La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

ACDI/VOCA Haiti Cartographie et Analyse DUrgenceDu Marche: EMMA Marhces des Haricots et Main dOeuvre dans le Sudest dHaiti July 6, 2010 FAO Agricluter,

Présentations similaires


Présentation au sujet: "ACDI/VOCA Haiti Cartographie et Analyse DUrgenceDu Marche: EMMA Marhces des Haricots et Main dOeuvre dans le Sudest dHaiti July 6, 2010 FAO Agricluter,"— Transcription de la présentation:

1 ACDI/VOCA Haiti Cartographie et Analyse DUrgenceDu Marche: EMMA Marhces des Haricots et Main dOeuvre dans le Sudest dHaiti July 6, 2010 FAO Agricluter, Port au Prince

2 Nos Zones dIntervention Anse a Pitre Livelihood, MCHN,EWS Belle Anse Livelihood, MCHN, EWS Cotes de Fer Livelihood, MCHN, EWS Bainet Livelihood, MCHN, EWS La Vallee Livelihood, EWS Thiotte Livelihood, EWS Grand Gosier Livelihood, MCHN, EWS

3 Apercu Generale de la Boite a outils dEMMA EMMA= meilleure comprehension des systemes de marche cruciaux lors dune situation urgence permet aux urgences humanitaires de prendre en consideration une plus vaste gammes des reponses Les acteurs existant sur un marche Une plus grande efficacite dans lusage des ressources Reduction dune dependance prolongee dune aide exterieure De reels progres dans le retablissment de leconomie

4 Le cadre daction de base dEMMA Objectifs Apparition soudaine dune situation durgence Une vaste gammes des besoin Prise des decision rapide Faits - agences ne disposer que dune connaissance limitee de marche -Tout systeme de marche qui pourrait etre crucial pour faire face aux besoin prioritaires en bien alimentaire ou non- alimentaires -Appuyer les equipes humanitaires prennent des decisions urgentes dans les toutes premieres semaines

5 Methodologie Letude des donnees existantes et des analyses anterieures du marche Evolution des prix, les etudes/bulletins (e.g. OSASE, FEWSNET, EMMA 2008 et 2010) Environ 15 intervues avec des acteurs à différents stades de la chaine de marché, agriculteurs, des ouvriers, et dautres informateurs clés (i.e., agronomes, officiels du gouvernement local) La preparation des cartographie des marches Market Map de la chaine de marché

6 Le lancement de lEMMA au Sudest -. Invitation aux acteurs au Sudest a participier (ACDI/VOCA, Save, CROSE, Diakonie, Medair, Croix Rouge, Planete Urgence - Selection des marches plus important au Sudest: haricot et main dœuvre dagricole (FFW/CFW) -Selectionne au cause de leurs importance tant en tant que source de revenue dans le Sud-est -Formation dans le boites des outils de lEMMA -2 equipes, 3-4 personnes par equipe a Jacmel, La Vallee et Bainet communes -Participants: ACDI/VOCA (lead), Save, Diakonie et CROSE

7 Analyse de la subsistance Par Mois: RuralUrbain Ligne de baseAffectésLigne de baseAffectés Revenus HTG HTG HTG HTG Dépenses HTG HTG HTG HTG

8 V = plus bas? P = doublé P~ HTG/tm Légende des couleurs Groupes cible Saison plantation mars-av. Environnement, institutions, règles, normes et tendances du marché La chaine du marché: Acteurs du marché & leurs liens Infrastructure, intrants et services dappui au marché clés Ports pour haricots importés Producteurs de haricots dans SE Collecteurs (Sara rurales) Dans petites villes, milieu rural Carte du marché affecté Inflation/ déflation Déclin revenus consommateurs Faible organisation fermière Systèmes dirrigation Transport (à pied, animal, camion) Intrants agricoles fournis par ONG Crédit (fournisseur ou formel) Autres producteurs de haricots haïtiens Importations des EUA Aide alimentaire Population Sud-est Madan Sara (commerçants) à PaP Grossistes premier niveau à Pa P Grossistes/ détaillants second niveau à Jacmel Petits détaillants dans Sud-est N=plusieurs Importateurs N=3 Importations/ Exportations de RD. 100 HTG~US$ marmite = 2.7kg Fortes taxes sur haricots importés Autres populations haïtiennes Détaillants Dépôts détruits ou pas sécuritaires pour utilisation Dégradation environnement Aide alimentaire détournée Population accrue & Déplacement ! Insécurité physique marchés PaP ! ! ! Légende des symboles Problème critique Grand dérangement Dérangement partiel ! V = plus bas V= 9-15% de la demande totale !

9 N ~ 29,000+ en âge de travailler Travail salarié non agricole P = 200 HTG/jour Légende des symboles Problème critique Grand trouble Trouble partiel P = 100 HTG/jour avec repas 150 HTG/jour sans repas Lenvironnement du marché: institutions, règles, normes & tendances Infrastructure, intrants et services dappui aux marchés clés Accès aux informations sur le marché, données sur les prix Salaires informels vs salaire minimum officiel Utilisation généralisée de la main-dœuvre non salariée (coop/volontariat Pluies tardives, saison de plantation en retard Services dextension Transport des denrées Intrants ag (semences et outils) Semences fournies par ONG Disponibilité de cash et crédit pour investissement dans lagriculture Diverses stratégies de subsistance: pêche, commerce, autre travail ! Insectes, maladies Ouvriers pauvres et très pauvres (Surtout des hommes) Port-au- Princiens M. moins pauvres Irrigation Migration temporaire en Haïti en en RD Culture haricots en basse terre Fermes familiales/de subsistance plus petite P = HTG/jour Ouvriers plus qualifiés ! ! Programmes de cash et aliments contre travail ! V= plus faible Travail migratoire PaP Cyclones, sécheresse continue – conditions pas fiables Déboisement, érosion – viabilité ag de long terme Migrants dautres zones Travail migratoire DR V~ jusquà 30% dhommes jeunes et 5% de femmes jeunes maintenant Plus grands producteurs de légumes et haricots (cultures de cash)

10 Recommandations: Main dOeuvre Activités de réponseRisques et suppositions clésPoints relatifs au Timing Effets vraisemblables sur le Système de Marché et les Groupes Cibles Indicateurs potentiels Transferts inconditionnels de cash aux plus vulnérables Critères de ciblage soigneux et transparent. Stratégie dexit/transition claire nécessaire. Prochains 3-12 mois.Pas deffet sur le marché de la main- dœuvre, les plus vulnérables étant incapables de travailler ; mais devrait aider à revigorer la demande de denrées de base et NFI, et combler lécart dans les besoins de base. -Niveaux de revenus des M, tendant vers la normale. - Prix des denrées pendant la saison de récolte Cash contre travail (programmé dans le temps et structuré de manière à ne pas déranger les activités de plantation et de récolte). Critères de ciblage soigneux et transparent. Activités sélectionnées avec laide de la communauté. Niveaux de salaire ne doivent pas dépasser le niveau habituel. Prochains 3-12 mois. Conçu pour ne pas nuire à la plantation et la récolte. Avec les transferts de cash, devrait combler lécart dans les revenus faibles, assurant que les ménages peuvent satisfaire leurs besoins de base (et, espérons-le, stimuler les marchés pour les denrées et NFI de base). Activités contribuant à la résistance environnementale et aidant à la durabilité à long terme de lagriculture. Nombre de bénéficiaires; montant des salaires payés ; monitoring des prix et quantités de denrées pendant les prochains 3-12 mois.

11 Recommandations: Haricots Activités de RéponseRisques et présomptions clés Points relatifs à la programmation Effet vraisemblable sur le système de marché et les groupes cibles Indicateurs potentiels Amener les distributions de haricots à leur niveau minimum (i.e aux hôpitaux), et faire les achats localement pour le reste des distributions Présomption est que les agriculteurs et autres ne seront pas dépassés dans le cadre de loption pour lachat local. En appelle à un calendrier de transition Commencer immédiatement à un faible niveau et progresser à mesure que des contrats dapprovisionnement sont signés. Cela stimulera la chaine de marché, spécialement si les achats sont faits au niveau du détaillant. Cela maintiendra la disponibilité des denrées pour les ménages les plus vulnérables. Nombre de distributions de denrées mois après mois comparé aux niveaux de la ligne de base. Pourcentage de haricots achetés localement. Si pas déjà fait, informer les détaillants que le 31 mars verra la fin des distributions. A gérer avec précautions, car la population (ou les autorités politiques locales) auront vraisemblablement une réaction négative très forte. Commencer immédiatement Pour détaillants et producteurs, peut servir de signal de ne pas ralentir la production ou de ne pas planter moins. Réaction potentielle très négative des consommateurs et autres. Pourcentage de détaillants et agriculteurs informés du statut de la distribution de denrées. Transferts de cash inconditionnels pour les plus vulnérables. Critères de ciblage soigneux et transparents. Il faut une stratégie claire dexit/transition Prochains 3-12 moisDevrait raviver la demande parmi les consommateurs de haricots, améliorant la sécurité alimentaire pour la population cible (producteurs et consommateurs). -Tendance vers la normale du niveau de revenus des M. - Prix des haricots pendant la saison de récolte (et dautres denrées).

12 La logique des Interventions FFW/CFW. Le SYAP sinscrit dans la logique dintégration Urgence-Court- Moyen-Long termes -Augmenter la disponibilité de nourriture pendant la période de soudure -. Distribution durgence (12 Janvier – 31 Mars 2010) -. Actions pour Stimuler la production agricole : saison printemps 2010 (Avril-Juin ) -. SYAP: Avril- Juin Cash For Work : a partir de Juin 2010

13 Reponse : Volet Relance Agricole Maintenir 5- Ans USAID MYAP Programme MYAP Cash Grant -Versant Ouest MYAP FAO Distribution MOU (Ouest) Save The Children Service Contract (Est) Israeli Irrigation Pilot Saison Printemps poste seisme MoyenTerm Opportunite s UNOPS Reboissement Save The ChildrenAutresTBD Moyen-Term Reponse Urgence OFDA Agriculture Project


Télécharger ppt "ACDI/VOCA Haiti Cartographie et Analyse DUrgenceDu Marche: EMMA Marhces des Haricots et Main dOeuvre dans le Sudest dHaiti July 6, 2010 FAO Agricluter,"

Présentations similaires


Annonces Google