La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Pour une approche ergonomique de la conception dun dispositif de formation à distance utilisant les TIC André Tricot « hypermédias et apprentissages »

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Pour une approche ergonomique de la conception dun dispositif de formation à distance utilisant les TIC André Tricot « hypermédias et apprentissages »"— Transcription de la présentation:

1 Pour une approche ergonomique de la conception dun dispositif de formation à distance utilisant les TIC André Tricot « hypermédias et apprentissages » ERT 34 IUFM de Midi Pyrénées Laboratoire Travail & Cognition UMR 5551 CNRS / Université Toulouse 2

2 Les idées principales Concevoir un scénario pédagogique hybride, qui : –favorise lapprentissage ; –permette à lapprenant de réaliser les tâches prescrites ; –compense les difficultés quimplique lautonomie ; –ne soit pas forcément innovant ; –soit adapté aux objectifs dapprentissage.

3 Les idées principales La FOAD présente des freins : –plus de travail en conception ; –plus defforts pour lapprenant ; –un long processus de transformation présentiel - distance; –limpossibilité de faire certaines choses à distance ; –des réticences liées aux TICE ; –une dégradation de la communication

4 Les idées principales Renforcer : –la disponibilité (des ressources et des tuteurs) ; –les interactions individuelles ; –la définition des rôles ; –la lutte contre le sentiment disolement ; –la coopération entre apprenants.

5 La place de la conception Conception Rédaction du cahier des charges TestsRéalisation

6 Problèmes de conception Ne pas savoir précisément ce que lon veut… ni ce dont ont besoin les apprenants Travailler gratuitement, sans enjeux Ne pas partager la même représentation que les autres personnes impliquées dans le processus Aller trop vite, travailler de façon intuitive Être trop contraint par une méthode

7 1. Quel est le contexte de conception ?

8 1.1 Qui sont les apprenants ? Quelles sont les connaissances antérieures des apprenants dans le domaine ? Quelles sont les stratégies dapprentissage utilisées par les apprenants ? Quelles sont les connaissances antérieures, les expériences, des apprenants dans le domaine des TIC et de la FAD ? Quels sont les motifs des apprenants pour suivre cette formation ?

9 1.2 Dans quelles les conditions apprennent-ils ? Quelles sont les contraintes matérielles qui pèsent sur les apprenants ? Quelles sont les contraintes spatiales ? Quelles sont les contraintes temporelles ? Est-ce quun tuteur sera présent ou disponible pour aider lapprenant ? Sera-t-il possible de réaliser des travaux en commun, déchanger, de demander de laide ? Quels documents techniques et quels documents de formation seront accessibles à lapprenant ? Dans quelles conditions ? Quand ?

10 1.3. Pourquoi conçoit-on une formation et un dispositif distants ? La formation et le dispositif distants sont-ils conçus pour des motifs financiers ? Pour concerner plus dapprenants ? Pour répondre mieux aux contraintes des apprenants ou de linstitution, en termes demploi de temps, de disponibilité, de déplacements, etc. ?

11 1.4.Dans quelles conditions va se dérouler la conception ? Quelles sont les contraintes et les ressources temporelles, financières et matérielles qui pèsent sur la conception ? Comment sorganise la communication entre les acteurs de ce processus ? Quelles compétences ou métiers sont requis ou disponibles ? Ingénieur, donneur dordres, infographiste, documentaliste, programmeur, enseignant-formateur, ergonome, etc. ? Qui est le chef de projet et/ou lorganisateur du travail de léquipe ? Quelle est la planification des interventions de chacun ?

12 2. Quelles sont les connaissances à acquérir ?

13 2.1.Quels sont les contenus des connaissances ? Quelle connaissance va être construite par lapprenant ? Quel est le processus dapprentissage qui va permettre datteindre ce résultat ? Cette connaissance correspond-t-elle à des contenus institués dans une discipline scolaire ou universitaire, dans une pratique sociale de référence, dans une documentation technique, etc. ?

14 2.2. Quels sont le(s) format(s) des connaissances ? La connaissance à construire par lapprenant est-elle un savoir-faire destiné à devenir un automatisme ? une méthode, cest-à-dire savoir-faire devant rester contrôlé ? un savoir conceptuel ? un savoir technologique ?

15 2.3.Quel est le degré de nouveauté ? Cette connaissance à acquérir est-elle radicalement nouvelle ? Est-elle reliée à une connaissance antérieure (avec modification de cet existant ou non) ? Relève-t-elle de la révision (du renforcement, de lautomatisation) ?

16 2.4.Quelles sont les relations entre les connaissances? Est-il possible ou pertinent de spécifier la ou les connaissances que lapprenant va construire ? Quels sont les liens entre ces connaissances ? Ont-il une fonction dexplication, de causalité, dillustration («exemple de»), de rappel («pré- requis à»), de contradiction, etc. ?

17 2.5.Quelle est larchitecture générale ? Larchitecture générale est-elle arborescente, en réseau, linéaire ? Larchitecture générale est-elle rationnelle ou fonctionnelle ? Larchitecture générale est-elle simple ou complexe ?

18 2.6.Quel est le grain des connaissances ? Quel est le niveau de détail choisi pour traiter les connaissances ? Quelle est la taille de chaque élément de connaissance représenté ?

19 2.7.Quels sont les processus dapprentissage envisagés ? Lapprenant va-t-il produire des analogies ? va-t-il devoir comprendre ? répéter, réutiliser une connaissance quil possède déjà ? produire des hypothèses ? procéduraliser ? compiler ? procéder par essais et erreurs ?

20 3.Comment faire acquérir les connaissances ? Le scénario didactique.

21 3.1.Comment présenter les objectifs? La présentation des objectifs est-elle centrée sur les usagers ? –présenter les compétences qui vont être acquises, –les problèmes que ces nouvelles compétences vont résoudre, –les développements quelles vont permettre ? La présentation des objectifs est-elle centrée sur linstitution ?

22 3.2. Quelles sont les tâches dapprentissage ?

23 Degré de nouveauté Format Nouvelle Reliée à des connaissances antérieures Révision modifiéesnon modifiées Savoir-faire Explication puis exercices ou apprentissage par imitation Prise de conscience (remise en cause) puis résolution de problèmes puis explication Exercices avec leur solution, puis sans leur solution Exercices répétés, entraînement Méthode Résolution de problèmes puis explication Pratique régulière, projets impliquant une mise en application Savoir conceptuel Explication puis illustrations Prise de conscience (remise en cause) puis explication Prise de conscience puis explication Tâches de compréhension, dexplication, de résolution de problèmes Savoir technologique Élaborer un questionnement de «à quoi ça sert» et «dans quel contexte» puis «quest-ce que cest», «de quoi cest composé» et «comment ça fonctionne». Prise de conscience, explication, puis pratique Pratique régulière

24 3.3.Quelles sont les progressions parmi les contenus ? La progression est-elle totalement libre, totalement contrainte, ou intermédiaire ? Quel est le degré de guidage de lapprenant ?

25 3.4. Comment réguler lactivité de lapprenant ? Est-ce quun tuteur répondra à distance aux questions, aux difficultés ? Est-ce quun tuteur sur le lieu de travail ou à luniversité répondra à distance aux questions, aux difficultés ? Y aura-t-il un dispositif de régulation interne au dispositif (QCM, analyseur dactivité) ?

26 3.5.Comment évaluer les connaissances ? Lévaluation est-elle fondée sur la prescription de tâches de reconnaissance (QCM, questionnaires fermés) à lapprenant ? Sur des tâches de rappel (questions ouvertes) ? Sur de la résolution de problème ? Sur de la détection derreurs ? Sur des tâches de production ?

27 4. Comment faire utiliser le dispositif ? Le scénario dutilisation

28 4.1. Comment être simple et cohérent ? Quel est le niveau de profondeur et largeur de lespace de navigation ? Quelle est la nature des liens textuels ? Quelle est la relation entre le type de phrases et la position spatiale dans le lien de linformation à prélever ?

29 4.2.Le scénario dutilisation peut-il être implicite ? Une métaphore sera-t-elle utilisée ? Comment concevoir et réaliser un scénario dutilisation quasi-transparent, fondé sur un ensemble limité de fonctionnalités simples ?

30 4.3.Comment développer une utilisation flexible et protéger les utilisateurs contre les erreurs ? Lutilisateur disposera-t-il dun historique de son parcours ? Si le dispositif est un environnement de type web, lutilisateur disposera-t-il dun carnet de signets, disposés spatialement ou linéairement ?

31 5. Comment représenter les connaissances et les fonctionnalités ? Linterface.

32 5.1. Comment concevoir des fonctionnalités explicites et cohérentes ? Comment indiquer létat du système et les actions possibles ? Par quels moyens va-t-on rendre la signalétique homogène et cohérente ? Les relations entre les actions possibles et leur représentation sont-elles uniques et bijectives ?

33 5.2.Comment développer une cohésion graphique ? Comment garantir une stabilité visuelle récurrente dune page-écran à une autre ? Comment valoriser les contenus par des effets de structuration visuelle ?

34 5.3.Comment structurer lespace ? Comment segmenter lespace à lécran pour que chaque partie soit reliée à une fonction précise ? Distingue-t-on les zones activables (fonctionnalités) et les zones inertes (connaissances) ? Comment établir une structure visuelle de lécran stable et unifiée ? Comment organiser les types dinformations (titres, sous titres, légende, etc.) selon une hiérarchie spatiale ? Comment identifier linstitution de formation à travers le design et la cohésion visuelle ?

35 5.4.Comment représenter les connaissances pour quelles soient acquises ? Quelle va être la mise en forme matérielle du texte ? Quelles images vont être utilisées ? Quels sons vont être utilisés ? Quelles animations vont être utilisées ? pour représenter quels contenus ? Les simulations, la réalité virtuelle vont-elles être utilisées ? Ces différents médias seront-ils intégrés, interférents, redondants ? En fonction de quels apprenants ?

36 5.5.Comment être simple et concis ? ????

37 6.Comment faire communiquer les acteurs de la formation ? Le scénario de communication

38 Quel est le rôle de chacun ? Qui communique avec qui et dans quel sens ? Quelles communications sont publiques ? Quelles sont privées ? Quel est le moment et la durée des communications ? Quel est le contenu des communications ?

39 7. Comment évaluer le dispositif ?

40 Trois dimensions de lévaluation (utilisabilité, utilité, acceptabilité) Deux types dapproches (par inspection, empirique)

41 Définitions Utilité : est-ce que lon fait réellement apprendre ce que lon veut faire apprendre ? Utilisabilité : est-ce que le dispositif est aisément manipulable par les apprenants ? Acceptabilité : est-ce que le dispositif est compatible avec les pratiques, les ressources, les contraintes, les objectifs des apprenants et de l'institution de formation ?

42 Deux types dévaluation Lévaluation par inspection : réalisée par un "expert" qui applique des critères –repérer rapidement des erreurs grossières –diagnostiquer "pourquoi" ça ne va pas Lévaluation empirique : interpréter les performances, attitudes, opinions, des usagers –voir moins rapidement lensemble des erreurs –diagnostiquer sans nécessairement expliquer

43

44 Les relations standards entre les dimensions : Nielsen Etc. Acceptabilité du système Acceptabilité sociale Acceptabilité pratique Utilité pratique Compatibilité Coût Fiabilité Utilité théorique Utilisabilité Facilité à apprendre Efficience Mémorisation Prévention des erreurs Sentiment de satisfaction

45 Les relations standards entre les dimensions : Dillon & Morris Utilité Utilisabilité Perception Intention d'usage (acceptabilité) Usage

46 Les relations standards entre les dimensions Acceptabilité et Utilisabilité sont des pré- requis à l'utilité –Approche marketing : une fois que le dispositif est acceptable et utilisable, il est "prêt à être utile". Acceptabilité : pré-requis à l'utilisation et Utilisabilité : pré-requis à l'utilité. –Approche institutionnelle


Télécharger ppt "Pour une approche ergonomique de la conception dun dispositif de formation à distance utilisant les TIC André Tricot « hypermédias et apprentissages »"

Présentations similaires


Annonces Google