La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Cellule de Recherches en Economie de la Santé de lULB - Hôpital Erasme) Soins Palliatifs en milieu hospitalier Construction dun modèle dédié à la détection.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Cellule de Recherches en Economie de la Santé de lULB - Hôpital Erasme) Soins Palliatifs en milieu hospitalier Construction dun modèle dédié à la détection."— Transcription de la présentation:

1 Cellule de Recherches en Economie de la Santé de lULB - Hôpital Erasme) Soins Palliatifs en milieu hospitalier Construction dun modèle dédié à la détection de séjours palliatifs

2 Cellule de Recherches en Economie de la Santé de lULB - Hôpital Erasme) Une enquête menée par Morize [MOR, 1999] à lhôpital de La Pitié-Salpétrière (Paris) a montré que 13% des hospitalisations relèvent de soins palliatifs. Mais malgré un effort de définition et de revalorisation de lactivité palliative, linformation nest pas toujours relevée et lorsque quelle lest, les soins palliatifs figurent rarement comme étant le diagnostic principal du séjour. Une simple étude de la base nationale publique montre que, sur lensemble de la France, seulement 0.2 % des hospitalisations portent le code Z51.5 (soins palliatifs dans le pmsi) en diagnostic principal [ATIH, 2000].

3 Cellule de Recherches en Economie de la Santé de lULB - Hôpital Erasme) Quen est-il en Belgique, au niveau hospitalier ? On distingue deux types de structures mises en place Les unités de soins palliatifs Les équipes mobiles de soins palliatifs

4 Cellule de Recherches en Economie de la Santé de lULB - Hôpital Erasme) Unités de soins palliatifs L'arrêté n° 1544 du 15 juillet 1997 fixe des normes en matière d'organisation matérielle de ces services (chambre du patient spacieuse et adaptée, nécessité d'espaces communs, prise en charge matérielle de la famille...). Les services peuvent accueillir des patients souffrant d'une " maladie incurable en phase terminale et qui nécessite des soins palliatifs ", doivent disposer des moyens techniques nécessaires pour combattre la douleur et doivent faire l'objet " d'une évaluation régulière par le biais de l'enregistrement des actes médicaux, médico-techniques et infirmiers effectués ". Cet enregistrement doit montrer la pertinence des actes effectués.

5 Cellule de Recherches en Economie de la Santé de lULB - Hôpital Erasme) Equipes mobiles de soins palliatifs L'arrêté n° 1545 du 15 juillet 1997 précise qu'elles doivent avoir un lien fonctionnel avec un service spécialisé de traitement et de réadaptation qui prend en charge les patients qui nécessitent des soins palliatifs et enregistrer les activités de soins, qui doivent être régulièrement évaluées. Les équipes intervenant dans le domaine des soins palliatifs sont pluridisciplinaires. Elles sont composées de médecins, d'infirmières, d'aides soignantes, de bénévoles, de kinésithérapeutes, de psychologues et d'assistantes sociales.

6 Cellule de Recherches en Economie de la Santé de lULB - Hôpital Erasme) Equipes mobiles de soins palliatifs Labandon de la pratique curative et le passage aux soins palliatifs sont souvent ressentis comme des echecs par les praticiens, ce qui entraîne un recours souvent tardif à léquipe mobile. Parmi les rôles multiples de cette équipe mobile, celui de la sensibilisation du corps médical hospitalier aux soins palliatifs nest certainement pas le moindre.

7 Cellule de Recherches en Economie de la Santé de lULB - Hôpital Erasme) Définition et Objectifs Le but de létude est danalyser au travers de nos systèmes de codification, à savoir lenregistrement des résumés cliniques, la validité de la codification des soins palliatifs.

8 Cellule de Recherches en Economie de la Santé de lULB - Hôpital Erasme) 1° Phase: construction dun modèle au départ de données mono hospitalières La première démarche consiste à établir un modèle sur un échantillon ciblé. Dans une deuxième étape, il est prévu de létendre aux autres hôpitaux désirant participer à létude. Lhôpital de référence ne possédant pas dunité de soins palliatifs reconnue, le modèle ne reprend que les patients hospitalisés dans des lits « aigus »

9 Cellule de Recherches en Economie de la Santé de lULB - Hôpital Erasme) Base de donnée enregistrements de séjours hospitaliers 468 séjours qualifiés comme « palliatifs » Le relevé de léquipe mobile de soins palliatifs Le relevé « patients palliatifs» du service social

10 Cellule de Recherches en Economie de la Santé de lULB - Hôpital Erasme) Codification ICD9 La codification des soins palliatifs tourne actuellement, en Belgique, sur base dun seul code ICD9. Le code V66.7 'admission pour soins palliatifs' est utilisé chez les patients hospitalisés pour soins de fin de vie. Ce code doit toujours être spécifié en diagnostic secondaire, le code de la pathologie sous-jacente étant mentionné en premier lieu

11 Cellule de Recherches en Economie de la Santé de lULB - Hôpital Erasme) Source dinformation Nombre de séjours identifiés Base commune (1) et (2) Base commune (1), (2) et (3) é quipe mobile soins continus/ Douleurs Service social 151 Fichier RCM Total

12 Cellule de Recherches en Economie de la Santé de lULB - Hôpital Erasme) On constate dès à présent que la codification RCM nidentifie que 209 patients sur les 468 qualifiés comme palliatiffs, soit moins de 50 %…

13 Cellule de Recherches en Economie de la Santé de lULB - Hôpital Erasme) Les 20 diagnostics principaux les plus rencontrés dans nos 468 séjours palliatifs Les 20 diagnostics principaux les plus fréquents chez les patients palliatifs

14 Cellule de Recherches en Economie de la Santé de lULB - Hôpital Erasme) Les 20 diagnostics principaux les plus rencontrés dans nos 468 séjours palliatifs Les 20 diag. principaux les plus fréquents chez les patients NON -palliatifs

15 Cellule de Recherches en Economie de la Santé de lULB - Hôpital Erasme) Les 20 diagnostics secondaires les plus fréquents chez les patients palliatifs

16 Cellule de Recherches en Economie de la Santé de lULB - Hôpital Erasme) Les 20 diag. secondaires les plus fréquents chez les patients NON palliatifs

17 Cellule de Recherches en Economie de la Santé de lULB - Hôpital Erasme) Palliatif et durée de séjour

18 Cellule de Recherches en Economie de la Santé de lULB - Hôpital Erasme) Les 10 APR-DRG les plus fréquents pour les patients palliatifs

19 Cellule de Recherches en Economie de la Santé de lULB - Hôpital Erasme) Test de comparaison de moyenne (Student α de1%) Comme nous pouvons le constater, la plupart des tests sont significatifs indiquant tous une durée de séjour moyenne plus importante en cas de séjour palliatifs.

20 Cellule de Recherches en Economie de la Santé de lULB - Hôpital Erasme) Palliatifs et index de sévérité

21 Cellule de Recherches en Economie de la Santé de lULB - Hôpital Erasme)

22 Modélisation

23 Cellule de Recherches en Economie de la Santé de lULB - Hôpital Erasme) Nous souhaitons différentier la population palliative de la population normale (non palliatifs). Seules donc les différents codes (diagnostics, prestation, …) associés à cette base nous apparaissent intéressant. Ce choix nous permet de faire un premier écrémage parmi lensemble de linformation disponible (plus de diagnostics principaux ou secondaires envisageables, …).

24 Cellule de Recherches en Economie de la Santé de lULB - Hôpital Erasme) Etape 1 : Présélection des codes utiles

25 Cellule de Recherches en Economie de la Santé de lULB - Hôpital Erasme) A titre dexemple, parmi les 468 patients composant notre base de données palliative, 196 diagnostics principaux différents ont pus être listés. Le plus rencontrés est apparu 25 fois, alors que 120 napparaissent quune fois. Afin déviter des problèmes statistiques ultérieurs (problème de significativité des résultats), nous décidons de ne sélectionner les codes apparaissant au moins 3 fois, ce qui dans notre exemple, nous ramène à 44 codes diagnostic principal utilisables.

26 Cellule de Recherches en Economie de la Santé de lULB - Hôpital Erasme) Dans un second temps, afin de poursuivre notre écrémage, nous réalisons une série de tests statistiques afin sélectionner, parmi ceux restant, les codes les plus discriminants. Ces tests consistent en des tests de proportions. Le principe de ces tests est relativement simple. Pour chaque code pré sélectionné lors de létape 1, nous effectuons un test nous indiquant dans quelle mesure la proportion du nombre de cas présentant le diagnostic considéré est plus important dans lune ou lautre population

27 Cellule de Recherches en Economie de la Santé de lULB - Hôpital Erasme) Sur la base des tests réalisés, nous sélectionnons uniquement les codes pour lesquels le test de proportion réalisé est significatif au seuil de 1%. Le tableau suivant nous fournit le nombre de codes restant par catégories.

28 Cellule de Recherches en Economie de la Santé de lULB - Hôpital Erasme) Les soins palliatifs Modélisation Pré-sélection des codes utiles Type de codeNombre de variables retenues Codes de diagnostic principal35 Codes de diagnostic secondaire218 Codes de prestation ICD61 Codes de prestation INA168 Codes produits29

29 Cellule de Recherches en Economie de la Santé de lULB - Hôpital Erasme) Etape 2 : Analyse des codes utiles et régression logistique

30 Cellule de Recherches en Economie de la Santé de lULB - Hôpital Erasme) Sur la base des codes utiles sélectionnés lors de létape 1, nous réalisons une analyse plus fine fondée sur la régression logistique. Lobjectif de cette analyse est de mesurer limpact des variables explicatives potentielles retenues sur la décision et détudier les interactions entre ces variables. Il nest pas inutile de signaler que les données ont été traitées via une analyse de régression linéaire afin de déceler et déliminer toutes les variables pouvant causer un problème de multi colinéarité.

31 Cellule de Recherches en Economie de la Santé de lULB - Hôpital Erasme) Les soins palliatifs Modélisation La régression logistique Type de codePourcentage de classification correcte des séjours palliatifs Codes de diagnostic principal0 Codes de diagnostic secondaire (sans le code V667) 16.2 Codes de diagnostic secondaire (avec le code V667) 48.9 Codes de prestation ICD0.6 Codes de prestation INA4.7 Codes produits0

32 Cellule de Recherches en Economie de la Santé de lULB - Hôpital Erasme) les résultats sont peu satisfaisants Le cheminement logique de létude conduit à construire un nouveau modèle incluant toutes les variables dans un même modèle.

33 Cellule de Recherches en Economie de la Santé de lULB - Hôpital Erasme) Amélioration du modèle en ajoutant deux études supplémentaires

34 Cellule de Recherches en Economie de la Santé de lULB - Hôpital Erasme) Séjours dont le code de diagnostic principal est un code ayant conduit au moins une fois à un séjour palliatif. pas eu dimpact sur le nombre de variables à prendre en considération Amélioration légère des résultats

35 Cellule de Recherches en Economie de la Santé de lULB - Hôpital Erasme) séjours dont le code de diagnostic principal est type néoplasique Pourcenatge de classification élevé mais appauvrissement de léchantillonage, à confirmer par une étude à plus grande échelle

36 Cellule de Recherches en Economie de la Santé de lULB - Hôpital Erasme) Conclusions et perspectives

37 Cellule de Recherches en Economie de la Santé de lULB - Hôpital Erasme) Le rapport présenté ci avant ne constitue quune étape dans le projet soins palliatifs. Il a le mérite de fournir une première analyse de linformation disponible et de présenter une méthodologie danalyse.

38 Cellule de Recherches en Economie de la Santé de lULB - Hôpital Erasme) les résultats obtenus sont intéressant sur une base agrégée mais moins convainquant sur une base plus fine. Cependant, on se doit de les relativiser par rapport à la petitesse de léchantillon disponible.

39 Cellule de Recherches en Economie de la Santé de lULB - Hôpital Erasme) Les étapes ultérieures passent par un élargissement de la base de données comprenant le RCM, le RIM et les données relatives aux consommation pharmaceutiques

40 Cellule de Recherches en Economie de la Santé de lULB - Hôpital Erasme) Echantillon plus large comprenant Les autres hôpitaux Les unités de soins palliatives en plus des services mobiles de soins palliatifs


Télécharger ppt "Cellule de Recherches en Economie de la Santé de lULB - Hôpital Erasme) Soins Palliatifs en milieu hospitalier Construction dun modèle dédié à la détection."

Présentations similaires


Annonces Google