La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Le son, louïe, et lacoustique des églises 2 Pourquoi étudier lacoustique des églises? Presque tout le son qui arrive à nos oreilles a été filtré par.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Le son, louïe, et lacoustique des églises 2 Pourquoi étudier lacoustique des églises? Presque tout le son qui arrive à nos oreilles a été filtré par."— Transcription de la présentation:

1

2 1 Le son, louïe, et lacoustique des églises

3 2 Pourquoi étudier lacoustique des églises? Presque tout le son qui arrive à nos oreilles a été filtré par lacoustique de la pièce. Presque tout le son qui arrive à nos oreilles a été filtré par lacoustique de la pièce. La mauvaise acoustique coût très cher à corriger – souvent cest impossible. La mauvaise acoustique coût très cher à corriger – souvent cest impossible. Peindre des briques ou un plafond, changer les rideaux, ajouter ou enlever un tapis, déplacer les enceintes acoustiques peut changer dramatiquement le son. Peindre des briques ou un plafond, changer les rideaux, ajouter ou enlever un tapis, déplacer les enceintes acoustiques peut changer dramatiquement le son. Lacoustique des églises est différente des salles de concert et dautres salles de réunion Lacoustique des églises est différente des salles de concert et dautres salles de réunion

4 3 Une chambre anéchoique Utile pour prendre des mesures des enceintes acoustiques et microphones Utile pour prendre des mesures des enceintes acoustiques et microphones Labsence dacoustique de la pièce rend lauditeur mal à laise Labsence dacoustique de la pièce rend lauditeur mal à laise

5 4 Le son direct et les réflexions Sound Source

6 5 Une nouvelle manière de regarder une chambre Plus de 99% du son qui nous vient aux oreilles nous vient de la pièce après au moins une réflexion. Plus de 99% du son qui nous vient aux oreilles nous vient de la pièce après au moins une réflexion. Nous pouvons considérer une chambre comme ayant des milliers de petites sources sonores ayant chacune un niveau différent et étant alimentée par un délai différent. Nous pouvons considérer une chambre comme ayant des milliers de petites sources sonores ayant chacune un niveau différent et étant alimentée par un délai différent.

7 6 Les quatre plus grands obstacles à un bon son dans les églises 1. Les personnes ayant une formation insuffisante. 2. Les chambres ayant une mauvaise acoustique 3. Les mauvais microphones ou mauvaise technique de prise de son. 4. Le mauvais choix des enceintes acoustiques, leur mauvais placement ou mauvaise utilisation.

8 7 Le son Une variation dans la pression du gaz ou une onde dans les solides et liquides qui peut être perçu. Une variation dans la pression du gaz ou une onde dans les solides et liquides qui peut être perçu. On peut décrire le son par sa fréquence et son amplitude. On peut décrire le son par sa fréquence et son amplitude.

9 8 La fréquence du son Mesuré en cycles par seconde, ou Hertz (Hz). Mesuré en cycles par seconde, ou Hertz (Hz). Une jeune oreille humaine peut entendre de 20 Hz à 20,000 Hz par seconde. Une jeune oreille humaine peut entendre de 20 Hz à 20,000 Hz par seconde.

10 9 Fréquence approximative des tons fondamentaux (Hz) Voix ou instrument Fréquence inférieure Fréquence Supérieure Clarinette basse Tuba44349 Contrebasse41247 Violoncelle65659 Clarinette Flûte Harpe Oboie Piano Piccolo Trombone ténor Trompette Violon Voix – alto Voix – baryton Voix – basse Voix - soprano Voix – ténor

11 10 Changement de ton avec lintensité Les tons de basse fréquence semblent baisser en ton lorsque lintensité augmente. Les tons de basse fréquence semblent baisser en ton lorsque lintensité augmente. Les tons de haute fréquence semblent monter en ton lorsque lintensité augmente. Les tons de haute fréquence semblent monter en ton lorsque lintensité augmente.

12 11 Les fréquences fondamentales et les harmoniques Chaque ton produit un ton de base – le ton fondamental Chaque ton produit un ton de base – le ton fondamental Chaque fondamental est accompagné de plusieurs harmoniques à un multiple intégral du fondamental. Chaque fondamental est accompagné de plusieurs harmoniques à un multiple intégral du fondamental. Le ratio des niveaux des harmoniques aide à distinguer entre les sources de son. Le ratio des niveaux des harmoniques aide à distinguer entre les sources de son.

13 12 2 exemples de comment les harmoniques de différents niveaux changent la nature du son. Les 2 sons ont la même fondamentale

14 13 La propagation du son Le son est propagé comme une onde en 3 dimensions, comme un sphère. Le son est propagé comme une onde en 3 dimensions, comme un sphère. Lintensité du son diminue avec le carré de la distance de la source à lair libre, mais moins dans une chambre fermée. Lintensité du son diminue avec le carré de la distance de la source à lair libre, mais moins dans une chambre fermée. Loreille peut discerner une variation de pression de 5,000,000,000 fois moins intense que la pression atmosphérique. Il faut la protéger des dommages. Loreille peut discerner une variation de pression de 5,000,000,000 fois moins intense que la pression atmosphérique. Il faut la protéger des dommages.

15 14 La longueur des ondes sonores Longueur donde (pieds) = 1130/Fréquence (Hz) au niveau de la mer Longueur donde (pieds) = 1130/Fréquence (Hz) au niveau de la mer Le son voyage environ 1 pied par seconde dans lair Le son voyage environ 1 pied par seconde dans lair

16 15 Loreille et le cerveau déterminent le caractère du son Loreille filtre le son dans ses fréquences distinctes et envoie linformation vers le cerveau. Loreille filtre le son dans ses fréquences distinctes et envoie linformation vers le cerveau. Le cerveau analyse les fréquences, les intensités relatives, les décalages de temps entre les deux oreilles et discerne: Le cerveau analyse les fréquences, les intensités relatives, les décalages de temps entre les deux oreilles et discerne: –La source du son –Son emplacement dans la pièce

17 16 Les transitoires sont déterminées par les hautes fréquences Les attaques au début des notes sont le résultat des hautes fréquences. Les attaques au début des notes sont le résultat des hautes fréquences. Les enceintes acoustiques doivent reproduire fidèlement les hautes fréquences à au moins 2x la plus haute harmonique. Les enceintes acoustiques doivent reproduire fidèlement les hautes fréquences à au moins 2x la plus haute harmonique.

18 17 La phase Une onde sonore La même onde sonore avec un décalage de phase de 90 degrés. Loreille est relativement insensible aux changements de phase, mais une mise en phase aide la perception que le son est réel

19 18 Les octaves – doubler les fréquences Les sons à 55 Hz, 110 Hz, 220 Hz, 440 Hz, 880 Hz, etc. sont tous des « LA », mais séparés dun octave chacun. Les sons à 55 Hz, 110 Hz, 220 Hz, 440 Hz, 880 Hz, etc. sont tous des « LA », mais séparés dun octave chacun. Deux notes adjacents sont donc séparées dun ratio de 2 1/12, ou Deux notes adjacents sont donc séparées dun ratio de 2 1/12, ou

20 19 Le décibel Abrévié dB, le décibel est utilisé pour mesurer lintensité du son. Abrévié dB, le décibel est utilisé pour mesurer lintensité du son. Un décibel est équivalent à 20 µPa (microPascals). Cest un niveau sonore extrêmement faible. Un décibel est équivalent à 20 µPa (microPascals). Cest un niveau sonore extrêmement faible. Par exemple, la pression à 3 pieds dune bouche de trompette est environ 97 dB. Par exemple, la pression à 3 pieds dune bouche de trompette est environ 97 dB. La puissance nécessaire pour calculer le niveau sonore peut être calculé par: La puissance nécessaire pour calculer le niveau sonore peut être calculé par: dB = 10 x log (P1/P2) Si une enceinte produit 90dB 1W/1m, elle produira 120 dB avec 1000W. Si une enceinte produit 90dB 1W/1m, elle produira 120 dB avec 1000W.

21 20 Description du sonÉquivalent musical Pression sonore en dBA Seuil de laudibilité, bonnes oreilles, « midrange », chambre anéchoique 0 Sons à peine perceptible dans un champs éloigné. 10 Feuilles bougeant à peine dans une brise légère 20 Bruit de fond, studio denregistrement 30 Maison paisible sans occupants, salle de cinéma sans occupants ppp40 Bureau privé 50 Conversation, grand magasin paisible p60 Niveau de son « normal » pendant message à léglise mp70 Bureau bruyant, trafic ordinaire f80 Salle déquipement dans une tour à bureaux ff90 Gros camion qui passe sur lautoroute fff100 Marteau pneumatique 120 Seuil de douleur dans le « midrange » 130 Avion à hélice à 20 pieds 140 Avion à réaction militaire à 10 pieds au décollage 160 Fusée Saturne au décollage à 100 pieds 200

22 21 La variation de décibels avec voltage, courant, puissance, et distance dB = 20 x log (E1/E2) dB = 20 x log (E1/E2) dB = 20 x log (A1/A2) dB = 20 x log (A1/A2) dB = 20 x log (D1/D2) dB = 20 x log (D1/D2) dB = 10 x log (P1/P2) dB = 10 x log (P1/P2) Pour augmenter le niveau sonore de 20dB, il faut donc soit: Pour augmenter le niveau sonore de 20dB, il faut donc soit: –Augmenter la puissance de 100 fois –Augmenter le voltage de 10 fois –Augmenter lampérage de 10 fois –Diminuer la distance (à lair libre) entre lenceinte acoustique et le micro de 10 fois.

23 22 Les échelles de mesure de la pression sonore Nous mesurons avec des sonomètres. Nous mesurons avec des sonomètres. dB des sources multiples = 10 log (10dB son A/ dB son B/ dB son C/10….) si les sources sont cohérentes dB des sources multiples = 10 log (10dB son A/ dB son B/ dB son C/10….) si les sources sont cohérentes

24 23 Les échelles A,B,C Les contours différents sont utilisés pour filtrer les mesures dintensité afin quelles soient semblables à la réponse de loreille à différentes intensités.

25 24 Les dBA Le contour « A » enlève plus de basses fréquences que les autres, et reflète la sensibilité de loreille autour dun niveau de 40 phons Les phons reflètent la sensibilité de loreille en rapport avec sa sensibilité à 1000 Hz. Lorsque léchelle nest pas spécifié, on parle généralement de dBA

26 25 Léchelle « B » Le contour « B » est rarement utilisé – il ressemble à la sensibilité de loreille à des sons moyennement forts.

27 26 Léchelle « C » Léchelle « C » est utilisé pour des endroits très bruyants, comme les usines et les autoroutes. Il ressemble à la réponse de loreille à des bruits très forts.

28 27 La directivité La directivité est la mesure de la distribution du son émanant de la source avant quil ne reflète sur les surfaces. La directivité est la mesure de la distribution du son émanant de la source avant quil ne reflète sur les surfaces. Quand la longueur donde est très longue en relation avec la grosseur de la source, le son est omnidirectionnel. Quand la longueur donde est très longue en relation avec la grosseur de la source, le son est omnidirectionnel. Lorsque la longueur donde est petite en relation avec la source, le son émane dans un faisceau étroit. Ainsi: Lorsque la longueur donde est petite en relation avec la source, le son émane dans un faisceau étroit. Ainsi: –Les petits haut-parleurs à dôme ont une meilleure réponse hors axe que les gros woofers. –Les subwoofers sont omnidirectionnels. –Les consonnes (haute fréquences), sont mieux compris devant une personne que derrière sa tête. –Léquilibre sonore dune source nest jamais juste hors de laxe, à moins que la source sonore soit omnidirectionnelle.

29 28 Lanatomie de loreille humaine

30 29 La réponse de loreille humaine aux sons Loreille humaine peut répondre à des variations de pression minimes dans lair entre 20 Hz et 20 kHz. Loreille humaine peut répondre à des variations de pression minimes dans lair entre 20 Hz et 20 kHz. Ces variations sont de lordre de 1 x dun atmosphère, ou la vibration de lair de lordre de 1/10 du diamètre dun atome. Ces variations sont de lordre de 1 x dun atmosphère, ou la vibration de lair de lordre de 1/10 du diamètre dun atome.

31 30 Loreille externe Loreille externe ou pinna, concentre le son vers lentrée du canal auditif. Il augmente également le niveau entre 2kHz et 3kHz denviron 5dB. Loreille externe ou pinna, concentre le son vers lentrée du canal auditif. Il augmente également le niveau entre 2kHz et 3kHz denviron 5dB. Le canal auditif agit comme résonateur, augmentant le niveau des sons entre 2 et 5 kHz denviron 13dB. Le canal auditif agit comme résonateur, augmentant le niveau des sons entre 2 et 5 kHz denviron 13dB. La localisation des sons se fait à plus que 1kHz par la différence dintensité, et à moins que 1kHz par la différence du temps darrivée. La localisation des sons se fait à plus que 1kHz par la différence dintensité, et à moins que 1kHz par la différence du temps darrivée.

32 31 Le tympan Le tympan reçoit les vibrations dans le canal auditif et les transfère à travers les osselets jusquà la fenêtre ovale de loreille interne. Le tympan reçoit les vibrations dans le canal auditif et les transfère à travers les osselets jusquà la fenêtre ovale de loreille interne. Loreille interne est 15x plus petit que le tympan, donc la pression du son est amplifié environ 15 fois. Loreille interne est 15x plus petit que le tympan, donc la pression du son est amplifié environ 15 fois. Le tympan est couvert de cire pour le protéger et pour amortir les vibrations. Le tympan est couvert de cire pour le protéger et pour amortir les vibrations.

33 32 Les osselets Les 3 os les plus petits du corps forment une série de leviers qui transforment le grand mouvement du tympan dans un mouvement beaucoup plus petit, mais plus intense sur la fenêtre ovale de loreille interne. Cette amplification est de lordre de 3x. Les 3 os les plus petits du corps forment une série de leviers qui transforment le grand mouvement du tympan dans un mouvement beaucoup plus petit, mais plus intense sur la fenêtre ovale de loreille interne. Cette amplification est de lordre de 3x. Lorsque soumis à un bruit intense pendant assez longtemps, les muscles de loreille se raidissent, freinant le mouvement et protégeant loreille interne. Lorsque soumis à un bruit intense pendant assez longtemps, les muscles de loreille se raidissent, freinant le mouvement et protégeant loreille interne. Ce mécanisme fonctionne moins bien chez les personnes plus âgées, de sorte quelles tolèrent moins bien le bruit. Ce mécanisme fonctionne moins bien chez les personnes plus âgées, de sorte quelles tolèrent moins bien le bruit. Le système de protection ne fonctionne pas lorsque loreille est soumise à des explosions et des transitoires, comme le bruit des « snares ». Le système de protection ne fonctionne pas lorsque loreille est soumise à des explosions et des transitoires, comme le bruit des « snares ».

34 33 La structure de loreille interne Loreille interne ressemble en forme à un escargot. Elle est divisée en 3 parties. 2 servent à la transmission de la pression pour maintenir léquilibre, et la 3ême est lorgane de Corti, le microphone du corps.

35 34 Lorgane de Corti Contient 4 rangées de cellules avec des poils qui sont reliés au système nerveux. Il y en a 16,000 à 20,000 de ces cellules. Contient 4 rangées de cellules avec des poils qui sont reliés au système nerveux. Il y en a 16,000 à 20,000 de ces cellules. Ces poils sont agités par le mouvement du fluide dans loreille interne. À cause de sa forme légèrement conique, les fréquences individuelles sont perçus à des endroits spécifiques. Ces poils sont agités par le mouvement du fluide dans loreille interne. À cause de sa forme légèrement conique, les fréquences individuelles sont perçus à des endroits spécifiques. Le cerveau décortique toutes les impulsions et les traduit dans une perception du son. Le cerveau décortique toutes les impulsions et les traduit dans une perception du son.

36 35 La théorie de place Les sons de haute fréquence font vibrer loreille interne près de la fenêtre ovale. Les sons de haute fréquence font vibrer loreille interne près de la fenêtre ovale. Les sons de basse fréquence voyagent plus loin avant de faire vibrer le membrane. Les sons de basse fréquence voyagent plus loin avant de faire vibrer le membrane. Ce comportement est plus facile à visualiser en déroulant loreille interne. Ce comportement est plus facile à visualiser en déroulant loreille interne. Cette théorie nexplique pas encore comment loreille discerne si bien entre les tons différents – certains croient quil y a un mécanisme de filtre digital qui agit. Cette théorie nexplique pas encore comment loreille discerne si bien entre les tons différents – certains croient quil y a un mécanisme de filtre digital qui agit.

37 36 Le nerf auditif

38 37 Les périlymphe et lendolymphe Les changements de pression causées par le son voyagent dans les canaux de loreille interne qui sont remplis par un liquide appelé périlymphe. Ce liquide ressemble beaucoup au liquide dans la colonne vertébrale, et est très différent de lendolymphe, le liquide entourant lorgane de Corti. Des bruits très forts peuvent rompre les membranes entre les 3 canaux, ce qui mélange les deux liquides et rend partiellement sourd

39 38 Les mécanismes de protection de loreille En réponse à un niveau sonore élevé qui dure quelques secondes, les muscles de loreille moyenne se contractent, réduisant la transmission du son vers loreille interne. En réponse à un niveau sonore élevé qui dure quelques secondes, les muscles de loreille moyenne se contractent, réduisant la transmission du son vers loreille interne. Ceci protège loreille interne en partie contre les niveaux sonore élevé, mais ne protège pas contre les transitoires (snare, fusil, etc.) Ceci protège loreille interne en partie contre les niveaux sonore élevé, mais ne protège pas contre les transitoires (snare, fusil, etc.) La fatigue auditive résulte du travail de ces muscles. La fatigue auditive résulte du travail de ces muscles. La surdité résulte des bruits forts abruptes ou prolongés La surdité résulte des bruits forts abruptes ou prolongés

40 39 Quelques exemples de perte douïe ConditionMusiqueParole Ouïe normale Perte moyenne des aigues Perte prononcée des aigues

41 40 Pause…. De retour à…. De retour à….

42 41 La gamme dynamique de loreille humaine Seuil de laudibilité – environ 4 dB à 1000 Hz. Seuil de laudibilité – environ 4 dB à 1000 Hz. Seuil de douleur – environ 130 dB Seuil de douleur – environ 130 dB Gamme totale – 126 dB, ce qui requiert 24 bits dinformation (144dB) digitale, ou 4 x de fois plus de puissance que le seuil de laudibilité. Gamme totale – 126 dB, ce qui requiert 24 bits dinformation (144dB) digitale, ou 4 x de fois plus de puissance que le seuil de laudibilité.

43 42 Le seuil de laudibilité Le seuil de laudibilité dépend de la fréquence du son. Ainsi, un son de -4dB peut être perçu à 3.5 kHz, mais pour le percevoir à 20 Hz, le son devra mesurer 72 dB. Le seuil de laudibilité dépend de la fréquence du son. Ainsi, un son de -4dB peut être perçu à 3.5 kHz, mais pour le percevoir à 20 Hz, le son devra mesurer 72 dB. Cette différence de sensibilité est due à la résonance du canal auditif. Cette différence de sensibilité est due à la résonance du canal auditif. Cest la raison du contrôle « loudness » sur les stéréos maison. Cest la raison du contrôle « loudness » sur les stéréos maison.

44 43 Dans un bâtiment déglise – la silence vaut lor

45 44 Leffet du bruit ambiant Le bruit ambiant tend à masquer le son en augmentant son seuil daudibilité. Le bruit ambiant tend à masquer le son en augmentant son seuil daudibilité. Les sons de basse fréquence masquent plus les sons de haute fréquence que vice versa. Les sons de basse fréquence masquent plus les sons de haute fréquence que vice versa. Lélément acoustique le plus important dans une salle est le silence. Cest le bruit ambiant, et non le seuil de laudibilité, qui détermine la gamme dynamique du son et son intélligibilité. Lélément acoustique le plus important dans une salle est le silence. Cest le bruit ambiant, et non le seuil de laudibilité, qui détermine la gamme dynamique du son et son intélligibilité. Une salle bruyante nest jamais utile comme église, même si elle a une forme parfaite et possède un très bon système de sonorisation. Une salle bruyante nest jamais utile comme église, même si elle a une forme parfaite et possède un très bon système de sonorisation.

46 45 La sensibilité de loreille humaine daprès Fletcher-Munson

47 46 Quel est le bon niveau sonore pour une église? Bruit de fond 35dBA maximum. Avec ce niveau: Bruit de fond 35dBA maximum. Avec ce niveau: –75-90dBA pour la musique. –65dBA pour le niveau moyen du sermon (58-70 dBA). Commencer vers 70dBA et baisser graduellement 5 minutes plus tard. –Ajuster le niveau pour les bonnes oreilles, et non les malentendants. Pas trop fort pour préserver la gamme dynamique! Pas trop fort pour préserver la gamme dynamique!

48 47 Comment faire ressortir les voix des instruments La voix humaine (incluant fondamentales, harmoniques, et consonnes) agit principalement entre 160Hz et 4kHz. Cest aussi la zone où loreille est la plus sensible. La voix humaine (incluant fondamentales, harmoniques, et consonnes) agit principalement entre 160Hz et 4kHz. Cest aussi la zone où loreille est la plus sensible. En accentuant le niveau du son vers 800 Hz, nous pouvons faire ressortir la voix humaine des instruments, sans augmenter le niveau de son global. En accentuant le niveau du son vers 800 Hz, nous pouvons faire ressortir la voix humaine des instruments, sans augmenter le niveau de son global.

49 48 La perception du ton Loreille perçoit le ton dun son par sa fréquence. Une oreille bien exercée peut différencier entre un son de 1000 Hz et un son de 1003 Hz, soit une différence de 0.3%. Loreille perçoit le ton dun son par sa fréquence. Une oreille bien exercée peut différencier entre un son de 1000 Hz et un son de 1003 Hz, soit une différence de 0.3%. Il y a quelques fois où loreille ne discerne pas bien le ton: Il y a quelques fois où loreille ne discerne pas bien le ton: –Un son pur aigu de plus que 2kHz qui augmente en intensité semblera augmenter en ton. –Un son pur de moins de 2Kz qui augmente en intensité semblera baisser le ton. –Les sons des instruments de musique semble monter sil y a beaucoup dharmoniques de plus que 2kHz, baisser sil y a moins. La perception des tons de courte durée est différente de la perception des tons soutenus. La perception des tons de courte durée est différente de la perception des tons soutenus.

50 49 Le vibrato et trémolo Le vibrato est une modulation de fréquence produit par un instrument ou une voix. Sil nest pas exagéré, il est perçu comme agréable, car il réduit la formation des ondes stationnaires dans la pièce. Le vibrato est une modulation de fréquence produit par un instrument ou une voix. Sil nest pas exagéré, il est perçu comme agréable, car il réduit la formation des ondes stationnaires dans la pièce. Le trémolo est une modulation de lamplitude du son. Il est plus perceptible avec la voix quavec un instrument, et augmente avec lessoufflement ou le vieillissement. Le trémolo est moins apprécié que le vibrato. Le trémolo est une modulation de lamplitude du son. Il est plus perceptible avec la voix quavec un instrument, et augmente avec lessoufflement ou le vieillissement. Le trémolo est moins apprécié que le vibrato.

51 50 Les transitoires Lattaque et le déclin du son sont importants à sa clarté. Une salle trop absorbante des hautes fréquences enlèvera la clarté. Lattaque et le déclin du son sont importants à sa clarté. Une salle trop absorbante des hautes fréquences enlèvera la clarté. Les tons très courts ressemblent à des clicks, au lieu des tons, et semblent moins forts quils le sont réellement. Les tons très courts ressemblent à des clicks, au lieu des tons, et semblent moins forts quils le sont réellement. Les consonnes, qui sont importantes à lintelligibilité de la parole, durent de 5 à 15 msec, et nous paraissent de 13-19dB moins puissants que les voyelles. Le bruit de fond, comme celui de la ventilation ou dun ampli bruyant, est très nocif à lintelligibilité. Les consonnes, qui sont importantes à lintelligibilité de la parole, durent de 5 à 15 msec, et nous paraissent de 13-19dB moins puissants que les voyelles. Le bruit de fond, comme celui de la ventilation ou dun ampli bruyant, est très nocif à lintelligibilité.

52 51 La parole Composée de voyelles longues et fortes de basse fréquence (moins que 1000 Hz), séparés avec des consonnes moins fortes à plus haute fréquence (de 1kHz à 3.5kHz), et très courts. Composée de voyelles longues et fortes de basse fréquence (moins que 1000 Hz), séparés avec des consonnes moins fortes à plus haute fréquence (de 1kHz à 3.5kHz), et très courts. Lintelligibilité de la parole dépend surtout de la bonne perception des consonnes. Lintelligibilité de la parole dépend surtout de la bonne perception des consonnes.

53 52 La directivité de la voix La directivité de la voix nest pas constante. Les voyelles contournent bien la tête, étant seulement 5dB moins fortes en arrière quen avant. Les consonnes sont plus directionnels, étant réduites denviron 12dB derrière la tête. La directivité de la voix nest pas constante. Les voyelles contournent bien la tête, étant seulement 5dB moins fortes en arrière quen avant. Les consonnes sont plus directionnels, étant réduites denviron 12dB derrière la tête. Les micros cravates doivent compenser pour la perte des hautes fréquences. Les micros cravates doivent compenser pour la perte des hautes fréquences.

54 53 Le niveau normal de la voix Lhomme moyenne parle à un niveau de 64dB à un mètre lors dune conversation, et de 57dBA quand il parle dans un lieu tranquille. Lhomme moyenne parle à un niveau de 64dB à un mètre lors dune conversation, et de 57dBA quand il parle dans un lieu tranquille. Pour éviter la fatigue auditive, il faut donc régler le niveau moyen du pasteur vers 65 dBA. Pour éviter la fatigue auditive, il faut donc régler le niveau moyen du pasteur vers 65 dBA. Les femmes et les enfants sont plus sensibles aux voix fortes que les hommes. Les femmes et les enfants sont plus sensibles aux voix fortes que les hommes. Le pasteur doit moduler le niveau de la voix pour garder lattention. Le pasteur doit moduler le niveau de la voix pour garder lattention. Le pasteur doit ralentir sa cadence si la salle est très réverbérante Le pasteur doit ralentir sa cadence si la salle est très réverbérante

55 54 La gamme dynamique de la parole Lhomme moyen parle avec un niveau de 10 à 91 microwatts, avec une moyenne de 34 microwatts. Lhomme moyen parle avec un niveau de 10 à 91 microwatts, avec une moyenne de 34 microwatts. La femme moyenne parle avec un niveau de 8 a 55 microwatts, avec une moyenne de 34 microwatts, soit 2.8dB de moins quun homme. La femme moyenne parle avec un niveau de 8 a 55 microwatts, avec une moyenne de 34 microwatts, soit 2.8dB de moins quun homme. La puissance maximale de la voix parlée des hommes est de 3600 microwatts; celle des femmes de 1800 microwatts. Ceci est environ 20dB plus fort que la parole normale. En criant, les hommes peuvent élever leurs voix jusquà 42dB! La puissance maximale de la voix parlée des hommes est de 3600 microwatts; celle des femmes de 1800 microwatts. Ceci est environ 20dB plus fort que la parole normale. En criant, les hommes peuvent élever leurs voix jusquà 42dB!

56 55 La gamme dynamique dans la musique La gamme dynamique de loreille est denviron 126dB dans le « midrange », moins dans les basses et aigus. La gamme dynamique de loreille est denviron 126dB dans le « midrange », moins dans les basses et aigus. Il y a jusquà 75dB de différence entre les sons les plus bas et les plus forts dans la musique symphonique dans une salle ayant un niveau de bruit minimum de 35dB. Il y a jusquà 75dB de différence entre les sons les plus bas et les plus forts dans la musique symphonique dans une salle ayant un niveau de bruit minimum de 35dB. Ces écarts de niveau rendent la musique « vivante » Ces écarts de niveau rendent la musique « vivante »

57 56 Comment maximiser la gamme dynamique Dans le « 1812 overture » de Tchaikovsky, on utilise un canon pour augmenter la gamme dynamique de la basse. (Lattaque de lexplosion peut endommager les oreilles ou les tweeters) Dans le « 1812 overture » de Tchaikovsky, on utilise un canon pour augmenter la gamme dynamique de la basse. (Lattaque de lexplosion peut endommager les oreilles ou les tweeters) Pour maximimiser la gamme dynamique, il faut avoir une bâtiment silencieux. Augmenter le niveau ne fonctionne pas, parce que loreille se protège contre les hauts niveaux. Pour maximimiser la gamme dynamique, il faut avoir une bâtiment silencieux. Augmenter le niveau ne fonctionne pas, parce que loreille se protège contre les hauts niveaux.

58 57 Comment reproduire la gamme dynamique Léquipement analogique ne peut pas reproduire la gamme dynamique entière dun orchestre symphonique, mais est suffisant pour la voix ou les instruments dans les églises. Léquipement analogique ne peut pas reproduire la gamme dynamique entière dun orchestre symphonique, mais est suffisant pour la voix ou les instruments dans les églises. Les CD, DAT, et caméras DV ont 16 bits et 96dB de gamme dynamique, mais limitent la capacité denregistrer les transitoires fortes. Elles sont adéquats pour la plupart de la musique, sauf pour les grands orchestres. Les CD, DAT, et caméras DV ont 16 bits et 96dB de gamme dynamique, mais limitent la capacité denregistrer les transitoires fortes. Elles sont adéquats pour la plupart de la musique, sauf pour les grands orchestres. Les nouvelles systèmes 24 bits ont 144 dB de gamme dynamique. Les nouvelles systèmes 24 bits ont 144 dB de gamme dynamique.

59 58 Puissance relative des instruments de musique InstrumentOrchestre Tambour basse Orgue à tuyaux SnareCymbalesTromboneTrompetteTubaPiccoloFlute Clarinet, Cors français, triangle Puissance maximale (w)

60 59 La règle de 400,000 Pour quun système de son nous semble équilibré, il faut que le son le plus bas x le son le plus haut = 400,000. Pour quun système de son nous semble équilibré, il faut que le son le plus bas x le son le plus haut = 400,000. Ainsi, un système 20Hz à 20,000 Hz est excellent. Ainsi, un système 20Hz à 20,000 Hz est excellent. Un système 50Hz à 8000 Hz est aussi acceptable, quoique moins naturel. Un système 50Hz à 8000 Hz est aussi acceptable, quoique moins naturel. Le téléphone opère entre 100 Hz et 4000 Hz, pour un son acceptable aussi. Le téléphone opère entre 100 Hz et 4000 Hz, pour un son acceptable aussi. Un système 150 Hz à Hz semblera manquer de basses. Un système 150 Hz à Hz semblera manquer de basses. Un système 20 Hz à 8000 Hz semblera manquer de hautes. Un système 20 Hz à 8000 Hz semblera manquer de hautes.

61 60 La projection du son Un bon auditorium sert à concentrer le sont progressivement vers larrière afin que le niveau sonore soit plus ou moins égal partout, au lieu dobéir à la loi du carré inversé, comme à lair libre. Un bon auditorium sert à concentrer le sont progressivement vers larrière afin que le niveau sonore soit plus ou moins égal partout, au lieu dobéir à la loi du carré inversé, comme à lair libre. Cette projection du son se fait par réfléchissement des murs, le plafond, et le sol Cette projection du son se fait par réfléchissement des murs, le plafond, et le sol

62 61 La réflection Une surface lisse produit une réflexion spéculaire (comme un miroir) Reflection Surface lisse

63 62 Loi de réflexion Un rayon de lumière réfléchit sur une surface avec le même angle que langle du rayon incident. Toutes les couleurs sont absorbées par la surface, sauf celle qui détermine la « couleur » de la surface. Un rayon de lumière réfléchit sur une surface avec le même angle que langle du rayon incident. Toutes les couleurs sont absorbées par la surface, sauf celle qui détermine la « couleur » de la surface. Le son se comporte de la même manière: il réfléchit de la surface, mais modifié quelque peu en équilibre tonal par labsorption de la surface. Le son se comporte de la même manière: il réfléchit de la surface, mais modifié quelque peu en équilibre tonal par labsorption de la surface.

64 63 Son direct vs. son réfléchi Amphitéatre grec Epidauros, Grèce Son direct Son réfléchi Diffusion arrière

65 64 Son direct vs. son réfléchi - auditorium Winspear Concert Centre Edmonton, Canada Son direct Son réfléchi

66 65 Pause…. De retour à…. De retour à….

67 66 La diffraction Quest-ce qui arrive quand une onde est Partiellement obstruée? Diffraction

68 67 La diffraction du son Permet aux sons de contourner des petits obstacles ou remplir une pièce à lautre côté dune ouverture qui est petite par rapport à la longueur de londe. Permet aux sons de contourner des petits obstacles ou remplir une pièce à lautre côté dune ouverture qui est petite par rapport à la longueur de londe. Les basses fréquences ont plus de diffraction – cest une des raisons que la basse se propage si bien entre les appartements. Les basses fréquences ont plus de diffraction – cest une des raisons que la basse se propage si bien entre les appartements. Dans linsonorisation, il est beaucoup plus important de sceller des ouvertures que disoler des cloisons. Dans linsonorisation, il est beaucoup plus important de sceller des ouvertures que disoler des cloisons.

69 68 La réfraction La réfraction à lieu lorsquune onde pénètre dans un matériel qui a une vélocité différente Refraction V 1 < V 2

70 69 Les surfaces concaves et convexes Il faut toujours éviter les surfaces concaves, car elles créent des concentrations de son à certains endroits et un manque de niveau à dautres. Il faut toujours éviter les surfaces concaves, car elles créent des concentrations de son à certains endroits et un manque de niveau à dautres. Les surfaces convexes sont de loin préférables, car elles augmentent la diffusion. Les surfaces convexes sont de loin préférables, car elles augmentent la diffusion. De même, larchitecture ornementale, les colonnes rectangulaires, etc., tendent à augmenter la diffusion, ce qui est bon. De même, larchitecture ornementale, les colonnes rectangulaires, etc., tendent à augmenter la diffusion, ce qui est bon. Finalement, des grandes surfaces planes sont à éviter, car elles peuvent contribuer à des échos, surtout si elles sont parallèles. Finalement, des grandes surfaces planes sont à éviter, car elles peuvent contribuer à des échos, surtout si elles sont parallèles.

71 70 La réverbération Winspear Concert Hall Université de North Texas La réverbération égalise lintensité du son

72 71 La définition du temps de réverbération Le son est réfléchi dans un auditorium par chaque surface, étant absorbé un peu à chaque surface, et graduellement diminuant par labsorption et la distance parcourue. Le son est réfléchi dans un auditorium par chaque surface, étant absorbé un peu à chaque surface, et graduellement diminuant par labsorption et la distance parcourue. La « réverbération » est un terme qui quantifie cette diminution de niveau avec les temps. Étant donné quune différence de niveau de 60dB est égale à la gamme dynamique dun orchestre (100dB crescendo-40dB salle), on a choisi de définir le temps de réverbération comme le temps requis pour que le son diminue de 60dB. La « réverbération » est un terme qui quantifie cette diminution de niveau avec les temps. Étant donné quune différence de niveau de 60dB est égale à la gamme dynamique dun orchestre (100dB crescendo-40dB salle), on a choisi de définir le temps de réverbération comme le temps requis pour que le son diminue de 60dB.

73 72 Le but de la réverbération La réverbération donne une présence au son Temps IntensitéSource Son de la pièce Bruit de fond

74 73 Réverbération vs. clarté Trop de réverbération réduit la clarté du son Temps IntensitéSource Son sec Son réverbérant

75 74 La croissance de lintensité du son avec le temps Lintensité du son croit avec le temps si la pièce est réverbérante: Temps Intensité Source Moins de réverbération Plus de réverbération

76 75 Exemples de différents temps de réverbération Parole, sans réverbération Parole, sans réverbération Parole, réverbération 0.6 sec Parole, réverbération 0.6 sec Parole, réverbération 0.8 sec Parole, réverbération 0.8 sec Parole, réverbération 1.3 sec Parole, réverbération 1.3 sec Musique rapide, sans réverbération Musique rapide, sans réverbération Musique rapide, 0.6 sec Musique rapide, 0.6 sec Musique rapide, 1.0 sec Musique rapide, 1.0 sec Musique rapide, 2.0 sec Musique rapide, 2.0 sec Musique rapide, 2.5 sec Musique rapide, 2.5 sec

77 76 Le temps de réverbération Sabine nous a donné léquation à droite, qui détermine la réverbération dune pièce de manière statistique, dépendant de son absorption. Sabine nous a donné léquation à droite, qui détermine la réverbération dune pièce de manière statistique, dépendant de son absorption. Cette équation est valide seulement si la pièce est assez régulière, avec une absorption bien distribuée. Cette équation est valide seulement si la pièce est assez régulière, avec une absorption bien distribuée. Elle nest valable que par- dessus la fréquence de Schroeder, là où il y a tellement de réflexions quon ne peut plus discerner les modes individuelles. Elle nest valable que par- dessus la fréquence de Schroeder, là où il y a tellement de réflexions quon ne peut plus discerner les modes individuelles.

78 77 Certains problèmes avec le formule de Sabine Le formule tend à surestimer le temps de réverbération pour des pièces avec beaucoup dabsorption, ou avec labsorption mal distribué. Le formule tend à surestimer le temps de réverbération pour des pièces avec beaucoup dabsorption, ou avec labsorption mal distribué. Il néglige aussi labsorption de lair, qui tend à réduire la réverbération des hautes fréquences, et qui dépend de lhumidité dans lair. Il néglige aussi labsorption de lair, qui tend à réduire la réverbération des hautes fréquences, et qui dépend de lhumidité dans lair.

79 78 Temps RT 60 suggéré

80 79 Le champs de son réverbérant Les premières réflexions de son apparaissent à un temps prédéterminé, dépendant des dimensions de la pièce. Après quelques fractions de seconde, il y a tant de réflexions que le son semble diminuer plus également. Les premières réflexions de son apparaissent à un temps prédéterminé, dépendant des dimensions de la pièce. Après quelques fractions de seconde, il y a tant de réflexions que le son semble diminuer plus également.

81 80 La réverbération artificielle vs. naturelle La réverbération artificielle produit un son spacieux, mais il agit seulement sur le son capté par les microphones. La réverbération artificielle produit un son spacieux, mais il agit seulement sur le son capté par les microphones. Les unités de réverbération (mis à part des systèmes très sophistiqués comme Lexicon « LARES » et RPT « SIAP »), ajoutent un délai au son sans égard aux premières réflexions distinctes, les directions des réflexions, etc. Les unités de réverbération (mis à part des systèmes très sophistiqués comme Lexicon « LARES » et RPT « SIAP »), ajoutent un délai au son sans égard aux premières réflexions distinctes, les directions des réflexions, etc. LARES et SIAP exigent des salles très absorbantes, plusieurs H.P. LARES et SIAP exigent des salles très absorbantes, plusieurs H.P. LARES imite les bonnes salles du monde LARES imite les bonnes salles du monde SIAP permet de créer une espace artificielle SIAP permet de créer une espace artificielle

82 81 RT 60 et EDT RT 60 = temps pour que le son baisse de 60dB de niveau RT 60 = temps pour que le son baisse de 60dB de niveau EDT (Early Decay Time) = RT 10 x 6. Cest la mesure du temps de déclin des premiers 10 dB. Les chambres avec un EDT plus court que les RT 60 sont plus appropriés pour la parole et la musique avec staccato. EDT (Early Decay Time) = RT 10 x 6. Cest la mesure du temps de déclin des premiers 10 dB. Les chambres avec un EDT plus court que les RT 60 sont plus appropriés pour la parole et la musique avec staccato. Le temps de réverbération varie avec la fréquence. Il est souvent mesuré à 250, 500, 1000, 2000, et 4000 Hz. Le temps de réverbération varie avec la fréquence. Il est souvent mesuré à 250, 500, 1000, 2000, et 4000 Hz.

83 82 Choses pouvant varier le temps de réverbération calculé Les occupants Les occupants Le niveau dhumidité dans une grande salle Le niveau dhumidité dans une grande salle Les habits dhiver versus les habits dété. Les habits dhiver versus les habits dété. La peinture sur les plafonds acoustiques et les briques, ou le vernis sur le bois. La peinture sur les plafonds acoustiques et les briques, ou le vernis sur le bois. Les balcons avec ouverture moins hauts que la profondeur Les balcons avec ouverture moins hauts que la profondeur Les espaces accouplées, comme les estrades avec poutre en avant Les espaces accouplées, comme les estrades avec poutre en avant Les portes ouvertes reliant lauditorium avec les passages avoisinantes Les portes ouvertes reliant lauditorium avec les passages avoisinantes Des proportions bizarres Des proportions bizarres Des surfaces concaves Des surfaces concaves Des surfaces avec absorption très variée, et concentrée dans quelques endroits. Des surfaces avec absorption très variée, et concentrée dans quelques endroits.

84 83 Ajuster la réverbération dune salle Mettre les panneaux verticaux sur les murs et le plafond qui sont absorbants sur un côté et réfléchissants sur lautre, et les tourner au besoin pour modifier le son. Mettre les panneaux verticaux sur les murs et le plafond qui sont absorbants sur un côté et réfléchissants sur lautre, et les tourner au besoin pour modifier le son. Utiliser des piliers triangulaires sur les murs, avec un côté été un diffuseur polycylindrique, un autre un absorbeur des moyennes et hautes fréquences, et le 3ème un absorbeur membranaire. Utiliser des piliers triangulaires sur les murs, avec un côté été un diffuseur polycylindrique, un autre un absorbeur des moyennes et hautes fréquences, et le 3ème un absorbeur membranaire. Utiliser un plafond amovible suspendu avec des treuils. En montant et descendant, le volume de la pièce change, ainsi que la location de labsorption. Utiliser un plafond amovible suspendu avec des treuils. En montant et descendant, le volume de la pièce change, ainsi que la location de labsorption. Utiliser des espaces réverbérantes adjacentes à lauditorium, avec des portes étanches qui peuvent être ouvertes et fermées. Ceci permet un auditorium absorbent pour un court EDT, suivi dun long temps de réverbération pour soutenir la musique. Utiliser des espaces réverbérantes adjacentes à lauditorium, avec des portes étanches qui peuvent être ouvertes et fermées. Ceci permet un auditorium absorbent pour un court EDT, suivi dun long temps de réverbération pour soutenir la musique.

85 84 Les sons transitoires et soutenus Un son avec des transitoires rapides produit un déclin qui commence avec des réflexions individuelles. Un son avec des transitoires rapides produit un déclin qui commence avec des réflexions individuelles. Un son soutenu na pas de réflexions individuelles. Un son soutenu na pas de réflexions individuelles. Les premières réflexions sont importantes à la compréhension des mots. Il faut que ces réflexions aient lieu entre 30 et 50 ms après le son original. Les premières réflexions sont importantes à la compréhension des mots. Il faut que ces réflexions aient lieu entre 30 et 50 ms après le son original.

86 85 Les temps darrivée et les échos Les sons arrivant à loreille à moins de 1msec dintervalle sont utilisés pour discerner la direction, car la distance entre les oreilles (environ 8 pouces), correspond à moins que 1msec. Les sons arrivant à loreille à moins de 1msec dintervalle sont utilisés pour discerner la direction, car la distance entre les oreilles (environ 8 pouces), correspond à moins que 1msec. Les sons arrivant entre 5 et 30msec de séparation sont aperçus comme étant un évènement unique, avec une petite augmentation du sens de volume, mais aucun écho. Les sons arrivant entre 5 et 30msec de séparation sont aperçus comme étant un évènement unique, avec une petite augmentation du sens de volume, mais aucun écho. Entre 30 et 60 msec, loreille perçoit une transition graduelle entre une pièce volumineuse et un écho. Entre 30 et 60 msec, loreille perçoit une transition graduelle entre une pièce volumineuse et un écho. Au-delà de 60msec, loreille perçoit un écho, qui est très agaçant au-delà de 100 msec, sil nest pas au moins 30dB plus bas en niveau que le son original. Au-delà de 60msec, loreille perçoit un écho, qui est très agaçant au-delà de 100 msec, sil nest pas au moins 30dB plus bas en niveau que le son original. Cest la raison quil ne faut pas que deux haut- parleurs séparés de plus que 50 pieds soient perçus par le même auditeur sans lajout dune ligne de délai électronique. Cest la raison quil ne faut pas que deux haut- parleurs séparés de plus que 50 pieds soient perçus par le même auditeur sans lajout dune ligne de délai électronique.

87 86 Les échos distincts Quand un son réfléchi ressort de lambiance réverbérante, on lappelle un écho. Il peut être causé par des murs parallèles ou des surfaces concaves. Quand un son réfléchi ressort de lambiance réverbérante, on lappelle un écho. Il peut être causé par des murs parallèles ou des surfaces concaves. Les grandes surfaces parallèles sont souvent la cause des échos. Les grandes surfaces parallèles sont souvent la cause des échos. Au lieu dessayer dabsorber le son sur ces surfaces (ce qui est difficile à faire à travers toutes les fréquences), il est souvent préférable dajouter de la diffusion. Au lieu dessayer dabsorber le son sur ces surfaces (ce qui est difficile à faire à travers toutes les fréquences), il est souvent préférable dajouter de la diffusion. Exemple – musique avec « slap echoes », RT Exemple – musique avec « slap echoes », RT Exemple – voix avec « slap echoes », RT Exemple – voix avec « slap echoes », RT

88 Perception subjective des réflexions Niveau, dB Son difficile à localiser Energie utile, son spacieux Coloration du ton Pas de réflexions audibles Temps, msec Distance, m

89 88 Diner…. De retour à…. De retour à….

90 89 La perte des basses fréquences avec la distance

91 90 Équilibre entre les hautes et basses fréquences Si le temps de réverbération est court, lauditorium aura un déséquilibre entre les hautes et les basses fréquences à larrière de lauditorium Si le temps de réverbération est court, lauditorium aura un déséquilibre entre les hautes et les basses fréquences à larrière de lauditorium Pour corriger, augmenter le temps de réverbération dans les basses fréquences. Pour corriger, augmenter le temps de réverbération dans les basses fréquences.

92 91 Lintelligibilité de la parole Pour comprendre la parole, il faut distinguer environ 10 évènements par seconde. Pour comprendre la parole, il faut distinguer environ 10 évènements par seconde. Il faut donc que les premières réflexions arrivent à loreille en dedans des 50 msec pour ajouter de niveau, quil ny ait pas de réflexions fortes entre 50 msec et 250 msec, puis quil y ait la réverbération pour ajouter la richesse au son. Il faut donc que les premières réflexions arrivent à loreille en dedans des 50 msec pour ajouter de niveau, quil ny ait pas de réflexions fortes entre 50 msec et 250 msec, puis quil y ait la réverbération pour ajouter la richesse au son. Ceci exige: Ceci exige: –Des premières surfaces réfléchissantes bien placées sur les plafonds, les murs arrières, les cotés. Les réflexions latérales sont les meilleures –Des absorbeurs (à plus que 90%) des sons arrivant sur les murs arrières ou préférablement, des diffuseurs. La plupart de la musique est beaucoup plus continu que la parole, profite plus de la réverbération que des premières réflexions. Le staccato et les transitoires profitent des premières réflexions. La plupart de la musique est beaucoup plus continu que la parole, profite plus de la réverbération que des premières réflexions. Le staccato et les transitoires profitent des premières réflexions.

93 92 Labsorption Les médium et hautes fréquences sont absorbées par des matériaux fibreux. Les médium et hautes fréquences sont absorbées par des matériaux fibreux. Les tapis et les rideaux absorbent les moyennes et hautes fréquences, « étouffant » la clarté, et enlevant larticulation dans la basse. Les tapis et les rideaux absorbent les moyennes et hautes fréquences, « étouffant » la clarté, et enlevant larticulation dans la basse. Les tuiles acoustiques au plafond sont bons pour les centres dachats, pas pour les églises. Elles absorbent les hautes et moyennes fréquences sans affecter les bas médiums et les basses fréquences. Les tuiles acoustiques au plafond sont bons pour les centres dachats, pas pour les églises. Elles absorbent les hautes et moyennes fréquences sans affecter les bas médiums et les basses fréquences. Les basses fréquences sont mieux absorbés par des diaphragmes ou des résonateurs Les basses fréquences sont mieux absorbés par des diaphragmes ou des résonateurs Labsorption distribuée est plus efficace que lorsque concentrée en une place, et contribue à la diffusion du son. Labsorption distribuée est plus efficace que lorsque concentrée en une place, et contribue à la diffusion du son.

94 93 Où placer labsorption? Pour les studios denregistrement et les salles découte – absorption près des sources de son, pas dabsorption à lendroit découte. Pour les studios denregistrement et les salles découte – absorption près des sources de son, pas dabsorption à lendroit découte. Pour les salles de concert – pas dabsorption autour de lestrade, salle plus absorbante. Pour les salles de concert – pas dabsorption autour de lestrade, salle plus absorbante. Les églises – problème unique. Absorption distribuée de manière à permettre les chants de lassemblée et les performances sur lestrade. Les églises – problème unique. Absorption distribuée de manière à permettre les chants de lassemblée et les performances sur lestrade.

95 94 Labsorbeur quart donde Profondeur « l » (en pouces) = 13500/F Profondeur « l » (en pouces) = 13500/F Facteur dabsorption = 1 Facteur dabsorption = 1 Aire = 1.5 x aire calculé par formule Sabine Aire = 1.5 x aire calculé par formule Sabine

96 95 Résonateur Hemholtz Très efficace pour une bande précise (environ 0.5% de la fréquence si vide, jusquà 5% si bourré de fibre de verre) Très efficace pour une bande précise (environ 0.5% de la fréquence si vide, jusquà 5% si bourré de fibre de verre) Calculer avec chiffrier Excel Calculer avec chiffrier Excel Mettre dans un coin Mettre dans un coin

97 96 Les absorbeurs/diffuseurs polycylindriques Ajoute absorption et diffusion + un élément visuel intéressant Ajoute absorption et diffusion + un élément visuel intéressant Devraient varier en dimensions Devraient varier en dimensions Polys sur les murs, axe vertical; sur plafond, perpendiculaires au murs Polys sur les murs, axe vertical; sur plafond, perpendiculaires au murs Cloisons internes espacés de manière aléatoire pour rendre les polys rigide Cloisons internes espacés de manière aléatoire pour rendre les polys rigide Utiliser chiffrier Excel pour calculer leffet Utiliser chiffrier Excel pour calculer leffet

98 97 Absorbeurs membranaires Labsorption des basses fréquences est améliorée par une isolation en fibre de verre avec surface de papier vers la pièce. Labsorption des basses fréquences est améliorée par une isolation en fibre de verre avec surface de papier vers la pièce. Utiliser chiffrier Excel pour calculer Utiliser chiffrier Excel pour calculer

99 98 Absorbeurs diaphragmatiques Efficaces pour absorber les basses fréquences. Efficaces pour absorber les basses fréquences. Utiliser sur murs ou dans les coins Utiliser sur murs ou dans les coins Utiliser chiffrier Excel pour calculer Utiliser chiffrier Excel pour calculer Les fenêtres simples et les murs de gypse et préfini agissent comme absorbeurs membranaires. Les fenêtres simples et les murs de gypse et préfini agissent comme absorbeurs membranaires.

100 99 Les absorbeurs à fentes et trous Comme les résonateurs Hemholtz, ces absorbeurs fonctionnent par résonance. Comme les résonateurs Hemholtz, ces absorbeurs fonctionnent par résonance. Utiliser chiffrier Excel pour calculer. Utiliser chiffrier Excel pour calculer.

101 100 Les 4 comportements de réflexion Très basse fréquence – pressurisation de la pièce Très basse fréquence – pressurisation de la pièce Basses fréquence – réflexions distinctes, comportement modal Basses fréquence – réflexions distinctes, comportement modal Fréquences intermédiaires – comportement mixte entre les modes et les rayons Fréquences intermédiaires – comportement mixte entre les modes et les rayons Hautes fréquences – comportement en rayons Hautes fréquences – comportement en rayons

102 101 La pressurisation En bas de 565/L, ou L est la plus grande dimension en pieds. Pour une chambre de 56.5 pieds de long, leffet a lieu en-dessous de 10 Hz. En bas de 565/L, ou L est la plus grande dimension en pieds. Pour une chambre de 56.5 pieds de long, leffet a lieu en-dessous de 10 Hz. La réponse dans la basse est augmentée à environ 6dB/octave La réponse dans la basse est augmentée à environ 6dB/octave Peu deffet dans les auditoriums, mais très évident dans les autos. Peu deffet dans les auditoriums, mais très évident dans les autos.

103 102 Le comportement modal Modes axiales (très fortes), tangentielles (-3dB), obliques (- 6dB) Modes axiales (très fortes), tangentielles (-3dB), obliques (- 6dB) Fréquences déterminées par les dimensions de la pièce. Fréquences déterminées par les dimensions de la pièce. Peut causer des variations jusquà +/- 30dB en réponse dans les basses fréquences. Peut causer des variations jusquà +/- 30dB en réponse dans les basses fréquences.

104 103 Comment déterminer les fréquences modales Facile à prédire sur un ordinateur pour des chambres rectangulaires – très difficile à prédire pour dautres formes. Facile à prédire sur un ordinateur pour des chambres rectangulaires – très difficile à prédire pour dautres formes. Les modes terminent tous dans les coins. Les modes terminent tous dans les coins. Utiliser chiffrier Excel pour déterminer le comportement modal dune pièce rectangulaire. Utiliser chiffrier Excel pour déterminer le comportement modal dune pièce rectangulaire. Utiliser un programme comme ETF pour mesurer ce comportement. Utiliser un programme comme ETF pour mesurer ce comportement. Agit jusquà la fréquence de Schroeder: Agit jusquà la fréquence de Schroeder: f = 11250*(T/v) 0.5 f = fréquence f = fréquence T = RT 60, seconds T = RT 60, seconds V = volume en pi. cu. V = volume en pi. cu.

105 104 Les proportions qui minimisent les irrégularités modales Le chiffrier Excel sur votre donne des proportions qui minimisent les aberrations dues à lactivité modale. Le chiffrier Excel sur votre donne des proportions qui minimisent les aberrations dues à lactivité modale. Il faut surtout éviter davoir des cubes, des sphères, ou des rectangles avec des côtés qui sont des multiples exactes des autres côtés. Il faut surtout éviter davoir des cubes, des sphères, ou des rectangles avec des côtés qui sont des multiples exactes des autres côtés.

106 105 Le comportement mixte Jusquà 4 x la fréquence de Schroeder, les modes deviennent de plus en plus rapprochées, de sorte quon ne peut plus les distinguer. Jusquà 4 x la fréquence de Schroeder, les modes deviennent de plus en plus rapprochées, de sorte quon ne peut plus les distinguer. À ces fréquences (dhabitude entre 100Hz et 300 Hz), le son se comporte de plus en plus comme des rayons de lumière, tout en ayant un comportement modal. À ces fréquences (dhabitude entre 100Hz et 300 Hz), le son se comporte de plus en plus comme des rayons de lumière, tout en ayant un comportement modal.

107 106 Le comportement en rayons À haute fréquence, le son être vu comme des rayons de lumière, réfléchissant sur les surfaces et étant progressivement absorbé. À haute fréquence, le son être vu comme des rayons de lumière, réfléchissant sur les surfaces et étant progressivement absorbé. On peut donc dessiner une pièce et modéliser les réflexions. On peut donc dessiner une pièce et modéliser les réflexions.

108 107 Diffusion Le son est plus agréable sil est bien diffus, sans échos apparents, sans endroits où le son est faible ou fort. Pour atteindre ce but, il faut: Éviter les surfaces concaves. Éviter les surfaces concaves. Éviter des grandes surfaces planes. Éviter des grandes surfaces planes. Parfois ajouter la diffusion dans la forme de: Parfois ajouter la diffusion dans la forme de: –Labsorption distribuée –Les ornements architecturaux –Les surfaces convexes –Les diffuseurs de Schroeder

109 108 Les diffuseurs intégrés à larchitecture Utiliser des murs non parallèles évite les échos, mais naugmente pas la diffusion. Utiliser des murs non parallèles évite les échos, mais naugmente pas la diffusion. Utiliser des formes autre que rectangulaires aide un peu la diffusion à haute fréquence, mais pas à basses fréquences. Utiliser des formes autre que rectangulaires aide un peu la diffusion à haute fréquence, mais pas à basses fréquences. Ajouter des projections rectangulaires sur les murs peut augmenter la diffusion, en autant que la profondeur de la projection est au moins 1/7 de la longueur donde à être diffusé. Ajouter des projections rectangulaires sur les murs peut augmenter la diffusion, en autant que la profondeur de la projection est au moins 1/7 de la longueur donde à être diffusé.

110 109 Les diffuseurs polycylindriques Les diffuserus polycylindriques reflètent le son sur environ 120 degrés, contre environ 20 degrés pour la plupart des murs. Les diffuserus polycylindriques reflètent le son sur environ 120 degrés, contre environ 20 degrés pour la plupart des murs. Les polys diffusent les sons avec une longueur donde dau plus la dimension du poly. Les polys diffusent les sons avec une longueur donde dau plus la dimension du poly.

111 110 Diffusion (suite) Les pyramides réfléchissantes, les cartons dœufs, etc., najoutent presque rien à la diffusion. Les pyramides réfléchissantes, les cartons dœufs, etc., najoutent presque rien à la diffusion. La diffusion ajoutée au mur arrière est utile pour permettre une bonne intelligibilité de la parole. La diffusion ajoutée au mur arrière est utile pour permettre une bonne intelligibilité de la parole. Les diffuseurs permettent de réfléchir le son dans plusieurs directions sans labsorber beaucoup, minimisant les échos tout en rendant la musique plus agréable. Les diffuseurs permettent de réfléchir le son dans plusieurs directions sans labsorber beaucoup, minimisant les échos tout en rendant la musique plus agréable. La diffusion est préférable à labsorption sur les murs arrières. La diffusion est préférable à labsorption sur les murs arrières.

112 111 La diffusion autour de lestrade Sur lestrade, sil ny a pas de murs arrières ou de plafond près des musiciens, ils devront dépendre sur les moniteurs pour sentendre, ce qui est loin de lidéal. Sur lestrade, sil ny a pas de murs arrières ou de plafond près des musiciens, ils devront dépendre sur les moniteurs pour sentendre, ce qui est loin de lidéal. Si le mur arrière ou le plafond sont proches, ils peuvent causer des réflexions prématurés qui nuisent à lintelligibilité. Si le mur arrière ou le plafond sont proches, ils peuvent causer des réflexions prématurés qui nuisent à lintelligibilité. Cependant, si ces surfaces ont une bonne diffusion, les musiciens sentendent, mais lauditoire ne perd pas dintelligibilité. Cependant, si ces surfaces ont une bonne diffusion, les musiciens sentendent, mais lauditoire ne perd pas dintelligibilité.

113 112 Les diffuseurs de Schroeder Une méthode unique, excellente pour obtenir la diffusion Une méthode unique, excellente pour obtenir la diffusion Très dispendieux si acheté, très lourd Très dispendieux si acheté, très lourd Pas trop dispendieux à fabriquer, intéressant du point de vue visuel. Pas trop dispendieux à fabriquer, intéressant du point de vue visuel. Fonctionnent bien jusquà 1 po. de large, 16 po. de profond, soit de 423 Hz à 6770 Hz. Les fréquences plus basses peuvent être traités avec labsorption bien répartie, tandis que les hautes fréquences sont diffuses par nature. Fonctionnent bien jusquà 1 po. de large, 16 po. de profond, soit de 423 Hz à 6770 Hz. Les fréquences plus basses peuvent être traités avec labsorption bien répartie, tandis que les hautes fréquences sont diffuses par nature. Calculer avec chiffrier Excel. Calculer avec chiffrier Excel.

114 113 Les filtres en peigne Deux sources sonores ayant le même signal cause des interférences qui résultent dans une réponse de fréquence ressemblant à un peigne. Deux sources sonores ayant le même signal cause des interférences qui résultent dans une réponse de fréquence ressemblant à un peigne. Cest très évident lorsque le même son est capté par plus quun microphone, ou lorsque des haut-parleurs mono sont espacés et envoient un son vers lauditeur. Cest très évident lorsque le même son est capté par plus quun microphone, ou lorsque des haut-parleurs mono sont espacés et envoient un son vers lauditeur. Le résultat est un son confus, souvent de caractère nasal ou strident. Le résultat est un son confus, souvent de caractère nasal ou strident. Solutions: règle 3:1 pour micros, haut- parleurs centraux ou distribués pour projection mono. Solutions: règle 3:1 pour micros, haut- parleurs centraux ou distribués pour projection mono.

115 114 Les caractéristiques les plus important des auditoriums selon Beranek CritèreExplicationPoints Intimité acoustique Les premières réflexions <30 msec, un minimum entre 50 msec et 250 msec 40 Clarté RT 60 convenable à 1000 Hz et plus, 15 Chaleur RT 60 convenable à moins de 1000 Hz 15 Volume du son direct Pas trop loin de lestrade, murs réfléchissants en arrière 10 Volume du son réverbérant Assez de volume, absorption adéquate 6 Équilibre entre les instruments Absorption bien répartie dans lavant de la salle 6 Diffusion Les réflexions bien réparties dans la pièce. De nos jours, la plupart des acousticiens y attacherait plus dimportance. 4 Ensemble Lestrade conçu pour que les musiciens sentendent bien entre eux 4 Echos Pas déchos distincts -5 à -40 Bruit Pas de bruit qui réduit la gamme dynamique -5 à -40 Distorsion audible Pas de distorsion de ton -5 à -20 Niveau de son variable Pas de variation majeure de niveau entre les différentes sièges -5 à -15

116 115 Pause… Retour à….. Retour à…..

117 Réflexions acoustiques de la pièce Source Son direct Première réflexion Réflexions premières individuelles Son réverbérant diffus Bruit de fond Temps Temps darrivée du premier son réfléchi, t d Temps darrivée du son direct

118 117 Lintimité musicale Si lespace entre le son direct et la première réflexion du son est moins que 30 msec, lauditeur perçoit la salle comme étant « intime », et sent quil fait partie de la performance. Si lespace entre le son direct et la première réflexion du son est moins que 30 msec, lauditeur perçoit la salle comme étant « intime », et sent quil fait partie de la performance. Lorsque le temps est plus que 50 msec, lauditeur se sent isolé. Lorsque le temps est plus que 50 msec, lauditeur se sent isolé. Lidéal est de msec, ce qui nécessite un mur de fond diffus ou moins que 12 pieds derrière les musiciens, et une bonne réflexion à un maximum de 25 pieds. Lidéal est de msec, ce qui nécessite un mur de fond diffus ou moins que 12 pieds derrière les musiciens, et une bonne réflexion à un maximum de 25 pieds.

119 118 Le premier son réfléchi Si le plafond est haut, des réflecteurs au plafond peuvent ajouter de lintimité. Sil est trop bas, il faut penser à utiliser un système de son distribué avec décalage dans le temps. Si le plafond est haut, des réflecteurs au plafond peuvent ajouter de lintimité. Sil est trop bas, il faut penser à utiliser un système de son distribué avec décalage dans le temps.

120 119 Son direct, premières réflexions, réflexions tardives Son direct Son direct Premières réflexions, <50 msec - maximiser Premières réflexions, <50 msec - maximiser Réflexions tardives, entre 50 et 250 msec - minimiser Réflexions tardives, entre 50 et 250 msec - minimiser

121 120 Pour avoir des fortes premières réflexions dans une chambre avec des murs latéraux éloignés Utiliser des « nuages » dans les chambres ayant un haut plafond. Utiliser des « nuages » dans les chambres ayant un haut plafond. –Les nuages doivent être convexes, environ 3x plus long que la longueur de la plus haute fréquence à être réfléchie. –Les nuages doivent couvrir environ ½ de la surface du plafond. –Ce système na pas besoin de système de sonorisation Utiliser des haut-parleurs distribués au plafond pour les plafonds bas. Utiliser des haut-parleurs distribués au plafond pour les plafonds bas. –Couverture symmétrique de 150Hz à 20kHz (Jordan, KEF, Tannoy) ou NXT –Niveau 5dB moins que le système de son principal –Délai entre 20msec et 50 msec –Ne fonctionne pas sans système de sonorisation

122 121 Les réflexions latérales – à rechercher Contribue au sens de lespace et de lenveloppement beaucoup plus que les réflexions dans le plan médian (avant/au-dessus/arrière). Contribue au sens de lespace et de lenveloppement beaucoup plus que les réflexions dans le plan médian (avant/au-dessus/arrière). Les meilleures places ne sont pas en avant au centre, mais décentré légèrement et un peu plus loin dans la salle. Les meilleures places ne sont pas en avant au centre, mais décentré légèrement et un peu plus loin dans la salle. –Exemple – devant de salle –Exemple – milieu de salle –Exemple – balcon arrière Loreille détermine la nature de lenvironnement par la différence du son réfléchi dans les deux oreilles. Loreille détermine la nature de lenvironnement par la différence du son réfléchi dans les deux oreilles. Pour le même niveau de son, les sons latéraux nous semblent plus forts, permettant une meilleure compréhension et jouissance sans ajouter de fatigue auditive. Pour le même niveau de son, les sons latéraux nous semblent plus forts, permettant une meilleure compréhension et jouissance sans ajouter de fatigue auditive.

123 122 Quelques implications des réflexions latérales On ne peut pas avoir trop de réflexions latérales. On ne peut pas avoir trop de réflexions latérales. Les meilleures réflexions viennent de 55 degrés de lavant, pour un angle total de 110 degrés. Les sons qui viennent de plus large que 80 degrés sont considérés latéraux. Les meilleures réflexions viennent de 55 degrés de lavant, pour un angle total de 110 degrés. Les sons qui viennent de plus large que 80 degrés sont considérés latéraux.

124 123 Des alternatives à la forme déventail Les boîtes à chaussure. Les boîtes à chaussure. Les éventails inversés avec diffusion sur les murs latéraux. Les éventails inversés avec diffusion sur les murs latéraux. Les auditoriums de style « vignoble », avec les personnes assises dans des terrasses irrégulières ayant des murs latéraux fournissant des premières réflexions en moins de 50 msec. Les auditoriums de style « vignoble », avec les personnes assises dans des terrasses irrégulières ayant des murs latéraux fournissant des premières réflexions en moins de 50 msec.

125 124 Le sens de lespace ASW (Auditory Source Width) ASW (Auditory Source Width) –Une mesure des réflexions latérales arrivant dans les premières 80 msec. –Tend à augmenter la largeur apparente de la salle. –Les sons entre 40 msec et 80 msec sont les plus bénéfiques –Les sons entre 10 msec et 40 msec causent une légère distorsion de timbre LE (Listener envelopment) LE (Listener envelopment) –Une mesure des réflexions latérales arrivant après les premières 80 msec. –Un plus grand LE résulte dans le sens dêtre baigné dans la musique, mais réduit lintelligibilité. –Les meilleures réflexions tardives ont lieu entre 40 et 100 msec après le sont directe.

126 125 Chaleur vs. clarté La fréquence du temps de réverbération change la nature du son La fréquence du temps de réverbération change la nature du son RT 60 fréquence Son clair Son chaud

127 126 Clarté Les réflexions arrivant dans les premières msec contribuent à la clarté de la présentation, en augmentant larticulation entre les syllabes. Les réflexions arrivant dans les premières msec contribuent à la clarté de la présentation, en augmentant larticulation entre les syllabes. Ces réflexions doivent avoir un niveau assez élevé. Ces réflexions doivent avoir un niveau assez élevé. La clarté est mesurée par le Clarity Index, C80, défini comme: La clarté est mesurée par le Clarity Index, C80, défini comme: –C80dB = 10 log (son arrivant dans les premiers 80 msec/ son arrivant après les premiers 80 msec) La valeur de C80 dépend de la fréquence. C80(3) est la moyenne des C80 dans les octaves centrés sur 500 Hz, 1 kHz, et 2kHz. Les valeurs acceptables varient de +1dB/- 4dB La valeur de C80 dépend de la fréquence. C80(3) est la moyenne des C80 dans les octaves centrés sur 500 Hz, 1 kHz, et 2kHz. Les valeurs acceptables varient de +1dB/- 4dB Pour augmenter a clarté, enlever labsorption près de la source et lajouter loin de la source. Pour augmenter a clarté, enlever labsorption près de la source et lajouter loin de la source.

128 127 La chaleur du son Bass Ratio, BR, mesure la chaleur. En le définit comme: Bass Ratio, BR, mesure la chaleur. En le définit comme: –RT 60 (125 Hz) +RT6 60 (250 Hz))/(RT 60 (500 Hz) + RT 60 (1kHz)) La valeur optimale est entre 1.1 et 1.25 pour des salles avec un RT 60 de plus que 1.8 secondes et entre 1.1 et 1.45 pour les RT 60 plus élevés. La valeur optimale est entre 1.1 et 1.25 pour des salles avec un RT 60 de plus que 1.8 secondes et entre 1.1 et 1.45 pour les RT 60 plus élevés. Pour augmenter la chaleur, réduire labsorption dans la basse et/ou augmenter labsorption à haute fréquence afin de changer le ratio. Pour augmenter la chaleur, réduire labsorption dans la basse et/ou augmenter labsorption à haute fréquence afin de changer le ratio.

129 128 Définition D50 = énergie du son dans les premiers 50 msec/énergie totale D50 = énergie du son dans les premiers 50 msec/énergie totale Mieux pour définir larticulation que la réverbération. Mieux pour définir larticulation que la réverbération. La définition horizontale est nécessaire à la compréhension des sons successifs. La définition horizontale est nécessaire à la compréhension des sons successifs. La définition verticale est nécessaire à la compréhension des sons simultanés. La définition verticale est nécessaire à la compréhension des sons simultanés. D50 doit être plus que 65% pour une bonne compréhension des paroles. D50 doit être plus que 65% pour une bonne compréhension des paroles. Similaire à la clarté, mais la mesure est coupée à 50msec au lieu de 80msec. Similaire à la clarté, mais la mesure est coupée à 50msec au lieu de 80msec.

130 129 La réverbérance La réverbérance nest pas le même que la réverbération. La réverbérance nest pas le même que la réverbération. La réverbérance décrit le son arrivant entre 150 msec et 500 msec. Il est nuisible si pas réduit dau moins 20 dB par rapport au son direct. La réverbérance décrit le son arrivant entre 150 msec et 500 msec. Il est nuisible si pas réduit dau moins 20 dB par rapport au son direct. Laugmentation de la réverbérance donne un sens despace, mais réduit beaucoup la clarté. Laugmentation de la réverbérance donne un sens despace, mais réduit beaucoup la clarté. Ex. – voix parlée, RT sec Ex. – voix parlée, RT sec Ex. – voix parlée, RT sec Ex. – voix parlée, RT sec Ex. – voix parlée, RT sec Ex. – voix parlée, RT sec Ex. – RT sec réverbérance entre 150 et 500 msec Ex. – RT sec réverbérance entre 150 et 500 msec

131 130 Les réflexions tardives Les sons tardifs arrivent après 500 msec et comprennent la plupart de la réverbération dans la pièce. Les sons tardifs arrivent après 500 msec et comprennent la plupart de la réverbération dans la pièce. Ils sont apparents à la fin des phrases et des pauses dans la musique. Ils sont apparents à la fin des phrases et des pauses dans la musique. La réverbération augmente la « richesse » du son. La réverbération augmente la « richesse » du son.

132 131 Le niveau du son La salle doit réfléchir à un niveau suffisant pour que la sonorisation soit minimiser. La salle doit réfléchir à un niveau suffisant pour que la sonorisation soit minimiser. Une bonne acoustique naturelle permet que 10 musiciens produisent des sons différents venant de 10 endroits différents. Si le son est amplifié, il viendra de 2 haut- parleurs ou plus produisant exactement le même son. Ceci produira du filtrage en peigne, et déformera le son. Leffet est pire sil y a des moniteurs en plus. Une bonne acoustique naturelle permet que 10 musiciens produisent des sons différents venant de 10 endroits différents. Si le son est amplifié, il viendra de 2 haut- parleurs ou plus produisant exactement le même son. Ceci produira du filtrage en peigne, et déformera le son. Leffet est pire sil y a des moniteurs en plus. Le volume de la salle = le niveau de son dans la salle à 10 m/niveau du son dans un champs libre à 10 m. Il est dhabitude mesuré comme la moyenne de SPL dans les octaves centrés sur 500 Hz et 1kHz. Une bonne valeur est entre 4 et 5.5 dB Le volume de la salle = le niveau de son dans la salle à 10 m/niveau du son dans un champs libre à 10 m. Il est dhabitude mesuré comme la moyenne de SPL dans les octaves centrés sur 500 Hz et 1kHz. Une bonne valeur est entre 4 et 5.5 dB Pour augmenter le volume: Pour augmenter le volume: –Augmenter le temps de réverbération ou baisser le volume de la pièce. –Réduire labsorption. Éviter un volume excessif entre 1000 Hz et 4000 Hz, afin déviter de rendre la musique agaçante. Éviter un volume excessif entre 1000 Hz et 4000 Hz, afin déviter de rendre la musique agaçante.

133 132 Les estrades déglise On se limitera aux estrades à lair libre. Les estrades style « théatre » avec proscéniums, rideaux, etc. doivent être calculées individuellement. On se limitera aux estrades à lair libre. Les estrades style « théatre » avec proscéniums, rideaux, etc. doivent être calculées individuellement. Dans une église évangélique, lestrade est utilisée pour: Dans une église évangélique, lestrade est utilisée pour: –La prédication –Les chants des chorales, petits ensembles, et solistes –Des performances théatrales –Des baptêmes, mariages et autres cérémonies. Lutilisation le plus difficile à gérer est un mélange dinstruments et de voix. Lutilisation le plus difficile à gérer est un mélange dinstruments et de voix. Les moniteurs ne sont pas un substitut pour une mauvaise acoustique sur lestrade. Chaque personne doit pouvoir sentendre et entendre les autres. Les moniteurs ne sont pas un substitut pour une mauvaise acoustique sur lestrade. Chaque personne doit pouvoir sentendre et entendre les autres. Les musiciens rempliront lespace quon leur accorde – il faut limiter leur espace avec des barrières physiques. (Ex. – limite de lestrade, marques sur le plancher) Les musiciens rempliront lespace quon leur accorde – il faut limiter leur espace avec des barrières physiques. (Ex. – limite de lestrade, marques sur le plancher) Si les musiciens sont séparés de plus que 25 pieds, ils auront de la difficulté à jouer ensemble sans un chef dorchestre. Si les musiciens sont séparés de plus que 25 pieds, ils auront de la difficulté à jouer ensemble sans un chef dorchestre.

134 133 Les réflexions sur lestrade Les réflecteurs sont souvent nécessaires si le plafond est haut afin de fournir des premières réflexions aux auditeurs. Les réflecteurs sont souvent nécessaires si le plafond est haut afin de fournir des premières réflexions aux auditeurs. Placés pieds par-dessus lestrade, couvrant ½ de la surface, 16 pieds carrés environ, légèrement convexes. Placés pieds par-dessus lestrade, couvrant ½ de la surface, 16 pieds carrés environ, légèrement convexes. Le mur derrière lestrade doit être très réfléchissant et avoir une bonne diffusion. Lidéal est un diffuseur de Schroeder. Des polys sont bons également, ou bien un mur irrégulier. Le mur derrière lestrade doit être très réfléchissant et avoir une bonne diffusion. Lidéal est un diffuseur de Schroeder. Des polys sont bons également, ou bien un mur irrégulier. Ne jamais mettre des rideaux derrière lestrade. Les rideaux avant (comme les théatres) doivent être ouverts complètement. Les rideaux latéraux sont à proscrire sans étude approfondie de la salle. Ne jamais mettre des rideaux derrière lestrade. Les rideaux avant (comme les théatres) doivent être ouverts complètement. Les rideaux latéraux sont à proscrire sans étude approfondie de la salle. Une estrade encastrée doit avoir une ouverture sur la salle au moins aussi haute que la profondeur de lestrade. Une estrade encastrée doit avoir une ouverture sur la salle au moins aussi haute que la profondeur de lestrade. Mettre peu de tapis, ou pas du tout, sauf sous les tambours et les cuivres. Mettre peu de tapis, ou pas du tout, sauf sous les tambours et les cuivres. Éviter des chaises très coussinées sur lestrade. Éviter des chaises très coussinées sur lestrade.

135 134 Les estrades (suite) Éviter de placer des personnes devant les tambours ou les cuivres afin déviter de masquer les autres sons Éviter de placer des personnes devant les tambours ou les cuivres afin déviter de masquer les autres sons Le technicien de son contrôle les niveaux – pas les gens sur lestrade. Utiliser pianos et tambours électroniques si nécessaire, éviter que le bassiste domine. Le technicien de son contrôle les niveaux – pas les gens sur lestrade. Utiliser pianos et tambours électroniques si nécessaire, éviter que le bassiste domine. Les gobos acryliques autour des tambours ne coupent pas le son – ils agissent seulement pour augmenter le niveau pour le « drummer », lincitant à jouer moins fort. Un peu de discipline fait autant pour moins cher. Les gobos acryliques autour des tambours ne coupent pas le son – ils agissent seulement pour augmenter le niveau pour le « drummer », lincitant à jouer moins fort. Un peu de discipline fait autant pour moins cher. Éviter que les musiciens séloignent trop du mur arrière – ils perdront les réflexions nécessaires pour sentendre entre eux. Éviter que les musiciens séloignent trop du mur arrière – ils perdront les réflexions nécessaires pour sentendre entre eux. Éviter que les musiciens sapprochent trop du devant de lestrade – ils perdront les réflexions bénéfiques à lauditoire. Éviter que les musiciens sapprochent trop du devant de lestrade – ils perdront les réflexions bénéfiques à lauditoire.

136 135 Les dimensions des estrades Des bonnes proportions pour une estrade sont 11 unités de profondeur par 17 unités de large. Des bonnes proportions pour une estrade sont 11 unités de profondeur par 17 unités de large. Il faut utiliser des marches sil y a plus que 2 rangées de musiciens ou de choristes. Ces marches doivent être au moins 4 pouces de haut par rangée de musiciens, 6 pouces par rangée de choristes Il faut utiliser des marches sil y a plus que 2 rangées de musiciens ou de choristes. Ces marches doivent être au moins 4 pouces de haut par rangée de musiciens, 6 pouces par rangée de choristes Le directeur de lorchestre ou de la chorale doit pouvoir voir chaque pair dyeux. Le directeur de lorchestre ou de la chorale doit pouvoir voir chaque pair dyeux. Lauditoire doit pouvoir voir toutes les bouches dans la chorale. Lauditoire doit pouvoir voir toutes les bouches dans la chorale. Il faut au moins la profondeur suivante pour les instruments: Il faut au moins la profondeur suivante pour les instruments: –Violons, instruments à voix, cuivres, violoncelles48 pouces –Bassiste60 pouces –Choriste debout28 pouces –Choriste assis36 pouces –Percussion et tympanni96 pouces

137 136 Hauteur suggérée pour les estrades H=15+L/48 H = hauteur de lestrade en pouces L = distance de lavant de lestrade à larrière de lauditorium en pouces.

138 137 Traitements acoustiques commerciales

139 138 Traitements acoustiques (suite)

140 139 Réflecteurs/diffuseurs pour estrades

141 140 Dans vos notes et sur le CD Articles de « Acoustic Sciences Corporation » Articles de « Acoustic Sciences Corporation » Comment mesurer la réverbération et les réflexions dune pièce Comment mesurer la réverbération et les réflexions dune pièce Comment faire des tests dintelligibilité Comment faire des tests dintelligibilité Comment effectuer léquilibre sonore dune pièce Comment effectuer léquilibre sonore dune pièce Des chiffriers Excel pour effectuer des calculs acoustiques Des chiffriers Excel pour effectuer des calculs acoustiques Un démo fonctionnel de Pro Tools Un démo fonctionnel de Pro Tools Le PowerPoint daujourdhui Le PowerPoint daujourdhui Un programme de RTA Un programme de RTA Un programme de générateur dondes Un programme de générateur dondes Démonstrations audio Démonstrations audio Etc… Etc…

142 141 Ressources sur linternet Acoustic Sciences Corporation – Acoustic Sciences Corporation – RPG Diffusor Systems – RPG Diffusor Systems –

143 142 Le 7 juin, 2003 La prise de son – comment choisir, utiliser, entretenir les microphones. La prise de son – comment choisir, utiliser, entretenir les microphones. –Types de micros –Directivité Prise de son pour Prise de son pour –sonorisation –enregistrement –vidéo Micros sans fil Micros sans fil Direct box et autres accessoires Direct box et autres accessoires

144 143 Pour ceux qui peuvent rester plus tard Comment utiliser les chiffriers Excel inclus sur le CD – exemples de calcul des modes et temps de réverbération Comment utiliser les chiffriers Excel inclus sur le CD – exemples de calcul des modes et temps de réverbération Comment équilibrer la basse et les aigus malgré la directivité Comment équilibrer la basse et les aigus malgré la directivité Quelques CD de démonstration et leur utilisation pour déceler des problèmes dans lacoustique de léglise Quelques CD de démonstration et leur utilisation pour déceler des problèmes dans lacoustique de léglise


Télécharger ppt "1 Le son, louïe, et lacoustique des églises 2 Pourquoi étudier lacoustique des églises? Presque tout le son qui arrive à nos oreilles a été filtré par."

Présentations similaires


Annonces Google