La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Ici le Caire ERWIN.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Ici le Caire ERWIN."— Transcription de la présentation:

1 Ici le Caire ERWIN

2 L’arthrose manuel

3 Qu’est ce que le cartilagre?
Le cartilage est le recouvrant des os des articulations, il absorbe les chocs et évite les frictions. Avec le temps, il s’use et s’amincit, jusqu’à disparaître

4 L’arthrose a longtemps était considérée comme un simple vieillissement articulaire Aujourd’hui, elle est reconnue comme une maladie qui détériore à la fois le cartilage et la qualité de l’os caché sous les muscles L’arthrose peut être aggravée par le surpoids, les antécédents de fractures, certaines prédispositions génétiques la pratique trop intensive d’un sport … Avec le temps, l’arthrose rend les activités quotidiennes difficiles Cela se traduit par: 1- La déminéralisation de l’os situé sous le cartilage qui devient alors plus dur, 2- La diminution de la densité du cartilage et son ’irrégularités appelées (géodes), 3- La Diminution de l’espace entre les deux têtes osseuses d’une articulation due à l’usure du cartilage.

5 L’arthrose se traduit par des douleurs, dont la durée varie d’un individu à l’autre,
La douleur n’est pas continue Les douleurs sont dues à l’inflammation de l’articulation causée par l’irritation causée par les frottements à l’intérieur de l’articulation. Même si vous ne ressentez plus de douleur, votre arthrose est toujours présente, et vous devez continuer à ménager vos articulations L’arthrose évolue différemment d’un individu à l’autre. La sensation à la douleur est aussi différente d’un individu à un autre. L’intensité de la douleur n’est pas toujours proportionnelle à ce qui est observé sur les radiographies.

6 Cervicales Cette arthrose due à une usure des disques cervicaux, peut être douloureuse ou gênante mais ce n’est pas systématique

7 La cheville Lorsque vous avez une arthrose de la cheville, vous ressentez le plus souvent des douleurs à la marche ou lors d’un appui prolongé sur votre articulation. La douleur est aussi fréquente au lever après une position assise maintenue. Certaines personnes atteintes d’arthrose de la cheville peuvent boiter et ressentir une gêne souvent bien tolérée.

8 Arthrose du coude Rare. Elle est souvent post traumatique mais elle peut aussi être liée à une hyper utilisation, dans ce cas elle peut entrer dans le cadre d’une maladie professionnelle. A long terme, l’arthrose du coude entraîne une gêne pouvant aller jusqu’à un blocage de l’articulation.

9 Les hanches Si vous souffrez d’une arthrose de la hanche, il s’agit d’une usure de vos cartilages au niveau de votre hanche (cette articulation est située au niveau de la fesse en arrière et de l’aine en avant). L’arthrose de la hanche se traduit par un pincement entre le fémur et le cotyle .) En fonction de la localisation de votre arthrose sur l’articulation, vous pourrez avoir une arthrose supérieure, inférieure ou globale.

10 Arthrose de l’épaule L’arthrose de l’épaule ou omarthrose est généralement liée à une hyper utilisation, à une fracture, ou à une rupture des tendons de la coiffe des rotateurs L’arthrose de l’épaule reste toutefois une arthrose rare. Le premier signe radiographique de l’arthrose de l’épaule est l’apparition d’une excroissance osseuse en forme de goutte sous l’os huméral : L’épaule est une articulation qui n’est jamais sous pression, c’est pour cela que l’arthrose de l’épaule est souvent bien tolérée et que l’on peut vivre avec. Mais si l’usure devient importante, l’impotence s’installe et les douleurs peuvent être intenses, surtout la nuit

11 L’arthrose des lombaires,
Elle est due à une usure chronique des disques et des vertèbres lombaires localisées en bas de la colonne et correspond au « mal de dos » dont on entend le plus souvent parler. C’est une des arthroses les plus fréquentes, car elle peut apparaître à n’importe quel âge, même s’il est vrai que les disques intervertébraux ont tendance à perdre de leur souplesse et à s’abîmer avec le temps.

12 Arthrose du poignet L’arthrose du poignet est une pathologie rare et souvent bien supportée. Avec le temps votre poignet peut s’enraidir, mais vous serez toujours capable de soulever des charges importantes cependant l’utilisation prolongée ou inhabituelle de votre poignet pourra devenir douloureuse

13 Le genou

14 Dans un premier temps, des douleurs se font ressentir, entraînant des difficultés à la marche.
Si vous souffrez de ces symptômes vous devriez consulter votre médecin. Si vous ne pouvez pas rester longtemps assis sans tendre vos jambes, ou si vous avez des douleurs en descendant les escaliers, vous souffrez peut être une arthrose des rotules. Si vous avez du mal à marcher et vous ressentez des douleurs en montant ou en descendant les escaliers, vous avez peut être une arthrose interne ou externe du genou En cas de poussée inflammatoire, le genou gonfle, la douleur s’intensifie, l’appui devient très douloureux La poussée inflammatoire d’arthrose correspond à un épanchement de liquide synovial intra-articulaire. Cet épanchement peut remplir une poche à l’arrière du genou que l’on appelle kyste poplité, qui peut lui même être douloureux et sous pression

15 Comment vivre avec l’arthrose
Surveiller son poids Comment savoir si vous êtes en surpoids ? Grâce à l’Indice de Masse Corporelle ou IMC. < 18,5 Maigreur de 18,5 à 24,9 Normal De 25 à 29,9 Surpoids De 30 à 34,9 Obésité modérée De 35 à 39,9 Obésité sévère Plus de 40 Obésité morbide ou massive

16 Si votre IMC est supérieur à 25surveiller votre alimentation afin d’atteindre un IMC compris entre 18,5 et 24,9. Consulter votre médecin pour retrouver une alimentation équilibrée Evitez de vous engager dans des régimes "miracles" ou de subir de grands effets. Limiter les aliments trop gras, trop sucrés et trop salés. Il existe des facteurs comme le tabac, certains médicaments ou des maladies hormonales qui peuvent jouer sur votre poids. Certains nutriments peuvent renforcer vos articulations et lutter contre le stress oxydatif

17 Il y a des aliments à éviter et erreurs à ne pas commettre :
ٍSuivre ces règles simples Il y a des aliments à éviter et erreurs à ne pas commettre : 1- Ne sautez pas de repas, et évitez de grignoter entre les repas, 2- Faites au moins 3 repas par jour, et estimez le petit déjeuner, 3-Mangez lentement. Vos repas doivent durer au moins 20 minutes afin que vous ayez le sentiment d’être rassasié. 4- Pensez à Mangez 5 fruits et légumes par jour, 5- consommez 3 produits laitiers allégés, des fruits secs et de l’eau minérale riche en calcium, 6 -Consommez des aliments riches en antioxydants tels que (choux, brocolis, choux-fleurs…), 7-Buvez 1.5 à 2 litres d’eau tout au long de la journée, afin d’éviter la rétention d’eau souvent responsable d’une prise de poids, 8- Préférez les poissons, volailles et viande de lapin aux viandes de bœuf et d’agneau qui contiennent des acides gras insaturés stimulant les inflammations des cellules, 9- Préférez l’huile de colza à l’huile de maïs ou de tournesol contenant trop d’oméga 6 et pas assez d’oméga 3, 10-Limitez les boissons sucrées ou alcoolisées, les pâtisseries, et charcuteries

18 Les anti-oxydants contre le stress oxydatif
Certaines substances naturelles comme la chondroïtine, le sulfate de glucosamine, les vitamines C et E… sont des anti-inflammatoires articulaires naturels dont l’action consiste à protéger le cartilage des dégradations, à le maintenir en bonne santé et à diminuer les douleurs. Les antioxydants (vitamine A, C, E, le manganèse, caroténoïdes, polyphénols) neutralisent les radicaux libres responsables du stress oxydatif. Ces antioxydants sont principalement présents dans : Les fruits (agrumes, fruits rouges, kiwis, prunes, ananas…), Les légumes (navet, rutabaga…) et plus particulièrement les crucifères (choux, brocolis, choux-fleurs) Les légumineuses (haricots, lentilles, pois chiches, soja…), Les graines… La douleur est aussi souvent le résultat d’une inflammation qui peut être causée ou inhibée par les graisses en fonction de leurs origines.

19 Pour limiter les inflammations il convient de réduire les apports en graisses saturées comme celles présentes dans le beurre, les produits laitiers ou les viandes grasses. Il est conseillé d’équilibrer ses apports en oméga 6 et en oméga 3 en préférant l’huile d’olive pour la cuisson et l’huile de colza ou de noix pour l’assaisonnement aux autres huiles, et de manger deux à trois fois par semaines du poisson, tout en complétant son alimentation quotidienne avec des noix et des graines de lins.

20 Les principales sources de calcium sont :
Votre bien être articulaire Le calcium est un élément essentiel pour la solidité et la résistance de nos os. Il est donc important d’en consommer durant l’enfance, l’adolescence, mais également à l’âge adulte pour préserver la qualité de vos os et de vos articulations Les principales sources de calcium sont : Les produits laitiers et les fromages, Certains poissons (sardine, saumon), Les fruits secs, Les choux de Bruxelles, brocolis, choux frisé, choux chinois… Certaines eaux minérales.

21 Il est également important d’avoir des apports en certaines vitamines, dont :
La vitamine D : elle favorise l’absorption du calcium par l’organisme, et contribue ainsi à la solidité de vos os. Elle est principalement fabriquée naturellement à partie des rayonnements solaires sur notre peau (dont il ne faut pas abuser !). Seulement 10% des besoins en vitamine D proviennent de l’alimentation (huile de foie de morue, les œufs, le beurre…). Garder en tête que ces aliments sont riches en calories et en acide gras saturés ! La vitamine K : elle intervient dans la fixation du calcium par les os. On en trouve surtout dans les légumes verts (épinard, choux-fleurs…). L’association du calcium et de la vitamine C que l’on retrouve en grande quantité dans les kiwis, les choux, les fraises ou les agrumes, contribue à réduire les douleurs articulaires. Une quantité suffisante de potassium, présent dans les fruits et légumes, permet de réduire l’excrétion urinaire de calcium.

22 Les complications de l’arthrose
La douleur est la complication la plus fréquente de l'arthrose. Au fil des ans, le cartilage se détruit totalement et les os se retrouvent directement en contact. Le frottement crée des douleurs très handicapantes. A un stade avancé d’arthrose, la douleur peut devenir insupportable. Une des conséquences de cette douleur est la fatigue. En effet, la douleur vient perturber le sommeil. On dort mal et on se lève fatigué. Cette fatigue, due au manque de sommeil, diminue la résistance de l’organisme et exacerbe cette sensation de douleur. Cette douleur, combinée à l’incapacité de pouvoir exercer une activité normale, peut également provoquer une dépression. Cet état dépressif va à son tour intensifier la douleur. Quand la douleur devient insoutenable, une opération chirurgicale, Deux types d’opération sont possibles : la réaxation et la pose d’une prothèse. La réaxation consiste à remettre dans le même axe les deux os participant à l’articulation douloureuse. Si la réaxation ne soulage pas la douleur, il faudra remplacer l’articulation atteinte par une prothèse

23 FIN FIN

24


Télécharger ppt "Ici le Caire ERWIN."

Présentations similaires


Annonces Google