La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Commission Protection, Environnement, Patrimoine et Equipement présente.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Commission Protection, Environnement, Patrimoine et Equipement présente."— Transcription de la présentation:

1 Commission Protection, Environnement, Patrimoine et Equipement présente

2 Les spéléos sont-ils des pollueurs ?

3 Pollution, késaco… ? Une pollution est une altération de lenvironnement due à une activité humaine. Une pollution peut être chimique, biologique, visuelle, sonore, olfactive… On peut la définir comme « un phénomène ou élément perturbateur dun équilibre naturel établi ». Elle peut se manifester par : Altération dun écosystème au plan végétal et/ou animal (disparition ou apparition dune espèce, modification dune hiérarchie…), etc. Altération physique de la géographie (disparition ou apparition de lacs, de collines…), chimique (qualité de leau), etc.

4 Ressources en eaux souterraines Les eaux souterraines : Contribuent à lalimentation des rivières, mers… Sont importantes pour les économies locales à la suite de pompage et bassins de rétention : Pour la culture (irrigation, pisciculture…) Pour les usages industriels (refroidissement, lavage…) Pour les usages domestiques (eau potable, lavage…) Pour la production dénergie (hydroélectricité)

5 Les pollutions souterraines Pollutions par infiltration : Pollutions agricoles : engrais, pesticides… déchets et rejets animaliers, hydrocarbures divers Pollutions industrielles : produits chimiques, eaux réchauffées… Pollutions domestiques : eaux usées, déchets abandonnés en pleine nature… Pollutions par dépôt direct : Pollutions agricoles : cadavres, plastiques… Pollutions industrielles : déchets enfouis… Pollutions domestiques : déchets jetés dans les puits, déchets enfouis Pollutions par les spéléos : dépôts de chaux, colorations, déchets divers…

6 Pourquoi parler de la pollution des spéléos ? Pour déterminer son impact Pour établir des lignes de conduite Pour traiter avec les autorités et agences nationales

7 La pollution par léclairage acétylène Léclairage principal des spéléologues est fourni par une générateur à acétylène portatif dans lequel seffectue une réaction chimique : Carbure de calcium + eau acétylène + chaux (+ chaleur + lumière) Pollution visuelle : traces de carbone aux plafonds, dépôts de chaux Pollution chimique : impuretés chimiques contenus dans la chaux issue des lampes Pollution olfactive : acétylène

8 Lacétylène Intoxication en cas dinhalation prolongée dune atmosphère viciée : 30 minutes avec un air à 10 % dacétylène 5 minutes avec un air à 50 % dacétylène Risques croissants avec lintoxication : Céphalées Vertiges Nausées Incoordination motrice Perte de connaissance Comas

9 Les dépôts de chaux Les tas de chaux laissés dans les cavernes contiennent par ordre décroissant dimportance : Soufre Nickel Manganèse Chrome Arsenic, cobalt, cuivre, plomb et zinc en trace Cadnium quasi non mesurable Sous forme dions : Sulfates Ammoniums Cyanures Nitrates Nitrites

10 Limpact de la chaux Faible pollution chimique si la chaux est mise dans un cours deau (forte dilution) Pollution chimique dangereuse pour les cavernicoles si la chaux est stockée en tas ou mise dans des flaques deau Pollution visuelle très forte des tas

11 La pollution par les colorations Les spéléologues effectuent souvent des traçages par coloration à la fluorescéine. Ce produit et ses composants est directement injecté dans les eaux souterraines et/ou de surface. Pollution visuelle : coloration des eaux Pollution chimique : éléments injectés dans les eaux

12 Utilisations médicales de la fluorescéine Ophtalmologie : pigmentation de la cornée par dépôt direct dune solution pour recherche de lésions Pigmentation de la rétine par voie intraveineuse pour recherche de lésions Effets secondaires : Irritations et urticaires Photosensibilisation Nausées et vomissements Coloration de la peau et des muqueuses

13 Toxicité par ingestion lors de traçages Aucune référence faisant cas dune intoxication animale ou humaine (dilution trop importante) Innocuité aux doses de colorants chez les poissons (dilution trop importante) Amélioration de la trophicité végétale à faible dosage Diminution de la trophicité végétale à fort dosage

14 Les autres pollutions des spéléos Pollution visuelle forte : déchets divers abandonnés (couvertures de survie, plastiques, bidons…) lors de camps, sorties… Pollution visuelle faible : Fil de topographie Pollution chimique : Piles et accumulateurs

15 Bilan La pollution générée par lactivité spéléologique est faible voire non quantifiable sur le plan chimique. Elle reste néanmoins importante sur le plan visuel. Cest pour cela que la Fédération sest dotée de larticle 3 suivant dans sa Charte du spéléologue votée par lAssemblée générale le 2 juin 2002 : Je respecte, fais respecter et protège le milieu souterrain et son environnement.

16 Respecter et protéger lenvironnement souterrain cest Ressortir ce quon y a introduit sans rien abandonné sur place ainsi que ce que dautres ont abandonné Être attentif aux pollutions possibles en tentant de les minimaliser au mieux Passer au même endroit que les autres pour ne pas dégrader davantage une galerie, des concrétions…

17 Merci pour votre attention. Christophe PREVOT – octobre 2005 Bibliographie : « Pourquoi limiter lusage de lacétylène dans les grottes », in : Regards n°47 (mars-avril 2003) CABREJAS P., LEFOULON C. et LISMONDE B. « La question de la pollution par la chaux » in: Spelunca n°71 (3e trimestre 1998) DARNE F. « Du carbure de calcium à lacétylène » in : Spelunca n°83 (3e trimestre 2001) OSTERMANN J.M. « La fluorescéine est-elle toxique » in : Spelunca n°90 (2e trimestre 2003)

18

19


Télécharger ppt "Commission Protection, Environnement, Patrimoine et Equipement présente."

Présentations similaires


Annonces Google