La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Lenseignement des sports collectifs en milieu scolaire Raphaël LECA Centre Universitaire Condorcet 71200 LE CREUSOT www.culturestaps.com.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Lenseignement des sports collectifs en milieu scolaire Raphaël LECA Centre Universitaire Condorcet 71200 LE CREUSOT www.culturestaps.com."— Transcription de la présentation:

1 Lenseignement des sports collectifs en milieu scolaire Raphaël LECA Centre Universitaire Condorcet LE CREUSOT

2 Préambule On peut distinguer trois grands types de pratique des sports collectifs selon la finalité recherchée : finalité sportive = cest le résultat de léquipe qui est recherché ; finalité éducative = cest la transformation de lindividu qui est recherchée ; finalité de loisir = cest le plaisir et la convivialité qui sont recherchés. Remarque : ces trois grandes modalités sont toujours plus ou moins présentes, même si une est dominante et prévaut sur les autres.

3 Préambule Dans les programmes de lEPS, les sports collectifs sont intégrés à la compétence propre « conduire et maîtriser un affrontement individuel ou collectif » (CP4), et font partie du groupe dactivités « activités de coopération et dopposition ». Les sports collectifs sont largement utilisés par les enseignants dEPS et ils figurent parmi les APSA les plus programmées (Derlon, 1989; Bessy, 1991 ; S.Durally&coll., 2002). Basket-ball, Football, Handball, Rugby et Volley-ball sont les 5 sports co. qui font partie de la liste nationale des programmes dEPS.

4 I. Comment caractériser les sports collectifs ?

5 Pour Gréhaigne (1992), « Dans un ensemble finalisé par un objectif de production, le gain du match, les sports collectifs sont constitués, dans un cadre réglementaire donné par : un rapport de force, un choix dhabiletés sensori-motrices, des stratégies individuelles et collectives ».

6 I. Comment caractériser les sports collectifs ? Pour Metzler (1987), le problème fondamental en sport collectif consiste « à résoudre en actes, à plusieurs et simultanément, des cascades de problèmes non prévus a priori dans leur ordre dapparition, leur fréquence et leur complexité ».

7 I. Comment caractériser les sports collectifs ? Pour Teodorescu (1977), les jeux sportifs collectifs « représentent une forme dactivité sociale organisée (…) dont les participants, constitués en deux équipes, se trouvent dans un rapport dadversité typique – pas hostile – (rivalité ou antagonisme sportif), rapport déterminé par la lutte pour lobtention de la victoire sportive à laide du ballon (ou un autre objet de jeu) conformément à des règles préexistantes ».

8 I. Comment caractériser les sports collectifs ? Pour C.Deleris (2005), « Lensemble des sports collectifs se présente comme un jeu de duel entre deux collectifs médié par engin, se déroulant dans un espace défini, duel qui génère tout un réseau dinteractions entre équipes et joueurs ».

9 I. Comment caractériser les sports collectifs ? Quelle est la logique commune à lensemble des sports collectifs ? En quoi cette logique commune permet-elle denvisager des orientations didactiques appropriées ?

10 I. Comment caractériser les sports collectifs ? Pour S.Eloi et G.Uhlrich (2001), « les sports collectifs opposent deux équipes qui ont pour but datteindre simultanément deux cibles distinctes à laide dun projectile commun. Cest ce caractère de simultanéité qui organise le véritable enjeu des sports collectifs car dans le même temps, les deux équipes ont des intentions opposées et contradictoires. »

11 I. Comment caractériser les sports collectifs ? Trois grandes caractéristiques aux sports co. : u lespace de jeu est orienté par deux cibles identiques situées sur le même axe et à lopposé dans laire de jeu ; u il ny a quun projectile disponible pour les deux équipes ; u chaque porteur du projectile dispose à tout moment de lalternative fondamentale suivante: accéder à la cible = tirer = progresser seul * passer le projectile à un partenaire.

12 II. Comment caractériser les sports collectifs ? La logique commune à lensemble des sports collectifs est donc de gérer simultanément, ou bien la conservation de la balle pour son équipe et la conquête de la cible opposée, ou bien la conquête de la balle et la défense de sa propre cible. Tout mouvement défensif contient la contre attaque. Tout mouvement offensif contient un repli défensif potentiel. La dimension temporelle du passage de lun à lautre est forte.

13 I. Comment caractériser les sports collectifs ? Le cas du base-ball pas de réciprocité instantanée des rôles dattaquants et de défenseurs (ces rôles sont attribués alternativement : le statut dattaquant et de défenseur est défini avant le jeu). Nature de la cible : il ne sagit pas de viser un but à laide du projectile.

14 I. Comment caractériser les sports collectifs ? Paramètres qui fondent la logique interne de chaque sport co. (Noyau Central du Règlement) : u nature et taille de la cible degré de précision ;nature et taille de la cible u système de marque ;système de marque u forme et taille du projectile ;forme et taille du projectile u taille du terrain de jeu / nb de joueurs densitétaille du terrain de jeu / nb de joueurs droit de charge ;droit de charge modalités de transport, déchange et denvoi du projectile vers la cible ;modalités de transport, déchange et denvoi du projectile vers la cible modalités de déplacement à lintérieur de laire de jeu.modalités de déplacement à lintérieur de laire de jeu Droit des joueurs

15 Cibles (terrain, but, panier, en-but, poteaux) : horizontale (volley, rugby, basket), verticale (foot, hand, rugby) ( la verticalité de la cible suppose que celle-ci est plus ou moins grande selon la position du joueur porteur de balle sur le terrain), grande (rugby, volley = camp adverse), petite (basket), protégée par une zone et un gardien (hand), par un gardien (foot, hockey sur glace), par un filet (volley). Notons quil peut y avoir plusieurs cibles rugby.

16 Système de marque : 1 cible unique et 1 marque unique (volley, foot, hand), 1 cible unique et plusieurs marques (basket), plusieurs cibles et plusieurs marques (rugby), plusieurs cibles et 1 marque unique ?

17 Forme du projectile : sphérique (foot, hand, basket), ovale (rugby = rebonds aléatoires ), circulaire et aplatie (frisbee de lultimate, palet du hockey). Taille du projectile : gros (basket), moyen (foot, volley, rugby), petit (hand) balle de base-ball ???

18 Taille de laire de jeu : petite (basket, volley) moyenne (hand, hockey sur glace) grande (rugby, foot). Avec des espaces au statut particulier : zone interdite sauf au gardien (hand) zone restrictive limitée temporellement en attaque (raquette au basket) espace dévolution des deux équipes séparé par un filet (volley).

19 Droit de charge : important (rugby, hockey sur glace = sport collectif de combat), moyen (hand, foot), très fortement règlementé (basket = règle du non contact), impossible (volley = sport collectif à espace séparé). Notons que le droit de charge est inversement proportionnel au degré de précision requis pour atteindre la cible.

20 Modalités de transport, déchange, et denvoi du projectile vers la cible : A la main exclusivement basket, hand Avec tout le corps sauf les bras football Avec toutes les parties du corps rugby, volley (évolution réglementaire des surfaces de frappe) Avec un instrument cross du hockey ou du polo. Possibilité de bloquer le ballon rugby (restriction lorsque porteur au sol = règle du tenu) Possibilité de bloquer le ballon à larrêt basket, hand (de façon très restrictive en déplacement = règle du marcher) Impossibilité de bloquer le ballon à larrêt et en déplacement volley

21 Modalités de déplacement à lintérieur de laire de jeu : Dans toutes les dimensions de lespace mais avec une zone restrictive en attaque (basket = règle des 3 sec.) Dans toutes les dimensions de lespace mais avec une zone interdite en attaque et en défense (hand) Dans toutes les dimensions de lespace en défense, mais avec des restrictions pour recevoir le ballon en attaque (foot = règle du hors jeu) Dans toutes les dimensions de lespace comme porteur de balle mais avec des restrictions pour les non porteurs en attaque (transmission du ballon en arrière seulement de la ligne de front) et en défense (rugby) Uniquement dans son propre camp (volley = sport collectif à espace séparé)

22 I. Comment caractériser les sports collectifs ? Modalités dévolution du règlement : respecter la logique interne de lactivité (maintien de lesprit du jeu) ; répondre aux exigences du spectacle (intéresser et fidéliser sponsors et télévision). garantir léquilibre du rapport de force entre lattaque et la défense (maintien de lattrait pour le jeu) ; Cette évolution sapplique aux règles complémentaires, et non au Noyau Central du Règlement. parfois garantir la sécurité (évolutions techniques).

23 I. Comment caractériser les sports collectifs ? habiletés ouvertes Compte tenu des caractéristiques que nous avons évoquées, les sports collectifs sollicitent et développent des habiletés ouvertes. En effet, le milieu est rendu incertain par la présence des partenaires et des adversaires (deux exceptions : les lancers- francs au basket-ball et les pénalités au rugby). Lincertitude est : événementielle = que va-t-il se passer ? spatiale = où cela va-t-il se passer ? temporelle = quand cela va-t-il se passer ?

24 I. Comment caractériser les sports collectifs ? lirechoix forte pression temporelle Cette forte incertitude place le joueur devant la nécessité de lire lenvironnement afin de faire des choix adaptés à la configuration du jeu. De plus, cette activité perceptive et décisionnelle se réalise le plus souvent sous une forte pression temporelle. système de traitement de linformation Les contraintes sur le système de traitement de linformation (STI) sont très fortes, dautant quen même temps quil perçoit et décide rapidement en fonction de la configuration du jeu, le joueur doit contrôler et enchaîner des actions complexes parfois en rupture avec la motricité habituelle (conflit sémantique / sensori-moteur, Ripoll, 1987).

25 I. Comment caractériser les sports collectifs ? Quelques conséquences didactiques Quelques conséquences didactiques : ne pas supprimer lincertitude du milieu car cest face à celle-ci que lapprenant transforme sa motricité habituelle, construit des compétences nouvelles, et développe ses capacités ( privilégier une pédagogie de lacte tactique et le jeu par lecture) ; placer le joueur devant des perceptions redondantes (qui se ressemblent = possédant une identité de structure) pour laider à les reconnaître ; pour autant, diminuer lincertitude (= les stimuli de la configuration de jeu) pour aider lapprenant à sélectionner les informations pertinentes (jeux réduits et situations de surnombre notamment) ;

26 I. Comment caractériser les sports collectifs ? Quelques conséquences didactiques (suite) Quelques conséquences didactiques (suite) : aider le joueur à focaliser son attention sur les éléments pertinents du jeu (jeu à thème, utilisation systématique de maillots, matérialisation de certains espaces, concrétisation des critères de réussite et de réalisation de laction, etc.) ; pour aider lapprenant à repérer les permanences du jeu, sollicitation de la verbalisation des actions (questionnement, débats didées…) ; permettre à lélève de contrôler (voire dautomatiser) peu à peu certaines habiletés motrices ( délégation à des structures infra-conscientes le soin de contrôler les actions), ce qui libère des ressources attentionnelles pour lanalyse du jeu échauffements avec ballons obligatoires en milieu scolaire.

27 II. Les conceptions de lenseignement des sports collectifs à lécole

28 Il est possible de distinguer de grandes conceptions concernant lenseignement des jeux sportifs collectifs, conceptions qui ont été formalisées par un ensemble de spécialistes (= les théories dexperts).

29 II. Les conceptions de lenseignement des sports collectifs à lécole Ces conceptions se distinguent par : la manière dont le jeu et léquipe sont envisagés ; la manière dont le joueur est envisagé ; la nature des savoirs à enseigner, c-a-d ce que les élèves doivent acquérir ; le type de situations dapprentissage et leur articulation avec le match (problématique du transfert) ; les hypothèses dapprentissages, c-a-d la façon dont lélève apprend.

30 Trois grandes conceptions de lenseignement des sports collectifs 1. La conception techniciste (appelée aussi parfois conception analytique ou associationniste) 2. La conception structurale 3. La conception dialectique

31 Typologie des conceptions des sports collectifs Conception techniciste Conception du jeu et de léquipe Jeu = combinaison déléments gestuels Équipe = somme des compétences techniques des joueurs Conception du joueur Le joueur reproduit des techniques gestuelles morcelées Nature des savoirs à enseigner Répertoire gestuel (alphabet moteur) et organisation spatiale de léquipe sur le terrain Type de situation dapprentissage Situations « épurées » sous formes de gammes ou dexercices « à vide » Conception de lapprentissage Apprentissage sous forme de répétitions – imitation dun modèle gestuel tiré de la haute performance

32 Typologie des conceptions des sports collectifs Conception structurale Conception du jeu et de léquipe Équipe = réseau de communication entre les joueurs (interactions motrices) Conception du joueur Lit lenvironnement pour lui donner du sens Adopte des rôles et des sous-rôles sociomoteurs Nature des savoirs à enseigner Principes daction ou fondamentaux communs à lensemble des sports collectifs (transversalité des savoirs car similitudes de structure entre les JSC) Type de situation dapprentissage Mise en situation ludique globale (mini-jeux ou jeux à thèmes) avec présence systématique de partenaires et dadversaires (densité de joueurs réduite / match) Conception de lapprentissage Apprentissage par auto-adaptation avec sollicitation de lactivité de décodage des actions des partenaires et adversaires (lecture dun milieu incertain)

33 Typologie des conceptions des sports collectifs Conception dialectique Conception du jeu et de léquipe Jeu = rapport de force et rapport dialectique attaque - défense Conception du joueur Élabore des stratégies individuelles et collectives (référentiel commun) en tenant compte du rapport de force Nature des savoirs à enseigner Logique de choix tactiques finalisés par un but à atteindre + code commun de circulation des joueurs et de la balle Type de situation dapprentissage Alternance de situations en plans collectifs total, partiel (jeux à effectif réduit) et homme à homme Conception de lapprentissage Apprentissage par résolution de problèmes sollicitant une activité adaptative pour faire des choix tactiques pertinents

34 II. Les conceptions de lenseignement des sports collectifs à lécole Conclusion sur cette partie : un travail de recherche de S Brau-Anthony (2001) a montré que « les conceptions des enseignants (…) font apparaître des tendances (techniciste, structurale, dialectique, « structurale molle ») qui ne sont pas réductibles aux théories dexpert. Ces tendances reflètent des conceptions qui ne recoupent que partiellement les conceptions « idéales typiques » dexperts ».

35 III. Lobservation du jeu

36 Les couloirs de contre-attaque Les couloirs de contre-attaque sont des couloirs imaginaires qui partagent le terrain dans sa largeur. Sur contre-attaque, une règle daction importante stipule de les occuper. Couloir latéral Couloir central

37 Le couloir de jeu direct Le couloir de jeu direct est un couloir imaginaire denviron 3 m de largeur qui passe par le porteur de balle et le but. Au Volley ou au Rugby, cest la perpendiculaire au filet ou à la ligne den-but.

38 On parle de jeu direct lorsque le ballon se déplace vers la cible, et de jeu indirect lorsque la circulation du ballon entre les joueurs seffectue en dehors de leur couloir de jeu respectifs. Le couloir de jeu direct sert de repère pour coordonner et hiérarchiser les actions des attaquants : le porteur de balle y est prioritaire.

39 Lespace de jeu effectif Lespace de jeu effectif est une surface polygonale obtenue en reliant entre eux les joueurs situés à la périphérie du jeu à un instant donné.

40

41

42

43

44 Lespace de jeu occupé Lespace de jeu occupé est une surface révélant l'espace de jeu dynamique occupé par les attaquants et les défenseurs le temps d'une attaque. C'est l'espace maximum utilisé lors d'une séquence de jeu avec éventuellement une succession de déformations qui montre la façon dont cet espace a été parcouru.

45 EJE au début de la séquence Balle par dessus Emplacement où la balle sera attrapée Espace de jeu occupé

46

47

48 II Grand Cylindre Petit cylindre IIV III Le volume de manipulation Le volume de manipulation est un volume autour de laxe longitudinal du corps autour duquel le joueur peut manipuler le ballon c-a-d le lancer, le recevoir, le passer, le dribbler, le frapper, etc.

49 Volume de manipulation Le petit cylindre définit un volume de manipulation près du corps (le débutant, avec un côté préférentiel). Le grand cylindre décrit le volume de manipulation maximum avec les bras tendus (lexpert, dans presque toutes les dimensions de lespace). II Grand Cylindre Petit cylindre IIV III

50 Volume de manipulation au football

51 Des indices pour évaluer : Des indices pour évaluer : balles jouées (BJ) = balles reçues (BR) + balles conquises (BC) volume de jeu ; balles perdues (BP) ; balles exploitées (BE) = balles jouées (BJ) – balles perdues (BP) ; balles dattaque (BA) = balle qui entraîne un grand danger pour léquipe adverse ; passes à un partenaire (PP) ; tirs tentés (T) ; buts = tirs réussis (B).

52 Éléments évalués Critères Disponibilité durant le jeu Capacités défensive Adaptation Au jeu Total des balles jouées (BJ)=(BR+BC) Balles conquises (BC) Passes à un partenaire (PP) Tirs (T) Balles perdues (BP) Buts (B) Volume De jeu Balles reçues (BR) 1Mi tps 2Mi Tps Total Match : Nom : Équipe: Capacités offensive

53 Comment construire lévaluation sommative en sport collectif (= mettre une note) ? Comment construire lévaluation sommative en sport collectif (= mettre une note) ? Mettre une note est difficile en sport collectif car : comment apprécier la prestation de chaque joueur quand le résultat final est un résultat collectif ? comment relever des données sans être surchargé dinformations ? comment ne pas réduire la motricité du joueur et prendre en compte sa conduite globale (= évaluer tout ce quil apporte à son équipe) ? comment étalonner le rapport de force ? comment évaluer prioritairement ce qui a été enseigné ? comment chiffrer quelque chose qui ne lest pas a priori (= la conduite motrice) ?

54 Principe du nomogramme = mettre en relation plusieurs indices numériques pour synthétiser les résultats en une seule variable (= la note)

55 Figure 7 – Nomogramme dans lactivité basket-ball (daprès Gréhaigne et Roche, 103) Nomogramme dans lactivité basket-ball (Gréhaigne et Roche, 1991) Situation dévaluation = 4 contre 4 de 2 fois 7 minutes. Balles jouées = nombre total de balles jouées. Balles dattaque = passe qui entraîne un grand danger pour léquipe adverse (tir au panier en situation préférentielle, tir réussi, rebond offensif, passe décisive ou passe permettant un panier facile). Balles conquises = balle qui vient de ladversaire et qui est récupérée (dont rebond défensif). Balles perdues = toute balle qui est perdue.

56 Jeu sans ballonRelations avec ses partenaires Relation avec le ballon Défense 1pt1pt Passivité après une passe : reste sur place Ne joue pas le rebond 1 pt Joue tout seul ou passe au hasard 1pt1pt Difficultés pour passer, dribbler, réceptionner, tirer à larrêt Beaucoup de marchés et/ou de reprises de dribble 1 pt Ne défend pas : suit le ballon en position de « satellite » 2 p ts Court dans tous les sens pour « semer » son défenseur Appel de balle auditif Rebond aléatoire 2 pt s Dribbles trop nombreux et passes seulement quand le joueur est bloqué 2 p ts Difficultés pour passer, dribbler, réceptionner, tirer en mouvement Nombreuses pertes de balle 2 pt s Se place entre son adversaire direct et la cible, mais beaucoup de fautes et/ou se laisse déborder 3 o u 4 p ts Change de rythme et de direction pour se démarquer Appel de balle visuel Rebond en cas de proximité avec le panier 3 o u 4 pt s Lecture des partenaires mais réalisations inefficaces nombreuses interceptions 3 o u 4 p ts Réussit à passer, dribbler, réceptionner, tirer en mouvement Peu de pertes de balle Réussit quelques passes décisives et/ou quelques paniers 3 o u 4 pt s Attitude défensive réglementaire Gêne le porteur de balle et protège la cible 5 p ts Est capable de se démarquer dans son couloir (démarquage par rapport au panier) Se déplace pour jouer le rebond 5 pt s Lecture des partenaires et bonnes réalisations les passes arrivent vite à destination et sont précises 5 p ts Maîtrise différentes passes et différents dribbles Décentration du regard du ballon Utilise différentes techniques de tirs selon la situation réussit de nombreuses passes décisives et/ou de nombreux paniers 5 pt s Gère le flottement par rapport à la position du ballon et du panier Réussit des interceptions Grille comportementale dévaluation dans lactivité basket-ball (Leca, Billard, 2005)

57 Lobservation basket-ball en Licence STAPS 2 e année

58 Lévaluation basket-ball en Licence STAPS 2 e année


Télécharger ppt "Lenseignement des sports collectifs en milieu scolaire Raphaël LECA Centre Universitaire Condorcet 71200 LE CREUSOT www.culturestaps.com."

Présentations similaires


Annonces Google