La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

GE12 : E CO -Q UARTIER EVA L ANXMEER AVERSO J-Christophe DU BUIT Florence RENARD Joffrey TRANG Pascal.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "GE12 : E CO -Q UARTIER EVA L ANXMEER AVERSO J-Christophe DU BUIT Florence RENARD Joffrey TRANG Pascal."— Transcription de la présentation:

1 GE12 : E CO -Q UARTIER EVA L ANXMEER AVERSO J-Christophe DU BUIT Florence RENARD Joffrey TRANG Pascal

2 S OMMAIRE Introduction Objectifs - Piliers du projet Organisation Résultats Difficultés - Prochaines étapes Conclusion

3 1990 : Le gouvernement Hollandais est très impliqué dans une politique environnementale. - Publications afin dalerter la population : Concept de Permaculture (Culture, Agriculture et Permanence) - Collaboration Humains/Nature. - Respect de lécosystème. Marleen Kaptein : - Fondatrice du « Forum International larchitecture pour les Hommes »: - 90 Bureaux darchitecture. I NTRODUCTION Historique

4 1993 : Marleen Kaptein a souhaité initier un projet pilote : - Montrer au public des solutions et résolutions pour améliorer la qualité des villes. - Le constat de linsuffisance des discours et des interdictions. Création de la fondation « EVA » - Agit pour une prise de conscience environnementale - Impliquer les habitants et leur permettre de comprendre limpact de leur comportement - Etablir les priorités (Architecture, paysage, énergie et éducation énergétique) I NTRODUCTION Historique

5 Amélioration continue de la qualité de vie Participation des habitants Collaboration entre humains et nature Respecter l écosystème et intégrer lhabitat à la nature Vérifier limpact des villes (contrôle du niveau de la nappe phréatique, des dépenses en NRJ …) Publication de brochures qui définissent des sujets dactions prioritaires I NTRODUCTION Principe de la démarche

6 - Situé dans la petite ville de Culembourg, à 20 kilomètres au sud dUtrecht. Localisation I NTRODUCTION

7 Projet: mettre en œuvre de nouvelles technologies permettant dadapter les modes de vie humains au milieu naturel. « Garantir la survie de lécosystème existant »: zone de captage deau de la commune constructions interdites sauf si mesures environnementales de grandes ampleurs. Durabilité: aspect matériel, social, culturel, paysager Prise de conscience environnementale tissu social stable, autonomie des habitants Equilibre énergétique (consommation et production dénergie compensées exactement) systèmes de recyclage performants O BJECTIFS Principes de base

8 L ES PILIERS DU PROJET Lhabitat Minimum de 250 maisons, appartements, bureaux…

9 production alimentaire biologique contact avec la nature pour les habitants rôle éducatif et social L ES PILIERS DU PROJET Eco-Ferme Urbaine

10 = lieu déchanges multifonctionnel centre de conférence 10 salles : ateliers, formation au travail de développement communautaire hôtel: hébergement des participants restaurant: produits biologiques locaux… L ES PILIERS DU PROJET Centre de formation à lécologie

11 = mise en place de dispositifs circulaires de gestion des matériaux et des énergies tout en valorisant les dispositifs circulaires naturels existants. L ES PILIERS DU PROJET Respect du génie des lieux

12 recyclage local des déchets systèmes autonomes de restauration stabilisation de létat des sols, de leau L ES PILIERS DU PROJET Gestion durable de leau + Fourniture dénergies renouvelables

13 Harmonisation entre paysage et architecture « architecture durable » : cohabitation homme – nature intégration au quartier des vergers et peupliers présents sur le site dorigine Création de lieux de rencontre participation citoyenne des nouveaux habitants échanges et émergence didées nouvelles L ES PILIERS DU PROJET

14 O RGANISATION Une réflexion durable globale Des partenariats public/privé Une démarche bottom-up Une organisation nouvelle, propice à la créativité et à linnovation Principes

15 O RGANISATION SAC

16 O RGANISATION Démarche innovante

17 R ÉSULTATS Amélioration continue de la qualité de vie Participation des habitants Collaboration entre humains et nature Respecter l écosystème et intégrer lhabitat à la nature Vérifier limpacte des villes (contrôle du niveau de la nappe phréatique, des dépenses en NRJ …) Publication de brochures qui définissent des sujets dactions prioritaires

18 R ÉSULTATS Diversité des formes, des fonctions, mixité sociale et économique Structure facilitant vie conviviale et confortable, mixité des âges et origines, immeubles de bureaux côtoient des jardins et autre zones agricoles Haute qualité de vie Autosuffisance alimentaire, création décoles => création demplois, implication dans la vie du quartier => attachement (cercle vertueux) Alimentation Autosuffisance par la culture des espace verts par les habitants eux même Eau Collecte des eaux de pluie, des eaux claire et des eaux usée par des réseaux différents pour retraitement et redistribution (circuit fermé) Sols et paysage Aucune imperméabilisation tolérée Emprise au sol Mise en place du plan « Pergola »: on vie travail et se détend dans un proche périmétre Biodiversité Quartier conçu comme une trame verte

19 R ÉSULTATS Empreinte écologique et énergétique de l'habitation, des bureaux et des habitants ou usagers Réduction des consommations en énergie: utilisation de panneaux solaires et thermiques, éoliennes, isolation renforcée, … Effet de serre Non utilisation du fuel => diminution des émissions de carbone Innovation et participation Construction à lintérieur de fermes horticoles Mobilité Omniprésence des pistes cyclables => contact avec lextérieur, usage limité de la voiture => faible imperméabilisation Economie Création demploi grâce au centre EVA et à la ferme, vivre et travailler au même endroit => économies Social BOTTOM UP Image Calembour = pionnière et innovatrice

20 Mise en place de technologies spéciales pour pouvoir construire en zone protégée de captage potable. Utilisation de mousse de ciment (obtenu en mélangeant du sable, du ciment, de leau et un agent moussant organique et végétal) Un projet réplicable? Prise en compte de paramètre implicite comme limplication du public dans la démarche effectuée. Phase dincubation entre les acteurs nécessaire pour obtenir une réussite similaire. D IFFICULTÉS

21 Formation destinée au grand public, au programme: Développement durable conviviale,comportement de consommation, processus préparatif,… Promouvoir la prise de conscience (durabilité conviviale) de limportance de lenvironnement Plan de gestion du quartier, meilleurs performances P ROCHAINES ÉTAPES

22 C ONCLUSION


Télécharger ppt "GE12 : E CO -Q UARTIER EVA L ANXMEER AVERSO J-Christophe DU BUIT Florence RENARD Joffrey TRANG Pascal."

Présentations similaires


Annonces Google