La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Soins corporels Alimentation Règles de vie Préformation cynotechnique – Module A MAJ 01/02/08 Cdt vétérinaire MARY Jean-Louis 01/38.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Soins corporels Alimentation Règles de vie Préformation cynotechnique – Module A MAJ 01/02/08 Cdt vétérinaire MARY Jean-Louis 01/38."— Transcription de la présentation:

1 Soins corporels Alimentation Règles de vie Préformation cynotechnique – Module A MAJ 01/02/08 Cdt vétérinaire MARY Jean-Louis 01/38

2 SOINS CORPORELS Réalisé quotidiennement, sous la forme simple et efficace d une inspection méticuleuse de la peau, d un pansage ou d actes plus épisodiques tels que bains et shampooings ; l hygiène corporelle, effectuée chaque jour par des actes élémentaires a un rôle prophylactique indispensable à la santé de l animal. Préformation cynotechnique – Module A MAJ 01/02/08 02/38

3 Le pansage 1) Le rôle du pansage Il est à la fois : esthétique : il permet la propreté, la bonne présentation, le lustre et la beauté de l animal. prophylactique : il permet de prévenir l apparition de certaines maladies cutanées, d empêcher la prolifération parasitaire et de découvrir, avant quelles ne s aggravent, d éventuelles blessures. physiologique : il permet par son action directe sur la peau, d assouplir les muscles, d activer la circulation sanguine, de calmer le système nerveux, de résorber la fatigue. psychologique : car le chien l assimile à une caresse prolongée de son maître Préformation cynotechnique – Module A MAJ 01/02/08 03/38

4 2) Le matériel de pansage Il comprend : le peigne double denture la brosse douce en soie l étrille une éponge Préformation cynotechnique – Module A MAJ 01/02/08 04/38

5 3) Le pansage comprend un examen méticuleux de la peau et des orifices naturels un peignage soigné au peigne à double denture ; il permet d enlever les poils morts et les nœuds un brossage énergique à l aide d une étrille pour retirer le sous-poils le pansage peut être complété si nécessaire par un savonnage des orifices naturels à l eau tiède Préformation cynotechnique – Module A MAJ 01/02/08 05/38

6 4) Les bains si le pansage est fait régulièrement, les bains ne sont absolument pas indispensables ; pratiqués trop souvent, ils nuisent au poil et enlèvent la couche de sébum qui protège la peau des affections les bains sont réalisés afin de nettoyer un sujet dont la peau et les poils sont souillés ou afin d éliminer les parasites externes qui sont implantés dans la peau ou vivent à sa surface Préformation cynotechnique – Module A MAJ 01/02/08 06/38

7 5) Les soins périodiques Il concernent : les oreilles : les nettoyer à l aide d un produit réservé à cet usage ; enlever les poils morts ayant pu s amasser à l intérieur des oreilles les yeux : les nettoyer à l aide d une compresse imbibé d eau tiède ou de sérum physiologique les dents : vérifier l état de la dentition afin de prévenir toute formation de tartre le fourreau : le nettoyer à l aide d une compresse imbibé d eau (tout dépôt purulent doit être signalé au vétérinaire) les ongles : ils ont une croissance continue, il est parfois nécessaire, chez les chiens sédentaires, de les couper de temps en temps à l aide d une pince « guillotine » en veillant à ne pas entamer les parties charnues. Surveiller également l ongle du pouce, ce dernier s accroît parfois jusquau point de se recourber et s implanter à la façon d un ongle incarné. Préformation cynotechnique – Module A MAJ 01/02/08 07/38

8 Les bains 1) Les bains naturels ce sont les bains pris en rivière ou en mer. Ils sont un excellent entraînement physique. Toutefois après un bain en eau de mer, le chien doit être rincé à l eau douce. Préformation cynotechnique – Module A MAJ 01/02/08 08/38

9 2) Les bains de propreté bain avec shampooing humide : le savonnage peut se faire au savon de Marseille ou au shampooing glycériné, un rinçage et un séchage soigneux doivent être effectués à l issue bain avec shampooing sec : ils peuvent être utilisés en toute saison, frictionner le chien sut toutes les parties du corps, le brosser ensuite Préformation cynotechnique – Module A MAJ 01/02/08 09/38

10 3) Les bains antiparasitaires ils sont prescrit par le vétérinaire lorsque le chien est fortement parasité. Pour ces bains, on emploi des produits miscibles à l eau c est en période estivale, lorsque la température extérieure est clémente, ou bien encore lorsque l on possède les installations nécessaires que l on a recours, le cas échéant, aux bains antiparasitaires. Dans les autres cas, la méthode, par poudrage ou pulvérisation de produit antiparasitaire sera préconisé Préformation cynotechnique – Module A MAJ 01/02/08 10/38

11 Conclusion L hygiène corporelle chez le chien, tout comme chez l homme, est l une des conditions essentielles à sa bonne santé. L ensemble des soins hygiéniques que le maître se doit de prodiguer à son chien s appelle le toilettage. Il comprend : - le pansage ou toilette journalière - les soins périodiques - les bains Préformation cynotechnique – Module A MAJ 01/02/08 11/38

12 L ALIMENTATION L organisme animal est constitué de cellules vivantes dont le développement et l entretien ne peuvent être assuré que par l alimentation. Privé de nourriture, l organisme s affaiblit et s éteint plus ou moins rapidement selon la résistance de l individu. Pour lui assurer la vie il est indispensable de lui apporter certains aliments. Préformation cynotechnique – Module A MAJ 01/02/08 12/38

13 Les besoins alimentaires du chien 1) Les besoins quantitatifs Ils représentent la quantité d aliments à donner chaque jour au chien et s expriment en calories par kilogramme de poids vif. Cette quantité dépend de plusieurs facteurs. Une alimentation rationnelle et équilibrée revêt deux aspects, un aspect quantitatif et qualitatif. Préformation cynotechnique – Module A MAJ 01/02/08 13/38

14 le facteur format : les besoins ne sont pas proportionnels au poids des animaux, un chien de petite taille dépense plus de calories par kilogramme quun chien de grande taille le facteur activité : pour entretenir un chien de 30 kg, il faut environ 1700 calories. Pour ce même chien soumis à un travail moyen, il faudra 2500 calories. S il est amené à fournir un travail important, ses besoins énergétiques seront alors considérablement augmentés le facteur âge : les besoins sont plus important chez les sujets en période de croissance les facteurs race et caractère : en général, les sujets de race nerveuse et de caractère énergique, consomment plus que les sujets de même format au caractère lymphatique les facteurs milieu et climat : les périodes froides nécessitent un apport énergétique élevé; par un froid humide, la déperdition de chaleur est plus élevée que par froid sec les facteurs individuels : certains sujets assimilant mieux que d autres, ont besoins de moins de nourriture pour se maintenir dans le même état de santé Préformation cynotechnique – Module A MAJ 01/02/08 14/38

15 2) Les besoins qualitatifs Ils représentent les éléments indispensables au fonctionnement et à la vie de l organisme. Préformation cynotechnique – Module A MAJ 01/02/08 15/38

16 les glucides : aliments d origine végétale (légumes verts, farine de blé, maïs, flocon d avoine). Ils assurent la couverture des besoins énergétiques dans la réalisation du travail les lipides : éléments de décomposition des graisses d origine animale et végétale. Ils jouent un rôle important dans la croissance et l entretien les protides : aliments d origine animale (abats, viandes, poissons, œufs) et d origine végétale (blé, orge, riz, maïs). Ils concourent également à la réalisation du travail, à la croissance et à l entretien de l organisme l eau : c est un aliment indispensable pour la régulation thermique de l organisme, la dissolution et l élimination des déchets de l alimentation. Elle représente 50 à 60 % du poids de l organisme les éléments minéraux : en général, les éléments composant la ration contiennent assez de minéraux sans quil soit nécessaire d en rajouter, sauf pendant la croissance. Les principaux sont : le calcium et le phosphore (squelette), le fer (sang), le sel les vitamines : contenues en quantités suffisante dans l alimentation du chien, elles sont réellement indispensables. En cas de troubles organiques ou de carence vitaminique, il sera nécessaire de procurer à l animal un apport de vitamines. Préformation cynotechnique – Module A MAJ 01/02/08 16/38 Toujours de leau à proximité

17 3) Les aliments à proscrire les légumes secs : les lentilles, les haricots secs, les pois cassés provoquent des ballonnements les sauces : épicées, vinaigrées ou fermentées, elles provoquent des échauffements et de l hyperacidité gastrique les pommes de terre : bien quassimilées lorsquelles sont bien cuites et écrasées, les pommes de terre ont tendance à provoquer de l eczéma les os en nature : de volaille, ou de lapin à plus forte raison, les os exposent à des troubles du transit digestif par excès d encombrement, à des difficultés de défécation (obstruction), et peuvent provoquer des perforations Préformation cynotechnique – Module A MAJ 01/02/08 17/38

18 L alimentation traditionnelle Elle est confectionnée à partir d aliments achetés dans le commerce local. L alimentation traditionnelle vise à apporter au chien une ration à partir d aliments d origine animale et végétale ; sa préparation s effectue sous forme de soupe. Préformation cynotechnique – Module A MAJ 01/02/08 18/38

19 1) La ration alimentaire La ration alimentaire est la quantité d aliments indispensable à l entretien de l organisme et à la production de l énergie nécessaire pendant 24 heures. Une ration mal équilibrée (trop pauvre ou trop riche), est la cause fréquente d affection intestinale ou autres. C est pourquoi il est indispensable de l adapter à l activité de l animal. Préformation cynotechnique – Module A MAJ 01/02/08 19/38

20 Voici à titre d exemple des rations traditionnelles, convenant aux chiens actifs Composition d une ration de travail : - viande de bœuf désossée600 gr - graisse40 gr - riz ou semoule de blé300 gr - farine d os20 gr - sel5 gr - levure de bière suractivée20 gr Cette cette ration apporte environ 3000 calories Préformation cynotechnique – Module A MAJ 01/02/08 20/38

21 Composition d une ration d entretien : - viande de bœuf désossée400 gr - graisse25 gr - légumes frais200 gr - riz ou semoule de blé250 gr - farine d os10 gr - sel5 gr - levure de bière suractivée10 gr Cette ration apporte environ 1700 calories Préformation cynotechnique – Module A MAJ 01/02/08 21/38

22 Malheureusement ce type d alimentation n apporte généralement pas au chien, dans des proportions idéales, la quantité et la qualité d aliments qui sont nécessaires à son entretien ; c est pourquoi, depuis quelques années, l utilisation des aliments conditionnés a tendance à se généraliser. Obtenir une ration équilibrée en matière d alimentation traditionnelle relève de l utopie, lorsque l on songe aux difficultés de tous ordres auxquelles les propriétaires de plusieurs chiens doivent faire face pour nourrir leur cheptel canin. Aussi, pour éviter un déséquilibre inévitable dans l alimentation du chien, il est fait de plus en plus souvent appel à l alimentation conditionné. Préformation cynotechnique – Module A MAJ 01/02/08 22/38

23 L alimentation conditionnée L alimentation conditionnée est réalisée à partir de matière premières de haute qualité. Différents contrôles sont effectués le long des chaînes de fabrication, assurant ainsi la constance qualitative du produit commercialisé. Il se présente sous trois formes principales: soupes déshydratées aliments secs conserves Préformation cynotechnique – Module A MAJ 01/02/08 23/38

24 Elles constituent un repas complet et sont composées de : viande de bœuf déshydratée farine de poisson, poudre d os, le tout enrobé de graisse animale flocon de maïs et de blé, soja sels minéraux, vitamines 1) les soupes déshydratées Cette soupe doit être réhydratée avant distribution aux chiens. Pour ce faire, il convient de la mélanger à de l eau chaude, de manière à constituer une pâté homogène et consistante. Préformation cynotechnique – Module A MAJ 01/02/08 24/38

25 Ils sont composés des mêmes éléments que les soupes déshydratées et se présentes sous diverses formes, telles que croquettes ou biscuits. 2) les aliments secs Distribués tels quels aux chiens, il faut prévoir en permanence et en quantité suffisante, de l eau pour permettre la réhydratation des aliments à l intérieur de l estomac du chien. Préformation cynotechnique – Module A MAJ 01/02/08 25/38

26 Leur contenu est immédiatement utilisable à l ouverture, sans aucune autre préparation que le réchauffage éventuel au bain-marie. 3) les conserves Elles sont composées de : - soit de viande uniquement - soit de viande et de légumes Préformation cynotechnique – Module A MAJ 01/02/08 26/38

27 Les aliments conditionnés secs : sont faciles et rapides à préparer sont d un stockage aisé, parce que pratiquement imputrescibles permettent une économie de personnel, de temps, de matériel et d installation de cuisine se transportent facilement ne nécessitent, en dehors de l eau quil faut maintenir constamment à la disposition de l animal, aucune règle d hygiène alimentaire particulière (ces aliments étant déshydratés) 4) sur le plan utilitaire Préformation cynotechnique – Module A MAJ 01/02/08 27/38

28 Fréquence des repas La digestion stomacale du chien adulte est lente, de longue durée et essentiellement intermittente ; la faim revenant à des intervalles espacés, les repas doivent, en conséquence, être peu fréquent. Les chiens, lorsquils sont en service, sont tous adultes. On doit donc considérer comme parfaitement normal de ne leur donner quun repas par jour. Si on a la possibilité, on situera ce repas avant la période la plus longue de la journée où le chien est au repos, en fin d après midi s il travail en journée et ne fais rien la nuit. Cependant, pour éviter la dilatation destomac à l origine d une torsion souvent fatale, il importe dans la mesure du possible de fractionner les repas. Néanmoins le chien est apte à travailler même en cours de digestion. Préformation cynotechnique – Module A MAJ 01/02/08 28/38

29 RÈGLES DE VIE L entretien et la surveillance permanente de l habitat du chien et de son environnement sont des précautions essentielles à prendre pour prévenir tout risque de prolifération de maladies plus ou moins grave, d origine microbienne, virale ou parasitaire, pouvant aussi bien contaminer les autres animaux que l homme. Préformation cynotechnique – Module A MAJ 01/02/08 29/38

30 L habitat du chien se compose comme suit : un box en deux partie si possible une courette suffisamment vaste pour que le chien puisse évoluer aisément une chambre pouvant être isolée de la courette par une porte (isolation du chien la nuit) contenant la niche une niche, entièrement démontable (ou avec des matériaux adaptés fixes), au toit amovible, au plancher surélevé, en bois assurant l isolation un récipient d eau en inox cet habitat doit être de préférence confortable, bien aéré (mais sans courant d air), suffisamment exposé au soleil, sans humidité (évacuation des eaux satisfaisante). 1) L habitat Préformation cynotechnique – Module A MAJ 01/02/08 30/38

31 1) L habitat La courette Préformation cynotechnique – Module A MAJ 01/02/08 31/38

32 1) L habitat La niche l intérieur de la niche Préformation cynotechnique – Module A MAJ 01/02/08 32/38

33 2) Hygiène des équipement de l habitat Opération à effectuer Lavage de la courette Fréquence journalier Observations A grande eau soulever le toit de la niche pour s assurer que l intérieur ne reste pas humide pulvérisation d eau de javel diluée à 10% Préformation cynotechnique – Module A MAJ 01/02/08 33/38

34 2) Hygiène des équipement de l habitat Opération à effectuer Nettoyage et désinfection de l aire de pansage Fréquence hebdomadaire Observations Détruire les poils morts résultant du pansage Préformation cynotechnique – Module A MAJ 01/02/08 34/38

35 2) Hygiène des équipement de l habitat Opération à effectuer Désinfection du box Fréquence hebdomadaire Observations Brossage et lavage avec emploi de produits moussants désinfectants (intérieur et extérieur de la niche, sol et murs du box) procéder à la désinfection le matin pour permettre à la niche d être sèche avant la nuit Préformation cynotechnique – Module A MAJ 01/02/08 35/38

36 2) Hygiène des équipement de l habitat Opération à effectuer Désinfection obligatoire Fréquence 2 fois par an Observations Printemps et automne, démonter les niches, nettoyer et désinfecter tous les éléments séparément Préformation cynotechnique – Module A MAJ 01/02/08 36/38

37 2) Hygiène des équipement de l habitat Opération à effectuer Arrivée d un nouveau chien Fréquence exceptionnel Observations Démonter les niches, nettoyer et désinfecter tous les éléments séparément Préformation cynotechnique – Module A MAJ 01/02/08 37/38

38 2) Hygiène des équipement de l habitat Opération à effectuer Maladie contagieuse Fréquence exceptionnel Observations En cas de maladie contagieuse grave, il sera fait appel à des services spécialisés pour une désinfection approfondie Préformation cynotechnique – Module A MAJ 01/02/08 38/38


Télécharger ppt "Soins corporels Alimentation Règles de vie Préformation cynotechnique – Module A MAJ 01/02/08 Cdt vétérinaire MARY Jean-Louis 01/38."

Présentations similaires


Annonces Google