La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Portrait de santé MRC de la Haute-Yamaska Le défi de lélimination des inégalités sociales de santé Direction du programme réseau santé publique et action.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Portrait de santé MRC de la Haute-Yamaska Le défi de lélimination des inégalités sociales de santé Direction du programme réseau santé publique et action."— Transcription de la présentation:

1 Portrait de santé MRC de la Haute-Yamaska Le défi de lélimination des inégalités sociales de santé Direction du programme réseau santé publique et action communautaire Rollande Daudelin, directrice CSSS de la Haute-Yamaska 15 janvier 2009

2 2 PLAN DE LA PRÉSENTATION Page 1. PORTRAIT DE SANTÉ : 1.1Fonction 4 1.2Contenu DÉFAVORISATION MATÉRIELLE ET SOCIALE: DÉFINITION DONNÉES POPULATIONNELLES : DES ÉCARTS SIGNIFICATIFS : POPULATION TOTALE ET GROUPES DÂGE LES JEUNES LES AÎNÉS 26-27

3 3 PLAN DE LA PRÉSENTATION Page 5.LA SANTÉ MENTALE 28 6.LES TRAUMATISMES 29 7.LES CAUSES DE MORTALITÉ / MALADIES / SEXE / CONDITIONS SOCIO-MATÉRIELLES LES FACTEURS DE RISQUE DES MALADIES CHRONIQUES LE DÉFI DE LÉLIMINATION DES INÉGALITÉS SOCIALES DE SANTÉ : DES MESURES GAGNANTES SOURCES DINFORMATION43-46

4 4 PORTRAIT DE SANTÉ DE LA HAUTE-YAMASKA FONCTION ADOPTER UNE VISION POPULATIONNELLE DE LA SANTÉ ET DE SES DÉTERMINANTS CIBLER LACTION : PROGRAMMES – SERVICES - MESURES ÉCLAIRER LES INÉGALITÉS SOCIALES DE SANTÉ SUIVRE LES PROGRÈS RÉALISÉS: GAINS DE SANTÉ DÉTERMINANTS

5 5 PORTRAIT DE SANTÉ DE LA HAUTE-YAMASKA CONTENU DONNÉES: SOCIODÉMOGRAPHIQUES : POPULATION VS ÂGE SOCIOCULTURELLES : COUPLES / MONOPARENTALITÉ / LANGUE / IMMIGRANTS SOCIO-ÉCONOMIQUES : SFR / SCOLARITÉ / ASSISTANCE- EMPLOI ENVIRONNEMENT PHYSIQUE : TRANSPORT – H 2 0 ENVIRONNEMENT SOCIAL : LPJ / NAISSANCES VS SCOLARITÉ DE LA MÈRE HABITUDES DE VIE : TABAC / ALIMENTATION / ACTIVITÉS PHYSIQUES

6 6 PORTRAIT DE SANTÉ DE LA HAUTE-YAMASKA CONTENU (suite) DONNÉES: SOCIODÉMOGRAPHIQUES : POPULATION VS ÂGE SOCIOCULTURELLES : COUPLES / MONOPARENTALITÉ / LANGUE / IMMIGRANTS SOCIO-ÉCONOMIQUES : SFR / SCOLARITÉ / ASSISTANCE- EMPLOI ENVIRONNEMENT PHYSIQUE : TRANSPORT – H 2 0 ENVIRONNEMENT SOCIAL : LPJ / NAISSANCES VS SCOLARITÉ DE LA MÈRE HABITUDES DE VIE : TABAC / ALIMENTATION / ACTIVITÉS PHYSIQUES

7 7 PORTRAIT DE SANTÉ DE LA HAUTE-YAMASKA CONTENU (suite) SERVICES DE SANTÉ : POPULATION SANS MÉDECIN DE FAMILLE FEMMES (TEST PAP) / MAMMOGRAPHIE / HOMMES APS (ANTIGÈNE PROSTATIQUE) TAUX AJUSTÉ DE MORTALITÉ SELON LA CAUSE ÉTAT DE SANTÉ GLOBALE : (ES-EV) / TAUX DHOSPITALISATION EN SOINS PHYSIQUES / PERSONNES AYANT UNE INCAPACITÉ / TAUX DE MORTALITÉ SELON LA CAUSE ÉTAT DE SANTÉ PHYSIQUE : SURPLUS DE POIDS / MALADIES INFECTIEUSES ÉTAT DE SANTÉ MENTALE : TAUX DE MORTALITÉ PAR SUICIDE

8 8 Les causes fondamentales de la maladie et des inégalités en matière de santé sont les conditions sociales dans lesquelles les gens vivent et travaillent, dénommées les déterminants sociaux de la santé (OMS, 2004)

9 9 DÉFAVORISATION MATÉRIELLE ET SOCIALE : DÉFINITION PRINCIPAUX DÉTERMINANTS LIÉS AUX CONDITIONS DE VIE QUOTIDIENNES CONDITIONS MATÉRIELLES : CONDITIONS DE TRAVAIL OCCUPATION REVENU SCOLARITÉ LOGEMENT CONDITIONS SOCIALES : SEXE SENTIMENT DE CONTRÔLE DE SA DESTINÉE RÉSEAU SOCIAL, COMMUNAUTAIRE ET FAMILIAL STATUT SOCIAL VARIABLES MÉDIATRICES HABITUDES DE VIE : ALIMENTATION ACTIVITÉ PHYSIQUE TABAGISME ENVIRONNEMENT NATUREL ET BÂTI

10 10 Source :Rapport de la directrice de santé publique 2008, Point de mire sur la santé des montérégiens : pour cadrer laction, Agence de la santé et des services sociaux de la Montérégie DÉFAVORISATION MATÉRIELLE ET SOCIALE : DÉFINITION

11 11 Source: Direction de santé publique, 2008

12 12 Source: Direction de santé publique, 2008

13 13 MORTALITÉ PRÉMATURÉE :(-75 ANS) INDICATEUR SENSIBLE DES INÉGALITÉS SOCIALES Mortalité plus élevée chez les hommes que chez les femmes; Mortalité plus élevée en milieu défavorisé quen milieu favorisé; Lécart se creuse aussi chez les femmes défavorisées. En dix ans cet écart a triplé. CAUSE : Maladies des voies respiratoires (tabagisme) et les inégalités des revenus; Les gains de santé ont été chez les femmes favorisées; Source:FROLICH, K., De KONINCK, M., DEMERS A., BERNARD P., Les inégalités sociales de santé au Québec, P.U.M ESPÉRANCE DE VIE : ÉCARTS SIGNIFICATIFS

14 14 ÉCARTS SOCIAUX DESPÉRANCE DE VIE ET DESPÉRANCE DE VIE EN BONNE SANTÉ AU QUÉBEC, ESPÉRANCE DE VIE : ÉCARTS SIGNIFICATIFS

15 15 ÉSPÉRANCE DE VIE : ÉCARTS SIGNIFICATIFS ESPÉRANCE DE VIE À LA NAISSANCE (2007) MONTÉRÉGIE79,5 Ans RLS HAUTE-YAMASKA78,6 Ans CANADA80,7 Ans WESTMOUNT 79 Ans HOCHELAGA 68 Ans AFRIQUE 40 Ans Différence de 7 ans entre cadres et ouvriers

16 16 PRÉDICTIONS DE SANTÉ ET DE BIEN-ÊTRE : LES ÉCARTS ENTRE RICHES ET PAUVRES Les plus riches ont vu leurs revenus augmenter de 16 % Les plus pauvres ont vu leurs revenus diminuer de 20 % Les banques alimentaires desservent le double des personnes desservies dans les années 80 Noirs et blancs : 20 ans de différence concernant lespérance de vie Source: Bégin, Monique, Allocution, JASP 2008 ÉSPÉRANCE DE VIE : ÉCARTS SIGNIFICATIFS

17 17 Source: Direction de santé publique, 2008 DONNÉES POPULATIONNELLES RLS HAUTE-YAMASKA: DES ÉCARTS SIGNIFICATIFS

18 18 Source : Direction de santé publique, 2008

19 19

20 20 Source :Rapport de la directrice de santé publique 2008, Point de mire sur la santé des montérégiens : pour cadrer laction, Agence de la santé et des services sociaux de la Montérégie DONNÉES POPULATIONNELLES RLS HAUTE-YAMASKA: DES ÉCARTS SIGNIFICATIFS : LES JEUNES

21 21 Source: Le défi de la responsabilité populationnelle en Haute-Yamaska Direction de santé publique 2008

22 22 Source :Rapport de la directrice de santé publique 2008, Point de mire sur la santé des montérégiens : pour cadrer laction, Agence de la santé et des services sociaux de la Montérégie

23 23 Source : Direction de santé publique, 2008

24 24 Source : Direction de santé publique, 2008

25 25 Source: Direction de santé publique, 2008

26 26 Source :Rapport de la directrice de santé publique 2008, Point de mire sur la santé des montérégiens : pour cadrer laction, Agence de la santé et des services sociaux de la Montérégie DONNÉES POPULATIONNELLES RLS HAUTE-YAMASKA: DES ÉCARTS SIGNIFICATIFS : LES AÎNÉS

27 27 Source :Rapport de la directrice de santé publique 2008, Point de mire sur la santé des montérégiens : pour cadrer laction, Agence de la santé et des services sociaux de la Montérégie DONNÉES POPULATIONNELLES RLS HAUTE-YAMASKA: DES ÉCARTS SIGNIFICATIFS : LES AÎNÉS

28 28 Suicide: entre 2000 et 2004 – en moyenne 200 en Montérégie Source: Direction de santé publique, 2008 LA SANTÉ MENTALE

29 29 Répartition inégale entre riches et pauvres Source: Direction de santé publique, 2008 LES TRAUMATISMES

30 30 LES CAUSES DE MORTALITÉ / MALADIES /SEXE / CONDITIONS SOCIO-MATÉRIELLES

31 31 TAUX ANNUELS DE CANCERS / TRAVAIL FOIS PLUS ÉLEVÉS CHEZ LES OUVRIERS QUE CHEZ LES CADRES ET LES PROFESSIONS LIBÉRALES FOIS PLUS ÉLEVÉS CHEZ LES OUVRIERS QUE CHEZ LES CADRES ET LES PROFESSIONS LIBÉRALES Source : Allocution JASP 2008

32 32 Commentaire: À linstar du Québec et de la Montérégie, les 2 principales causes de mortalité de la population du RLS sont les maladies de lappareil circulatoire et les tumeurs qui comptent pour 64 % des décès ( )

33 33 Source: Direction de santé publique, 2008

34 34 Source: Direction de santé publique, 2008

35 35 Source : Rapport de la directrice de santé publique 2008, Point de mire sur la santé des montérégiens : pour cadrer laction, Agence de la santé et des services sociaux de la Montérégie

36 36 Source : Rapport de la directrice de santé publique 2008, Point de mire sur la santé des montérégiens : pour cadrer laction, Agence de la santé et des services sociaux de la Montérégie

37 37 Source : Rapport de la directrice de santé publique 2008, Point de mire sur la santé des montérégiens : pour cadrer laction, Agence de la santé et des services sociaux de la Montérégie

38 38 Source: Direction de santé publique, 2008 LES FACTEURS DE RISQUE DES MALADIES CHRONIQUES

39 39 Source :Rapport de la directrice de santé publique 2008, Point de mire sur la santé des montérégiens : pour cadrer laction, Agence de la santé et des services sociaux de la Montérégie

40 40 QUELQUES IDÉES FORTES… AGIR EN VUE DÉLIMINER LES INÉGALITÉS SOCIALES DE SANTÉ : UNE EXIGENCE ÉTHIQUE LA PAUVRETÉ AGGRAVE LES PHÉNOMÈNES ET LES PROBLÈMES CONNUS DE TOUS LINJUSTICE SOCIALE TUE LA PAUVRETÉ EST INVISIBLE

41 41 LE DÉFI DE LÉLIMINATION DES INÉGALITÉS SOCIALES DE SANTÉ DES MESURES GAGNANTES : Investir tôt dans lenfance est un égalisateur Vaincre les inégalités dans laccès à la prévention Les politiques redistributives ont fait leur preuve Les milieux de vie doivent être pris en compte La participation est essentielle Lécoute des compétences des acteurs est incontournable Version 3.0 des actions en santé publique et développement des communautés

42 42 LE DÉFI DE LÉLIMINATION DES INÉGALITÉS SOCIALES DE SANTÉ DES MESURES GAGNANTES (SUITE) : Former un consortium pour laction sur les déterminants sociaux prioritaires de la santé ? ? ? Une politique locale de développement social assortie dun plan daction concret, efficace, performant et mutuellement consenti ? ? ? Un RLS fondé sur les principes déquité de prévention de la maladie et de promotion de la santé ?

43 43 SOURCES DINFORMATION La direction du programme réseau santé publique ( , poste 6382) Les rapports de la Directrice de santé publique de la Montérégie, , Site de lAgence de la santé et des services sociaux de la Montérégie Ministère de la santé et des services sociaux , Portrait de santé du Québec et de ses régions, 2006 – Les analyses

44 44 SOURCES DINFORMATION (suite) Les inégalités sociales de santé : ouvrage collectif, FROLICH, K., De KONINCK, M., DEMERS A., BERNARD P., P.U.M Site Web de lInstitut national de santé publique Site Web du Ministère de la santé et des services sociaux du Québec LOEIL de santé publique – Document Portfolio du portrait type

45 45

46 46

47 47 « La médecine est une science sociale et la politique nest rien dautre que la médecine pratiquée à grande échelle » « La médecine est une science sociale et la politique nest rien dautre que la médecine pratiquée à grande échelle » Rudolf Virchow (médecin pathologiste et homme politique allemand) ( )

48 48 « La justice sociale est une question de vie ou de mort Elle influe sur la façon dont les gens vivent et sur le risque de maladie et de décès prématuré auquel ils sont exposés » Tiré de: Combler le fossé en une génération, Instaurer léquité en santé en agissant sur les déterminants sociaux de la santé, OMS – Commission des déterminants sociaux de la santé, Résumé analytique du rapport final, 2008

49 49 REMERCIEMENTS Mario Richard, professionnel Équipe Surveillance, DSP Montérégie Micheline S. Paré Secrétaire de direction


Télécharger ppt "Portrait de santé MRC de la Haute-Yamaska Le défi de lélimination des inégalités sociales de santé Direction du programme réseau santé publique et action."

Présentations similaires


Annonces Google