La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Visite des lieux de mémoire Grâce à la subvention du Conseil Régional dAlsace pour la visite des lieux de mémoire, les 1ères professionnelles de lInstitution.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Visite des lieux de mémoire Grâce à la subvention du Conseil Régional dAlsace pour la visite des lieux de mémoire, les 1ères professionnelles de lInstitution."— Transcription de la présentation:

1 Visite des lieux de mémoire Grâce à la subvention du Conseil Régional dAlsace pour la visite des lieux de mémoire, les 1ères professionnelles de lInstitution Privée Ste Philomène de Haguenau ont eu lopportunité de découvrir Berlin.

2 Berlin en ruines

3 La gare de Berlin Berlin Hauptbahnhof (gare centrale de Berlin) est la principale gare de Berlin en Allemagne et la plus importante d'Europe par la taille. Tous les trains grandes lignes arrivant ou traversant Berlin y passent. À terme, plus de trains y transiteront quotidiennement, et passagers emprunteront ses 54 escaliers roulants et ses 34 ascenseurs.

4 La porte de Brandenburg La Porte de Brandenbourg se situe à l'entrée ouest de l'ancien Berlin et est un symbole de la ville. Elle fut érigée par Carl Gotthard Langhans ( ) pour le roi prussien Frédéric-Guillaume II de Prusse ( ). Elle fut construite de 1788 à 1791 en style néoclassique. Elle rappelle le Propylée de l'Acropole d'Athènes. Nos impressions : Julien F. : Si il y a un monument qu'il faut voir à Berlin, c'est bien la porte de Brandenburg. Elle est superbe.

5 Mémorial aux juifs assassinés d'Europe Le Mémorial aux juifs assassinés d'Europe est un monument situé au centre de Berlin en Allemagne. Il commémore la mémoire des victimes juives exterminées par les nazis. Il est situé entre la porte de Brandebourg et le Potsdamer Platz. Nos impressions : Eléonore : Lieu de mémoire très étrange avec la façon dont sont disposés les différents blocs de pierres.

6

7 Mémorial Juif Après une dizaine dannées de débats animés, le Bundestag se prononça, le 25 juin 1999, en faveur de lérection, au cœur de Berlin, dun monument à la mémoire des Juifs dEurope assassinés. Louvrage, daprès les plans de larchitecte new-yorkais Peter Eisenmann consiste en un champ de stèles denviron 2700 pièces en béton de forme identiques mais de tailles différentes, se dressant sur m² à linclinaison irrégulière dans lequel on pénètrera par les côtés. La surface ondulée du terrain et la taille variable des stèles renvoient limpression dun terrain mouvant, symbolisant latrocité du meurtre et les dimensions incommensurables de lHolocauste. La perception de louvrage varie en fonction du point dobservation. Il na pas dentrée, pas de centre, pas de sortie – les visiteurs doivent se frayer leur propre chemin. Yannick Un lieu qui ma fait ressentir un profond sentiment de tristesse et qui impose le respect. Olivier lieu mystérieux et intrigant Julien F installation étrange, les blocs de pierre sont disposés de différentes façons, le sol nest pas droit mais en pente. Quand on marche dans les différentes allées, on se sent « petit ».

8 Gedächtniskirche

9

10

11 Un fragment du mur de Berlin Le mur de Berlin (en allemand Berliner Mauer), également appelé « le mur » fut érigé en plein Berlin pendant la nuit du 12 au 13 août 1961 et fut abattu en 1989 par la foule même s'il en reste quelques vestiges comme le montre la photographie.

12

13

14

15

16 Le Musée du Mur Les expositions du Musée du Mur présentent des documents relatifs à lhistoire du mur qui entouraient les secteurs occidentaux de Berlin sur 155 km et aux tentatives de franchissement, parfois aériennes, le tout appuyé par des objets, des récits, des œuvres dart et des installations vidéos. Le combat mondial pour les Droits de lHomme constitue un autre thème central de ce musée. On arrivait souvent à lOuest de manière extravagante : que ce soit en tracteur, dans le coffre dune voiture à la place du moteur ou du radiateur, dans une caisse, avec des échelles, dans un télésiège fixé à un câble, ou encore en sautant par la fenêtre. Nombre de ces tentatives de fuite sachevèrent dune manière tragique. On compte officiellement 250 morts mais on soupçonne un nombre encore plus élevé. La dernière victime fut Chris Gueffroy, tué le 6 février personnes furent condamnées en RDA pour «abandon de la République» ou «tentative dabandon de la République»

17

18

19

20 Le Checkpoint Charlie Pendant la division de la ville, Checkpoint Charlie était lun des points de passage entre les deux parties de Berlin. Il permettait aux membres des forces alliées ainsi quaux visiteurs étrangers, mais non aux habitants de Berlin-Ouest et le lancienne République fédérale, de passer «de lautre côté». Le 27 octobre 1961, les chars soviétiques se faisaient face ici, séparés dà peine quelques mètres ; on eut peur que la guerre froide ne se transforme en guerre «brûlante». Le monde retenait sa respiration. La crise fut déclenchée par la décision des organes frontaliers de la RDA, relative au contrôle des papiers didentité des membres de la mission militaire américaine, habillés en civil ; cette décision, qui allait à lencontre des stipulations alliées est perçue à lOuest comme une tentative de noyautage du statut quadripartite. Le calme revint toutefois rapidement lorsque les chars décidèrent de se retirer.

21 Le pont déchange des espions

22 Ligne de passage pour les échanges des espions

23 Le Jüdisches Museum de Berlin Le musée juif de Berlin (Jüdisches Museum) est un musée retraçant 2000 ans d'histoire juive en Allemagne. Première œuvre de l'architecte américain d'origine polonaise Daniel Libeskind, ce bâtiment construit entre 1993 et 1998 est surnommé le Blitz (l'éclair) par les Berlinois et est très différent par nature de tout autre musée. Nos impressions : Christophe : Musée très poignant, rempli dhistoire. Julien : drôle dimpression après la visite des différentes salles, un certain mal-être surtout en marchant sur les disques de fer représentant des visages.

24 Jüdisches Museum Edifice en forme déclair et flanqué de trois ailes, un solitaire de métal irrégulièrement entrecoupé de fentes de lumière, œuvre de Philippe Gerlach. Larchitecte, Daniel Libeskind appela ce projet de construction « Between the lines »,son intérieur étant parcouru de part en part par une ligne en zigzag, elle- même coupée par une ligne droite fragmentée. Les intersections sont des « voids », cinq salles vides à tous les étages, symbolisant la « présence de labsence » de lhistoire juive dans larchitecture. Lentrée du musée se trouve dans lancien bâtiment, tandis que lon accède aux salles dexposition, aménagées sur deux étages dans la construction nouvelle, via un chemin souterrain, la rue de la Continuité. Cet axe principal est croisé par deux autres axes, dont lun a pour thème lexil et conduit au jardin dE.T.A. Hoffmann, tandis que le second se termine en impasse dans la cour de lHolocauste. Le rez-de-chaussée est réservé au repos et à la méditation. Outre une salle de repos, il comporte une approche de lœuvre dart « Shalechet » (Chute de feuilles) de Menashe Kadishmann. Linstallation, qui correspond précisément à la symbolique de la pièce, comporte plus de visages avec une bouche ouverte, grossièrement découpée dans des disques de fer circulaires qui recouvrent tout le sol de la pièce.

25 Fernsehturm de Berlin La Fernsehturm de Berlin est à l'origine une tour émettrice de signaux de télévision. Fernsehturm est le mot allemand qui désigne les tours émettrices de radio et télévision. Actuellement, elle supporte des émetteurs FM et TV-TNT. Avec 365 mètres, c'est la construction la plus haute de la ville et un symbole de l'ancien Berlin-Est. Un restaurant panoramique se trouve au sommet de la tour ; les convives ont une vue imprenable sur la ville, puisqu'il effectue une rotation lente sur lui-même.

26 Le château de Sans-souci Le palais de Sans-souci (Schloss Sanssouci en allemand) est l'ancien palais d'été du roi de Prusse Frédéric le Grand. Il est situé dans le Brandebourg près de la ville de Potsdam, à vingt-six kilomètres au sud-ouest de Berlin. On classe souvent Sans-souci parmi les principaux rivaux du château de Versailles, bien que le palais ait été réalisé dans un style rococo plus intimiste et soit par ailleurs nettement plus petit que son homologue français. Le palais de Frédéric est renommé pour les nombreux temples ou autres extravagances du parc de Sans-souci, attenant à l'édifice. Nos impressions : Olivier : A la fois grand et spacieux, richement décoré, cest un très beau château.

27 Stade Olympique

28

29 La mer baltique


Télécharger ppt "Visite des lieux de mémoire Grâce à la subvention du Conseil Régional dAlsace pour la visite des lieux de mémoire, les 1ères professionnelles de lInstitution."

Présentations similaires


Annonces Google