La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Master Université de Bourgogne Prof. Marc DEMEUSE Université de Mons-Hainaut, Belgique

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Master Université de Bourgogne Prof. Marc DEMEUSE Université de Mons-Hainaut, Belgique"— Transcription de la présentation:

1 Master Université de Bourgogne Prof. Marc DEMEUSE Université de Mons-Hainaut, Belgique

2 Partie 1 Problèmes liés à la mesure en sciences de léducation

3 Master Université de Bourgogne, janvier Document utilisé Marc Demeuse (2004). Introduction aux théories et aux méthodes de la mesure en sciences psychologiques et en sciences de léducation. Liège (Belgique): Editions de lUniversité de Liège.

4 Master Université de Bourgogne, janvier Introduction Partie 1 – la mesure en psychologie et en éducation Partie 2 – lobservation directe du comportement Partie 3 – la psychophysique Partie 4 – la théorie classique des tests Partie 5 – les échelles de mesure Partie 6 – la psychométrie et lédumétrie Table des matières

5 Master Université de Bourgogne, janvier Introduction Définition Quelques références Mesure et évaluation

6 Master Université de Bourgogne, janvier Introduction > définition la psychométrie: ensemble des méthodes de mesure utilisées dans le domaine psychologique. Elle comprend la sensorimétrie, et constitue la base de la psychotechnique. (Piéron, 1979, p.363) Ce que ce n est certainement pas:

7 Master Université de Bourgogne, janvier Introduction > quelques références Référence générale GUILFORD, J.P. (1954). Psychometric Methods. New York : McGraw-Hill. Psychophysique BONNET, C. (1986). Manuel pratique de psychophysique. Paris : Armand Colin. Collection U. Théorie des tests ANASTASI, A. (1994). Introduction à la psychométrie. Montréal : Guérin éditeur. BERNIER, J.J., PIETRULEWICZ, B. (1997). La psychométrie. Traité de mesure appliquée. Montréal : Gaëtan Morin éditeur. DIKES, P., TOURNOIS, J., FLIELLER, A., KOP, J.L. (1994). La psychométrie. Paris : Presses universitaires de France. LAURENCELLE, L. (1998). Théorie et techniques de la mesure instrumentale. Sainte-Foy : Presses de lUniversité du Québec.

8 Master Université de Bourgogne, janvier Introduction > mesure et évaluation La distinction entre évaluation et mesure prend généralement peu d'importance en sciences et dans le monde des laboratoires scientifiques. Les mesures y sont pour la plupart physiques, purement matérielles, et ne donnent en elles- mêmes que peu de champ à l'interprétation subjective. (Laurencelle, 1998, p. 14)

9 Master Université de Bourgogne, janvier Introduction > mesure et évaluation Au contraire en psychologie, en éducation et dans les autres sciences humaines, l'évaluation peut et doit compléter la mesure, puisque souvent la valeur potentielle de celle-ci dépend entièrement du contexte dans lequel on la fait intervenir. (Laurencelle, 1998, p. 14)

10 Master Université de Bourgogne, janvier Introduction > mesure et évaluation Il conviendra donc bien de distinguer le travail dinstrumentation et les méthodes de mesure de linterprétation qui pourra être faite du mesurage, même si la construction de linstrument est déjà un parti pris.

11 Master Université de Bourgogne, janvier Introduction > mesure et évaluation Comme toute autre fonction d'information, la mesure qui exprime d'une façon ou d'une autre la grandeur d'un objet, prend toute sa signification dans un contexte; elle est alors interprétée et exploitée dans un but, social, éducatif, économique, scientifique. C'est cette action globale qu'on désigne par évaluation. (Laurencelle, 1998, pp )

12 Master Université de Bourgogne, janvier Introduction > mesure et évaluation Évaluer, c'est donc plus que mesurer, et l'on devrait parler d'un jugement évaluatif plutôt que d'une évaluation. Tandis que la mesure est, ou devrait être, une opération quasi machinale, l'évaluation est un acte foncièrement responsable, une décision concernant l'objet ou la personne évaluée. (Laurencelle, 1998, pp )

13 Master Université de Bourgogne, janvier Introduction > mesure et évaluation Pour prendre ce jugement, l'évaluateur doit obtenir l'information mesurée, apprécier cette information en considérant l'instrument de mesure, la caractéristique évaluée et la personne, utiliser une référence comparative. Dans ces conditions seulement, l'évaluation (ou l'évaluation scientifique) pourra être faite avec compétence et justice. (Laurencelle, 1998, pp )

14 Master Université de Bourgogne, janvier Introduction > mesure et évaluation Si lévaluation est plus que la mesure, cest parce quelle sy ajoute, quelle sen nourrit. Une mauvaise mesure – nous verrons quelles sont les qualités dune bonne mesure - ne peut conduire quà une mauvaise évaluation, une évaluation biaisée.

15 Master Université de Bourgogne, janvier Introduction > mesure et évaluation La mesure est subordonnée à son usage, comme outil d évaluation, mais l usage ne justifie pas tout. La mesure en psychologie et dans les sciences de léducation obéit à des règles, tout nest pas possible et toutes les techniques ne se valent pas. A ce niveau, le sujet/objet de la mesure nest pas anodin ! (déontologie !!!)

16 Chapitre 1 : Une brève histoire de la mesure en psychologie et en éducation à travers son instrumentation

17 Master Université de Bourgogne, janvier Chapitre 1 : Une brève histoire de la mesure en psychologie et en éducation à travers son instrumentation La mesure est un affaire très ancienne, mais la mesure de l Homme est beaucoup plus récente… Pendant très longtemps, la mesure de l Homme, c est surtout la mesure de l âme. C est donc une affaire divine (psychostasie).

18 Master Université de Bourgogne, janvier

19 Master Université de Bourgogne, janvier

20 Master Université de Bourgogne, janvier Chapitre 1 : Une brève histoire de la mesure en psychologie et en éducation à travers son instrumentation La mesure de ce qui entoure l homme tire profit d étalons naturels comme les différentes parties du corps humain: coudée, pied, empan, pouce… XVIIe siècle: la mesure devient la langage de la science (Descartes). Révolution française: naissance du mètre et du système métrique (la même mesure pour tous et la fin de « deux poids, deux mesures »).

21 Master Université de Bourgogne, janvier Chapitre 1 : Une brève histoire de la mesure en psychologie et en éducation à travers son instrumentation XIXe siècle: naissance de la psychophysique et de l anthropométrie Psychophysique : Depuis Fechner ( ), on considère la psychophysique comme la science qui s'intéresse aux relations quantitatives entre événements physiques et événements psychologiques.

22 Master Université de Bourgogne, janvier Chapitre 1 : Une brève histoire de la mesure en psychologie et en éducation à travers son instrumentation Anthropométrie: Etude morphologique différentielle des structures humaines, avec emploi de mensurations (voir aussi Biométrie). A côté de la psychophysique et de l anthropométrie, d autres « disciplines » apparaissent: crâniométrie et phrénologie. Certaines applications voient aussi le jour: le Bertillonnage ou anthropométrie criminelle. Naissance aussi de théories raciales / racistes.

23 Master Université de Bourgogne, janvier

24 Master Université de Bourgogne, janvier

25 Master Université de Bourgogne, janvier Chapitre 1 : Une brève histoire de la mesure en psychologie et en éducation à travers son instrumentation Fin du XIXe siècle: intérêt pour la mesure des aptitudes et des « qualités personnelles » (tests mentaux). Tests d intelligence: échelle de Binet et Simon. Adaptations américaines de l échelle de Binet et Simon (Goddard / Terman). Théories de l intelligence.

26 Master Université de Bourgogne, janvier Chapitre 1 : Une brève histoire de la mesure en psychologie et en éducation à travers son instrumentation Débat inné / acquis => théories raciales / racistes et eugénisme. Mesure des apprentissages Mesure du caractère et de la personnalité Une application pratique: orientation et sélection professionnelles

27 Chapitre 2 : Mesures psychologiques

28 Master Université de Bourgogne, janvier Chapitre 2 : Mesures psychologiques Texte de Guilford (« Psychometric Methods », 1954). S inscrit dans la tradition scientifique: « Les progrès et la maturité d une science s évaluent souvent à l aune de son affinité avec l usage des mathématiques ». mesure: description de données en termes numériques => exploitation des opérations sur les nombres et raisonnement mathématique.

29 Master Université de Bourgogne, janvier Chapitre 2 : Mesures psychologiques Objectivité: consensus inter-personnel Communicabilité « Vérifiabilité » ou falsifiabilité

30 Master Université de Bourgogne, janvier Chapitre 2 : Mesures psychologiques Quelques noms importants Adolphe Quételet ( ): l homme moyen, la courbe normale et la physique sociale Sir Francis Galton( ): hérédité, anthropométrie, tests simples (moteur et sensoriel), notes standardisées => statistiques (Pearson, Fischer) Cattell, Binet, Terman, Otis, Thorndike, Spearman et Thurstone (théorie et conception des tests)

31 Master Université de Bourgogne, janvier Chapitre 2 : Mesures psychologiques Quelques noms importants Fechner, Weber, Delboeuf, Wundt, Müller, Thurstone: la psychophysique

32 Master Université de Bourgogne, janvier Chapitre 2 : Mesures psychologiques Théorie générale de la mesure Campbell (1940): mesure = attribution de valeurs numériques selon certaines règles à des objets ou des événements. Modèles mathématiques et isomorphismes Les mathématiques sont une invention de l homme, non une découverte: le monde n obéit pas à des lois mathématiques, mais les mathématiques permettent de décrire le monde.

33 Master Université de Bourgogne, janvier Chapitre 2 : Mesures psychologiques Postulats fondamentaux pour les mesures Campbell, Stevens (1951) Quatre niveaux généraux de mesures échelles nominales échelles ordinales échelles d intervalles (égaux) échelles de rapports Difficulté de vérifier les postulats expérimentalement

34 Master Université de Bourgogne, janvier Postulats de Campbell et Stevens Postulat 1 - identité (ou différence) Soit a = b, soit a b Postulat 2 - symétrie de la relation d égalité Si a = b, alors b = a Postulat 3 - transitivité Si a = b et b = c, alors a = c

35 Master Université de Bourgogne, janvier Echelles nominales On peut: Déterminer des égalités Identifier Classer Dénombrer Conditions d invariance X=f(X) où f(X) indique toute substitution dun symbole à un autre

36 Master Université de Bourgogne, janvier Echelles nominales Opérations algébriques autorisées =, Opérations statistiques permises Calcul des fréquences Identification du mode Calcul du coefficient de contingence Exemple Numéro des joueurs de football

37 Master Université de Bourgogne, janvier Postulats de Campbell et Stevens Postulat 4 - la relation d ordre est antisymétrique Postulat 5 - transitivité de la relation d ordre Si a > b et b > c, alors a > c Si a > b, alors b > a

38 Master Université de Bourgogne, janvier Echelles ordinales On peut: Déterminer « le plus grand » et « le plus petit » Mettre en ordre Conditions d invariance X=f(X) où f(X) indique toute fonction monotone croissante

39 Master Université de Bourgogne, janvier Echelles ordinales Opérations algébriques autorisées =,, Opérations statistiques permises Celles des échelles nominales Calcul de la médiane Calcul des centiles Calcul du coefficient de corrélation de rang ( de Spearman) Calcul du carré

40 Master Université de Bourgogne, janvier Echelles ordinales Exemples Dureté des minéraux Qualités de laine, de cuir et dautres matériaux Ordre des arrivées dans une course Ordre des candidats à un tournois, un concours

41 Master Université de Bourgogne, janvier Postulats de Campbell et Stevens Postulat 6 - possibilité de sommation Si a = p et b > 0, alors a + b > p Postulat 7 - commutativité de l addition Postulat 8 - possibilité de substitution de termes égaux Si a= p et b = q, alors a + b = p + q Postulat 9 - associativité de l addition (a + b) + c = a + (b + c) a + b = b + a

42 Master Université de Bourgogne, janvier Echelles d intervalles égaux On peut: Déterminer légalité des intervalles. Mettre en ordre Comparer des positions Conditions d invariance X=a+bX (fonction linéaire)

43 Master Université de Bourgogne, janvier Echelles d intervalles égaux Opérations algébriques autorisées =,, + et – (appliqués aux intervalles et aux scores) x et / (appliqués aux intervalles)

44 Master Université de Bourgogne, janvier Echelles d intervalles égaux Opérations statistiques permises Celles des échelles nominales et des échelles ordinales Calcul de la moyenne Calcul de lécart-type Calcul du coefficient de corrélation de Bravais- Pearson

45 Master Université de Bourgogne, janvier Echelles d intervalles égaux Exemples Températures exprimées en °F et °C Dates du calendrier Scores standard à un test de rendement

46 Master Université de Bourgogne, janvier Postulats de Campbell et Stevens Postulat 10 - présence d un zéro « vrai » Si a / p = b / q, alors qa = pb

47 Master Université de Bourgogne, janvier Echelles de rapport ou de proportions On peut: Déterminer de légalité des proportions Mettre en ordre Comparer des intervalles Comparer lamplitude absolue des attributs Conditions d invariance X=aX

48 Master Université de Bourgogne, janvier Echelles de rapport ou de proportions Opérations algébriques autorisées =,, +, -, x, / (appliqués aux intervalles et aux scores).

49 Master Université de Bourgogne, janvier Echelles de rapport ou de proportions Opérations statistiques permises Celles des échelles nominales, ordinales et dintervalles égaux Calcul de la moyenne géométrique Calcul du coefficient de variation

50 Master Université de Bourgogne, janvier Echelles de rapport ou de proportions Exemples Longueur, poids, densité, résistance Température exprimée en Kelvin

51 Master Université de Bourgogne, janvier Sans origine naturelle Avec origine naturelle Echelles nominales Echelles ordinales avec une origine naturelle Echelles dintervalles égaux Echelles de rapport Sans métrique Avec métrique Une autre façon d organiser les échelles

52 Chapitre 3: Dénombrer: pas si simple que ça...

53 Master Université de Bourgogne, janvier Chapitre 3: Dénombrer: pas si simple que ça... Echelles nominales (postulats 1 à 3, soit identité / différence, symétrie et transitivité de l égalité) Problème de définition des objets: il existe généralement des enjeux importants et opposés (théoriques et pratiques)

54 Master Université de Bourgogne, janvier Chapitre 3: Dénombrer: pas si simple que ça... Valtriani (1993) propose une typologie des méthodes didentification de la pauvreté : Objectives Légales Statistiques Subjectives

55 Master Université de Bourgogne, janvier Chapitre 3: Dénombrer: pas si simple que ça... les méthodes dites objectives : elles se basent sur les ressources nécessaires pour disposer dun panier de biens et services qui permettront dassurer à un individu ou un ménage un minimum de subsistance ; les méthodes légales : sont comptabilisés comme pauvres ceux qui sont définis ainsi par la législation ; les méthodes statistiques : sont considérés comme pauvres ceux qui ne disposent pas dun revenu supérieur ou égal à une fraction du revenu moyen ou médian de la population ; les méthodes subjectives : à côté des approches statistiques, lenquête porte sur lappréciation par les intéressés des revenus - jugés suffisants ou insuffisants - plutôt que sur les revenus eux-mêmes.


Télécharger ppt "Master Université de Bourgogne Prof. Marc DEMEUSE Université de Mons-Hainaut, Belgique"

Présentations similaires


Annonces Google