La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Cité de lEmmanuel – Terre despérance St-Hyacinthe 17 octobre 2012.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Cité de lEmmanuel – Terre despérance St-Hyacinthe 17 octobre 2012."— Transcription de la présentation:

1 1 Cité de lEmmanuel – Terre despérance St-Hyacinthe 17 octobre 2012

2 Pourquoi le 17 octobre? 2

3 Initiative du Père Joseph Wresinski et de celle de plusieurs milliers de personnes de tous milieux qui se sont rassemblées sur le Parvis des droits de lhomme à Paris en Père Joseph Wresinski 3

4 Situé à Paris, place du Trocadéro, Le Parvis des droits de lhomme a reçu son nom en 1985, à linitiative de François Mitterrand, Président de la République française. Il entendait rappeler ainsi que c'est au Palais de Chaillot, sous le parvis du Trocadéro, que fut adoptée, le 10 décembre 1948, la Déclaration universelle des droits de lhomme, dont un des rédacteurs principaux était M. René Cassin (Prix Nobel de la Paix, et Prix des droits de l'homme des Nations Unies en 1968). 4

5 Plaque commémorative au centre communautaire israélite René Cassin à Rueil-Malmaison (une commune française, située dans le département des Hauts-de- Seine et dans la région Île-de-France.) 5

6 A l'entrée du parvis, une dalle scellée en 1985 (lorsque le parvis fut renommé parvis des Droits de l'homme) proclame que « les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits » (article 1 de la Déclaration des droits de lhomme et du citoyen de 1789). Le 17 octobre 1987, à linitiative du père Joseph Wresinski, une seconde dalle a été scellée à l'autre extrémité du parvis. Elle est ainsi rédigée : « Le 17 octobre 1987, des défenseurs des droits de lhomme et du citoyen de tous pays se sont rassemblés sur ce parvis. Ils ont rendu hommage aux victimes de la faim, de lignorance et de la violence. Ils ont affirmé leur conviction que la misère nest pas fatale. Ils ont proclamé leur solidarité avec ceux qui luttent à travers le monde pour la détruire. Là où des hommes sont condamnés à vivre dans la misère, les droits de lhomme sont violés. S'unir pour les faire respecter est un devoir sacré. Père Joseph Wresinski. » 6

7 La Dalle du Trocadéro est : un lieu à lhonneur des plus pauvres de tous les temps et de tous les continents, un lieu où est affirmé le refus de linacceptable condition faite aux plus pauvres, un lieu de rassemblement et de fraternité où tous peuvent renouveler leur engagement à agir pour que les droits de tout homme soient respectés. Linauguration de cette dalle est à lorigine de la création de la Journée mondiale du refus de la misère, célébrée chaque année le 17 octobre, et reconnue officiellement par l'Assemblée générale des Nations unies le 22 décembre 1992 sous l'appellation de Journée internationale pour lélimination de la pauvreté. 7

8 LA DALLE À LHONNEUR DES VICTIMES DE LA MISÈRE PARVIS DES LIBERTES ET DES DROITS DE LHOMME, TROCADERO, PARIS. 8

9 Le 17 octobre, Journée internationale pour lélimination de la pauvreté. Texte de la résolution des Nations Unies 22 décembre 1992 Lassemblée générale, Notant que lélimination de la pauvreté et de la misère dans tous les pays, en particulier dans les pays en développement, est devenue lun des objectif prioritaires du développement pour les années 90 et estimant quil est nécessaire de sensibiliser lopinion publique pour le promouvoir, Se félicitant que certaines organisations non gouvernementales, à linitiative de lune dentre elles, aient décidé ces dernières années dans de nombreux pays de faire du 17 octobre une "Journée mondiale du refus de la misère", 9

10 1. Décide quà partir de 1993, le 17 octobre marquera la Journée internationale pour lélimination de la pauvreté, 2. Note que les activités qui seront entreprises dans le cadre de cette Journée tiendront compte de celles que certaines organisations non gouvernementales mettent sur pied chaque année le 17 octobre, 3. Invite tous les États à consacrer la Journée à présenter et promouvoir, en fonction de leur contexte national, des activités concrètes concernant lélimination de la pauvreté et de la misère, 10

11 4. Invite également le Secrétaire général à faire des recommandations quant aux moyens par lesquels le Secrétariat pourrait aider les États, dans la limite des ressources existantes et sans préjudice des activités en cours, à organiser des activités nationales en vue de marquer la Journée internationale pour lélimination de la pauvreté, 5. Invite en outre les organisations intergouvernementales et non gouvernementales à aider les États qui en feront la demande à organiser des activités nationales en vue de marquer la Journée internationale pour lélimination de la pauvreté, en accordant lattention voulue aux problèmes spécifiques des personnes les plus pauvres, 11

12 6. Prie le Secrétaire général de prendre, dans la limite des ressources disponibles, les mesures requises pour assurer le succès des activités quentreprendra lOrganisation des Nations Unies à loccasion de la Journée internationale pour lélimination de la pauvreté, 7. Prie également le Secrétaire général de la tenir au courant, à sa cinquantième session, de lapplication de la présente résolution. Résolution adoptée par lAssemblée générale des Nations Unies, le 22 décembre

13 Depuis 1987, chaque année, la Journée mondiale du refus de la misère est célébrée le 17 octobre. Elle est loccasion pour le grand public dentendre la voix des personnes qui vivent dans la grande pauvreté et de sinterroger sur les engagements que tous nous pouvons prendre, comme citoyens, pour refuser la misère. Le message proclamé tous les 17 octobre est le suivant : « Là où des hommes sont condamnés à vivre dans la misère, les Droits de lHomme sont violés. Sunir pour les faire respecter est un devoir sacré. » (Lappel du Père Joseph Wresinski gravé sur la dalle érigée sur le parvis du Trocadéro, à Paris, lendroit même où fut signée la Déclaration Universelle des Droits de lHomme). Pour en savoir plus sur la journée du refus de la misère, rendez-vous sur : 13

14 Au sujet du Bénin 14

15 15

16 Nom (actuel) : République du Bénin Nom (ancien) : République du Dahomey, jusquen 1975 Capitale officielle, siège du Parlement : Porto-Novo Capitale économique : Cotonou Population totale : plus de dhabitants Indépendance (de la France) : 1 er août 1960 Langue officielle : Français Devise nationale : Fraternité, Justice, Travail Indicatif téléphonique : +229 Gentilité : Béninois, Béninoise Localisation géographique : Afrique de lOuest Fuseau horaire : GMT + 1 Superficie : Km 2 Pays limitrophes : Burkina Faso, Niger, Nigéria, Togo Type de système politique : Multipartisme, avec régime de type présidentiel Principales religions : Religions traditionnelles, Christianisme, Islam Monnaie : Franc CFA (1 euro = FCFA) 16

17 17

18 Au marché flottant © Vincent Leclair août 2006Vincent Leclair au marché flottant de Ganvié. 18

19 Plage de Ouidah © Mamarieke juillet 2006Mamarieke 19

20 Porte du non retour © fredo yovo février 2011fredo yovo Route des Esclaves. Porte de Non-Retour, c'est de cet endroit que des milliers de personnes ont été envoyés comme "marchandises" par la France et d'autres pays colonisateurs. 20

21 Ciel de GRAND POPO © sass août 2008sass 21

22 Cest quoi la fondation pour le Bénin? 22

23 La situation socio-économique, parfois précaire, de certains pays d'Afrique fait que beaucoup d'Africains pensent et croient que la solution à leurs problèmes se trouve en Occident (Europe, Amérique du Nord), au lieu de chercher à améliorer la situation en Afrique. Cette mentalité, de plus en plus croissante, vide le Continent de sa jeunesse, creusant ainsi plus profondément la fosse de sa pauvreté. Un défi majeur se pose ici : Comment aider les jeunes africains à rester en Afrique et à y recevoir les formations qu'ils viennent souvent chercher en Occident, avec le projet de non retour en Afrique? 23

24 Pour contrer cette mentalité, et convaincue que l'avenir de l'Afrique passera par une éducation de qualité des africains en Afrique, la Fondation pour le Bénin : Cité de l'Emmanuel - Terre d'Espérance (FoBéCETE), veut contribuer à la formation et à l'éducation de la jeunesse, avec lobjectif d'offrir aux plus démunis et aux plus exclus le cadre et les conditions décents à une formation intégrale : si la société ne se bâtit pas à partir deux, ils resteront toujours à la marge ou nauront accès quà des sous-droits ou des droits particuliers. Pour ce faire, la Fondation développera des projets sur le terrain avec des jeunes qui vivent en situation de pauvreté et d'exclusion et qui cherchent à en sortir; elle travaillera à sensibiliser l'opinion des citoyens et pour susciter l'intérêt des politiques sur la nécessité d'investir dans le système éducatif; elle travaillera aussi à promouvoir le dialogue et la coopération entre les différents acteurs sociaux autour de la question de l'accès des plus pauvres à l'éducation. 24

25 Dans toutes ces actions, deux principes majeurs seront mis en valeur : Le principe de solidarité : susciter des ressources humaines et financières auprès de la population canadienne. Le principe de subsidiarité : penser et agir avec les personnes en situation de nécessité (les bénéficiaires), ce qui permet détablir ensemble les conditions dune véritable participation. Ne laisser personne de côté. 25

26 La Fondation pour le Bénin : Cité de l'Emmanuel - Terre d'Espérance (FoBéCETE) est un Organisme de bienfaisance. Elle a été fondée en 2011, au Canada, précisément à Saint-Hyacinthe, dans la Province du Québec. Elle veut agir pour le Bénin, avec la coopération du Canada. La Fondation pour le Bénin ne veut pas être un Organisme dassistanat, mais plutôt un cadre qui aidera les personnes démunies à trouver dabord en elles-mêmes les ressources insoupçonnées pour la résolution de leurs problèmes, assistées par les subsides de généreux donateurs 26

27 La Fondation pour le Bénin : Cité de l'Emmanuel – Terre d'Espérance (FoBéCETE) a pour objectifs de : S'inscrire dans une action liée au développement au Bénin, en particulier dans le domaine de l'éducation et de la formation de la jeunesse. Bâtir et assurer le développement d'un centre d'accueil pour étudiants en situation de pauvreté précaire et d'exclusion financière. Créer un réseau d'échanges entre les membres de la Fondation et ses interlocuteurs béninois, ces échanges pouvant se traduire sous diverses formes. 27

28 28

29 Le logotype de la Fondation pour le Bénin : Cité de lEmmanuel – Terre dEspérance, est la représentation dun globe portant en son sein : La carte du Bénin aux couleurs du pays (vert, jaune et rouge) avec une croix blanche en son centre; Une colombe blanche en vol vers la carte du Bénin, tenant à son bec la Feuille dÉrable rouge, un des emblèmes officiels du Canada, centre du drapeau canadien; Une foule de personnes réparties de part et dautre au pied de la carte du Bénin, et se tenant par la main. 29

30 La carte du Bénin indique le destinataire de la Fondation : le Bénin, un des 54 pays du Continent Africain. La signification des couleurs est expliquée dans lhymne national du Bénin, LAube Nouvelle : le vert symbolise lespoir du renouveau, le rouge manifeste le courage des ancêtres, fiers bâtisseurs de la Nation béninoise, et le jaune lance un vif appel aux générations daujourdhui et de demain à conserver lardeur du pays. 30

31 La croix blanche élevée au cœur du drapeau est dabord le signe fort de lAmour de Dieu pour lhumanité, Amour qui sest traduit dans le don inconditionnel de Jésus-Christ sur le bois de la croix. Cette croix est ensuite le symbole de toute la souffrance humiliante infligée encore aujourdhui aux pays dAfrique livrés à lexploitation sans merci des grandes puissances économiques de la Planète-Terre, quelles soient occidentales, asiatiques ou même africaines. Cette croix, par sa couleur blanche, est enfin le symbole de la joie et de la gloire qui jaillissent de la Résurrection de Jésus-Christ, cœur de la foi chrétienne. Ceci traduit que la Fondation aspire à faire du Bénin, en terre dAfrique, une cité de lEmmanuel (Dieu-avec-nous), cest-à-dire une région de renaissance pour la dignité de lhomme noir invité à « entrer dans lEspérance ». 31

32 La foule de personnes unies au pied de la carte montre que la Fondation sengage, Béninois et Canadiens confondus, à la réalisation dune œuvre de solidarité dans la subsidiarité. La Feuille dÉrable rouge portée par la colombe blanche en vol indique que le Canada, pays de naissance et dimplantation de la Fondation, veut porter une aide plurielle au Bénin dans son développement intégral. 32

33 De gauche à droite, debout : Mr Claude CARTIER; Mme Ginette BENOÎT; Mme Ginette GOSSELIN; Mme Sylvie BEAULIEU; Mme Germaine DESROSIERS; assis : Mr lAbbé Pamphile AKPLOGAN 33

34 La construction du centre daccueil de la Cité de lEmmanuel – Terre despérance 34

35 Un Centre composé de plusieurs services : Une résidence pour étudiants Une grande bibliothèque multidisciplinaire, aménagée pour la recherche Une grande salle de conférence Un espace dédié à la méditation Une cafétéria ou lieu de restauration 35

36 Offrir un lieu d'hébergement et d'étude aux étudiants démunis. Offrir un carrefour de formation et d'information multidisciplinaire : sociologie, économie, anthropologie, politique, développement, philosophie, théologie, etc. Offrir un cadre pour conférences, séminaires et colloques sur les grands enjeux de la société actuelle. Spécificité : favoriser et promouvoir ce qui unit différents courants sociaux, économiques, politiques et religieux autour de la question des droits fondamentaux de la personne : se nourrir, se loger, se vêtir, s'instruire, se soigner. Offrir donc un cadre de débats et d'échanges en vue du Bien Commun à bâtir ensemble. 36

37 Étape 1 : Recherche et achat du site pour le projet Domaine visé : Banlieue de Cotonou. Atouts de proximité : futur aéroport international et université nationale du Bénin (Abomey-Calavi). Étape 2 : Construction Étape 3 : Ouverture / Accueil Étape 4 : Développement Le centre doit pouvoir générer des revenus par lui-même afin de subvenir à ses frais de fonctionnements. Pour ce faire, un espace sera dédié à la mise en place d'activités rémunératrices. Les membres de la Fondation, en lien avec les locaux, s'attèleront à définir ces activités au fur et à mesure des étapes 1 et 2. 37

38 Quel livre en lancement? 38

39 Lenseignement de léglise catholique sur lusure et le prêt a intérêt. Préface de Laurence DOSSOU-QUENUM LHarmattan 39

40 PROFESSEUR AGRÉGÉ DOYEN : FACULTÉ DE THÉOLOGIE ET D'ÉTUDES RELIGIEUSES, UNIVERSITÉ DE SHERBROOKE (1 er mars 2010 pour se terminer le 28 février 2014) 40

41 Bachelier : Théologie, Université de Sherbrooke, 1984 Maîtrise : Théologie, Université de Sherbrooke, 1994 Doctorat : Théologie, Université Laval, 1999 Postdoctorat : Faculteit Kerkelijk Recht, Katholieke Universiteit Leuven 41

42 AUTEUR DU LIVRE: Pamphile AKPLOGAN 42

43 Né à Cotonou, en République du Bénin, Pamphile AKPLOGAN est Prêtre catholique depuis le 02 décembre Actuellement doctorant en Études du Religieux Contemporain à la Faculté de théologie et détudes religieuses de lUniversité de Sherbrooke, il écrit sa thèse de doctorat sur un sujet particulièrement stimulant et de grande actualité : « Leffacement de la dette des pays africains. Regard de la doctrine sociale de lÉglise catholique ». (4ème page couverture) 43

44 Le prêt, dans sa nature profonde, doit être véritablement une aide qui favorise le développement, la croissance, lépanouissement et le bien-être des personnes et des sociétés. Ce qui suppose que les humains vivent dans le partage, la solidarité et la fraternité, avec un sens distingué de la dignité et de la promotion des valeurs de justice, de vérité et de liberté. 44

45 Cest ce que recèle lenseignement de lÉglise catholique sur le prêt à intérêt et lusure. Cet enseignement, encore actuel, senracine dans les Écritures Saintes et se déploie dans la longue tradition patristique, conciliaire, thomiste et magistérielle. A une époque dominée par labsolutisation de léconomie de marché où les pauvres sont de moins en moins pris en compte, lÉglise catholique invite à une mondialisation de la solidarité et à une réorganisation de léconomie pour que chaque personne et chaque peuple se réalise intégralement. La présente parution prend alors toute sa pertinence. 45

46 ÉDITIONS : L'HARMATTAN VILLE : PARIS (FRANCE) COLLECTION : ÉGLISES D'AFRIQUE PAGES : 202 ANNÉE DE PUBLICATION : 2010 ISBN : PRIX : 19 euros / 32,50$ *Le livre coûte 32,50$, hors taxe. Nous le vendons, pour la circonstance, à 30$. Une partie des bénéfices de la vente au cours du lancement (5$) ira à la Fondation. 46

47 47

48 48

49 49

50 REGARDEZ... ADMIREZ... CONTEMPLEZ... 50

51 51

52 52

53 53

54 54

55 55

56 56

57 57

58 58

59 59

60 60

61 61

62 62

63 63

64 64

65 65


Télécharger ppt "1 Cité de lEmmanuel – Terre despérance St-Hyacinthe 17 octobre 2012."

Présentations similaires


Annonces Google