La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Journée dimpulsion samaritaine Premiers secours chez lenfant: Urgences pédiatriques - intoxications- Dr. Mario Gehri, médecin- chef HEL.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Journée dimpulsion samaritaine Premiers secours chez lenfant: Urgences pédiatriques - intoxications- Dr. Mario Gehri, médecin- chef HEL."— Transcription de la présentation:

1 Journée dimpulsion samaritaine Premiers secours chez lenfant: Urgences pédiatriques - intoxications- Dr. Mario Gehri, médecin- chef HEL

2 Généralités 1 urgence sur 3 est pédiatrique La majorité sont simples, « banales », sans mise en danger de lenfant Certaines: oui! Danger vital –Les reconnaître –Les anticiper –Avoir les bons réflexes

3 Généralités: Urgences les plus fréquentes chez les enfants –Fièvres (infections) –Problèmes respiratoires Pneumonies, bronchites, asthme Rarement: corps étranger inhalé –Chutes, accidents, maltraitance –Problème médical « banal », mais révélant une situation sociale difficile! –* Intoxications > appels/an au Centre antipoison – Tox/Zh; + 10% en 2005/2004! 50% des intoxications concernent les petits enfants!

4 Histoire réelle et récente! Vous croisez vos voisins devant chez vous: leur dernier garçon dun an a tendance à sendormir depuis 1 heure et ils partent à lhôpital Pas de fièvre, rhume et toux depuis 4- 5 jours (paracetamol, sirop toux). Mange bien, a bien dormi (un peu toussé). Il est par ailleurs en bonne santé. Extraction CE oreille il y a 1 semaine et chute du lit sans perte de connaissance il y a 10 jours. Il sendort, se réveille à la stimulation, sinon tout a lair normal. Maman a mesuré la fièvre (38,3). A, B, C: OK

5 Garçon, 1 an (suite) Que se passe- til? Que faire? Suite et fin: –Multiples diagnostics évoqués –Nombreux examens, tous négatifs, sauf … –En reprenant lhistoire … –Intoxication involontaire aux opiacés contenus dans le sirop!

6 Histoire réelle et récente (II) Vous êtes appellés chez vos voisins: la petite fille de 18 mois vient d avaler « quelques » comprimés de Lexotanil que prend la maman le soir. La grand- maman qui le garde est toute paniquée La petite Emma est par ailleurs en bonne santé.. Elle va tout- à -fait bien et joue dans le salon A, B, C: OK Que faites- vous? 10 minutes après, elle commence à avoir lair fatiguée … Que faites- vous?

7 Suite: –Sendort de plus en plus –Arrivée des ambulanciers: Ventilation au ballon –Arrivée du SMUR Intubation, transfert CHUV –Retour à domicile 48 heures plus tard! Histoire réelle et récente (II, suite)

8 Autres histoires réelles Brûlure grave lors dun barbecue Intoxication alcoolique sévère (Vodka du salon) Détresse respiratoire brusque après avoir avalé un petit légo qui sest enclavé dans le poumon Morsure vipère aspic Etc, etc,…

9 Intoxication: que dire, que faire?

10 Que faire? Chaîne de survie pédiatrique = chaîne des secours 1.Prévention 2.RCP, BLS 3.Appel (144) 4.BLS, PALS, 5.Stabilisation, transport (régulation par 144)

11 Intoxications: prévention Acheter des produits non- toxiques (étiquettes) Connaître chez soi les produits potentiellement dangereux Rangement –Armoires fermées –Pharmacie sécurisée Ne pas transvaser des produits dans des bouteilles à boisson Ne pas consommer de médicaments devant les enfants …

12 Produits de ménage dangereux Cuisine –« débouchage », détergents, détartrants, diluants,… Salle de bains –Cosmétiques, médicaments WC: –Désinfectants, lessive, désodorisants Séjour: –Alcool, tabacs, allumettes, briquets Balcon –Plantes toxiques Garage, atelier –Antigel. Essence, produits chimiques divers

13 Intoxication: prise en charge Sécuriser les lieux après avoir pensé à soi! Mesures de sécurité – premiers soins –Rincer, laver (œil, peau) –Faire boire de leau ou du lait si < 30 min (1 dl env) –Pas de vomissement induit –Pas dantidotes –Eviter les dommages supplémentaires Coma: rien donner par la bouche, position latérale,… Réchauffer, refroidi Evacuer hors de la zone dangereuse (incendie)

14 Intoxication: prise en charge Utiliser lapproche ABC, plus être attentif à: A: réduction des mécanismes de protection B: dépression respiratoire C: troubles du rythme, hypotension Donc: anticiper = se préparer à devoir pratiquer un BLS

15 145 Qui? –Âge, poids Quoi? –Quel produits Combien? –Dose maximale Quand? Quoi dautre –premiers symptômes, –Contexte –Premières mesures prises

16 Call fast, but not first! 145 et 144 si nécessaire Pas dadministration dantidotes en urgence Pas de vomissements forcés Charbon activé: très souvent si < 4 heures après ingestion Transport sécurisé vers une structure de soins Suivre les conseils donnés par téléphone!

17 En conclusion Enfant « partage » certaines intoxications avec ladulte! –Champignons –Incendie – monoxyde de carbone Pathologie pédiatrique spécifique: les intoxications « accidentelles » –Garçon > fille jusquà 3-4 ans (« tout à la bouche ») –Médicaments, produits ménagers, plantes toxiques –Pas de « classe sociale » identifiée –Localisation de la pharmacie de ménage ?!? –Confusion pour les enfants: sirops, bonbons, …

18 En conclusion 1.Substances fréquentes et connues –Médicaments –Produits ménagers 2.Substances inconnue 3.Signes et symptômes devant lévoquer « toxidromes » Toute histoire peu claire! 4.Prise en charge: la chaîne de secours!


Télécharger ppt "Journée dimpulsion samaritaine Premiers secours chez lenfant: Urgences pédiatriques - intoxications- Dr. Mario Gehri, médecin- chef HEL."

Présentations similaires


Annonces Google