelles limites ? - à quel coût ?

26 Solution de la question 7 Lire art CCNS et art 7 du CDII Lire art CCNS et art 7 du CDII Si le salarié travaille moins de 35 heures pendant la période de travail concernée : les heures « en plus » seront des heures complémentaires. Si le salarié travaille 35 heures pendant la période concernée : les heures « en plus » seront des heures supplémentaires.

27 Suite … (question 7) Majoration des heures complémentaires : - pas de majoration pour les heures effectuées dans la limite de 10 % de lhoraire contractuel (à calculer par rapport à lhoraire qui aurait été normalement fait dans le mois), - majoration de 25 % pour les heures effectuées entre 10 % et 33 % de lhoraire contractuel. Majoration des heures supplémentaires : - 10 % pour les 4 premières heures, - 25 % pour les 4 suivantes, - 50 % pour les suivantes.

28 Suite … (question 7) Le salarié ne doit pas travailler, sur une année, plus de : heures, - 36 semaines. De plus, les heures complémentaires ou supplémentaires ne peuvent dépasser le tiers de la durée mensuelle pour chaque période travail. Enfin, sur les périodes où le salarié travaille à temps partiel, il convient de ne pas dépasser 35 heures par semaine.

29 Exercice complémentaire n°1 Préambule : un contrat intermittent à été conclu sur la base des horaires de lexercice Problème A : le nombre denfants inscrits à lécole de tennis baisse. Est-il possible de réduire le nombre dheures de travail ? Dans quelles conditions ?

30 Solution Le projet (réduire le nombre dheures de travail) porte sur un élément essentiel du contrat, il sagit donc dune modification du contrat. La modification devra recueillir laccord préalable du salarié.

31 Exercice complémentaire n°1 Problème B : le président, à la demande des parents, souhaite déplacer lécole de tennis du mercredi au samedi après-midi. Est-ce possible ? Dans quelles conditions ?

32 Solution n°1 Le projet (changer lemploi du temps) porte sur un élément non essentiel du contrat, il sanalyse en une modification des conditions de travail. La modification pourra être imposée au salarié, sous réserve : - de respecter les conditions contractuelles (voir article du contrat) et un délai de prévenance de 7 jours (ouvrés), - que le salarié navance pas un refus légitime (obligations professionnelles ou familiales).

33 Exercice complémentaire n°2 Enoncé : Un BE travaille pour deux clubs (avec CDII). Le Club A : 12 heures - 4 heures, le mercredi de 8 h à 12 h, - 4 heures, le vendredi de 18 h à 22 h, - 4 heures, le samedi de 9 h à 13 h. Le Club B : 13 heures - 4 heures, le lundi de 17 h 15 à 21 h 15, - 3 heures, le mardi de 17 h 15 à 20 h 15, - 6 heures, le mercredi de 14 h à 20 h.

34 Suite exercice complémentaire n°2 Question : Le président du club B, à la demande des parents, souhaite déplacer lécole de tennis du mercredi au : - samedi matin : est-ce possible ? Dans quelle condition ? - jeudi soir : est-ce possible ? Dans quelle condition ?

35 Solution n°2 Passage au samedi matin - Refus légitime du salarié A - Avait-il prévenu de sa présence le samedi ? - Quel est le contenu du contrat ? Prendre connaissance de larticle 10 du modèle de CDII.

36 Suite solution n°2 Passage au jeudi soir Attention, à partir de 22 heures, nous rentrons dans des heures tardives. Le BE ne rentre pas dans la définition du travailleur de nuit ( ). Chaque heure réalisée après 22 heures donnera lieu à un repos compensateur dun quart dheure.

37 Exercice n°3 Question : Le président du club B lui demande de faire une heure de cours supplémentaire le mercredi et de terminer à 21 heures (au lieu de 20 heures) et de compenser cette heure en commençant une heure plus tard le lundi (18h15 au lieu de 17h15). Est-ce possible ?

38 Solution n°3 Problème vis-à-vis de la durée maximale journalière de travail (ici par cumul demploi). Larticle prévoit une limite à 10 heures par jour. La dérogation nest pas applicable. Vigilance vis-à-vis de lamplitude (13 heures maximum) et du repos quotidien de 11 heures (le lendemain, il ne doit pas commencer avant 10 heures)

39 Exercice n°4 Enoncé : Le BE est salarié dans un Club A avec lemploi du temps suivant : Enoncé : Le BE est salarié dans un Club A avec lemploi du temps suivant : - 4 heures le mercredi : 8 h à 12 h - 4 heures le vendredi :18h à 22 h - 4 heures le samedi : 9 h à 13 h Ce BE est en plus libéral dans le Club B. Cette activité libérale sorganise de la manière suivante : pendant les périodes scolaires : au moins 10 heures par semaine, pendant les périodes scolaires : au moins 10 heures par semaine, - 4 heures le lundi : 17 h 15 à 21 h heures le samedi :14 h à 20 h pendant les vacances de Pâques : un stage pendant les vacances de Pâques : un stage

40 Suite exercice n°4 Question : Le président du club A, à la demande des parents, souhaite déplacer lécole de tennis du mercredi au : - samedi après-midi. Est-ce possible ? Dans quelles conditions ? - jeudi soir. Est-ce possible ? Dans quelles conditions ?

41 Solution n°4 Samedi : le salarié travaille en libéral sur le créneau souhaité, il dispose dun motif légitime pour refuser le projet de son employeur. Jeudi : lemployeur peut imposer cette modification.

42 Ce document pédagogique Ce document pédagogique à été élaboré par la FFT sous légide de Monsieur Jean WALLACH


Télécharger ppt "FORMATION PRATIQUE A LA CCNS Cas dun club nemployant quun seul salarié (Enseignant Professionnel)"

Présentations similaires


Annonces Google