La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Presentation par: Bruce Manion FCMA Chapitre du Manitoba 28 février, 2012 Lallocation des ressources aux résultats: les faits et les mythes Justin Bieber.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Presentation par: Bruce Manion FCMA Chapitre du Manitoba 28 février, 2012 Lallocation des ressources aux résultats: les faits et les mythes Justin Bieber."— Transcription de la présentation:

1 Presentation par: Bruce Manion FCMA Chapitre du Manitoba 28 février, 2012 Lallocation des ressources aux résultats: les faits et les mythes Justin Bieber et le coût des cigarettes ou

2 SURVOL De Quoi Parlons-Nous? Pour débuter, des chiffres Par où avons-nous passé et où sommes-nous à présent Considérations principales Un exemple concret Le Bieber et les mégots Pourquoi est-ce si difficile? Revues stratégiques des ressources Synthèse

3 DÉNÉGATION

4 " What gets measured gets done, what gets measured and fed back gets done well, what gets rewarded gets repeated." - John E. Jones, Professeur et expert en sondage et en rétroaction des employés " It is an immutable law in business that words are words, explanations are explanations, promises are promises but only performance is reality." - Harold S. Geneen, PDG de la société ITT " In God we trust, all others bring data." - W. Edwards Deming, Expert en gestion de la qualité et statisticien DE QUOI PARLONS-NOUS?

5 ``Nous nous attendions alors (en 2001) à ce que la plupart des gestionnaires aient essayé la méthode de gestion axée sur les résultats et à ce que bon nombre d'entre eux aient de bons systèmes en place. Nous avons relevé des progrès dans quelques secteurs, mais de toute évidence la gestion axée sur les résultats n'était pas encore la norme dans les ministères que nous avons vérifiés. `` Le principal obstacle est moins un problème technique que culturel : il y a peu de pression à quelque niveau que ce soit pour que l'on fournisse plus d'information sur le rendement. Les fonctionnaires en ont conscience et de plus, ils ne sont pas enclins à produire de l'information qui pourrait embarrasser leur ministre. La pile de la reddition de comptes n'est donc jamais chargée. - L. Denis Desautels, FCA, Vérificateur général du Canada ( ) DE QUOI PARLONS-NOUS?

6

7 Dépenses Transfer payments to individuals Elderly benefits Employment Insurance Childrens benefits Total Transfer payments to individuals Major Transfers to other levels of govt. Health and other transfer programs Fiscal Arrangements Alternative Payments for standing programs Canadas Cities & Communities Other Total Transfers to other levels of govt. Direct Program Spending Subsidies and other transfers Deptal and Crown Corporation operating expenses Capital amortization Total Direct Program Spending Total Program Expenditures Public Debt Charges TOTAL EXPENDITURES $ % 13% 7% 5% 25% 14% 6% -1% 1% 21% 13% 28% 2% 43% 88% 12% 100% Recettes Income Tax Personal income tax Corporate income tax Non-resident income tax Total Income Tax Excise Taxes/Duties Goods and Services Tax Customs import duties Other excises taxes/duties Total Excises Taxes/Duties Total Tax Revenues Employment Insurance Premiums Other revenues TOTAL BUDGETARY REVENUES $ % 48% 13% 2% 63% 12% 2% 4% 18% 81% 8% 11% 100% Source: Budget fédéral, juin 2012 (en milliards de dollars) Recettes et dépenses fédérales POUR DÉBUTER, DES CHIFFRES

8 Dépenses fédérales ($70.6 M) ($37.3 M) ($77.6 M) ($33.0 M) ($58.2 M) POUR DÉBUTER, DES CHIFFRES

9 (Milliards $) Revenus budgétaires Dépenses de programme Service de la dette publique Dépenses totales Surplus / (Déficit) 9.6 (5.8) (55.6)(36.2)(32.2) (19.4) (9.4) (0.3) 4.2 Autres revenus Dette fédérale Évolution des ressources fédérales

10 PAR OÙ AVONS_NOUS PASSÉ ET OÙ SOMMES-NOUS À PRÉSENT Pas nouveau au Gouv. fédéral Misait principalement les intrants/extrants, les activités et les facteurs de coût jusquau milieu des années 90 Initiative de réforme importante visant la planification et les rapports de rendement de la fin des années 90 jusquà présent SGRR et le rapport Le rendement du Canada Le Budget des dépenses – un travail en cours

11 CONSIDÉRATIONS PRINCIPALES Pas de bottom line Gestion `` à la marge `` Motivations et horizons différentes Manque de bonne information versus des données Des pommes, des oranges et des pamplemousses Est-ce quon est bon, chanceux ou un peu des deux? Impacte des médias et des médias sociaux Moins de déférence / questionnement des leaders

12 UN EXEMPLE CONCRET $58.2 milliards (M) transférés aux autres paliers de gouv. $38.7 M – Santé et autres programmes sociaux $16.9 M – Arrangements fiscaux $2.0 M – Villes et communautés canadienne $0.7 M - Autre $26.9 M - Transfert pour la santé(TCS) $11.5 M – Transfert social (TS) $0.25 M – Réduction des temps dattente $1 M - Transfer TCS à la Prov. du Manitoba

13 UN EXEMPLE CONCRET

14 Source = Le rendement du Canada

15 UN EXEMPLE CONCRET Source = Le rendement du Canada

16 UN EXEMPLE CONCRET Source = Le rendement du Canada

17 UN EXEMPLE CONCRET Source = Le rendement du Canada

18 UN EXEMPLE CONCRET Source = Santé Manitoba - Rapport

19 UN EXEMPLE CONCRET La section qui suit donne de linformation sur les mesures de rendement principaux pour Cest la 6 ième année dans laquelle tous les ministères du Gouvernement du Manitoba ont inclus une Section sur la mesure du rendement, de façon uniforme, dans leurs rapports annuels. Quest-ce qui est mesuré (Q) et quel indicateur (I) est utilisé? Pourquoi est-ce important de mesurer cela? Q = Accès par les Manitobains aux chirurgies cardiaques I = Médiane des temps dattente pour la chirurgie de pontage cardiaque par niveau durgence Laccès opportun aux services de chirurgie est important W = Accès par les Manitobains à la radiothérapie pour le cancer I = Médiane des temps dattente avant de commencer la radiothérapie Laccès opportun aux services de traitement est important Source = Santé Manitoba - Rapport

20 ``LE BIEBER ET LES MÉGOTS`` Une grande préoccupation démographique dans le domaine de la santé est laccroissement du taux de fumage chez les jeunes femmes âgées de moins de 25 ans. Comment pouvons-nous arrêter ou même empêcher les jeunes femmes de fumer? La publicité est rentable! Ciblons-les dans leur jeunesse! Cherchons un meneur dopinion chez les jeunes femmes avec le message que ce nest pas CHIC de fumer.

21 ``LE BIEBER ET LES MÉGOTS`` + $10 Million = Plan A: Plan B: Doubler le prix des cigarettes!!!

22 ``LE BIEBER ET LES MÉGOTS`` Plan A américain dans les années 80 Warning: The Surgeon General Has Determined that Cigarette Smoking is Dangerous to Your Health

23 Cycle annuel des ressources se fait à la marge Difficultés dattribution Un écosystème complexe de programmes et de résultats Cycle dévaluation pas en ligne avec le cycle décisionnel Trop de données, pas assez de constatations Absence de focus dans le système de récompenses ``POURQUOI EST-CE SI DIFFICILE?``

24 REVUES STRATÉGIQUES DES RESSOURCES Revues stratégiques fédérales - Antécédents Débutent en 2007 Font partie du nouveau Système de gestion des dépenses en 2007 Visent une meilleure gestion et un meilleur contrôle des dépenses gouvernementaux Basées sur un examen cyclique, sur 4 ans, de toutes (100%) les dépenses opérationnelles et de programmes Pouvaient être utilisées pour identifier des opportunités de réaffectation dactivités de faible priorité à des activités de plus haute priorité

25 REVUES STRATÉGIQUES DES RESSOURCES Revues stratégiques fédérales– Que sont-elles? Une revue de bonne foi de 100% des dépenses directes 3 paramètres principaux: Accroître lefficience et lefficacité Cibler les missions fondamentales Réaliser les objectifs prioritaires des Canadiens Doivent être effectuées par toutes les organisations fédérales qui reçoivent des crédits annuels Comprennent tous les coûts de fonctionnement, de programmes directes et les coûts de prestation de programmes législatifs

26 REVUES STRATÉGIQUES DES RESSOURCES Doivent au moins identifier 5% de leurs ressources associées aux programmes à plus faible priorité ou rendement Complétées selon le même échéancier chaque année afin de senligner avec les cycles dapprobation des ressources et du Budget fédéral Résultats de chaque ronde sont présentés dans le Budget fédéral annuel Résultats de la RS pour chaque organisation sont aussi incorporés dans le RPP et RMR pour les années futures Revues stratégiques fédérales– Que sont-elles?

27 REVUES STRATÉGIQUES DES RESSOURCES Revues stratégiques fédérales – Résultats à date

28 REVUES STRATÉGIQUES DES RESSOURCES Commission Glassco (1963) Commission Lambert (1979) Groupe de travail Nielsen (1985) Revues de programmes 1 et 2 (1994 et 1996) Comité pour la revue des dépenses (2005) Initiative des Services administratifs ministériels partagés (2006) Revues stratégiques (2007, 2008, 2009, 2010…) Examen des fonctions administratives (Budget 2010) Examen stratégique et fonctionnel (Budget 2011) Autres revues des ressources – passées et présentes

29 REVUES STRATÉGIQUES DES RESSOURCES Matière à réfléchir

30 SYNTHÈSE Une question très complexe Les résultats sont difficiles à miser dans le Secteur public – on doit tout de même essayer! Peu probable daboutir un jour avec un régime parfait d ``Allocation des ressources aux résultats`` Variété de modèles et dapproches En voie de développement - Restez à lécoute….

31 QUESTIONS?


Télécharger ppt "Presentation par: Bruce Manion FCMA Chapitre du Manitoba 28 février, 2012 Lallocation des ressources aux résultats: les faits et les mythes Justin Bieber."

Présentations similaires


Annonces Google