La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Dossier de Marque.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Dossier de Marque."— Transcription de la présentation:

1 Dossier de Marque

2 Plan Historique du bonbon Processus de fabrications du bonbon
Le bonbon et la santé La confiserie de sucre en chiffres Le marché du bonbon en France Kréma Annexes

3 Historique du bonbon

4 La naissance des bonbons
La confiserie fut appréciée dès l ’Antiquité: A Rome, un patricien du nom de Julius Dragatus offrait à ses invités des amandes recouvertes de sucre, on dit qu ’il a donné son nom aux dragées. Les Égyptiens fabriquaient des bonbons à base de miel (le sucre leur étant alors inconnu) avec des figues, des dattes, des noisettes et des épices. Ces bonbons étaient grossièrement formés et très colorés pour attirer l ’attention. Les Gaulois confectionnaient aussi des bonbons au miel et les appréciaient beaucoup.

5 De la fabrication artisanale à ...
Jusqu ’au milieu du 14ème siècle, les confiseries furent uniquement vendues chez les apothicaires et dans les magasins d ’épices. Mais dès que le sucre arriva de façon régulière tout changea. On l ’employa pour les bonbons dont la fabrication devint l ’affaire de spécialistes. Ce que l ’on appelait au 15ème siècle «  les épices de chambre » devint un produit fort recherché et à partir du 16ème siècle les confiseurs commencèrent à créer de nombreuses variétés de bonbons utilisant des noisettes et des fruits.

6 La production industrielle
Au 16ème siècle, la fabrication était bien entendue des plus artisanales, tout se faisait à la main et seuls des ustensiles très primitifs pouvaient servir pour la cuisson du sucre et le moulage des bonbons. Il en fut ainsi jusqu ’à la fin du 18ème siècle qui vit l ’apparition de nouvelles méthodes de fabrication. Mais il fallut attendre le 20ème siècle pour que se développe une fabrication industrielle.

7 Fabrication des bonbons

8 La fabrication des pâtes à mâcher
Il faut mélanger du sucre, du glucose, de l ’eau, de la graisse et des émulsifiants selon des quantités respectives soigneusement étudiées. Ce mélange passe dans un cuiseur et devient un sirop auquel on ajoute une solution de gélatine. Ce sirop passe dans un tambour de refroidissement. On lui ajoute ensuite des arômes et des colorants qui permettront d ’obtenir le parfum souhaité (menthe, cerise, framboise, orange, citron…). La pâte obtenue est disposée sur un tapis refroidisseur en inox. Elle passe ensuite dans des machines très perfectionnées qui la découpent au format des bonbons et les emballent individuellement dans des papillotes. Les bonbons dits « tendres » sont ensuite mis en sachet sur des machines qui forment les sachets, les remplissent et les scellent.

9 Schéma pâtes à mâcher Préparation du sirop Cuisson Refroidissement
Sucre Glucose Eau Émulsifiants Graisse Préparation du sirop Cuisson Solution de gélatine Refroidissement Colorants Arômes Acide citrique Refroidissement Découpe Papillotage Mise en sachet

10 La fabrication des acidulés
Le processus de fabrication des acidulés Bonbons « durs » ressemble à celui des pâtes à mâcher. Il faut mélanger du sucre, du glucose et de l ’eau Ce mélange passe dans un cuiseur et devient un sirop auquel on ajoute des colorants et des arômes. Puis le sirop est versé dans des moules ( grandes plaques d ’acier contenant des petites alvéoles) ce qui permet de leur donner la forme souhaitée. Après refroidissement les bonbons ainsi obtenus sont emballés individuellement. Ils sont enfin mis en sachet sur les mêmes machines que les pâtes à mâcher.

11 Schéma sucres cuits Préparation du sirop Cuisson Moulage
Glucose Eau Préparation du sirop Cuisson Colorants Arômes Moulage Refroidissement Papillotage Mise en sachet

12 Les bonbons et la santé

13 Les bienfaits des sucres
Les bonbons sont composés principalement de sucres (glucides). Ils représentent pour l ’organisme une valeur énergétique. Les glucides permettent de compenser rationnellement la dépense musculaire et de lutter contre la fatigue.

14 Les relations entre le sucre et la santé
Comme la plupart des aliments glucidiques, le sucre favorise certes les caries, mais le risque de caries est très variable d ’un individu à l ’autre. D ’autre part, des apports en fluor et un brossage régulier des dents sont plus efficaces que les privations dans la lutte contre les caries. La consommation élevée de sucre peut certes révéler l ’existence d ’une potentialité diabétique chez certaines personnes prédisposées, mais contrairement aux idées reçues, elle ne provoque pas de diabète. Le sucre est moins calorifique que la graisse ( respectivement 4 cal/g contre 9 cal/g). Les sucres ne favorisent l ’obésité que si l ’alimentation est déséquilibrée ou hyper énergétique.

15 La confiserie de sucre en quelques chiffres

16 Quelques chiffres... …sur la confiserie de sucre
Une centaine d'entreprises et des milliers d'artisans. Environ 6000 salariés employés par l'industrie Chiffre d'affaires : 1 milliards d'euros. Production : tonnes en 2003 (+14% en 10 ans) Consommation: 3.6 kilos de bonbons par personne et par an en France.. 20 variétés de bonbons et plus de spécialités régionales. Source:www.alliance7.net (chiffres 2003)

17 Les catégories de produits
(% du marché français en valeur) Source:www.alliance7.net (chiffres 2003)

18 Les catégories de produits
(% du marché français en valeur) Source:www.alliance7.net (chiffres 2003)

19 Consommation mondiale de
confiserie de sucre en 2003 (en kg/an) Source:www.alliance7.net

20 Le marché du bonbon en France

21 Les consommateurs Les consommateurs de bonbons se divisent en 3 sous segments: Les compulsifs sucrés, les plus gros consommateurs: ce sont des célibataires de 15 à 24 ans sans enfant. Ils aiment les bonbons leur rappelant l ’enfance très sucrés et préfèrent les goûts originaux et qui durent. Les laxistes, consommateurs moyens: ce sont plutôt des femmes entre 25 et 34 ans avec de jeunes enfants. Ils choisissent des emballages individuels de bonbons rappelant l ’enfance, à partager. Les familiaux structurés, petits consommateurs: ce sont plutôt des femmes entre 35 et 44 ans avec des enfants entre 18 mois et 14 ans. Ils recherchent des bonbons aux ingrédients naturels, de qualité,des bonbons tendres, fondants. U&A Cadbury France 2002

22 Les motivations de consommation
Pour toutes les cibles, l ’achat de bonbons est un acte impliquant et les motivations de consommation sont de l ’ordre de l ’irrationnel: Se faire plaisir: un acte personnel Une satisfaction personnelle associée à des moments de détente/évasion Une dimension psychologique de « compensation »avec des dérives possibles d ’addiction (« comme une drogue ») Faire plaisir: un acte dirigé vers les autres Le cadeau Le partage/l ’échange U&A Qualité Cadbury France 2002

23 La segmentation sur le marché des bonbons (1/4)
Le marché de la confiserie est segmentée en trois sous marchés: la confiserie adultes, famille et enfants.  Enfants ( ex: Pimousse)  Famille (ex: Royal, Fiesta, Festival)  Adultes (ex: Free Light, menthe Claire, Michoko) Source: AC Nielsen 2004

24 La segmentation sur le marché des bonbons (2/4)
Le segment « Enfants » est lui-même segmenté en deux sous-ensembles: Défi et Récompense.  Défi ( ex: Pimousse soda, soucoup’s…)  Famille (ex: Pimousse bowl’s, zinzinfruit, coeur) Source: AC Nielsen 2004

25 La segmentation sur le marché des bonbons (3/4)
Le segment « Famille » est lui-même segmenté en deux sous-ensembles: Fête et Réunion.  Fête ( ex: Pimousse fiesta, ribambelle…)  Réunion (ex: Festival, Assortiment Royal) Source: AC Nielsen 2004

26 La segmentation sur le marché des bonbons (4/4)
Le segment « Adultes » est lui-même segmenté en trois sous-ensembles: Fraicheur, Savoureux et Sans Sucres  Fraicheur ( ex: Régliss’mint, Gom’s , Menthe CLaire…) Savoureux (ex: Michoko, Batna) Sans Sucres (ex: Free Light) Source: AC Nielsen 2004

27 L ’évolution du marché

28 KREMA

29 Historique de la marque
La société KREMA a été créée en 1923 par le confiseur Mollié. En 1955, la société fusionne avec Hollywood. En 1963, la société Kréma-Hollywood est rachetée par General Foods, qui devient Kraft General Foods en 1989 puis Kraft Jacobs Suchard en 1991 et enfin Kraft Foods. En 1998, les marques Kréma, Hollywood, Kiss Cool, la Vosgienne sont rachetées par Cadbury Schweppes. Elles fusionnent avec les autres marques françaises du groupe pour donner Cadbury France en février 2002.

30 Les grandes étapes... En 1923, Kréma lance Mint ’ho (pâtes à mâcher menthe) et les caramels. En 1961, lancement du célèbre bonbon Régal ’ad. C ’est le début de la « success story » Kréma. Régal ’ad a été le bonbon le plus vendu au monde et inscrit à ce titre au livre Guiness des Records (4000T/an). Ce sont aussi les débuts de Batna et Régliss ’Mint. En 1986, Kréma lance une gamme pocket avec Fresh et surtout Kiss Cool devenue une marque à part entière, défilialisée de Kréma En 1989, Kréma s ’inscrit dans la tendance « light » avec Nitro et Free Lance et Canaillou (sucres cuits et pâtes à mâcher sans sucre).

31 Les grandes étapes... En 1991, Kréma continue sa diversification en lançant une gamme gélifiée avec Fruitoudou et Sunfruits, bonbons gélifiés, élaborés selon des recettes exclusives au pur jus de fruits enrichi à la pulpe de fruits, Kanibalo et Choc ’Nuage, guimauves enrobées de chocolat. Toujours en 1991, Krema étoffe le segment de marché « santé forme » en créant un bonbon aux 10 vitamines: Vitamini En 1994, lancement de Mini Régal ’ad: un sachet de mini bonbons Régal ’ad en petits sachets individuels. En 1995, lancement du Caramel de Krema, un caramel mou premium et tradition En 1997, lancement de Régal ’ad Lait Fraise et Chocolat

32 Kréma aujourd ’hui La marque Kréma est considérée comme la marque nationale spécialiste de la pâte à mâcher en confiserie. Le marché des pâtes à mâcher en 2003 représente 27,7 millions d’euros Les quatre principales références de Kréma aujourd ’hui sont Régal ’ad, Festival, Régliss Mint et Batna. Le positionnement de Kréma est : la tendresse dont on se souvient et que l ’on veut transmettre. Kréma est une marque jouissant d ’un fort taux de notoriété :84 % des consommateurs disent connaître la marque, 41% citent Kréma spontanément lorsqu ’on leur demande de citer une marque de bonbons. ( Etude U&A Cadbury France 2002) Source: 2003

33 La qualité : une priorité
L ’usine de St Genest où sont produits les bonbons Kréma est certifiée ISO (International Standard Organisation) C ’est une reconnaissance officielle qu ’un système de gestion de la qualité est en place et permet de répondre aux exigences du CLIENT. La mise en place de la démarche de certification ISO est donc un formidable outil d ’amélioration des performances internes et externes. Elle couvre notamment: l ’engagement de la direction (responsabilités et moyens) la maîtrise des processus (administration et production) l ’amélioration permanente (actions préventives et correctives, audits internes, revue de direction). L ’objectif global est La Qualité Optimum pour LA SATISFACTION DU CLIENT

34 Les réseaux de distribution
En France: Kréma réalise 92 % de ses volumes en Grandes et Moyennes surfaces. Il s ’agit des hypermarchés (surface de + de 2500m²), des supermarchés (surface comprise entre 400 et 2500m²). Le reste des volumes est réalisé dans le circuit traditionnel: bureaux de tabacs, boulangeries, presse, Relais H, stations services… Kréma a vendu près de 5000 T de bonbons en 2003. A l ’étranger: Kréma est également vendu à l ’étranger: en Afrique, au Moyen Orient (Liban, Jordanie, Syrie…) et dans les Dom-Tom.

35 La promotion Kréma intervient sur 3 grands temps forts sur l ’année dans les hypermarchés et supermarchés. Ces 3 temps forts sont calés sur les pics de saisonnalité du marché: Carnaval en février Départ en vacances en juin, juillet Halloween en Octobre/Novembre Ces temps forts sont réalisés en commun avec d ’autres marques du groupe Cadbury France (Carambar, La Pie Qui Chante, Malabar) afin de créer de grands événements chez les distributeurs. L ’objectif de ces Temps Forts est d ’augmenter les ventes sur la période en fidélisant ou en recrutant des consommateurs,mais aussi de nourrir l ’ image de nos marques en renforçant la proximité avec nos consommateurs.

36 La Communication La dernière vague de publicité sur Krema remonte à Les variétés concernées étaient Batna, Régal ’ad et Lait fraise. Trois films ont été tournés, mettant en scène un enfant se comportant sagement et gentiment au départ. Un adulte (que l ’on ne voyait pas à l ’écran) lui offre un Kréma en récompense et l ’enfant fait une bêtise. Le slogan était « Pour avoir un Kréma, il faut être gentil... pour avoir un Krema » La cible visée était les mères. Le but était de les convaincre que lorsqu ’elles achètent un sachet de bonbons Kréma, elles font le meilleur choix pour leur enfant.


Télécharger ppt "Dossier de Marque."

Présentations similaires


Annonces Google