La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Gestion des risques dITSS dans les rencontres en ligne chez des hommes gais et bisexuels québécois Marie-Claude Drouin, Sexologue M.A. Institut national.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Gestion des risques dITSS dans les rencontres en ligne chez des hommes gais et bisexuels québécois Marie-Claude Drouin, Sexologue M.A. Institut national."— Transcription de la présentation:

1 Gestion des risques dITSS dans les rencontres en ligne chez des hommes gais et bisexuels québécois Marie-Claude Drouin, Sexologue M.A. Institut national de santé publique du Québec, Unité ITSS 21 septembre 2012

2 Objectifs 1.Cerner les enjeux de la gestion des risques dITSS et de lutilisation dInternet à des fins de rencontres sexuelles chez les HARSAH. 2.Dresser un portrait de HARSAH québécois qui utilisent Internet à des fins de rencontres sexuelles. 3.Susciter la réflexion quant au potentiel dInternet pour « Inverser la tendance » des ITSS chez les HARSAH.

3 Plan de la présentation 1.Internet et la gestion des risques. 2.Enquête Net Gay Baromètre. 3.Description des répondants et facteurs de risque pour les ITSS. 4.Potentiel dInternet pour lintervention.

4 La révolution Internet Salon de discussion (chat room) Forums de discussion Courriel Webcam Messagerie instantanée Site de rencontre en ligne Réseaux sociaux Applications TI (ex. : Grindr) Site dinformation Partage de vidéos et de photos

5 La révolution Internet Avantages 1 Risques 2 Quintuple A: 1.Anonymat 2.Accessibilité 3.Abordable ($) 4.Acceptabilité 5.Approximation Rassemblement communautaire Dépassement des limites géographiques Expression de sexualités marginales Rencontres de partenaires potentiels Facilite la gestion des risques? Cyberdépendance Incertitude Possibilité de mentir/ frauder lidentité Déception lors des rencontres réelles Sexualité dépersonnalisée Relation indésirable Risque de transmission du VIH et autres ITSS accru?

6 Internet et la gestion des risques Risque accruAgent neutreRéduction des risques Nombre de partenaires sexuels accru 3 Facilité à sengager dans des relations sexuelles à risque 4 Mais, résultats contradictoires selon les études 5 « … il est possible que ces hommes gèrent les risques relatifs au VIH et autres ITS avec les partenaires rencontrés sur Internet et ceux rencontrés ailleurs de façon similaire » 6 Possibilité de réduire les risques, en favorisant: le sérotriage; la négociation de relations sexuelles sécuritaires au préalable; le choix des partenaires selon leurs habitudes 7. Quels sont les facteurs de risque associés au ITSS chez les HARSAH québécois utilisant Internet pour rencontrer des partenaires sexuels?

7 Enquête Net Gay Baromètre Collectif de recherche : A. Léobon (CNRS), A. Velter (INVS), J. Otis, J.J. Lévy, L-R Frigault (UQAM). Enquête biennale : France – Québec Objectifs 1.Cerner l'usage d'Internet et ses répercussions sur les conduites sexuelles préventives chez les HARSAH; 2.Suivre l'évolution temporelle et spatiale de ces conduites maintenues ou non par les internautes fréquentant des sites de rencontre en ligne.

8 Enquête Net Gay Baromètre Net Gay Baromètre Québec, 2008 Population : Hommes de 18 ans ou plus résidant au Québec, ayant des relations sexuelles ou étant attirés par les hommes, et ayant déjà utilisé Internet à des fins sociales, sentimentales ou sexuelles. Sites de recrutement : Gang IRC, Qc Boy, Priape, Gay 411, Mon Club Gay et Fugues Période de recrutement : mi-décembre 2007 à mi-mai répondants/5 568 visites

9 Description des répondants du NGB Qc Lensemble des répondants (n=3718) n% Caractéristiques sociodémographiques Âge moyen37,17 ans Études universitaires125933,9 % Revenu annuel brut de $ et plus % Résider à Montréal et les environs211957,8 % Groupe ethnique autre que Canadien2857,7 % Orientation sexuelle Homosexuel301281,1 % Bisexuel59816,1 % Hétérosexuel190,5 % Refus de se définir481,3 % Autre391,0 %

10 Description des répondants du NGB Qc Suite n% Caractéristiques sociosexuelles Consommer au moins une drogue178955,7 % Relation de couple154946,2 % Au moins un partenaire sexuel occasionnel285876,9 % Pratiques sexuelles minoritaires81628,6 % Au moins une relation sexuelle anale non protégée (RANP)110539,3 % Lieux de rencontre fréquentés Fréquente les sites de rencontre en ligne Jamais33310,2 % Occasionnellement129139,4 % Régulièrement165350,4 % Fréquente les lieux de rencontre sexuelle immédiate160443,1 %

11 Description des répondants du NGB Qc Suite n% Statut sérologique VIH ,9 % VIH+1524,8 % VIH inconnu67621,3 % Occurrence dune ITS (excluant VIH et VHC)2217,0 %

12 Facteurs de risque des répondants VIH- Caractéristiques psychosociales Caractéristiques sociodémographiques Âge moyen37,7 ans (+/- 13,7)

13 Facteurs de risque des répondants VIH- Caractéristiques sociosexuelles Nombre moyen de partenaires sexuels occasionnels: 7 (+/- 6) En moyenne, 72% de ces partenaires ont été rencontrés sur Internet Fréquentation des lieux de rencontre

14 Gestion des risques Facteurs de risque des répondants VIH-

15 Ceux qui ont déclaré au moins une RANP avec un partenaire VIH+ ou au statut inconnu : +1,79 fois plus enclins à sidentifier en tant quhomosexuel (IC(95 %)=1,15- 2,77); +2,29 fois plus de partenaires sexuels occasionnels (IC(95 %)=1,73-3,02); +1,73 fois plus enclins à déclarer des pratiques sexuelles marginales (IC(95 %)=1,28-2,36); +1,36 fois plus enclins à avoir déclaré consommer au moins une drogue dans la dernière année (IC(95 %)=1,00-1,87); +3,23 fois plus enclins à avoir contracté une ITSS dans la dernière année (IC(95 %)=2,14-4,87); -0,73 fois moins enclins à avoir été engagé dans une relation de couple lors de la dernière année (IC(95 %)=0,55-0,98).

16 Portrait des répondants selon leur mode de rencontre privilégié Hors ligne (n=715; 25 %) Mixte (n=720; 25,2 %) En ligne (n=1423; 49,8 %) La majorité des partenaires ont été rencontrés hors ligne. La majorité des partenaires sexuels occasionnels ont été rencontrés en ligne. Les partenaires ont été rencontrés autant en ligne que hors ligne répondants ont eu au moins un partenaire occasionnel 042 % 83 %100 %

17 Portrait des répondants selon leur mode de rencontre privilégié

18

19 Ce quon retient... Proportion élevée de facteurs de risque pour le VIH et autres ITSS dans un échantillon dHARSAH recrutés en ligne : Nombre élevé de partenaires occasionnels; RANP; ignorance du statut sérologique; consommation de drogue; antécédents dITSS. Une proportion élevée de répondants a rapporté vivre des difficultés psychosociales et avoir des facteurs de risque pour les ITSS; Les facteurs associés à un comportement à risque de séroconversion chez les répondants VIH- diffèrent peu de ceux trouvés dans les études hors ligne (ARGUS, OMÉGA, études américaines). Variations des caractéristiques des répondants, de leurs comportements et de la gestion des risques selon le mode de rencontre privilégié; Les répondants qui rencontrent majoritairement leurs partenaires sexuels en ligne forment un groupe particulier peu présent des lieux traditionnels de rencontre.

20 Potentiel dInternet pour lintervention Ce quon peut faire : Promotion de la santé et de comportements sécuritaires Counseling pré-test; Identifier des ressources de dépistage et autres ressources daide; Suivi personnalisé; Mapping des interventions selon lenvironnement virtuel. Plusieurs formes dinterventions : système passif (page web), système interactif (forum, clavardage, jeux, réseaux sociaux), système en différé (questions-réponses).

21 Potentiel dInternet pour lintervention Avantages: 8 Rejoindre une clientèle peu présente dans les lieux de socialisation; Augmenter la visibilité des interventions; Faciliter le partage dinformation; Effectuer de multiples interventions en simultané; Anonymat et révélations honnêtes.

22 Potentiel dInternet pour lintervention Difficultés: Courte durée des échanges en ligne; Connaissance du réseau Internet et du type décriture en ligne; Absence dindices non verbaux; Défi de répondre à plusieurs usagers en même temps 8. Stimuler la fréquentation du site Internet; Mode de communication adapté 9. Financement 10.

23 Potentiel dInternet pour lintervention Thématiques à privilégier Intégrer les différents scénarios sexuels; Mettre en valeur lérotisme et les sensations sexuelles; Encourager le port du condom et la réduction des risques; Encourager et faciliter le dépistage des ITSS; Se préoccuper de la gestion des risques sexuels chez les partenaires en couple; Aborder la consommation de drogue et son effet dans la gestion des risques; Élargir la promotion de la santé sexuelle et la prévention des ITSS : pratiques sexuelles; santé physique; relations amoureuses; orientation sexuelle; image corporelle; performance sexuelle; mode de vie de la communauté gaie 11.

24 Merci Contact:

25 Bibliographie Le contenu de cette présentation est tiré de: Drouin, M-C Gestion des risque sexuels liés à la transmission du VIH et dautres ITSS chez des hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes et utilisant Internet pour rencontrer des partenaires sexuels, sous la direction de Joseph J. Lévy et Louis-Robert Frigault. Mémoire de maîtrise. Département de sexologie, UQAM, 197 pages. Disponible en ligne: Léobon, A. et Drouin, M-C Les variations dans les profils des participants au Net Gay Baromètre selon lentrée spatiale privilégiée pour la rencontre de partenaires occasionnels. Chapitre 5 dans Minorités sexuelles, Internet et santé, sous la direction de J.J. Lévy, J. Dumas, B. Ryan et C. Thoër. Presses de lUniversité du Québec, collection Santé et Société, pages

26 Références 1.Ross, M. W. et M. R. Kauth « Men Who Have Sex with Men, and the Internet: Emerging Clinical Issues and Their Management ». In Sex and the Internet : A Guidebook for Clinicians, vol. XIII, sous la dir. de A. Cooper, p New York : Brunner-Routledge. Engler, K., L.-R. Frigault, A. Léobon et J. J. Lévy « The Supersexual Highway Revisited: A Qualitative Analysis of Gay Mens Perceived Repercussions of Connecting in Cyberespace ». Journal of Gay and Lesbians Social Services, vol. 18, no 2, p Lacroix, Christine « Usages sociosexuels dInternet et leurs répercussions chez les jeunes hommes ayant des relations sexuelles avec dautres hommes (JHARSAH) Québécois âgés entre 18 et 25 ans : Variations régionales et stratégies dintervention ». Rapport dactivité, Montréal, Université du Québec à Montréal. Sanders, T. C « M4M Chat Rooms : Individual Socialization and Sexual Autonomy ». Culture, Health & Sexuality, vol.10, no 3, Weinrich, J. D. (1997). « Strange Bedfellows: Homosexuality, Gay Liberation and the Internet ». Journal of Sex Education & Therapy, Special Issue: Sexuality and the Internet, vol. 22, no 1, p Engler, K., L.-R. Frigault, A. Léobon et J. J. Lévy « The Supersexual Highway Revisited: A Qualitative Analysis of Gay Mens Perceived Repercussions of Connecting in Cyberespace ». Journal of Gay and Lesbians Social Services, vol. 18, no 2, p Lacroix, Christine « Usages sociosexuels dInternet et leurs répercussions chez les jeunes hommes ayant des relations sexuelles avec dautres hommes (JHARSAH) Québécois âgés entre 18 et 25 ans : Variations régionales et stratégies dintervention ». Rapport dactivité, Montréal, Université du Québec à Montréal. 3.Chiasson, M.A., S. Hirshfield, R.H. Remien, M. Humberstone, T. Wong et R.J. Wolitski « A Comparison of On-Line and Off-Line Sexual Risk in Men Who Have Sex With Men: An Event-Based On-Line Survey ». JAIDS Journal of Acquired Immune Deficiency Syndromes, vol. 44, no 2, p Horvath, K. J., A. M. Bowen et M. L. Williams « Virtual and Physical Venues as Contexts for HIV Risk Among Rural Men Who Have Sex With Men ». Health Psychology, vol. 25, no 2, p Grov, C., J.T. Parsons et D.S. Bimbi « Sexual Risk Behavior and Venues for Meeting Sex Partners: An Intercept Survey of Gay and Bisexual Men in LA and NYC ». AIDS Behavior, vol. 11, p Léobon et Frigault, 2008a. « Frequent and Systematic Unprotected Anal Intercourse among Men using the Internet to Meet Other Men for Sexual Purposes in France: Results from the 'Gay Net Barometer 2006' Survey ». AIDS Care, vol. 20, no 4, p ; Grov, C., J.T. Parsons et D.S. Bimbi « Sexual Risk Behavior and Venues for Meeting Sex Partners: An Intercept Survey of Gay and Bisexual Men in LA and NYC ». AIDS Behavior, vol. 11, p Kok, G., H. J. Hospers, P. Harterink et O. Dezwart « Social-cognitive Determinants of HIV Risk-taking Intentions among Men Who Date Men Through the Internet ». AIDS Care, vol. 19, no 3, p

27 5.Chiasson, M.A., S. Hirshfield, R.H. Remien, M. Humberstone, T. Wong et R.J. Wolitski « A Comparison of On-Line and Off-Line Sexual Risk in Men Who Have Sex With Men: An Event-Based On-Line Survey ». JAIDS Journal of Acquired Immune Deficiency Syndromes, vol. 44, no 2, p Engler, K., L.-R. Frigault, A. Léobon et J. J. Lévy « The Supersexual Highway Revisited: A Qualitative Analysis of Gay Mens Perceived Repercussions of Connecting in Cyberespace ». Journal of Gay and Lesbians Social Services, vol. 18, no 2, p Davis, M., G. Hart, G. Bolding, L. Sherr et J. Elford. 2006a. « E-Dating, identity and HIV Prevention: Theorizing Sexualities, Risk and Network Society ». Sociology of Health & Illness, vol. 28, no4, p Davis, M., G. Hart, G. Bolding, L. Sherr et J. Elford. 2006b. « Sex and the Internet: Gay Men, Risk Reduction and Serostatus ». Culture, Health & Sexuality, vol. 8, no 2, p Dumas, J., J. Otis, J. J. Lévy, C. Cyr, et C. Séguin Évaluation de RÉZO, un programme interactif de prévention du VIH sur internet. Rapport de recherche, 2e édition. Montréal : Action Séro Zéro. 9.Giroux, C « Lutilisation de lInternet dans les campagnes publicitaires de promotion de la santé : lexpérience du Québec ». Internet et santé publique : pratiques expériences et enjeux, Santé publique, vol. 21, hors série, novembre-décembre 2009, p Lévy, J.J., J. Dumas, C. Thoër, B. Ryan et A. Léobon « Internet et santé des minorités sexuelles au Canada : une étude exploratoire ». In Internet et santé publique : pratiques expériences et enjeux, Santé publique, vol. 21, hors série, novembre-décembre 2009, p Drouin, M.-C. et A. Léobon « Les préoccupations de santé des hommes gais et bisexuels : une analyse des questions posées sur les sites de rencontre gais en ligne. Chapitre 3 dans Minorités sexuelles, Internet et santé, sous la direction de J.J. Lévy, J. Dumas, B. Ryan et C. Thoër. Presses de lUniversité du Québec, collection Santé et Société, pages


Télécharger ppt "Gestion des risques dITSS dans les rencontres en ligne chez des hommes gais et bisexuels québécois Marie-Claude Drouin, Sexologue M.A. Institut national."

Présentations similaires


Annonces Google