La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Circonscription de Saint-Benoît Aide à lélaboration et à la rédaction des projets décole 2009 /2012 Académie de La Réunion Réunion des directeurs du jeudi.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Circonscription de Saint-Benoît Aide à lélaboration et à la rédaction des projets décole 2009 /2012 Académie de La Réunion Réunion des directeurs du jeudi."— Transcription de la présentation:

1 Circonscription de Saint-Benoît Aide à lélaboration et à la rédaction des projets décole 2009 /2012 Académie de La Réunion Réunion des directeurs du jeudi 23 avril

2 Sommaire 1. Rappel : quest-ce quun projet décole ? 2. Le projet décole dans la politique éducative - La cohérence entre objectifs nationaux, projet académique, contrat de performance de la circonscription, contrat de réussite RAR et RRS et projet décole. 3. Quelle méthodologie pour construire le projet décole ? Les différents moments du projet. 4. Evaluation du projet décole par le GPC. 5. Le calendrier. 2

3 1. Rappel : quest-ce quun projet décole ? 3

4 Les enjeux du projet décole La finalité du projet est daccroître encore lefficacité de lEcole. Les enjeux du projet sont dordre : pédagogiqueéducatifinstitutionnel Viser une meilleure réussite scolaire grâce à une pédagogie efficace et active. Considérer lenfant tant à lintérieur quà lextérieur de lécole. Coordonner les interventions des acteurs du système éducatif. Révéler les besoins en formation des équipes pédagogiques. Prendre en compte la diversité des rythmes dapprentissages afin de permettre le développement des capacités de chaque élève. Concilier légal accès à linstruction avec la prise en compte de la diversité des enfants et des contextes. Travailler dans un cadre : - interdisciplinaire - transdisciplinaire. Lui donner des responsabilités accrues de façon à favoriser son autonomie. Multiplier les rencontres avec sa famille et les associer aux décisions concernant sa scolarité. Répondre aux attentes des familles sur la réalité de ce qui aura été appris. Articuler le mieux possible les activités scolaires et les activités post et périscolaires. Favoriser le travail en équipe (cycles) et le partenariat. Traduire, sous la forme dun contrat, lengagement pris par les acteurs. Recenser les compléments de formation dont aura besoin léquipe pour mener le projet à son terme. 4

5 Ce quest un projet décole. La mise en œuvre des objectifs nationaux compte tenu des situations locales et des besoins spécifiques de publics particuliers. Un ensemble dobjectifs concrets et réalistes. Un programme pluriannuel, un calendrier rigoureux, avec une programmation et des échéances précises pour chaque phase. Un ensemble dactions conçues pour les enfants. Un plan précis dactions cohérentes, articulées entre elles, fédérées autour dobjectifs et dont les effets sont évaluables. Le travail dune équipe responsable décidée à mener des actions en commun. 5 Une volonté « politique » de lécole pour la réussite éducative des élèves.

6 Ce que nest pas un projet décole. Un simple menu alléchant proposé à des élèves et des parents uniquement consommateurs. Une déclaration dintention ou un manifeste dont le caractère abstrait rend impossible toute réalisation et évaluation. Une action éphémère sans aucune précision de date ou de durée. Une simple formalité administrative. Un éparpillement dactions ou de manifestations plus ou moins maîtrisées et juxtaposées sans aucune cohérence. La seule réflexion dun responsable hiérarchique ou celle dun groupe restreint. 6

7 2. Le projet décole dans la politique éducative. Sa cohérence avec les objectifs nationaux, le projet académique, le contrat de performance de la circonscription, les contrats de réussite RAR et RRS. 7

8 La cohérence avec les objectifs nationaux. Le projet décole, obligatoire, est un moyen privilégié pour atteindre les grands objectifs de la loi dorientation et de programme pour lavenir de lécole (Loi n° du 24/04/2005). Assurer la réussite de tous les élèves. Mieux garantir légalité des chances. Favoriser linsertion professionnelle des jeunes. 8

9 Deux articles importants (1) Article 9 La scolarité obligatoire doit au moins garantir à chaque élève les moyens nécessaires à lacquisition dun socle commun constitué dun ensemble de connaissances et de compétences quil est indispensable de maîtriser pour accomplir avec succès sa scolarité. Ce socle comprend : La maîtrise de la langue française La pratique dune langue vivante étrangère Les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique La maîtrise des techniques usuelles de linformation et de la communication La culture humaniste Les compétences sociales et civiques Lautonomie et linitiative. 9

10 Deux articles importants (2) Article 34 Dans chaque école, un projet décole est élaboré avec les représentants de la communauté éducative. Le projet est adopté, pour une durée comprise entre 3 et 5 ans, par le conseil décole sur proposition de léquipe pédagogique de lécole. Le projet décole définit les modalités particulières de mise en œuvre des objectifs et des programmes nationaux et précise les activités scolaires et périscolaires qui y concourent. Il précise les voies et moyens qui sont mis en œuvre pour assurer la réussite de tous les élèves et pour associer les parents à cette fin. Il détermine également les modalités dévaluation des résultats atteints. Sous réserve de lautorisation préalable des autorités académiques, le projet décole peut prévoir la réalisation dexpérimentations, pour une durée maximum de cinq ans, portant sur lenseignement des disciplines, linterdisciplinarité, lorganisation pédagogique de la classe, de lécole ou de létablissement, la coopération avec les partenaires du système éducatif, les échanges ou le jumelage avec des établissements étrangers denseignement scolaire. Ces expérimentations font lobjet dune évaluation annuelle. 10

11 Par ailleurs, le projet décole devra aussi prendre en compte lapplication des nouvelles mesures suivantes : Programmes pour les écoles élémentaires et maternelles (Cf. BO HS n°3 du 19/06/2008 Modifications des horaires des écoles primaires à 24 heures hebdomadaires Protocoles dévaluation CE1 et CM2 Dispositifs daide pour les élèves (PPRE, Aide personnalisée, stages de remise à niveau pour les élèves de CM1 et CM2, accompagnement éducatif pour les écoles en RAR ou en RRS). Attestations particulières [attestation de première éducation à la route (APER), apprendre à porter secours (APS).] 11

12 La cohérence avec le projet stratégique de lacadémie de La Réunion ( ) Une grande priorité : Donner toutes les chances de réussite aux élèves. Promouvoir légalité des chances. Améliorer la réussite scolaire des élèves. Deux grands objectifs : OBJECTIF 1.1 : Conduire chaque élève à la maîtrise du socle fondamental des compétences de l'école au collège. OBJECTIF 1-2 : Augmenter les chances de réussite des élèves en adaptant les parcours scolaires. 12

13 Objectif 1-1. Conduire chaque élève à la maîtrise du socle fondamental des compétences de l'école au collège Socle commun quil est indispensable de maîtriser pour accomplir avec succès sa scolarité, poursuivre sa formation, construire son avenir personnel et professionnel et réussir sa vie en société. Maîtriser la langue française et tenir compte du créole. Acquérir les savoirs fondamentaux mathématiques, scientifiques et technologiques. Pratiquer une langue étrangère. Maîtriser les techniques usuelles de l'information et de la communication. Développer les compétences sociales et civiques. Renforcer une culture humaniste par les pratiques artistiques, culturelles et sportives. 13

14 Maîtriser la langue française et tenir compte du créole leviers : - Renforcement des compétences linguistiques au travers des champs disciplinaires - Développement des pratiques motivantes de lecture et d'écriture Intégration des contacts de langue français/créole indicateur : Proportion d'élèves maîtrisant en fin d'école primaire les compétences de base en français Acquérir les savoirs fondamentaux mathématiques, scientifiques et technologiques Acquérir les savoirs fondamentaux mathématiques, scientifiques et technologiques levier : Utilisation des sciences comme support privilégié de la liaison école-collège Indicateur : Proportion d'élèves maîtrisant en fin d'école primaire les compétences de base en mathématiques Pratiquer une langue étrangère Leviers : - Mise en application du Cadre européen commun de référence pour les langues (CECRL) en prenant en compte le contexte local - Lien entre enseignement des langues et ouverture à l'international Indicateur : Taux d'élèves ayant atteint le niveau A1 du CECRL en fin de primaire Maîtriser les techniques usuelles de l'information et de la communication levier Mise en place d'un environnement numérique de travail Développer les compétences sociales et civiques 14

15 Objectif 1-2. Augmenter les chances de réussite des élèves en adaptant les parcours scolaires. Afin de permettre à chaque élève de tirer le meilleur profit de sa scolarité, il est indispensable de diversifier les démarches pédagogiques et éducatives. Il sagit en particulier de développer les dispositifs mettant en œuvre une pédagogie différenciée, notamment vers les élèves en très grande difficulté scolaire. Favoriser selon les cas le soutien ou lapprofondissement. Renforcer laccueil et la scolarisation des élèves à besoins éducatifs particuliers. Contribuer à lamélioration de la qualité de vie des élèves. Lutter contre les sorties sans qualification. Augmenter lattractivité des formations scientifiques et technologiques. Développer et mutualiser les observations des pratiques, expérimentations, études et recherches. 15

16 La cohérence avec le contrat de performance 2008/2011 de la circonscription de Saint-Benoît Donner toutes les chances de réussite aux élèves Objectifs stratégiques Conduire 90% des élèves à la maîtrise des compétences attendues à la fin de la scolarité primaire Développer les efforts spécifiques nécessaires à la réussite scolaire des élèves en difficulté Favoriser lacquisition des apprentissages fondamentaux par une amélioration de la continuité inter et intra-cycles (GS/CP et CM2/6 ème ) ElèvesEnseignants Objectifs de performance Amélio- rer les scores globaux en frcs et maths. ELE : atteindre le niveau A1 du CECRL. Diversi- fier loffre des langues étrangè- res. Amélio- rer le % délèves possé- dant le B2I. Diminuer le retard des élèves à lentrée en 6 ème. Diminuer le taux de redou- blement. Réduire le % délèves en difficulté. Diminuer le % délèves en difficulté. Amélio- rer les relations avec la famille. Intégrer les contacts de langue frcs/ créole dans les apprentis sages. Diversi- fier les pratiques pédago- giques. Amélio- rer leffica- cité des prises en charge des élèves en difficulté. Dévelop- per des pratiques vivantes de lecture et décritu- re. Indicateurs de performance 16

17 La cohérence avec le contrat de réussite RAR et RRS. Education prioritaire : La cohérence avec le contrat de réussite RAR et RRS. Secteur collège Thérésien Cadet (RAR) - Secteur collège Amiral Bouvet (RAR) Secteur collège Guy Môquet (RRS) Contrat de réussite 2006 – 2010 Education prioritaire : CIRCULAIRE N° DU Le plan de relance de léducation prioritaire énonce un même principe de réussite pour tous les élèves de léducation prioritaire et un même niveau dexigence pour tous les élèves de lÉcole de la République. Tous doivent acquérir les connaissances et les compétences du socle commun par le développement dun environnement de réussite, en atténuant notamment la rupture entre lécole et le collège. Le comité exécutif prépare, harmonise, régule les mesures destinées à faire vivre le réseau. La dynamique de projet demeure au cœur de léducation prioritaire et trouve sa cohérence dans les contrats passés avec les autorités académiques. Les objectifs des programmes denseignement doivent être atteints car les réseaux « ambition réussite » ont vocation à être un haut lieu dexigence scolaire. Le projet de réseau prend appui sur les analyses et rapports déjà disponibles dans les écoles, le collège et également sur lexpertise académique. Les équipes enseignantes ont la responsabilité de lélaboration du volet pédagogique du projet de réseau. Le Contrat Ambition Réussite et le Contrat dObjectifs Scolaires sarticulent avec le projet détablissement et les projets décoles. 17

18 3. Quelle méthodologie pour construire le projet décole? Les différents moments du projet. 18

19 1.Faire le bilan du projet précédent. 2.Analyser la situation actuelle de lécole. 3.Choisir une politique décole en déterminant des axes prioritaires. 4.Définir des objectifs. 5.Choisir et décrire des actions, choisir des indicateurs dévaluation qui permettront de mesurer les effets auprès des élèves et demander éventuellement des moyens. Le directeur a un rôle décisif à chacun des moments du projet : il organise, coordonne, suscite les initiatives. Avec léquipe enseignante, il va : 19

20 1. Faire le bilan du projet précédent. Il comporte 4 phases. 1. Rappel du précédent projet : - Orientations -Adéquation des objectifs visés et des besoins identifiés au regard des résultats obtenus Axes choisis : Actions réaliséesEchéancier 2. Evaluation des actions menées : - difficultés rencontrées – actions positives ou non – impact sur les élèves (pédagogique), les familles et les partenaires de lécole (éducatif) Objectifs visés/Axes choisisactionsbilans 3. Evaluation des effets sur léquipe pédagogique : - organisation des actions au sein de lécole, des cycles… Impact sur léquipe pédagogiqueAmélioration du fonctionnement en cycles. 4. Synthèse succincte des constats : - ce projet a-t-il permis une amélioration des résultats scolaires ? – Quelles réorientations / modifications sont souhaitables/possibles ? 20

21 2. Analyser la situation actuelle de lécole. Cette phase est essentielle : cest sur elle que va reposer toute la construction du projet. Elle comporte deux phases : 1. Le recueil de données 2. Lanalyse de ces données 21

22 Analyse de léquipe sur la situation actuelle (suite) 1. Recueil de données A. Ayant trait aux élèves Indicateurs concernant la structure et lorganisation de lécole Indicateurs concernant les acquis des élèves B. Ayant trait à léquipe Indicateurs concernant la structure pédagogique C. Ayant trait à lenvironnement de lécole Indicateurs concernant la situation de lécole Indicateurs concernant les familles Indicateurs concernant les équipements Indicateurs concernant les infrastructures 22

23 Analyse de léquipe sur la situation actuelle (suite) Les données ayant été recueillies, il faut les analyser. 2. Les données Analyse des données Se poser des questions. (voir diapositive suivante) Retenir des indicateurs pertinents permettant de préciser et rendre objective une situation connue intuitivement de léquipe. Faire des constats, définir les spécificités de lécole, identifier les domaines de moindres réussites en référence aux attendus du socle commun. 23

24 Analyse de léquipe sur la situation actuelle (suite) Pour procéder à cette analyse, il faut se poser différentes questions : Quels sont les points forts ? Exemples : - Les résultats des élèves… - Léquipe pédagogique a des compétences particulières… -Les équipements sportifs…. - etc. Comment articuler les points forts et les points faibles ? Exemple : Les résultats des évaluations CM2 en mathématiques sont satisfaisants pour les items de géométrie mais insuffisants pour ceux correspondant aux activités dorganisation et de gestion des données. Quels sont les points sur lesquels on peut agir pour améliorer les résultats des élèves ? Quels sont les points faibles ? Exemples : - Les résultats des élèves… - Léquipe pédagogique est constamment renouvelée. Quels sont les points sur lesquels il est impossible dagir ? Exemples : - Les programmes nationaux -Lenvironnement socio-économique de lécole,… 24

25 CONSTATS OBJECTIFS Elèves : 1 - Bon niveau densemble des élèves avec néanmoins 15% délèves en difficulté. A - Diminuer le nombre délèves en difficulté % des élèves ont un comportement difficile.B - Respecter les autres. 3 - Disparité culturelle chez les enfants.C - Proposer une culture commune et une ouverture sur le monde. 4 - Perfectibilité de la maîtrise du langage et de la langue française chez les enfants. D - Améliorer le « dire, lire, écrire » des élèves. Equipe : 5 - Manque defficacité dans la prise en charge des élèves en difficulté. E - Organiser plus efficacement la prise en charge des élèves en difficulté. 6 - Echanges pédagogiques perfectibles entre les enseignants. FGFG - Apporter davantage de cohérence dans les apprentissages au sein dun cycle par la mise en place de programmations et/ou progressions intra- cycle et inter-cycles. - Harmoniser les outils des élèves, les évaluations (calendrier, outils, modes de communication…) les démarches pédagogiques. Environnement : 7 - Relâchement des familles dans laccompagnement des élèves au fil de la scolarité de leurs enfants. H - Impliquer davantage les familles dans le soutien et laide à la scolarité. 8 - Résultats non probants du dispositif daccompagnement scolaire. I - Améliorer les résultats du dispositif daccompagnement scolaire. 9 - Manque de valorisation effective du travail des enfants. J - Présenter le travail des enfants pour le valoriser. 25

26 On choisit les points forts que lon veut utiliser ou renforcer. On sélectionne les points faibles sur lesquels on veut agir prioritairement. Cette phase nécessite des choix réalistes, en nombre limité, pour éviter la dispersion des efforts. Choix dorientations générales : une politique décole Cette politique a des axes exclusivement pédagogiques et dautres éducatifs et culturels. Affirmation de la volonté dagir sur la situation de lécole, le fonctionnement de léquipe, les résultats des élèves. 3. Choisir une politique décole en déterminant des axes prioritaires. 26

27 Le choix des axes du nouveau projet décole Chaque école choisira 3 axes de travail en tenant compte des indicateurs nationaux, du projet stratégique de lacadémie, du projet de performance de la circonscription et du contenu du socle commun de connaissances et de compétences. 27

28 Quelques exemples daxes : Privilégier la maîtrise de la langue française en tenant compte du créole. Acquérir des savoirs fondamentaux mathématiques, scientifiques et technologiques. Prendre en charge les élèves en difficulté et gérer lhétérogénéité. Renforcer la culture humaniste et les pratiques artistiques et sportives. Améliorer la continuité et la cohérence des apprentissages intra et inter-cycles. Maîtriser les techniques usuelles de linformation et de la communication. Développer les compétences sociales et civiques. … 28

29 4. Définir des objectifs. La définition des objectifs du projet décole découle de létape précédente: le choix de la politique décole a permis de déterminer quelques orientations générales. Il faut les traduire, maintenant, en objectifs permettant la réalisation dactions concrètes. Le choix de ces objectifs est guidé par le réalisme et le pragmatisme. La simplicité est garante de la réussite. Les objectifs retenus dans le projet seront adaptés à chacun des cycles par le conseil des maîtres du cycle. Il est important de ne retenir quun nombre restreint dobjectifs. On sefforcera de formuler ces objectifs en termes de résultats quantifiables ou de comportements observables. 29

30 Exemple dobjectifs Dans la définition de leur politique décole, une équipe pédagogique dune école primaire a choisi de mettre laccent sur les savoirs fondamentaux mathématiques, scientifiques et technologiques. Elle peut alors viser les objectifs suivants : Cycle 1 : -Mettre lenfant dans des situations qui lui permettent de donner du sens aux nombres. -Etre capable de compter, de classer, dordonner et de décrire grâce au langage et à des formes variées de représentation (dessins, schémas). Cycle 2 : -Résoudre des problèmes simples. -Observer et décrire pour mener des investigations. Cycle 3 : -Résoudre des problèmes liés à la vie courante pour permettre dapprofondir la connaissance des nombres étudiés, de renforcer la maîtrise du sens et de la pratique des opérations, de développer la rigueur et le goût du raisonnement. -Mettre à lessai plusieurs pistes de solution. 30

31 Axes du projet décole 2009/2012 Axes du projet décole 2009/2012 (définis pour les trois années) INTITULE AXEOBJECTIFS AXE 1 : AXE 2 : AXE 3 : Classes spécifiques (LVR, à PAC, découverte, …) Educatif et partenarial : - Organisation de laide personnalisée - Organisation des stages de remise à niveau - Organisation de laccompagnement éducatif - Le choix daxes prioritaires ne signifie pas que les autres parties du programme sont délaissées. - Chaque axe défini pour 3 ans, précise de 2 à 6 actions qui seront développées sur les 3 années du projet. 31

32 5. Choisir et décrire des actions, choisir des indicateurs dévaluation qui permettront de mesurer les effets auprès des élèves et demander éventuellement des moyens. Elles sont les moyens datteindre les objectifs définis précédemment. Elles vont permettre de faire évoluer la situation dans le sens où léquipe la décidé. Elles ont une durée dau moins une année scolaire. Elles concernent plusieurs classes de lécole. Cest un ensemble cohérent de situations pédagogiques et éducatives, mises en œuvre au quotidien. Pour prendre en compte une modification de léquipe pédagogique, certaines fiches pourront être rédigées en septembre. Le non financement dune action ne doit pas la remettre en cause. 32

33 Projet décole 2009/2012 Fiche action 1. AXE (en conformité avec les orientations nationales et académiques) : 2. DESCRIPTIF DE LACTION (scénario de laction, espace et temps) 3. OBJECTIFS OPERATIONNELS (en référence à une compétence spécifique) 4. EFFETS ATTENDUS (en ce qui concerne les élèves, les enseignants – dont travail en équipe – les autres publics : parents, partenaires,…) 5. CALENDRIER DE LACTION : - Début de laction : - Durée de laction : 6. MODALITES DEVALUATION (Précisez la démarche et les indicateurs retenus) 7. PUBLIC CIBLE (nombre de classes au cycle1 – cycle 2 - cycle 3 – Clis - Clin - Clad, nombre délèves, nom des enseignants) 8. MOYENS DEMANDES POUR LACTION (Moyens demandés pour laction, utilisation, demandés, accordés) 33

34 Les actions spécifiques Elles concernent : -La langue vivante régionale (LVR) -Les classes à PAC -Les classes découvertes (mer, montagne,…) -Les classes lecture au sein des centres académiques de lecture et écriture (CALE) -… Elles devront être intégrées obligatoirement au projet décole. Les imprimés relatifs à ces actions se trouvent sur le site académique dans les différentes rubriques sy rapportant. -La langue vivante régionale (LVR) : espace « Pédagogie », rubrique « Dossiers transversaux » -Les classes à PAC : espace « Action culturelle », rubrique « Ecole primaire 1 er degré » -Les classes découvertes (mer, montagne…) : espace « Vie de lélève, rubrique « Sortie scolaire » -Les classes lecture dans le CALE : espace « Pédagogie », rubrique « Dossiers transversaux ». 34

35 Evaluation du projet décole par le GPCCOHERENCE des objectifs par rapport aux objectifs académiques et nationaux PERTINENCE des actions par rapport aux objectifs affichés CRITERES dévaluation pertinents REALISME des montages financiers et des moyens demandés 35

36 5. Le calendrier : Début avril à fin mai 2009 : information des inspections Fin avril 2009 : ouverture de lapplication pour la saisie du projet décole 5 juin 2009 : fin de la saisie et transmission du format papier à linspection Du 8 au 12 juin 2009 : G.P.C (groupe de pilotage de circonscription) pour les validations 15 juin au 3 juillet : modifications éventuelles en tenant compte des observations du G.P.C. 36


Télécharger ppt "Circonscription de Saint-Benoît Aide à lélaboration et à la rédaction des projets décole 2009 /2012 Académie de La Réunion Réunion des directeurs du jeudi."

Présentations similaires


Annonces Google