La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Marrakech 23 au 25 janvier 08 Marrakech 23 au 25 janvier 08.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Marrakech 23 au 25 janvier 08 Marrakech 23 au 25 janvier 08."— Transcription de la présentation:

1 Marrakech 23 au 25 janvier 08 Marrakech 23 au 25 janvier 08

2 2 Modibo DIOP, DG ASER Marrakech 23 au 25 janvier 08 AGENCE SENEGALAISE DELECTRIFICATION RURALE « Lélectricité partout et pour tous pour un développement rural durable » Marrakech 23 au 25 janvier 08

3 LELECTRIFICATION RURALE AVANT LA CREATION DE LASER UNE SEULE SOURCE DE FINANCEMENT : LETAT PAS DINCITATIONS SUFFISAMMENT ATTRACTIVES POUR LE PRIVE ELECTRIFICATION BASEE SUR UN MODELE PREPONDERANT : lextension du réseau MT, avec parfois une allocation pas optimisée des ressources UNE UTILISATION MARGINALE DES ENERGIES RENOUVELABLES: le solaire dont la puissance installée en 2000: 850 kWc, CONSEQUENCES: TAUX DER TRES FAIBLE DE 5% EN 1997 ET 8% EN 2000 UTILISATION PREPONDERANTE DE LELECTRICITE EN ZONE RURALE LIMITEE A LECLAIRAGE, ET FAIBLE IMPACT SUR LA REDUCTION DE LA PAUVRETE EN TERME DAMENAGEMENT, LES INFRASTRUCTURES ELECTRIQUES MAJORITAIREMENT CONCENTREES DANS LA FRANGE OUST DU TERRITOIRE 3 INTRODUCTION

4 4 REFORMES DU SECTEUR ET OBJECTIFS ADOPTION DE LA LOI PORTANT REFORME DU SECTEUR DE LELECTRICITE, CREATION DE NOUVELLES STRUCTURES COMME LAGENCE SENEGALAISE DELECTRIFICATION RURALE (ASER) ET LA COMMISSION DE REGULATION DU SECTEUR DE LELECTRICITE (CRSE), OBJECTIFS DES REFORMES: Fournir aux usagers domestiques et industriels une énergie électrique de qualité et en quantité suffisante, Accélération du développement de lElectrification Rurale, Ouverture du marché et mise en place dun cadre favorable à un Partenariat Public-Privé permettant une augmentation des moyens de production et de financement de lER

5 5 MISSIONS ET OBJECTIFS DE LASER ASER: UNITE AUTONOME DU MINISTERE DE LENERGIE AYANT POUR MISSION LA PROMOTION ET LE DEVELOPPEMENT DE LER AU SENEGAL OBNECTIFS FAIRE PASSER LE TAUX DER DE : 8% en 2000 à16% en 2006, 16% en 2006 à 50% en 2012 en dautre termes, assurer laccès à lélectricité de près 3,8 millions de sénégalais ou Ménages ruraux contre ménages actuellement desservis. - Donc, fournir de lélectricité à au moins nouveaux ménages par an dici 2012, - Contre par an sur la période et entre 1995 et 2000

6 STRATEGIE DE LASER ET INNOVATIONS MAJEURES DECOULANT DES REFORMES PARTENARIAT PUBLIC / PRIVE Comme base de développement delER, DIVISION DU PAYS EN 12 Concessions dER dont la mise en œuvre est planifiée dans le temps avec lappui financier de partenaires au développement come BM, BAD, KFW, AFD,UE, BID etc. DAGANA-PODOR-SAINT-LOUIS ; LOUGA-KEBEMER-LINGUERE; MBOUR; KOLDA-VELINGARA; SEDHIOU; KAOLACK-NIORO- FATICK-GOSSAS FOUNDIOUGNE; RUFISQUE-THIES-TIVAOUANE; BAMBEY-DIOURBEL-MBACKE; BAKEL-KANEL-MATAM-RANEROU; KAFFRINE-KEDOUDOU-TAMBA; BIGNONA-OUSSOUYE-ZIGUINCHOR 6

7 7

8 8 STRATEGIE DE LASER ET INNOVATIONS MAJEURES DECOULANT DES REFORMES (suite) Pour chaque concession, il est établi un Plan Local dÉlectrification définissant les technologies délectrification appropriées, les investissements requis et le marché potentiel; UTILISATION DE TOUTES LES TECHNOLOGIES MATURES : concept de la « NEUTRALITE TECHNOLOGIQUE » par une optimisation technico-économique

9 Concession d'Electrification Rurale Année Lancement AO Année SignatureGisement Abonnés en Saint Louis - Dagana - Podor 2007 Fev Kébemer - Louga - Linguère 2007 Jul Mbour 2007 Jul Kolda - Vélingara 2007 Jul Fatick - Gossas - Kaolack - Nioro 2007 Jul Sédhiou Août 2008 Mai Foundiougne 2007 Dec Kaffrine Tamba - Kédougou Fev.2008 Déc Matam - Bakel Août 2008 Mai Diourbel - Bambey - Mbacké Janv Août Thiès - Rufisque -Tivaouane Janv Août Ziguinchor - Oussouye - Bignona Août 2008 Mai STRATEGIE DE LASER ET INNOVATIONS MAJEURES (suite)

10 RECOURS SYSTEMATIQUE A UN PROCESSUS DAPPEL DOFFRES INTERNATIONAL EN 2 ETAPES POUR LA SELECTION DES CONCESSIONNAIRES. LA CRSE EST INFORMEE A CHAQUE ETAPE * 1ère étape: PREQUALIFICATION conduisant à une «short list » Principaux Critères techniques et Financiers: Tout candidat opérateur de concession doit satisfaire aux conditions suivantes: - avoir une expérience réelle dans le domaine (Travaux ER et gestion technico-commerciale dun service public dau minimum de 3000 abonnés), - avoir une bonne capacité financière (CA, FR, Bilan) * 2ème étape: SELECTION ou Appel dOffres proprement dit Critère principal: choix du candidat opérateur de concession proposant de desservir le maximum dusagers pour une subvention à linvestissement fixée par lASER dans le DAO. LINTEGRATION DU SECTEUR PRIVE LOCAL DANS LE MONTAGE DE LA SOCIETE DE PROJET QUI DEVRA EXPLOITER LA CONCESSION EST FONDAMENTALE 10 STRATEGIE DE LASER ET INNOVATIONS MAJEURES (suite)

11 11 STRATEGIE DE LASER ET INNOVATIONS MAJEURES (suite) LES TARIFS DE VENTE DELECTRICITE SONT FIXES PAR LA COMMISSION DE REGULATION DU SECTEUR DE LELECTRICITE (CRSE) ET FIGURENT DANS LE DAO: 1. Tarif de cession MT que Senelec applique aux Concessionnaires 2. les tarifs plafonds applicables par les Concessionnaires aux clients finaux. Introduction dun système de tarification par niveaux de service ne dépassant pas les capacités à payer des populations qui peuvent bénéficier dune facturation au forfait pour les trois premiers niveaux de service. Le niveau 4 est facturé au kWh F F F F Exemple de Segmentation de marché délectricité en milieu Rural Puissance souscrite: P 50 W 50 W 180W

12 12 STRATEGIE DE LASER ET INNOVATIONS MAJEURES (suite) * DUREE DE LA CONCESSION: CONTRAT DE 25 ANS * LE CONCESSIONNAIRE PROCEDE A LA REALISATION DES TRAVAUX DELECTRIFICATION, LENTRETIEN ET LE RENOUVELLEMENT DES INSTALLATIONS FIGURANT DANS SON PERIMETRE PENDANT TOUTE LA DUREE DE SON CONTRAT. IL A AUSSI LOBLIGATION DE PREFINANCER LE COUT DES INSTALLATIONS INTERIEURES DES CLIENTS FACTURES AU FORFAIT (Niveaux de service 1,2,3)

13 13 STRATEGIE DE LASER ET INNOVATIONS MAJEURES (suite) APPUI AU MONTAGE DE PROJETS DELECTRIFICATION RURALE DINITIATIVE LOCALE (ERIL) EN PARTENARIAT AVEC LES COLLECTIVITES LOCALES, LES ASSOCIATIONS ET GROUPEMENTS VILLAGEOIS, LES ONG ET LES PRIVES LOCAUX? MISE EN PLACE DUN FONDS DELECTRIFICATION RURALE REALISATION DUN PROGRAMME DURGENCE DELECTRIFICATION RURALE SUR BUDGET ETAT afin de régler les problèmes déquité sociale et damélioration du taux de couverture géographique en infrastructures électriques.

14 14 Situation en 2007 Situation escomptée en 2012: Amélioration réseau de transport PROGRAMME DURGENCE

15 15 MAXIMISATION DES EFFETS DE LER DANS LA REDUCTION DE LA PAUVRETE par les PREM (Projets Energétiques Multisectoriels) - la promotion des usages productifs de lélectricité et autres activités génératrices de revenus (AGR) des PME /PMI, - accès prioritaire à lélectricité des équipements collectifs et infrastructures sociales de base Pour ces PREM lASER peut subventionner jusquà 80% de la composante investissement électrique du projet MAXIMISATION DES EFFETS DE LER DANS LA REDUCTION DE LA PAUVRETE par les PREM (Projets Energétiques Multisectoriels) - la promotion des usages productifs de lélectricité et autres activités génératrices de revenus (AGR) des PME /PMI, - accès prioritaire à lélectricité des équipements collectifs et infrastructures sociales de base Pour ces PREM lASER peut subventionner jusquà 80% de la composante investissement électrique du projet STRATEGIE DE LASER ET INNOVATIONS MAJEURES (suite)

16 Les résultats obtenus grâce à cette approche ont montré quil était possible: de réaliser lélectrification rurale dans un environnement compétitif dominé par des compagnies privées. Dans ce cas, la compétition se traduit par une meilleure utilisation des ressources disponibles; délargir le champ des technologies utilisées bien que lextension des réseaux reste la solution la plus utilisée. 16 RESULTATS

17 AVEC CETTE NOUVELLE APPROCHE IMPLIQUANT LE SECTEUR FORTEMENT LE SECTEUR PRIVE, IL EST MAINTENANT POSSIBLE : DE DIVERSIFIER ET AUGMENTER LES SOURCES DE FINANCEMENT DU DEVELOPPEMENT DE LELECTRIFICATION RURALE, QUI RELEVE A LA FOIS DU SECTEUR MARCHAND ET DE LEQUIPEMENT RURAL * EXEMPLE: AU COURS DUN PROCESSUS DE SELECTION DUN OPERATEUR DE CONCESSION DELECTRIFICATION RURALE, POUR UNE SUBVENTION DE BASE A LINVESTISSEMENT fixée dans DAO à près de 3,2 milliards FCFA, lASER SEST RETROUVE AVEC DES OFFRES VARIANT DE 4 A 9 MILLIARDS DINVESTISSEMENT ET DOUBLANT LE NOMBRE DABONNE MINIMAL DEMANDE DANS LE DAO. DACCROITRE TRES RAPIDEMENT LACCES DES POPULATIONS RURALES AUX SERVICES ELECTRIQUES ET MAXIMISER LES EFFETS DE LER SUR LA REDUCTION DE LA PAUVRETE, CONFORMEMMENT AUX OBJECTIFS DU MILLENAIRE POUR LE DEVELOPPEMENT 17 CONCLUSIONS

18 18

19 19

20 20


Télécharger ppt "Marrakech 23 au 25 janvier 08 Marrakech 23 au 25 janvier 08."

Présentations similaires


Annonces Google