La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

ECLAIR Ecole - Collège- Lycée Ambition – Innovation- Réussite

Présentations similaires


Présentation au sujet: "ECLAIR Ecole - Collège- Lycée Ambition – Innovation- Réussite"— Transcription de la présentation:

1 ECLAIR Ecole - Collège- Lycée Ambition – Innovation- Réussite
Déclinaison du sigle Réunion d’information LGT Bellevue - 18 mai 2011

2 Réunion d’information ECLAIR
Ouverture de Monsieur le Recteur Mot de l’IGEN correspondant académique Présentation du dispositif ECLAIR, IEN et IA-IPR, référents académiques Le volet GRH, Secrétaire général Echanges et conclusion Académie de Martinique - Réunion d'information ECLAIR

3 Entrer dans le dispositif ECLAIR…
Le bilan encourageant mais perfectible des RAR ( ) ECLAIR, une logique systémique - Trois champs pour innover - Le préfet des études - Contractualiser Une stratégie en cohérence avec le projet académique ( ) Une méthode : la contractualisation Diffuser les bonnes pratiques En relation à terme avec l’internat d’excellence Académie de Martinique - Réunion d'information ECLAIR

4 Le bilan encourageant mais perfectible des RAR (2006-2010)
Quelques exemples… Résultats aux évaluations de CM2 en français en RAR Taux de réussite au DNB session 2009 en RAR Moyennes aux épreuves du contrôle final du DNB en mathématiques dans les collèges RAR - Session 2009 Académie de Martinique - Réunion d'information ECLAIR

5 Résultats aux évaluations de CM2 en français en RAR
L’écart entre RAR/HEP est inférieur à 10 points et 58 % des élèves (moyenne nationale 49,6 % ) disposent de bons acquis 5 10 15 20 25 55 % % % 70% 75% 80% Académie de Martinique - Réunion d'information ECLAIR

6 Taux de réussite au DNB session 2009 en RAR
5 10 15 55 % % % % Académie de Martinique - Réunion d'information ECLAIR

7 Académie de Martinique - Réunion d'information ECLAIR
Moyennes aux épreuves du contrôle final du DNB en mathématiques dans les collèges RAR - Session 2009 10 8 6 4 2 N.B. Le trait noir correspond à la moyenne académique des collèges hors éducation prioritaire Académie de Martinique - Réunion d'information ECLAIR

8 Académie de Martinique - Réunion d'information ECLAIR
Des marges de progrès Taux de réussite au DNB stabilisé en 2009 à la moyenne nationale des RAR (70,7 %) Une consommation relativement modeste de l’accompagnement éducatif (30 % en collège, 10,8 % dans les écoles contre respectivement 43,5 % et 33 % au plan national) Académie de Martinique - Réunion d'information ECLAIR

9 ECLAIR = Relance de l’éducation prioritaire
1981 ZEP → REP → RAR →ECLAIR →2011 Constat : les RAR ont montré que : - le pilotage en binôme (chef d’établissement +IEN) et l’effet Réseau = atouts majeurs - Progression mesurable dans le domaine de la vie scolaire - MAIS résultats perfectibles, les éléments du socle commun insuffisamment maîtrisés (en français et en mathématique) d’où la relance. Académie de Martinique - Réunion d'information ECLAIR

10 ECLAIR, une logique systémique
Trois champs pour innover Le préfet des études Contractualiser Académie de Martinique - Réunion d'information ECLAIR

11 Intégrer le dispositif ECLAIR, c’est promouvoir une approche globale
analyse des résultats étude des coûts leviers d’action Contexte académique Académie de Martinique - Réunion d'information ECLAIR

12 Une méthode et un objectif
Allier les points forts, les savoir-faire des RAR en développant les spécificités des ECLAIR Améliorer les acquis des élèves pour favoriser l’excellence dans la recherche de l’égalité des chances Académie de Martinique - Réunion d'information ECLAIR

13 Académie de Martinique - Réunion d'information ECLAIR
PRINCIPES GENERAUX Expérimentation (105 établissements ) Extension (RAR ECLAIR) 10 ECLAIR (9 RAR+1) sept 2011 (soit 50% de la population scolaire des collèges) Mise en place de pôles d’innovations trois champs concernés : la pédagogie La vie scolaire Les ressources humaines Sur la base d’un diagnostic précis et de propositions de pistes d’actions Avec l’accompagnement des corps d’inspection Remarque : On travaille à moyens constants : QUID des écoles maternelles ?? Les directeurs revendiquent depuis 2006 leur appartenance aux RAR, ils trouvent légitime de faire partie des comités exécutifs et de participer aux projets. (Arguments : continuité des parcours, problématiques identiques, développement des compétences du socle) Mais : leur « labellisation » ÉCLAIR signifierait indemnité pour les personnels donc un coût non négligeable pour l’académie. Madame La Rectrice avait clairement tranché en ne les faisant pas entrer dans le dispositif en 2006. La plupart des inspecteurs pensent qu’il serait souhaitable que les écoles maternelles soient pleinement associées. Académie de Martinique - Réunion d'information ECLAIR

14 L’innovation dans le champ de la pédagogie
Fondements institutionnels : ART 34 LOI 2005 « Sous réserve de l’autorisation préalable des autorités académiques, le projet d’école ou d’établissement peut prévoir la réalisation d’expérimentations, pour une durée maximum de cinq ans, portant sur l’enseignement des disciplines, l’interdisciplinarité, l’organisation pédagogique de la classe, de l’école ou de l’établissement, la coopération avec les partenaires du système éducatif, les échanges ou le jumelage avec des établissements étrangers d’enseignement scolaire. Ces expérimentations font l’objet d’une évaluation annuelle. » Extrait de la loi de 2005 Académie de Martinique - Réunion d'information ECLAIR

15 L’innovation en ECLAIR doit notamment porter sur (1) :
La continuité pédagogique entre école et collège cf. l’école du socle Les progressions en lien avec le socle commun - objectif: que les compétences du socle soient validées par tous les élèves La conduite de classe (modalités de prise en charge des élèves) L’évaluation des RAR a montré que l’innovation restait un vœu pieux, dans la réalité, très peu d’établissements se sont lancés dans l’expérimentation. Cependant, on a vu apparaître de nouvelles pratiques comme : Préparation de cours en commun Analyse de pratiques Productions d’outils communs comme des progressions etc. Ce qui serait souhaitable : une réelle impulsion de la part des inspecteurs et des chefs d’établissement (discours fort sur la question) la présentation de quelques innovations conduites avec succès dans d’autres académies (à titre d’exemples) un accompagnement resserré pour la conception du projet le développement d’un partenariat plus étroit avec les parents Académie de Martinique - Réunion d'information ECLAIR

16 L’innovation en ECLAIR doit notamment porter sur (2) :
L’organisation de travaux interdisciplinaires et la conduite de projets L’organisation du temps scolaire (activités EPS, Arts, ) Le projet d’orientation des élèves en lien avec le parcours de découverte des métiers et des formations (PDMF) Les technologies numériques sont mobilisées cf. TNI, manuel numérique, site du collège… L’évaluation des RAR a montré que l’innovation restait un vœu pieux, dans la réalité, très peu d’établissements se sont lancés dans l’expérimentation. Cependant, on a vu apparaître de nouvelles pratiques comme : Préparation de cours en commun Analyse de pratiques Productions d’outils communs comme des progressions etc. Ce qui serait souhaitable : une réelle impulsion de la part des inspecteurs et des chefs d’établissement (discours fort sur la question) la présentation de quelques innovations conduites avec succès dans d’autres académies (à titre d’exemples) un accompagnement resserré pour la conception du projet le développement d’un partenariat plus étroit avec les parents Académie de Martinique - Réunion d'information ECLAIR

17 Quelques champs d’innovation à explorer…
Mise en place de séances de 45 minutes Annualisation de l’emploi du temps Individualisation des apprentissages (création de groupes de besoin, accueil en sixième…) Evaluation des élèves (suppression des notes ?) Autoévaluation et évaluation des équipes Evaluation du dispositif, des actions (mise en place d’indicateurs) Académie de Martinique - Réunion d'information ECLAIR

18 Un exemple : l’enseignement intégré de science et technologie (EIST)
circulaire n° du (BOEN n°10 du 10 mars 2011) Trois objectifs : - améliorer la maîtrise des fondamentaux des mathématiques et des sciences à l'école primaire ; - entretenir la curiosité et le développement du goût pour les disciplines scientifiques et technologiques au collège ; - encourager des vocations pour les carrières scientifiques et techniques au lycée. Académie de Martinique - Réunion d'information ECLAIR

19 Innovations dans le champ de la vie scolaire
Les clés de la réussite : S’assurer de la cohésion au sein des équipes Créer un climat serein dans l’établissement Établir des règles éducatives admises et respectées par TOUS Proposer des rituels Mettre les élèves au travail, développer leur autonomie le préfet des études, un positionnement intermédiaire entre les différents acteurs Remarques : En observant les travaux des élèves on est frappé par leurs attitudes face à la tâche : - refus de faire (trop difficile) - manière d’entrer dans la tâche ( préparation du matériel, lecture des consignes, prises d’informations..) - le zapping ( on passe à autre chose que l’on préfère) - l’abandon en cours pour x raisons (fatigue, ennui, envie de faire autre chose etc..) - la très grande difficulté de revenir sur un travail déjà fait pour le relire, le corriger ( seuls les bons élèves doutent!) Proposition : accorder une vigilance accrue à la mise au travail des élèves. Académie de Martinique - Réunion d'information ECLAIR

20 Le préfet des études, une mission nouvelle
1 préfet pour chaque niveau (ou plusieurs niveaux) Ses missions : cohérence/continuité/communication Favoriser la mise au travail des élèves Entretenir des relations personnalisées avec les parents cf. mallette des parents (circulaire n° du , BOEN n°29 du 22 juillet 2010) Assurer la liaison entre les intervenants Prévenir les difficultés (comportement, travail, absences, Liens aves les partenaires Remarque : critères de recrutement de ces personnels? Profil à définir Appel à candidature Lettre de mission Académie de Martinique - Réunion d'information ECLAIR

21 Innovations dans le champ des ressources humaines
Le Ministre a précisé que le volet « ressources humaines » ne concernerait pas le 1er degré Seuls les champs « pédagogie » et « vie scolaire » devraient concerner les écoles. Recrutement des personnels enseignants, d’éducation, administratifs, sociaux et santé sur postes profilés Effectué sur la base de propositions faites par le chef d’établissement à M. Le Recteur. Objectif : assurer la stabilité des équipes Nécessité de profiler des postes y compris celui de chef d’établissement et de son adjoint. Sans doute le point le plus délicat – compte tenu de l’opposition syndicale. Académie de Martinique - Réunion d'information ECLAIR

22 L’accompagnement des personnels
Circulaire n° du 22 décembre 2010 – BOEN n°2 du 13 janvier 2011 – Formation à la tenue de classe Chaque enseignant stagiaire et conseiller principal d’éducation doit pouvoir bénéficier de 3 jours de formation dédiée à la tenue de classe Nomination d’un formateur référent par degré «  cette formation doit être progressivement étendue aux professeurs des établissements les plus sensibles, en particulier ceux relevant du programme Clair. » Nomination de formateurs référents : au nombre de deux au moins par académie, représentant chacun des deux degrés Formation assurée lors d’un stage national (proposition du conseil scientifique des états généraux de la sécurité à l’école) Missions : diffusion des bonnes pratiques et élaboration de modules de formation avec l’appui des corps d’inspection et des équipes spécialisées déjà constituées au sein des académies. Académie de Martinique - Réunion d'information ECLAIR

23 Académie de Martinique - Réunion d'information ECLAIR
Lettre de mission des personnels et l’évaluation des résultats des établissements Base : contrat d’objectifs et de moyen et le projet d’établissement Individualisée Évaluation : quelles innovations? Quels résultats? Quelle dynamique? Prise en compte des résultats pour l’évolution de carrière Rémunération complémentaire cf. circulaire n° du – BOEN n°2 du 13 janvier 2011 – Indemnité pour fonctions d’intérêt collectif Académie de Martinique - Réunion d'information ECLAIR

24 La sécurité des établissements
Réalisation de diagnostics de sécurité ET de sûreté Travail en partenariat avec la gendarmerie et la police « référents sûreté » Relation de proximité Prévention des risques de malveillance Exemple : travail avec la gendarmerie de Trinité/ correspondance suivie Académie de Martinique - Réunion d'information ECLAIR

25 Une stratégie en cohérence avec le projet académique (2010-2013)
Une méthode : la contractualisation Diffuser les bonnes pratiques A terme, une mise en relation avec l’ internat d’excellence Académie de Martinique - Réunion d'information ECLAIR

26 Méthode : Une contractualisation renforcée
« le contrat est un instrument de responsabilisation pour agiliser le mammouth » B. Toulemonde, IGEN Pas d’appel à projet – les établissements ont été désignés par le ministre (décision nationale qui s’impose, mais un pilotage académique) Il appartient aux établissements de déterminer les points sur lesquels ils souhaitent contractualiser Cf. diagnostic Le pilotage doit se centrer sur le pédagogique, même si la place du climat scolaire dans la contractualisation est importante. Académie de Martinique - Réunion d'information ECLAIR

27 MISE EN ŒUVRE ECLAIR AU PLAN ACADEMIQUE
1/ établissement d’un diagnostic partagé par tous (indicateurs fiables) les services du rectorat peuvent être sollicités (faire appel à leur expertise) 2/ conception d’un programme d’actions et d’innovations 3/ accompagnement par les inspecteurs Nomination d’un IA-IPR référent par CLAIR 4/ Envisager des formations inter-catégorielles sur site (prioritaires au niveau académique, répertorier les besoins) 5/ rôle de l’IA-IPR vie scolaire (préfet des études) 6/ Mise en place d’un groupe de suivi (chefs d’établissement, corps d’inspection, secrétariat général) R : Un séminaire des établissements CLAIR sera organisé au plan national Académie de Martinique - Réunion d'information ECLAIR

28 Signature Lettres de mission
Calendrier envisagé Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre Janvier Février Mars Groupe de suivi Signature du contrat Signature Lettres de mission Bilan Réunion équipes Publication postes Préparation Préparation du contrat ECLAIR, mai-juin 2011 Mise en place du groupe de suivi, juin 2011 Signature du contrat avec le rectorat, septembre-octobre 2011 Réunion inspecteurs/équipes ECLAIR, novembre 2011 Signature lettres de mission, décembre 2011 Publication postes à profil, janvier-février 2012 Bilan d’étape, février-mars 2012 Académie de Martinique - Réunion d'information ECLAIR

29 Textes et sites de référence
Un vade-mecum ECLAIR doit paraître fin mai 2011 circulaire n° du 7 juillet 2010 – BOEN n° 29 du 22 juillet 2010 – Programme CLAIR : Circulaire n° du 22 décembre 2010 – BOEN n°2 du 13 janvier 2011 – Formation à la tenue de classe : circulaire n° du – BOEN n°2 du 13 janvier 2011 – Indemnité pour fonctions d’intérêt collectif circulaire n° du – BOEN n°10 du 10 mars 2011 – Promotion des disciplines scientifiques et technologiques : Circulaire n° du , BOEN n°18 du 5 mai Préparation de la rentrée 2011 : EDUSCOL : ESEN : OZP : Observatoire des zones prioritaires Académie de Martinique - Réunion d'information ECLAIR


Télécharger ppt "ECLAIR Ecole - Collège- Lycée Ambition – Innovation- Réussite"

Présentations similaires


Annonces Google