La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Dichotomies ? et Grilles Peinture modeste Ariane Sirota Chercheure de soi.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Dichotomies ? et Grilles Peinture modeste Ariane Sirota Chercheure de soi."— Transcription de la présentation:

1 Dichotomies ? et Grilles Peinture modeste Ariane Sirota Chercheure de soi

2 En layette ou soutenues, roses et bleus se rencontrent, saffrontent ou se mêlent. Quelles émotions et/ou sensations suscitent en nous les couleurs ? Que nous évoquent-elles ? Comment notre regard les capte-t-il à travers le prisme culturel des symboliques quon y associe traditionnellement, ou lié à leur usage systématisé dans les supports publicitaires ?

3 Où est lénergie ? Où est la douceur ? Est-elle là où elle est attendue socialement, stéréotypiquement ? Partition des catalogues de jouets, roses et bleus nous sont présentés chacun de leur côté, distincts. Séparation des activités, des préoccupations, des centres dintérêt, des espaces sociaux, des personnes. Le genre reste un critère dorganisation de la société.

4 Pourtant, les couleurs comme les gens sont multiples et miscibles. On ne peut les définir par des grilles, ou en seulement deux dimensions.

5 Grille de lecture, façon de regarder le monder, de le percevoir aussi. Angle de vue et point mort. Voir à travers. Ne voir quà travers. Comprendre par elle, ne pouvoir comprendre que par elle. Ce qui ne traverse pas ou qui reste masqué à sa trame, par sa trame. Comprendre vite, être efficace. Être à lintérieur, faire partie, se sentir en bonne intelligence avec qui la partage. Être en sécurité entouré par elle. Dans un monde que lon comprend. Dans une société qui nous comprend. Mais quand on en a fait le tour ? Quand on ne sy sent pas, ou plus, si bien ? Comment voir autre chose au-dehors quand la limite/prisme est partout ? Comment vivre avec ce cadre omniprésent quand on le vit oppressant ? Peut-on vivre sans ? Vivre, en dehors. Serait-ce alors adopter une autre grille, un autre cercle, un autre cadre qui englobe, protège, limite et donne à lire le monde et ses composantes. Comment vivre sa propre vision du monde. Navoir que ses cils devant les yeux. Est-ce vivre seulE ? Est-ce accessible ? Faut-il avoir entraperçu un esprit plus libre pour se le permettre ? À le/la contempler, peut-on la/le voir telLE quil/elle est ? Recherche-t-on en lautre sa grille ? Une précédente abandonnée, une autre quon connaisse ou non, de près ou de loin. Des rencontres comme des graines semées. Qui sait combien de temps pour que les germes prennent plus de place que les grilles, en enrichissent la trame pour quon ne cherche plus à regarder au travers mais bien à les voir à nouveau, et se savoir capable de faire sans. Combien de rencontres avant terme ? Combien détourne-t-on dautre de lémancipation avant de se lautoriser ? Et comment la faire entendre possible une fois en dehors ? Perçu comme fou/folle, marginalE, donne-t-on de la voix pour être entendu ou pour sentendre soi, se conforter, se réconforter davoir été conformé, davoir conformé ? Réel espoir que dautres trouvent leur voie, leur voix. Entendre et faire en tendre sa propre vibration hors de lombre portée des grilles.

6 Dichotomies ? et Grilles Pouvant compter jusque 18 peintures, lensemble est modulable et sarticule autour des textes ici reproduits. Les supports sont issus de récupération, souvent eux-mêmes recyclés : papier souvent, isorel parfois. La gouache généreusement vernie se mêle ponctuellement de plâtre pour gagner en grain et volume. Formats : de 50x70cm à 80x120cm

7 Ariane Sirota courriel : Tél.:


Télécharger ppt "Dichotomies ? et Grilles Peinture modeste Ariane Sirota Chercheure de soi."

Présentations similaires


Annonces Google