La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Le Canada : un tremplin pour nos entreprises technologiques Par M. Bernard Falmagne Chambre de Commerce Canada - Belgique – Luxembourg 30 mars 2009.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Le Canada : un tremplin pour nos entreprises technologiques Par M. Bernard Falmagne Chambre de Commerce Canada - Belgique – Luxembourg 30 mars 2009."— Transcription de la présentation:

1 Le Canada : un tremplin pour nos entreprises technologiques Par M. Bernard Falmagne Chambre de Commerce Canada - Belgique – Luxembourg 30 mars 2009

2 Le Canada : un tremplin pour nos entreprises technologiques

3 Echanges commerciaux Exportations totales (mlns$) Importations totales (mlns$) Solde Exportations totales du Canada vers la Belgique : jan09 jan08 : -61,9 % Exportations totales du Canada vers lU-E : jan09 jan08 : -15,5 % Importations totales de Belgique : jan09 jan08 : -60 % Importations totales de lU-E : jan09 jan08 : -8,5 % Commerce Canada-Belgique :

4 Canada : Situation économique en 2008 : 9ème plus grande économie au monde croissance de plus de 3 % pendant 12 ans croissance de la population : + 5,4 % secteur manufacturier frappé par le ralentissement mondial : Ontario plus touché que le Québec 4/2008 : - 3,4 % du PIB en base annuelle ( - 1,4 % au Québec) détérioration soudaine des termes de léchange fin 2008, baisse des revenus, baisse de la demande intérieure finale, baisse exports raréfaction et coût élevé du financement des entreprises système financier canadien très peu touché, pas de bulle immobilière comme aux USA, finances canadiennes saines (dette publique 32 % PIB), bonis budgétaires depuis 12 ans

5 Les moteurs de la croissance Les industries liées aux ressources naturelles (mines, pétrole, gaz) aux matières premières agricoles au secteur de la construction ( %) Explosion du secteur tertiaire commerce de gros : + 6 % en moyenne ( ) commerce de détail : + 5 % en moyenne ( ) finance, assurance, immobilier : 3,8 % inv. industriels dans bâtiments et infrastructures : + 7,1 % croissance de la population : + 5,4 %

6 Détérioration sectorielle et déséquilibre régional USA = au moins 80 % des exportations canadiennes appréciation du dollar canadien ( ) : entre 0,63 et 1,10 (2007). Recul à 0,81 US et 0,60 le 27 mars 09 pertes structurelle des secteurs du bois, de lautomobile et du textile croissance des prov. avec hydrocarbures ( AL, BC, MAN, TNL) Qc et Ontario (2/3 du PIB) : croissance + faible ralentie par le niveau élevé du dollar et crise secteurs bois, automobile, textile pour la première fois en 2008, lOntario a émargé à la péréquation Qc, dernière prov. en récession taux de chômage (jan 09: 7,1 %, jan 08 : 5,9 % )

7 Le plan de relance du Canada 6 éléments clés, injection de 40 Mds en Prévision dun déficit budgétaire de 63,5 Mds en et jusquen (http://www.fin.gc.ca/) :http://www.fin.gc.ca/ 1.formation professionnelle et assurance emploi: 8,5 Mds 2.stimuler la construction et rénovation domiciliaire et lefficacité énergétique : 7,8 Mds 3. programme dinvestissements dans les infrastructures : 12 Mds en complément des 33 Mds sur 7 ans prévus en 2007 ( ponts, routes, réseaux daqueducs et dégouts, transports en commun) 4. aide de 7,5 Mds aux secteurs (automobile, forêt, fabrication) et régions et collectivités touchées Mds de réductions dimpôt supplémentaires ( ) 6. améliorer laccès au financement des entreprises : 200 Mds à la BDC, EDC, BNC

8 Le plan de relance des provinces Québec : 3,4 Mds soit 4,9 % du PIB - appuyer les entreprises technologiques en démarrage et en croissance : fonds de capital à risque de 825 mlns - financer les investissements (réamorçage du crédit) : durgence de 500 mlns (FS-FTQ, SGF, Gvt) - 3 fonds damorçage de 125 millions dans les TIC Fin 2007, plan québécois des infrastructures : 42 Mds Travaux dinfrastructures routières de 3,7 Mds pour dont 244 ponts et viaducs (1,1 Mds). Études des vibrations du pont de lIle dOrléans (projet pilote pour Optrion Tech).

9 Le plan de relance des provinces Ontario : - automobile, sidérurgique, chimique et financier : emplois - exportations de lOntario : - 7 % (2008) - PIB : - 0,4 % (2008) Plan de relance : - 6 ans de déficits annoncés (14 Mds en soit 2,4 % du PIB). - prévision PIB 2009 : - 2,4 % - infrastructure : 34 Mds: routes, transports en commun, hôpitaux, écoles, logements sociaux et formation professionnelle. Objectif : maintenir et créer emplois mlns dans Green Jobs, Clean Energy, Green transportation, Energy Efficiency. - Santé : 43 % du budget de la province : 42 Mds investis dans le santé pour Emergency Room Wait Times Strategy, Aging at Home strategy, 40 projets dhôpitaux en construction

10 Le Canada, une économie duale : matières premières et économie du savoir 10 % des ressources forestières mondiales 1 er producteur mondial duranium et de potasse 7 % des ressources renouvelables en eau 2 ème exportateur mondial daluminium autres métaux : Cu, Zn, Au, Ni, Co, etc. super-puissance énergétique 2 ème réserve mondiale en hydrocarbures (sables bitumineux) 5 ème producteur délectricité énorme potentiel en éolien, biomasse et solaire

11 Source: Bloomberg PÉTROLE VERSUS LE DOLLAR CANADIEN (1994 – 2008)

12 Léconomie du savoir (1) Indicateurs de la science et de la technologie dépenses intra-muros de R-D du secteur des entreprises (DIRDE) en pourcentage du PIB, Canada, Québec, Belgique, OCDE, EU 15 ( 1996 à 2006) Atouts et faiblesses Canada : Québec : Belgique : OCDE : EU 15 :

13 Léconomie du savoir (2) stratégies des grappes industrielles du CNRC : catalyseur du progrès technologique et de la croissance économique; la grappe technologique : rassemblement dune masse critique dentreprises novatrices autour dun centre de R&D, de fournisseurs et dinvestisseurs en capital de risque. opportunités de collaboration et de partenariats entre grappes, clusters et pôle de compétitivité 11 grappes technologiques: Vancouver : piles à combustibles et hydrogène Saskatoon : biotechnologies agricoles Edmonton : les nanotechnologies (120 mlns $ ) Winnipeg : technologies biomédicales Ottawa : photonique (1985) au service de la santé, de lenvironnement et de lénergie

14 Léconomie du savoir (3) Saguenay (Québec) : grappe technologique de laluminium Nouveau Brunswick : TIC : soins de santé, e-learning, réseaux électroniques Halifax : sciences de la vie : technologies dimageries médicales non invasives. Mise en réseau du service PACS ( partage dimage diagnostic) Charlottetown (IPE): sciences nutritionnelles et de la santé : bioressources, les composées bioactifs, les aliments fonctionnels, les produits nutraceutiques. TNL : les technologies océaniques (pêches, transport maritime, énergies marines, sciences océaniques)

15 Laérospatiale (1) Canada : 4 ème puissance aéronautique mondiale ; 4 chefs de file confirmés : Bombardier, CAE, Pratt &Whitney, Bell Hélicopter Québec 60 % production, Ontario 28 %, 500 PME, emplois. C.A de 22,4 Mds en 2006 ; 1,7 Md en RD (70 % au Québec) exportations : 77,2 % ou 16.6 milliards $ PIB : 9,2 milliards de dollars, soit plus de 5 p. 100 du PIB Implantations européennes : Thales, Messier-Dowty, Turbomeca, Huron, Dassault Systèmes et Lisi Aerospace, Sonaca, Asco, Mecachrome, Assystem, Altran, EADS composites, etc.. Présence belge : Sonaca Montréal, Asco, Barco, Tecnolub

16 Laérospatiale (2) Au Québec : Sixième rang mondial en matière de production (une personne sur 200 travaille en aérospatiale) Montréal : 3 ème plus grand centre aéronautique mondial après Seattle (USA) et Toulouse (France). Autres succès : Samtech, Feno, Vitrociset, Alcatel Etca, Euro Heat Pipes, Tremplin technologique pour Sonaca, Tecnolub

17 Les biotechnologies et les industries de la santé Canada est un acteur mondial : 2ème rang derrière les USA en terme de nombre dentreprise de biotech : 465 entreprises, surtout des PME, 85 cotées en Bourse, 75 % des biotech dans 3 provinces : Qc, On, BC E&Y : forte croissance du CA du secteur ( + 22 % en 2006) Développement du secteur grâce aux Bio-centres, biopôles, soutien R&D, incubateurs,etc. Points forts : biomedical ( génomique, protéomique, oncologie, bio-informatique et immuno-thérapies). bio-agroalimentaire (OGM, bioproduits industriels) et 3 centres Saskatoon, Guelph et St-Hyacinthe et bio-environnement

18 Les biotechnologies et les industries de la santé à Montréal Montréal : 4ème rang en Amérique du Nord pour la densité demplois dans le secteur pharmaceutique après LA, N-Y et Boston. La grappe des SVTS du Grand Montréal : 620 organisations, dont 150 centres de recherche et 80 filiales dentreprises étrangères travailleurs qualifiés, 11 éts. denseignement supérieur ; Filiales européennes au Québec : Sanofi-Aventis, Servier, Ethypharm, Vétoquinol, Boiron et Essilor, Astra-Zeneca, GSK, Novartis, Roche, Sandoz, Solvay (Ont), Agfa Gevaert (Ont), etc. Filiales US : Pfizer, Wyeth, Merck-Frosst, Bristol Myers Squibb, Johnson & Johnson

19 Les biotechnologies et les industries de la santé à Montréal Cinq des six centres de recherche dentreprises pharmaceutiques multinationales présentes au Canada : - Merck Frosst, - AstraZeneca, - Boehringer Ingelheim, - Wyeth Pharmaceutiques, - GlaxoSmithKline. Moteur de la génomique au Canada, Montréal regroupe des centres de recherche de renommée internationale dont: - Génome Québec et ses plateformes dinnovation, - IRB : + important Centre de R&D au Canada en santé, bioprocédé, environnement - Human Proteome Organisation

20 Autres opportunités en santé et biotech Succès commerciaux belges : GSK, Delphi Genetics, Bio-Xtract, Bio-X-Diagnostics, Biosiris, Bio-XPR, Coris Bioconcept, CER Marloie, Kytozyme, Erfa, IBA, etc. Commercialisation de produits biologiques suite interdiction des pesticides et insecticides chimiques Intrants de fabrication pour les produits biochimiques. Encouragement public pour lexploitation de la biomasse Biomatériaux pour composites membranes, emballages, textiles, etc. Collaborations entre grappes et pôles, entre plateformes génomiques, entre universités ( Liège et Sherbrooke), etc.

21 Autres opportunités en biotech Développement des marchés des aliments fonctionnels et nutraceutiques (INAF) Biocatalyse, surtout loptimisation des enzymes Développement attendus et recherches accrues sur : la chitine, les alginates et les amidons en vue de leur utilisation industrielle comme combustibles et substances chimiques la chimie de la cellulose (IOGEN) Colloques et séminaires à suivre : Biocontact (Québec) et Biopartnering (Vancouver).

22 Le secteur des TIC Chiffres de 2007 : Emplois dans le secteur des TIC : (3.5% de lemploi au Canada). Québec : emplois. PIB : 4,7% du PIB canadien Recettes :

23 Importations du secteur des TIC

24 Importations du secteur des TIC (2)

25 Opportunités en TIC Dans le secteur de la santé : télémedecine (Ontario telemedecine network) généralisation du PACS (système darchivage numérique en radiologie : X-ray, MRI, CT Scan). Agfa (50 % du marché). reconnaissance vocale dossiers électroniques des patients gestion électronique et à distance des médicaments (EMRXTRA) Panorama : système intégré de gestion des informations gestion des médicaments ( Ont.) par Avenir prometteur des logiciels-services (rapidité+économie) Gestion des temps dattentes (Ontario Wait Times Strategy) Système dinformations hospitalières (CUSM et CHUM) Textiles intelligents (coopération avec Centexbel)

26 Opportunités en TIC (2) Secteur de la géomatique : en constante évolution, compétitif sur le plan mondial. Évalué à 2,8 mds en 2007 dont : Alberta : 900 millions Ontario : 824 millions British Columbia : 365 millions Québec : 275 millions Réussite au Québec : Sodiplan Réussite en Wallonie : Econova Systèmes dinformations géographiques dans les industries de la sécurité, les zones portuaires et aéroportuaires, surveillance et gestion des pipe-lines, Autres secteurs TIC et succès belges : Cairn, Amtoys, Mopsys, De Boeck, IRIS, ICOMS,

27 La photonique au Canada Discipline des télécoms : gestion, transmission et traitement des signaux optiques, systèmes de vision, communications optiques, fibres optiques de haute performance. Croissance explosive au cours des 10 dernières années CA : 6 Mds dollars US, emplois, croissance annuelle de 50% 5 grappes dactivités : Vancouver, Toronto, Ottawa, Montréal, Québec. Entreprises canadiennes : JDS-Uniphase, CMC-Électronics (Esterline), Lumonics, Exfo, Bell Northern, ABB Analytique, Teraxion, Nortel Networks, Forensic Technology, MPB Technologies Moteurs des activités photoniques : télecoms, spatial, imagerie médicale, technologies daffichage, nanotechnologies,

28 La photonique dans la région de Québec 118 entreprises et 5000 emplois et 8 centres de recherche (1685 emplois) -Centre doptique, photonique et laser (COPL) -Institut national doptique (INO) -RDDC de Valcartier -Institut canadien pour les innovations en photonique -Laboratoire de vision et de système numériques -Laboratoire de systèmes mécaniques intelligents -Centre de robotique industrielle -Centre international de recherche et de formation en neurophotonique (CIRFN) de l'Université Laval

29 Linstrumentation au Québec Secteur très diversifié et constitué principalement de PME 200 entreprises, 6500 emplois (principalement en RD de produits) Exportation : 80 % Nombreux secteurs concernés : santé, industrie manufacturière, aéronautique, télécommunication, … Domaines dexpertise : - système de contrôle – automatisation - système de test et mesure - système dinspection Aspentech Europe (Cimtech), Automatic Systems, Axima, Optrion Technologies, Automation & Robotics, Tecnolub, Quadrature (Winpro),

30 Les nanotechnologies Investissement du centre national de recherches du Canada pour stimuler un pôle de recherche. Rôle clé joué par le Conseil public- privé (NanoMems) à Edmonton (présence dUmicore Canada avec 25 scientifiques dédiés aux nanos). Nano-Québec a signé deux ententes avec Nagano Techno Foundation et NBCI (Nanotechnology Business Creation Initiative) qui est la + grande association industrielle en nanotechnologie. Priorités industrielles et scientifiques de Nano- Québec : produits du bois, les sciences de la vie, biocapteurs, aérospatiale, électronique et photonique, le transport, lenvironnement. 47 entreprises au Québec impliquées dans les nanotechnologies

31 Technologies dans le secteur agroalimentaire Traçabilité (RFID) imparfaite Conseils et Sécurité de la chaîne alimentaire : deux scandales en 2008 ( Maple Leafs 24 décès connus) et la gestion catastrophique du rappel de tous les fromages (cas de listériose dans les fromages du Québec) Bio-emballage. Logiciel de contrôle de la production jusquà lemballage.

32 Lenvironnement Dépenses = 3 % du marché mondial de lenvironnement (16 Mds ) Très forte demande en technologies car nombreuses industries polluantes 4ème importateur net et 6 ème exportateur mondial de biens environnementaux (OCDE) 20% des réserves mondiales en eau douce (gaspillage, inadéquation D et O, investissements colossaux à venir) Vétusté des infrastructures de distribution, dadduction deau et denfouissement des déchets. ( 40 % de leau purifiée est perdue). 20 ans de travaux a Montréal. Croissance annuelle de 2 % de la production de déchets ménagers Opportunités : éolien, biomasse, solaire, géothermie.

33 Belgique X 33

34

35 Productivité faible et opportunités pour nos entreprises technologiques Pb : faible croissance de la productivité manufacturière (Source BNC et OCDE) Productivité du travail : croissance annuelle de 1% dans les années 01-06, alors que la moyenne des pays de lOCDE est de 1,8%. Faiblesse de la maintenance industrielle La faiblesse du dollar et le coût salarial peu élevé nont pas favorisé lacquisition de technologies dans les années La tradition manufacturière et industrielle de lEurope a favorisé le transfert et limplantation de technologies européennes pour lautomatisation des process dans les entreprises visionnaires et dès que le $ a pris de la hauteur Diverses exportations menées avec succès : Bocad, N-Side, Pepite, Tecnolub, CMI, etc.

36 Une exportation réussie en 5 points… 1.Une technologie supérieure 2.Au bon moment (répondant à une demande latente) 3.En collaboration dun partenaire au Québec (intégrateur/ centre de transfert de technologie, université) 4.Avoir un client important qui fasse office de tremplin au Canada et aux USA 5.Offrir un tarif adapté ( sacrifier le prix pour le premier client)

37 Merci de votre attention


Télécharger ppt "Le Canada : un tremplin pour nos entreprises technologiques Par M. Bernard Falmagne Chambre de Commerce Canada - Belgique – Luxembourg 30 mars 2009."

Présentations similaires


Annonces Google