La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1. 2 Les étapes de planification Phase 1 – Diagnostic Février-mai 2004 Phase 2 – Orientations stratégiques Juin 2004 Phase 3 – Plan daction Septembre-octobre.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1. 2 Les étapes de planification Phase 1 – Diagnostic Février-mai 2004 Phase 2 – Orientations stratégiques Juin 2004 Phase 3 – Plan daction Septembre-octobre."— Transcription de la présentation:

1 1

2 2 Les étapes de planification Phase 1 – Diagnostic Février-mai 2004 Phase 2 – Orientations stratégiques Juin 2004 Phase 3 – Plan daction Septembre-octobre 2004

3 3 Phase 1: diagnostic Chapitre 2 - Données factuelles Chapitre 3 - Environnement interne Chapitre 4 - Environnement externe

4 4 2. Données factuelles Rappel historique Projet éducatif Structure et organisation Programmes et services Clientèles Diplomation et réussite scolaire Données financières

5 5 3 - ENVIRONNEMENT INTERNE 3 - ENVIRONNEMENT INTERNE Les forces et les faiblesses en regard dune douzaine de thèmes

6 6 3. Thèmes de lenvironnement interne Organisation générale Direction des études Les programmes Organisation et cheminement scolaire Formation continue Affaires étudiantes Affaires communautaires

7 7 3. Thèmes de lenvironnement interne (suite) Communications et présence dans le milieu Affaires corporatives Gestion des ressources humaines Gestion administrative et ressources matérielles Service informatique

8 8 3 - ENVIRONNEMENT INTERNE (suite) 3 - ENVIRONNEMENT INTERNE (suite) Synthèse des forces Synthèse des faiblesses

9 9 4 - ENVIRONNEMENT EXTERNE

10 10 4. Thèmes de lenvironnement externe Opinions négatives, opinions positives, attentes et besoins Clientèle de lenseignement régulier Clientèle de la formation continue Employeurs, partenaires et interve- nants des milieux socioéconomiques et de léducation

11 11 4. Thèmes de lenvironnement externe 4. Thèmes de lenvironnement externe (suite) Contexte frontalier et concurrence Situation démographique et socioéconomique régionale Analyse de cégeps comparables Environnement politique et tendances en éducation

12 12 4. Environnement externe 4. Environnement externe (suite) Synthèse des opportunités Synthèse des contraintes et des menaces

13 13 Phase 2: orientations À partir du diagnostic des environnements interne: forces et faiblesses externe: opportunités, contraintes et menaces le Cégep a établi Chapitre 5: les enjeux et défis Chapitre 6: quatorze orientations stratégiques

14 14 5. ENJEUX ET DÉFIS 5. ENJEUX ET DÉFIS

15 – Mission et projet éducatif Adhésion à la mission Appropriation du projet éducatif Appropriation des valeurs et des engagements

16 – La réussite scolaire Une dimension fondamentale de la mission et du projet éducatif La mise en œuvre dun plan institutionnel de réussite

17 La consolidation et le développement de loffre de programmes techniques Plus de la moitié des programmes techniques sont sous le seuil de viabilité : un «boulet» Quels moyens mettre en œuvre pour les rendre viables ? Quels partenariats établir pour sauver certains programmes ? Faut-il en abandonner ?

18 La consolidation et le développe- ment de loffre de programmes techniques (suite) Profiter des opportunités de développement de lenvironnement externe Quels nouveaux programmes faut-il envisager doffrir ? Quelle place donner à la formation continue ? Quelles alliances ou partenariats privilégier ? Doit-on favoriser une meilleure intégration FP / FT ?

19 Le climat de travail et la culture organisationnelle Une attention sur les relations patronales- syndicales Favoriser une meilleure participation aux circuits de consultation Faire évoluer la culture vers louverture, la collaboration, la proaction face à lexterne

20 La communication interne et le décloisonnement de lorganisation Communication interne déficiente, entre autres, horizontalement Décloisonner les silos et les mentalités Mieux partager linformation entre et au sein des équipes, services, départements et directions Plus grande participation aux réunions et activités

21 La relève et le renouvellement du personnel Beaucoup de départs dici 2010 Pas de plan structuré de formation et de perfectionnement Pas de planification des besoins en personnel, de transfert des connaissances aux plus jeunes, de soutien aux futurs retraités Actualiser la Politique de gestion des RH Ajouter des programmes dévaluation, de perfectionnement et dinsertion professionnelle Préparer un plan de relève

22 Lorganisation au sein de la Direction des études Comment clarifier les rôles et responsabilités de chaque intervenant ? Assurer un suivi rigoureux des programmes ? Favoriser une meilleure prise en charge de la fonction contrôle ? Équilibrer les charges de travail entre les adjoints ? Consolider limplantation de la structure par programme Faut-il revoir lallocation des ressources ?

23 La culture de lévaluation Renforcer la fonction contrôle (mesure, évaluation, contrôle de la qualité) Se doter et mettre en application des mécanismes dévaluation de ce qui nest pas évalué (services, activités, processus), de mesure de la satisfaction Se donner des objectifs mesurables et des indicateurs de performance

24 Linsuffisance de financement Marge de manœuvre très mince (en voie de disparaître) Revenus autonomes en baisse depuis quelques années Le Cégep nest pas en mesure de pallier aux imprévus et, surtout, de mettre en œuvre des projets de développement Améliorer la situation budgétaire du Cégep Pénétrer davantage le marché de la formation en Outaouais Exploiter davantage les ressources matérielles du Cégep

25 La disponibilité de lespace réservé à lenseignement Ces dernières années, utilisation despaces pour de nouveaux laboratoires et accroissement du parc informatique, au détriment des classes «sèches» Augmentation substantielle prévue du nombre détudiants dici dix ans Impact important sur le plan des espaces physiques dans les campus

26 La promotion du Cégep auprès de ses clientèles et de la communauté Présence du Cégep dans son milieu : une amélioration reconnue Promotion du Cégep insuffisante Concurrence de plus en plus nombreuse et dynamique Communications, relations publiques et marketing : une fonction vitale

27 La vocation régionale de linstitution Régions rurales et éloignées moins bien desservies que Gatineau De quelle façon assumer cette vocation ? Établir des antennes permanentes et où ? Par quelle(s) association(s) ? Décentraliser certains services ? Si oui, quels programmes et services offrir en région ? Établir des résidences pour faire venir les étudiants à Gatineau ?

28 Un positionnement distinctif Créneau, programme, mode dapprentissage particulier : rayonnement, pouvoir dattraction et projet mobilisateur Centre de transfert technologique ? Valeur ajoutée, enrichissement de certains programmes existants (Mode coop – ATE, programmes bilingues, etc.) ? Ajouter ou bonifier un ou des programmes et en faire un ou des créneaux dexcellence ? Des nombreuses consultations, on retient quil ne sagit pas dune priorité devant être traduite en une orientation stratégique

29 Les changements à venir à la suite du Forum sur lavenir de lenseignement collégial Changements possiblement importants à venir : de nouveaux enjeux et défis qui pourraient modifier la façon de répondre à ceux déjà identifiés Prévoir une révision et un ajustement du présent plan stratégique en fonction des décisions prises à la suite du Forum

30 30 6. ORIENTATIONS STRATÉGIQUES 6. ORIENTATIONS STRATÉGIQUES

31 31 Quatre grands axes stratégiques Axe 1. Les étudiants au cœur de la mission du Cégep (stratégies 1 et 2) Axe 2. Une carte améliorée de programmes et services offerts aux étudiants (stratégies 3 à 6) Axe 3. Une organisation humaine et efficiente (stratégies 7 à 11) Axe 4. Un cégep qui rayonne dans sa communauté (stratégies 12 à 14)

32 32 Axe 1 Les étudiants au cœur de la mission du Cégep (2 stratégies)

33 33 S1 – Faire en sorte que chaque composante du Cégep soit interpellée par la mission et le projet éducatif Une démarche dappropriation par le personnel Doit interpeller chaque unité ou composante du Cégep Une première réponse à lamélioration du climat de travail Recentrage des activités sur la mission, le projet éducatif, les étudiants, les réussites du personnel et des étudiants qui animent le Cégep : un point de départ pour décloisonner les unités ou composantes Rôle crucial des communications internes

34 34 S2 – Mettre en œuvre un plan institutionnel de réussite scolaire efficace Mettre en œuvre le plan de réussite dès cette année Un plan comportant des grands objectifs et comprenant des moyens, un calendrier et des indicateurs de performance Revoir et améliorer certains aspects du fonctionnement à lorganisation et au cheminement scolaire

35 35 Axe 2 Une carte améliorée de programmes et services offerts aux étudiants (4 stratégies) Axe 2 Une carte améliorée de programmes et services offerts aux étudiants (4 stratégies)

36 36 S3 – Viser la viabilité des programmes techniques Trois voies possibles pour un programme non viable: –Mettre en œuvre un plan de redressement –Planifier la fermeture –Justifier le maintien dun programme sous le seuil de viabilité et en assurer le financement Dabord évaluer le potentiel de redressement Se donner un cadre dintervention rapide pour les programmes sous le seuil de viabilité à lavenir En formation continue, le suivi de viabilité pourra se faire par une grille danalyse de la rentabilité de chaque activité ou groupe dactivité

37 37 S4 – Offrir de nouveaux programmes qui répondent aux besoins prioritaires de la région et qui présentent un bon potentiel de développement pour linstitution Adapter son offre de services aux besoins en évolution de la région : identifier les besoins en partenariat avec les intervenants socioéconomiques Prendre aussi en considération le potentiel que peut représenter un nouveau programme pour le Cégep Commencer à mettre en œuvre en formation continue des programmes dans de nouveaux domaines de formation

38 38 S5 – Miser sur une synergie entre formation continue et enseignement régulier pour renforcer la capacité du Cégep à développer son offre de services Toute activité didentification de besoins de formation avec les partenaires externes doit être conduite dans une perspective globale détablissement (contrer le silo enseignement régulier / formation continue) Chaque fois quun intervenant du Cégep entre en interaction avec une entreprise, il doit le faire dans une perspective densemble des activités

39 39 S6 – Miser sur la qualité des services offerts aux étudiants et à la communauté Tabler sur lune des grandes forces du Cégep (très appréciée des étudiants) Continuer à offrir les services offerts avec le même niveau de qualité Mieux exploiter le potentiel de ces services et des équipements disponibles, en particulier auprès de la communauté Implanter éventuellement une équipe de football (facteur de motivation chez les garçons)

40 40 Axe 3 Une organisation humaine et efficiente (5 stratégies) Axe 3 Une organisation humaine et efficiente (5 stratégies)

41 41 S7 – Faire évoluer la culture organisation- nelle par la mise en œuvre dune politique renouvelée de gestion des ressources humaines Répond à plusieurs enjeux Très forte cohérence requise entre les valeurs du projet éducatif et cette politique Politique cadre, englobant toutes les problématiques : dotation et renouvellement du personnel, intégration et transfert dexpertise, harcèlement et abus, accès à légalité, évaluation, perfectionnement, amélioration de la qualité de vie au travail. Des programmes et politiques spécifiques en découleront

42 42 S8 – Réviser la structure dencadrement du Cégep, dans la recherche dune plus grande efficacité et dune plus grande efficience des services offerts Plusieurs autres stratégies ne pourront se réaliser sans une structure efficace à la DÉ et dans les autres directions Réorganiser lencadrement implique : –Partage des rôles, prise en charge visible et efficace de lensemble des responsabilités –Consolidation de la gestion par programme, suivi plus rigoureux –Partage des responsabilités entre les directions –Actualisation de la fonction contrôle –Mise en œuvre réussie des plans et politiques du Cégep

43 43 S9 – Se doter dindicateurs de performance et intégrer leur utilisation dans la gestion de linstitution Une première étape dans le développement dune culture de lévaluation et du contrôle de la qualité Développer un réflexe dévaluation, assurer un suivi critique des activités principales, apporter des ajustements rapidement et faciliter la reddition de comptes de la part des responsables dactivités Oblige à préciser les résultats mesurables ou observables

44 44 S10 – Se doter dune meilleure marge de manœuvre financière pour soutenir le développement Marge de manœuvre très mince et on ne peut attendre davantage de lÉtat Nécessité pour le Cégep daccroître à la fois ses revenus autonomes et son efficience Considérer certaines pistes telles que : levée de fonds, fondation, formation continue, affaires étudiantes, affaires communautaires, services et cours destinés à la population, etc.

45 45 S11 – Sassurer dun espace physique suffisant pour répondre aux besoins futurs de lenseignement Dans un premier temps, réviser les paramètres actuels dutilisation de lespace consacré à lenseignement, afin de loptimiser Dans un second temps, identifier des locaux situés à lextérieur de ses campus qui pourraient savérer adéquats pour dispenser de lenseignement

46 46 Axe 4 Un cégep qui rayonne dans sa communauté (3 stratégies) Axe 4 Un cégep qui rayonne dans sa communauté (3 stratégies)

47 47 S12 – Orienter la promotion du Cégep auprès des futurs étudiants, des parents et de la communauté en privilégiant une approche de communication personnalisée Être plus présent auprès des clientèles potentielles, améliorer le recrutement, notamment dans les programmes sous le seuil de viabilité Favoriser un contact direct avec les élèves de secondaire 3 à 5 et les parents, mettre à contribution les enseignants mais aussi les partenaires socioéconomiques et les employeurs Un contact personnalisé et continu avec le personnel des écoles visées agissant comme relais Repenser certains outils promotionnels, dont le site Internet

48 48 S13 – Intensifier la promotion et la présence du Cégep auprès des entreprises et organismes Miser sur le dynamisme de la formation continue comme outil de développement pour rayonner davantage auprès des entreprises et organismes Développer un réseau de partenariat formation professionnelle / formation technique / formation continue

49 49 S14 – Développer la vocation régionale du Cégep en améliorant le service aux clientèles de lensemble de la grande région de lOutaouais Clientèle jeune à lenseignement régulier : deux approches –Faciliter le déplacement des étudiants provenant des milieux éloignés vers les campus de Gatineau, évaluer la possibilité doffrir laccès privilégié à une résidence –Délocaliser certains services (par exemple, sciences humaines à Maniwaki) en partenariat avec les organismes locaux Clientèles adultes, entreprises et organismes : faciliter une offre de services au sein des communautés où se trouve le besoin; délocaliser en misant sur des partenariats

50 50 Phase 3: plan daction Chapitre 7 - Actions pour chacune des stratégies Chapitre 8 - Suivi et évaluation de la planification

51 51 Plan institutionnel de réussite

52 52 Méthodologie pour lélaboration du plan Portrait statistique de la réussite par programme Validation des constats par les intervenants Rapport détape Bilan du plan daide à la réussite Actualisation des données relatives à la réussite

53 53 Contexte régional Une augmentation de 33,2% des effectifs dici 2010 Une diversité quant au statut socioéconomique et à la provenance (rurale ou urbaine) des étudiants Le Cégep de lOutaouais est le seul établissement francophone public de la région Une clientèle presque exclusive de la région outaouaise (95%) Une concurrence des établissements postsecondaires de lOntario Un écart négatif pour 8 polyvalentes sur 12 aux épreuves uniques ministérielles Un écart négatif de 4 points, dans le meilleur des cas,quant aux taux de réussite à lépreuve uniforme de français du réseau collégial Les futurs élèves du Cégep expriment, dans une proportion plus grande un besoin daide dans : - la maîtrise de la langue française - les habiletés en mathématiques - lorganisation de leur travail - les méthodes de travail - la gestion du stress aux examens Comparativement à la moyenne du réseau les étudiants du cégep comptent plus sur leur revenu à temps partiel

54 54 La réussite au Cégep de lOutaouais : les indicateurs La réussite des cours au premier trimestre La réinscription au troisième trimestre La diplomation

55 55 La réussite des cours au premier trimestre LES POINTS FORTS Une augmentation denviron 2 points du taux de réussite maximal du Cégep Une augmentation de plus de 10 points du taux de réussite maximal au secteur technique Un taux maximal dans la majorité des programmes en nette amélioration Dans plus de 50% des cours ciblés, un taux de réussite en augmentation Une amélioration du taux de réussite pour les cours de français et de philosophie; LES OMBRES AU TABLEAU % de réussite maximal en première session plus faible de 7 points par rapport au réseau Un recul de plus de 2 points du taux de réussite maximal pour le secteur préuniversitaire, notamment une baisse de 6 points en Sciences de la nature et de 10 points pour Accueil et intégration Un taux de réussite plus bas de 2 à 3 points aux sessions dautomne Plus dun tiers des cours ciblés qui ne passent pas la barre de 70% de réussite, essentiellement dans les cours de mathématiques La faible réussite dans les cours de reprise et de mise à niveau

56 56 Taux de réinscription au troisième trimestre LES POINTS FORTS Une augmentation de 3,9 points du taux de réinscription au troisième trimestre entre 1998 et 2001 comparativement à une augmentation de 0,8 point dans le réseau : passé de 77% à 81% alors que le réseau est passé de 84% à 85% Une diminution de lécart de 3,1 points entre le cégep et le réseau, de 1998 à 2001 Un taux de réinscription amélioré dans 22 programmes sur 27

57 57 Taux de diplomation LE POINT FORT Diminution de lécart au réseau après pondération des clientèles LES OMBRES AU TABLEAU Un recul de 0,1 point du taux de diplomation selon la durée prévue des études pour les cohortes 1996 à 1999 Un recul de 6,7 points du taux de diplomation selon la durée prévue des études au secteur préuniversitaire pour les cohortes 1997 à 2000 Un recul de 1,4 point du taux de diplomation selon la durée prévue des études au secteur technique pour les cohortes 1996 à 1999 Un écart au réseau malgré la pondération des clientèles

58 58 Obstacles à la réussite et à la diplomation La faible moyenne au secondaire Le manque dintérêt et dengagement dans les études Les faiblesses quant à la maîtrise de la langue française La réussite de la première session La réussite dans certains cours de formation générale et spécifique notamment ceux qui font appel aux habiletés en mathématiques La réussite dans les cours de reprise et de mise à niveau Travail rémunéré comme première source de revenu

59 59 OBJECTIFS ET CIBLES

60 60 La réussite des cours au premier trimestre OBJECTIF : Augmenter le taux de réussite des cours au premier trimestre CIBLES : Augmenter de 4.3 points le taux de réussite maximal Diminuer de 4 points le taux de réussite nul Augmenter la réussite des cours qui présentent un taux de réussite inférieur à 70 % durant deux sessions consécutives

61 61 La réinscription au troisième trimestre OBJECTIF : Augmenter le taux de réinscription au troisième trimestre CIBLE : Pour la cohorte A–2005, augmenter de 4,3 points le taux de réinscription au troisième trimestre par rapport à la cohorte A–2001

62 62 Cibles à la diplomation Taux visé du MEQ : 70% de diplomation pour 2009–2010 Référence : cohorte 1997 Mode de calcul des cibles : 70% – (MPAC + APAC + DEP) = taux de diplomation local à atteindre

63 Cohorte de référence 1997 Cohorte 2005 Durée prévue Deux ans après la durée prévue 10 points 11,7 points Augmentation du taux de diplomation Cohorte 2005

64 64 Les mesures institutionnelles proposées Des mesures favorisant la réussite en première session Des mesures pour encourager la persévérance dans les cours et dans le programme Des mesures pour augmenter la réussite dans les cours écueils Des mesures pour soutenir le développement de lapproche–programme et le support pédagogique et didactique du personnel enseignant

65 65 La réussite de la première session Moyens touchant linformation scolaire et professionnelle Journées dinformation pour les conseillères et conseillers dorientation Sessions dinformation dans les écoles secondaires Programme Élève dun jour Journées Porte ouvertes Rencontres avec les parents des futurs étudiants Activités daccueil par programme Outils de diffusion des profils de sortie, des programmes et des cours (annuaire, cahier de programme, site)

66 66 La réussite de la première session Moyens de soutien et dencadrement pédagogique Agora de sciences humaines Perfectionnement sur la pédagogie de la première session Possibilité de reprise de lévaluation sommative finale Programme de formation à la recherche documentaire

67 67 La persévérance dans les cours et le programme Lencadrement individuel des étudiants ayant échoué lépreuve uniforme de français Centre daide en français Centre dapprentissage en physique Programme daccompagnement vers les carrières scientifiques et technologiques La relance systématique des quasi–diplômés pour qui ils ne manquent quun ou deux cours pour compléter le DEC Le développement de lATÉ

68 68 La réussite dans les cours écueils Programme de tutorat par les pairs Contrat pédagogique pour les élèves en difficulté Heure dencadrement obligatoire dans lhoraire régulier pour des cours ciblés

69 69 Approche–programme et soutien pédagogique Organisation dactivités pédagogiques reliées à lamélioration de la réussite MIPEC Bilan et plan daction par programme et par département Activités individuelles et collectives de soutien aux activités dintégration des TIC

70 70 Nouvelles mesures à explorer Développement dactivités dinformation et de formation sur les habiletés méthodologiques (guide méthodologique) Formation d'un comité de travail pour étudier la possibilité de mettre en place un bulletin de mi-session Développement dun outil de dépistage des étudiants à risque Amélioration de lorganisation scolaire pour les cours ciblés Projet expérimental de Mentorat entre des membres du personnel et des étudiants Développement dun outil de suivi des étudiants décrocheurs Suivi axé sur la résolution de problème pour les contrats pédagogiques Développement dun outil de suivi de programme (évaluation continue des programmes). Processus de suivi de programme, basé sur la cohérence du programme et la réussite «éducative» des étudiants (réussite scolaire, charge de travail, vie collégial, etc.) Programme dinsertion professionnelle des nouveaux enseignants Prolongation des heures douverture de la bibliothèque et daccès aux laboratoires spécialisés

71 71 Suivi du plan Formation dun comité de suivi composé de représentants de chaque groupe de personnel et délèves Évaluation de lefficacité des mesures Bilan annuel avec propositions dajustement


Télécharger ppt "1. 2 Les étapes de planification Phase 1 – Diagnostic Février-mai 2004 Phase 2 – Orientations stratégiques Juin 2004 Phase 3 – Plan daction Septembre-octobre."

Présentations similaires


Annonces Google