La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Connaissez-vous bien François Hollande?... Voici quelques infos glanées ici et là sur le personnage…

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Connaissez-vous bien François Hollande?... Voici quelques infos glanées ici et là sur le personnage…"— Transcription de la présentation:

1 Connaissez-vous bien François Hollande?... Voici quelques infos glanées ici et là sur le personnage…

2 1983 : François Hollande participe à une manipulation politique En 1983, il est nommé directeur de cabinet de deux porte-parole successifs du gouvernement Pierre Mauroy : Max Gallo et Roland Dumas. Il participe alors à une manipulation politique : sur l'instigation de François Mitterrand, Jacques Attali demande à l'éditeur Fayard de publier un pamphlet contre la droite. La tâche est confiée au journaliste André Bercoff, qui publie un livre nommé De la reconquête, sous le pseudonyme de « Caton », un soi- disant dirigeant de la droite. François Hollande apportera à André Bercoff des éléments chiffrés pour la rédaction du livre, et le journaliste, dont la notoriété ne lui permet pas d'en assurer lui-même la promotion, lui confiera cette tâche. Dans différents interviews, François Hollande se fait alors passer pour Caton, le faux dirigeant de la droite. Cette information est révélée par Jean-Michel Apathie, dans le Grand Journal de Canal +, le 8 juin Lien Video

3 1989 : Hollande gagne sa vie à rien faire Dans cette vidéo, François Hollande explique comment il gagne sa vie en ne faisait pas grand-chose à la cours des comptes. Il livre une vision bien singulière de cette institution… Lien Video

4 1997 : Hollande truque des élections internes au PS avec Jean-Luc Mélenchon Au Congrès de Brest, en novembre 1997, Jean-Luc Mélenchon et François Hollande saffrontent par motions interposés pour lélection du poste de premier secrétaire. Pour dissimuler des soupçons de fraudes lors du vote dans les sections socialistes, Jean-Luc Mélenchon et François Hollande avaient convenu dun "accord", selon le candidat du Front de gauche. "On l'a arrangé comme on dit, lui 85 (%) moi 15 (%). Alors lui, il avait plus que sa motion au congrès et moi plus que la mienne, on s'est quittés bons amis en s'embrassant sur les joues", confiait Jean-Luc Mélenchon dans un témoignage filmé en 2009 par France24. De cet entretien, remonterait la rancune tenace de Jean-Luc Mélenchon à légard de François Hollande. Car ce dernier naurait pas respecté les termes du pacte, donnant à Jean-Luc Mélenchon un score de 10,21% lors de lannonce officielle des résultats. Une trahison jamais pardonné au camarade François. "C'est un homme qui aime jouer et ça l'a amusé de me voir humilié, de me voir fou de rage, ça le distrayait. Dans son cas, il s'agit d'un vice de cynique. Je lui ai dit que je ne lui pardonnerai jamais, vous voyez en effet je ne lui pardonne pas", confiait Jean-Luc Mélenchon dans cette même vidéo. Interrogé en marge dun déplacement à Marseille le 15 mars 2012, le candidat du Front de gauche avait confirmé ses propos, tout en minimisant laffaire. "Je dis ce qui était : il trichait comme un arracheur de dents. Cest des histoires de congrès socialistes, ça nintéresse personne". Lien article Europe 1 Lien Video

5 Hollande patron socialiste au coté de plusieurs dictateurs De 1997 à 2008, François Hollande est premier secrétaire du Parti socialiste français. Le PS est membre à part entière de lorganisation appelée Internationale Socialiste, qui regroupe les différents partis socialistes de la planète. A cette époque on pouvait y retrouver des personnages aussi peu recommandable que Zine Ben Ali, Laurent Gbagbo, Hosni Moubarak ou Mouammar Kadhafi. Avec vous entendu François Hollande dénoncer ces différents régimes? Bien sur que non! Exception faite de Ben Ali, que François Hollande a vivement attaqué, mais… 2 jours après son départ du pouvoir en janvier 2011!! Article 24hactu.com : La grande famille de lInternationale socialiste aura vécu une année 2011 plus quéprouvante. Le mouvement auquel le parti socialiste français est affilié, a perdu en quelque mois trois membres éminents (et ô combien respectables) : Zine Ben Ali, Laurent Gbagbo, Hosni Moubarak et désormais Mouammar Kadhafi. Si le peuple libyen ne versera pas de larmes après la mort du dictateur qui la terrorisé pendant 42 ans, les dirigeants socialistes, et en premier chef lex-premier secrétaire du PS François Hollande, dont toute lexpérience internationale aura été de siéger avec ce groupe de dictateurs lors des réunions de lInternationale socialiste. Certes la droite et Nicolas Sarkozy ont également eu leur lot de compromissions avec le régime de Mouammar Kadhafi… mais ils peuvent au moins avancer la raison dEtat et lintérêt supérieur de la France (et des entreprises hexagonales) pour leurs rencontres avec le guide libyen. Pour le PS et François Hollande, lhistoire damour avec Mouammar Kadhafi nétait fondée que sur cette certitude indéboulonnable de la supériorité de lidéal socialiste… quel que soit le sens que lon accorde à ce terme. Les réunions de cette formidable organisation, qui devait préparer un monde meilleur, étaient donc faites déchanges entre gens de qualité tels que Laurent Gbagbo (bientôt jugé par la cour pénale internationale), Zine Ben Ali vit en exil… et Mouammar Kadhafi ne pourra jamais répondre de ses crimes…

6 2004 : Hollande soutient un tueur en exil En 2004, François Hollande rend visite à Cesare Battisti, quadruple assassin et terroriste gauchiste, à la prison de la Santé. Battisti avait été acceuilli dans les années 80 en France, par Mitterand, Rappel (source Wikipédia) : Pietro Mutti, un des chefs des PAC recherché pour le meurtre de Santoro (condamné par contumace), est arrêté en 1982 ; suite à ses déclarations, Cesare Battisti est impliqué par la justice italienne dans les quatre meurtres commi...s par les PAC, directement pour les meurtres du gardien de prison et du policier et pour complicité dans ceux des deux autres victimes. Le procès de Cesare Battisti est donc rouvert en 1987, et il sera condamné par contumace en 1988 pour un double meurtre (Santoro, Campagna) et deux complicités d'assassinat (Torregiani, Sabbadin). La sentence est confirmée le 16 février 1990 par la 1re cour d'assises d'appel de Milan, puis après cassation partielle, le 31 mars 1993 par la 2e cour d'assises d'appel de Milan. Il en résulte une condamnation à réclusion criminelle à perpétuité, avec isolement diurne de six mois, selon la procédure italienne de contumace.

7 2010 : François Hollande rend visite à lassassin Ahmed Ben Bella Les massacres dOran du 5 juillet 1962, « les musulmans, notables, anciens combattants et en général ceux qui avaient participé dune façon ou dune autre à ladministration du pays furent rackettés, arrêtés, torturés, forcés de céder leurs biens, le plus souvent tués et leurs filles violées », selon Thierry Mariani, cest le FLN, et donc Ben Bella. Les crimes atroces des fellaghas, les assassinats barbares, les milliers de Harkis assassinés au couteau sur la place publique, Ben Bella. « Il y a eu, dans lannée suivant le cessez-le-feu, plus denlèvements et dassassinats de musulmans pro-français, de juifs ou civils européens que durant toutes les années de guerre précédentes. Les spécialistes estiment à cent mille les victimes de ces massacres commis sur des populations désarmées,toutes assassinées dans des circonstances atroces » ajoute t-il. Mariani souligne « le caractère réfléchi et prémédité dune telle politique délimination fondée sur des critères religieux, ethniques et politiques », orchestrée jusquà « la disparition complète de la population européenne, de la population juive et des populations berbères ou arabes chrétiennes ». Et rappelle quen quelques semaines, « ce sont plus dun million de non-musulmans qui fuirent le pays, victimes de la stratégie dépuration ethnique pratiquée par le FLN » François Hollande sest en effet rendu en Algérie fin 2010, et il a rencontré lhomme aux mains pleines de sang. François Hollande, qui a passé huit mois à l'ambassade de France à Alger à sa sortie de l'Ena, avait expliqué lors de ce déplacement souhaiter restaurer et entretenir les relations de la France avec le FLN! Sil est élu à la présidence de la République, ce sera une de ses tâches importantes... © Jean-Patrick Grumberg pour

8 Hollande sur-endette la Corrèze « François Hollande fera tomber la France aussi bas que la Grèce » par Jean-Patrick Grumberg Nous savons, pour en avoir été alerté par la cour des comptes, que la Corrèze, département de François Hollande, a le triste record d'être le département le plus endetté de France, soit trois fois plus que la moyenne nationale. Il en coûte exactement à chaque corrézien 100 euros par mois de son budget pour éponger la gestion catastrophique du candidat de gauche, chouchou du moment. Explication : la cour des comptes indique que l'endettement de la Corrèze était déjà très élevé en 2008, lorsque François Hollande en est devenu Président. François Hollande a t-il pris les mesures qui s'imposent pour désendetter sa région, lorsqu'il a pris connaissance de la situation que lui a laissé son prédécesseur ? Bien au contraire ! Selon le rapport, il y avait, en 2007, 831 employés au conseil général. En 2009, un an après son arrivée, donc un an après avoir constaté que le déficit hérité était très élevé, il y avait 1218 employés dans les bureaux du conseil général ! Et c'est sans compter les petits caprices de Monsieur Hollande. En 2008, donc avant même de regarder les comptes (à supposer qu'il ait jamais demandé à les regarder) il a offert 5400 ordinateurs tout neufs pour les collégiens de 5e et leurs professeurs, et il a recruté quatre techniciens pour assurer le bon fonctionnement de ces ordinateurs. « Et puis on ne compte plus les réceptions au château de Bity (note de JPG : château des Chirac où de somptueuses fêtes sont données, payées par la collectivité, ce qui fit dire à Jacques Chirac «moi je vote pour Hollande ») », raconte, amère, une habitante de la région qui a vu son budget mensuel fondre de 100 euros pour payer les largesses du « seigneur socialiste ». La cour des comptes : François Hollande a creusé le déficit qui « s'est encore fortement accru en 2009 ». Le Conseil Général a reconnu : « Nous avons hérité de cette dette que nous avons cherché à freiner ». En langage socialiste, freiner la dette, cest multiplier par 1,5 le nombre de fonctionnaires – logique. Mais pour réduire la dette, c'est bien connu, embaucher 50% de fonctionnaires supplémentaires n'est pas suffisant, et il faut également augmenter les dépenses : début 2011, alors que la crise économique fait des ravages partout en France, et que, rappelons-le, la Corrèze est déjà le département le plus endetté de France, François Hollande, après avoir offert 5400 ordinateurs aux élèves de 5e, offre 4000 Ipad aux collégiens de 6e et à leurs professeurs (je vous laisse faire la multiplication : 4000 X 990 Euros). On ose à peine imaginer ce que François Hollande, s'il devient Président de la République, fera pour « freiner » le surendettement de la France. Phénomène intéressant en tous cas, et qui confirme ce que le Professeur Guy Millière martèle inlassablement : en France, le débat économique se situe entre Keynésiens et Marxistes. Je ne suis pas loin de penser que les français, dont 29% disent vouloir voter pour François Hollande, aient également une conception soit Keynésienne, soit Marxiste, de l'économie. C'est formidable, en tous cas, de constater ce sens du sacrifice pour maintenir le train de vie de l'économie mixte socialiste, au point qu'ils sont prêts à payer toujours plus d'impôts. Il serait tellement vulgaire de juger François Hollande sur la réalité de sa gestion corrézienne, quand ses promesses sont si rassurantes. © Jean-Patrick Grumberg pour

9 2012 : Hollande dîne avec ses amis de la gauche caviar François Hollande et Bernard Henri-Lévy se sont retrouvés en janvier pour un déjeuner en tête à tête au très bling-bling Restaurant Laurent. Selon Le Parisien, c'est Pierre Bergé qui aurait réuni les deux hommes afin de "réchauffer" leur relation. On se souvient que le philosophe était proche de Ségolène Royal lors de la dernière élection présidentielle. Loccasion sans doute dévoquer ce brave « peuple de gauche » à lune des tables les plus chères de Paris, et qui sait peut-être « ré-enchanter le rêve français » autour de la célèbre entrée « Truffes noires et salade de mâche, toasts "melba" » du chef… pour la modique somme de 140 euros. François Hollande lassure : il « naime pas les riches ». Pas de quoi lempêcher dorganiser ses mondanités dans lun des restaurants les plus chics… et les plus chers de la capitale. Si la rencontre devait permettre au candidat socialiste de reconquérir le coeur dun BHL emballé par la fougue guerrière de Nicolas Sarkozy, elle aura surtout mis en évidence un certain éloignement de François Hollande avec le quotidien des Français. Car quelle cohérence peut-on trouver à un politicien qui prononce le dimanche un discours enflammé contre « lempire de la finance » et une société pervertie par largent-roi… et qui déjeune le mardi dans un quatre étoiles parisien (aux prix ridiculement élevés) avec lun des représentants les plus emblématiques de lintelligentsia germanopratine ? Mais que peut bien penser le peuple de gauche à la lecture du menu du restaurant Laurent ? Les « Truffes noires et salade de mâche, toasts "melba" » à 140 euros ne constituent en effet quune entrée. François Hollande et BHL ont ensuite pu déguster un petit carré dagneau pour 92 euros avant de terminer sur une note sucrée avec un ananas rôti pour la bagatelle de 30 euros. On n'ose imaginer les prix figurant sur la carte des vins... Source Le Parisien et Atlantico.frLe Parisien Atlantico.fr

10 2012 : Hollande tient meeting en état débriété? Hollande était-il dans son état normal: bouche pâteuse, gestes désordonnés et propos bizarres ? Il se cramponne bizarrement à son pupitre… Etait-il ivre à son meeting de Mérignac, près de Bordeaux, le 4 janvier 2012? Lien Vidéo

11 2012 : Hollande copine avec les journalistes français Une journaliste belge a participé à un déplacement officiel de François Hollande avec les journalistes français. Elle dénonce les méthodes de copinage du Elle dénonce les méthodes de copinage du candidat socialistecandidat socialiste et le comportement des journalistes qui « se voient déjà à lÉlysée » et qui rentrent dans le jeu du candidat en écrivant des articles complaisants. Un constat effrayant. Pourquoi les journalistes français ne posent aucune question à François Hollande sur son bilan à la tête du PS ou de la Corrèze ? Pourquoi les membres de la droite se font chahuter par les journalistes dès quils sexpriment, quand la soupe est servie aux membres du PS ? Pourquoi la moindre idée saugrenue du candidat PS est relayée partout, quand les propositions du Président de la république ne sont pas expliquées dans les médias ? Charline Vanhoenacker, journaliste belge, a publié sur son blog un article édifiant où elle répond à ces questions. Après avoir suivi François Hollande pendant une journée, la journaliste scandalisée de voir tous ces journalistes devenus militants, na pas pu sempêcher décrire un article pour dénoncer le « système hollande ». Larticle commence par quelques exemples de phrases prononcées par différents journalistes, qui sexpriment comme des membres de léquipe de campagne de François Hollande : « Le champagne, cest maintenant ! » ; « Ça va être cool de voyager dans lAir Hollande one ! » Ensuite, la femme décrit le mécanisme répugnant des rapports entretenus par François Hollande avec les médias, « ce manège » quelle dénonce : « il connaît votre prénom, son entourage vous a à la bonne et votre rond de serviette est réservé en cas de victoire. Votre rédaction ne risque pas de ruiner ce capital. Alors, pendant la campagne, Hollande devient votre poulain. Dès lors, comment ne pas tenter de le vendre dans vos articles et vos reportages ? », explique la journaliste. Le « Hollande Tour » se poursuit avec une division des journalistes en deux groupes. Dun côté les journalistes « poolés », cest-à-dire privilégiés, qui suivent Hollande partout. De lautre côté, la plus grande partie des journalistes, qui doivent attendre dans des salles de conférence et qui ne bénéficient pas de la même proximité avec le candidat. Bien sûr, ce système favorise des mœurs de cour : il faut être gentil avec sa majesté si on veut rester poolé. « Mais il y a un gros problème : ce sont toujours les mêmes qui sont VIP. Et cela coupe donc toujours les mêmes de certaines informations, » conclue une Charline Vanhoenacker choquée par Hollande et ses sbires médiatiques. Pour en savoir un peu plus, voici une vidéo de linterview de la journaliste qui revient sur son expérience et son article qui lui a valu quelques attaques de la part des médias français. Il ne faut surtout pas dire la vérité à la populace ! Vive le journalisme, vive François Hollande et vive le Parti socialiste français !!! Lien article belge

12 Florilège : ce que les amis de Hollande pensent de lui… Martine Aubry : Le 30 juin 2011 : « Il na aucune épine dorsale, il manque de caractère. » Le 23 juin 2011 : « Il nest pas fiable. » Le 30 avril 2011 : « Arrêtez de dire quil travaille. François na jamais travaillé, il ne fout rien. » Ségolène Royal : Le 8 septembre 2011 : « Le point faible de François Hollande, cest linaction. Est-ce que les Français peuvent citer une seule chose quil aurait réalisée en 30 ans de politique ? » Arnaud Montebourg : Le 8 juin 2010 : « Hollande, cest le principal défaut du parti socialiste. » Laurent Fabius : Le 30 juin 2011: « Une fraise des bois peut-elle cacher un éléphant ? » Le 18 avril 2011 : « Franchement, vous imaginez François Hollande Président de la République ? On rêve ! » Manuel Vals : Le 11 juin 2011 : « Quelquun qui me dit quil est normal, je commence à me méfier ! »

13 Et le « meilleur » pour la fin… Franchement, vous le voyez président?...


Télécharger ppt "Connaissez-vous bien François Hollande?... Voici quelques infos glanées ici et là sur le personnage…"

Présentations similaires


Annonces Google