La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Entretiens Louis le Grand  30 et 31 août 2007 

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Entretiens Louis le Grand  30 et 31 août 2007 "— Transcription de la présentation:

1 Entretiens Louis le Grand  30 et 31 août 2007 

2 Mme Christine Krtolitza Entretiens Louis le Grand – 30 et 31 août 2007
Étude de cas EDF M. David Newhouse Mme Christine Krtolitza Entretiens Louis le Grand – 30 et 31 août 2007 Entretiens Louis Le Grand

3 Entretiens Louis le Grand – 30 et 31 août 2007
L’IPO d’EDF Entretiens Louis le Grand – 30 et 31 août 2007 Entretiens Louis Le Grand

4 Entretiens Louis le Grand – 30 et 31 août 2007
Première partie Une longue phase de préparation Entretiens Louis le Grand – 30 et 31 août 2007 Entretiens Louis Le Grand

5 Entretiens Louis le Grand – 30 et 31 août 2007
Les raisons de l'IPO Des besoins d'investissement considérables en France et en Europe à l'horizon 2030 600 à 700 GW de nouvelles centrales; l'équivalent du parc installé existant; dont plus de la moitié pour remplacer les centrales existantes (environ 600 milliards d'Euros selon la Commission européenne) Dans un contexte où les Etats européens et l'Etat français ont d'autres priorités: emploi, solidarité, santé et retraite, éducation… La concurrence en Europe pour tous les clients en 2007 Montrer à la Commission européenne le comportement d'un "investisseur privé avisé" pour avoir une concurrence équitable (enlever le soupçon des aides d'Etat) Avoir une structure financière solide pour faire face aux risques de marché Poursuivre l'amélioration de la gouvernance des "sociétés d'Etat" en France Tirer les leçons des difficultés récentes liées aux stratégies internationales des entreprises publiques Mieux distinguer les rôles de l'Etat dans ce contexte de concurrence européenne et internationale Conserver une majorité du capital public (nucléaire, politique énergétique) ; et introduire des actionnaires privés (choix du modèle d'activité, gains de productivité) Entretiens Louis le Grand – 30 et 31 août 2007 Entretiens Louis Le Grand

6 Principales étapes préliminaires: Des pré requis indispensables
Relevé de conclusion réforme du financement retraite Décret autorisant l’ouverture du capital Loi de changement de statut/ réforme retraite Janvier 2005 Mai 2005 Juillet 2005 Septembre 2005 Juillet 2002 Décembre 2002 Août 2004 Novembre 2004 Décembre 2003 Accords Edison Transformation en SA Commission Roulet Déclaration de politique générale du Premier Ministre Filialisation du RTE Réduction du capital d’EDF Mise en œuvre de la réforme retraite Agrément de la CE sur le projet de réforme du financement retraite Entretiens Louis le Grand – 30 et 31 août 2007 Entretiens Louis Le Grand

7 Un calendrier d’exécution atypique: Des délais serrés
Un délai de 4 jours entre la décision du Ministre et l’ouverture du livre d’ordres: Pas de pré marketing des analystes Une période de placement allongée à 3 semaines - début des road-shows et de la période de souscription PGG - début de la période de réservation OPO et ORS 25-26 oct. - Club des ère audition CPT - pilot fishing début du trading - fixation du prix - allocations 23 oct. 28 oct. 18 nov. 21 nov. Relance processus Marketing Négociations 27 oct. Go: formation du syndicat - publication rapports de recherche - 2ème audition CPT - fourchette de prix d’IPO Entretiens Louis le Grand – 30 et 31 août 2007 Entretiens Louis Le Grand

8 Communication financière: Une exigence de transparence
Comparabilité des comptes rendue difficile par les changements de méthodes et de présentation Des engagements long terme mal compris par les analystes externes Une réputation d’opacité et un environnement réglementaire complexe Établissement de comptes pro-forma IFRS 2003/2004 Élaboration d’une documentation aux meilleurs standards du marché Un premier essai interne en 2004 Un document final de 900 pages en 2005 Deux réunions avec les analystes : en juillet : pédagogie sur des thématiques métiers en septembre : comptes et equity story Une montée en puissance de la communication financière Des changement de méthode et de présentation comptables qui limitent la comparabilité des comptes d’année en année, pointés publiquement par la Cour des Comptes Des engagements long terme hors norme (nucléaire) et en profonde réforme (retraite), mal compris par les analystes externes Une réputation d’opacité liée à des activités spécifiques et un environnement réglementaire complexes Lancement du chantier documentation début et enregistrement d’un DDB de plus de 500 pages aux meilleurs standard du marché le 13 juillet Actualisation de la documentation en septembre et octobre Élaboration d’un IOM au standard 144A pour les investisseurs internationaux. Organisation d’une première réunion avec les analystes en juillet : approche pédagogique du business model et des principales spécificité financières d’EDF A l’occasion des comptes semestriels IFRS, seconde réunion d’analystes centrée sur l’equity story d’EDF Une montée en puissance de la communication financière au meilleur niveau saluée par les analystes et les investisseurs. Entretiens Louis le Grand – 30 et 31 août 2007 Entretiens Louis Le Grand

9 Entretiens Louis le Grand – 30 et 31 août 2007
Deuxième partie Une opération au service d’un projet industriel Entretiens Louis le Grand – 30 et 31 août 2007 Entretiens Louis Le Grand

10 EDF: un leader en Europe
40 36m de clients en Europe 35 30 Enel E.ON 25 Un secteur en consolidation Nombre de clients électricité (millions) RWE 20 125 GW dans le monde 15 10 5 20 20 20 40 60 80 100 120 140 Capacité Installée (GW) Entretiens Louis le Grand – 30 et 31 août 2007 Entretiens Louis Le Grand

11 EDF: le principal acteur du nucléaire dans le monde
Puissance installée (en GW) Entretiens Louis le Grand – 30 et 31 août 2007 Entretiens Louis Le Grand

12 Entretiens Louis le Grand – 30 et 31 août 2007

13 Dans un environnement favorable et porteur…
Hausse des prix du pétrole et du gaz naturel Hausse des prix des permis C02 Hausse des prix de gros de l’électricité (base) 5 10 15 20 25 30 35 40 Nov-04 Jan-05 Apr-05 Jun-05 Aug-05 Nov-05 Jan-06 Prix Permis CO2 (€/t) Permis CO2 Pétrole 65$ - 70$ Forward Prices Gaz 8$-10$ Prévisions Forecast Allemagne France Source : Datastream Source : EEX *MMBTU : British Thermal Unit en million Un environnement favorable à la structure de production d’EDF peu sensible au prix des hydrocarbures et aux contraintes environnementales Entretiens Louis le Grand – 30 et 31 août 2007 Entretiens Louis Le Grand

14 … pour mettre en œuvre un projet industriel ambitieux
Investissements de renouvellement et de croissance organique Investissements de développement / acquisitions 18 Mds€ sur la période 8 Mds€ d’investissements sur la période Gaz Éolien / énergies renouvelables Services Europe de l’Ouest, Europe de l’Est, Chine 30% des investissements totaux Critères d’investissement : Création de valeur > 10% Contribution positive au résultat net avant 3 ans Gouvernance Comité des Engagements du Groupe Approbation en Conseil d’Administration pour les investissements > 200 M€ 1/3 International 2/3 45% RU 15% Italie 15% Allemagne 25% Autres France 66% Régulé 34% Non régulé 70% des investissements totaux Un total de 40 Mds€ d’investissements sur la période Entretiens Louis le Grand – 30 et 31 août 2007 Entretiens Louis Le Grand

15 Entretiens Louis le Grand – 30 et 31 août 2007
Troisième partie Un succès auprès des investisseurs Entretiens Louis le Grand – 30 et 31 août 2007 Entretiens Louis Le Grand

16 Perception des analystes et des investisseurs
Des attraits forts… …mais des incertitudes qui demeurent Plafonnement du tarif intégré Tarif intégré : frein à une réelle ouverture à la concurrence et au développement d’EDF hors de France Risque réglementaire / politique Faible taux de rémunération des activités régulées en France Potentiel de gains de productivité à démontrer Absence de cibles identifiées en matière de capex de développement Relations sociales Avantage nucléaire dans un contexte de marché favorable Perspectives de pertes de parts de marché limitées en France Présence dans les marchés européens clés Double équilibre régulé/non régulé, domestique/international Potentiel d’approfondissement de l’effort de réduction de coûts 1. Forces Très grande qualité des actifs en France : production (coûts fixes principalement, exposition limitée aux prix des combustibles et au CO2, actifs jeunes) réseaux (qualité intrinsèque, équilibre régulé / non régulé) portefeuille clients (image, robustesse à l’ouverture totale du marché) Position de premier plan sur les principaux marchés européens Stratégie / modèle d’activité intégré convaincant Profil de risque limité : forte génération de cash flows objectifs réalistes, voire conservateurs peu de risque de (ré)investissement Qualité et cohésion du management Fort potentiel à moyen / long terme : gains de productivité allongement de la durée de vie des centrales positionné pour profiter du renforcement des interconnexions 2. Faiblesses Incertitudes majeures sur l’environnement règlementaire et le plafonnement du tarif intégré limitant l’avantage nucléaire : France : évolution des tarifs (hausse de l’inflation, hausse des taux, dimension politique), renégociation du CSP lors de l’ouverture totale du marché Europe : degré d’ouverture du marché français et risque d’intervention de la Commission Européenne Incertitudes sur la capacité à mettre en œuvre les gains de productivité, leviers de performance limités à court terme Climat social et capacité à réduire les coûts opérationnels Contrôle de l’État, capacité à faire évoluer sa relation avec EDF Faiblesse du dividende par rapport aux comparables Faible retour sur les activités régulées France (7,25%) Incertitudes résiduelles sur les passifs nucléaires : niveau de provisionnement vs. Allemagne, effet de série en question Manque de visibilité sur certains éléments de stratégie (gaz, acquisitions hors pays européens cœur) Entretiens Louis le Grand – 30 et 31 août 2007 Entretiens Louis Le Grand

17 Entretiens Louis le Grand – 30 et 31 août 2007
Processus de détermination du prix EDF et ses conseils  mènent une évaluation des différentes entités du groupe, fondée sur la somme des parties (actualisation des flux futurs & application des multiples de marché) L’État et ses conseils  mènent des travaux équivalents, et challengent les informations fournies par EDF EDF et l’État  remettent le rapport d’évaluation à la Commission des Participations et des Transferts *************** La Commission des Participations et des Transferts  in fine, fixe le prix minimum de l’opération Le ministre  avant le lancement de l’offre, fixe une fourchette de prix, testée par les banquiers auprès des investisseurs, et éventuellement réajustée La CPT  à la fin de la période de souscription, fixe le prix minimum en fonction de la qualité du placement auprès des investisseurs institutionnels et du succès de l’offre aux particuliers Le ministre  arrête le prix définitif Deux grandes méthodes de valorisation sont principalement utilisées : La méthode par actualisation des cash flows futurs (« DCF »). L'approche DCF : Consiste à estimer la valeur intrinsèque d’EDF en actualisant les cash-flows disponibles prévisionnels générés par les activités du groupe déduction faite des passifs Permet de prendre en compte l'évolution à long terme des résultats d’EDF et de refléter son potentiel de création de valeur La méthode par les multiples de marché de sociétés cotées comparables (approche comparative ou analytique). La pertinence de cette méthode repose sur la disponibilité pour EDF d’un échantillon pan-européen de sociétés comparables en termes d’activité, de croissance, de marges, et d’intensité capitalistique. Les multiples de marché utilisés seront : Les multiples de valeur d’entreprise communs aux « utilities » (EBITDA, EBIT puis déduction des passifs) Les multiples de capitaux propres (essentiellement le PER ou multiple du résultat net) Entretiens Louis le Grand – 30 et 31 août 2007 Entretiens Louis Le Grand

18 Principales caractéristiques de l’opération
Structure de l’offre Ouverture de capital avec cotation sur Euronext par Une émission d’actions nouvelles pour les investisseurs institutionnels (PGG) et les particuliers (OPO) 6,35 Mds€ Une cession de titres existants par l’État aux salariés et anciens salariés 1,1 Mds€ Le PGG inclut une offre publique sans cotation au Japon (POWL) et un placement privé 144a aux États-Unis Prix Fourchette indicative : €29,5 - €34,1 Prix final : 33 €/action pour le PGG et 32 €/action pour l’OPO Flottant 12,7% du capital Public: 10,8% Salariés 1,9% Coordinateurs Globaux Calyon, Morgan Stanley Teneurs de livre PGG : ABN Amro Rothschild, BNP Paribas, Calyon, Morgan Stanley OPO : BNP Paribas, Calyon Entretiens Louis le Grand – 30 et 31 août 2007 Entretiens Louis Le Grand

19 Introduction en bourse d’EDF Une opération « exceptionnelle »
L’introduction en bourse d’EDF est une opération qui a battu tous les records : La plus importante IPO jamais réalisée en France La plus grande IPO en Europe depuis 2001 La 2e plus grosse IPO dans le monde en 2005 La plus large participation de particuliers jamais rencontrée en France La plus grande IPO en Europe depuis 2001 Source EquityWare * Considérant la taille de l’opération EDF après exercice de l’option de surallocation au 15 décembre 2005 Plus grande participation des particuliers lors de l’ouverture du capital d’une entreprise publique Source ABN AMRO Rothschild, Presse Ordres des particuliers en millions Entretiens Louis le Grand – 30 et 31 août 2007 Entretiens Louis Le Grand

20 Introduction en bourse d’EDF: Répartition du capital
Capital social* composé de actions d’un nominal de 0,5 € Le flottant (part du capital disponible au public, i.e. aux salariés et sur le marché) est réparti de la manière suivante : 1/3 particuliers (y compris salariés) 2/3 institutionnels * Fin mars 2007 Entretiens Louis le Grand – 30 et 31 août 2007 Entretiens Louis Le Grand

21 Conclusion Entretiens Louis Le Grand

22 Une performance financière en progression continue
EBITDA Résultat Net Cash flow opérationnel CAGR* : +7,5 % CAGR* : +239 % CAGR* : +8 % 6 12 14 4 10 12 3 8 Md € 10 Md € Md € 2 6 8 6 4 2002 PF 2003 2004 2005 2006 2002 PF 2003 2004 2005 2006 2002PF 2003 2004 2005 2006 Amélioration de tous les indicateurs de performance sur les 5 dernières années Source : Rapports annuels EDF * CAGR : Compound Annual Growth Rate = Taux de croissance moyenne annuelle Entretiens Louis le Grand – 30 et 31 août 2007 Entretiens Louis Le Grand

23 Entretiens Louis le Grand – 30 et 31 août 2007
Évolution du titre EDF depuis sa mise en bourse (21 novembre 2005 – 23 mai 2007) Cours clôture + 120,0% EDF € Stoxx Utility CAC40 66,85 € + 100,0% + 80,0% + 60,0% 570,27 + 40,0% 6 120,20 + 20,0% A la clôture du 30 mars 2007 et sur 1 an, l’action EDF a progressé de 35 % tandis que le CAC40 progressait de 8 % et l’indice Euro Stoxx Utility progressait de 23 % La capitalisation boursière d’EDF au 30 mars 2007 atteignait 114,4 Md€ Décembre 05 : intégration d’EDF au CAC40 (en remplacement de TF1) : par l’effet de « réplication » des indices, mouvement d’achats. Le titre gagne 4% dans un volume très élevé (15Mt). Janvier-février 06 : fin du « black-out » des analystes et début des initialisations de couverture ; publication du chiffre d’affaires puis des résultats annuels Le titre gagne plus de 30%. Fin mars-début avril : premières revues à la hausse des perspectives de l’entreprise par les analystes ; le titre gagne plus de 20%. Avril-mai : publication du chiffre d’affaires du 1er trimestre 2006 ; les analystes interprètent négativement la prudence affichée par EDF sur l’impact de la période de froid en 1T sur la performance de 1S. Le titre perd 20 %, dans un contexte de préoccupations du marché quant au différé de publication d’un relèvement des tarifs réglementés de l’électricité. Juin-août : incertitudes sur l’éventuelle application d’un « tarif de transition »pour les industriels ; le titre perd 16 %. publication du chiffre d’affaires du 1er semestre 2006 et annonce de l’augmentation des tarifs réglementés de +1,7% ; le titre gagne 14 % entre le 3 août et le 15 août. Septembre-octobre : confirmation par le Sénat du caractère transitoire du « TARTAM » ; le titre gagne 14 % entre le 22 septembre et le 11 octobre. Novembre-décembre : publication du chiffre d’affaires des 9 premiers mois de 2006 ; le titre gagne 7% entre le 9 novembre et le 21 novembre. Le 1er décembre, le Conseil Constitutionnel rend son avis sur la Loi sur l’Energie et censure l’article 17, au motif qu’il serait en contravention avec les dispositions européennes en matière de concurrence. Les marchés interprètent cette décision comme une remise en cause des tarifs réglementés. Le titre gagne 11% entre le 30 novembre et le 6 décembre. Le 12 décembre : l’Union Européenne transmet à la France (parmi 16 pays concernés au sein de l’UE) un avis motivé. Le marché interprète cet avis comme un élément très favorable à la convergence à terme des prix de vente d’EDF vers les prix de marché. Le titre gagne 7% entre le 11 décembre et le 19 décembre. Symboliquement, la capitalisation boursière d’EDF passe au-dessus de 100 Md€ le 13 décembre pour y rester jusquà la fin de l’année (à l’exception du 22 décembre). Janvier 07 : anticipations de résultats supérieurs aux attentes pour 2006 : le titre gagne 20% Mars : Après une correction sur l’ensemble des places boursières mondiales, reprise du titre qui bénéficie d’un contexte favorable sur le secteur « utilities » + 0,0% - 20,0% 15/12/05 16/01/06 15/02/06 17/03/06 18/04/06 18/05/06 19/06/06 19/07/06 18/08/06 19/09/06 19/10/06 20/11/06 20/12/06 19/01/07 20/02/07 22/03/07 23/04/07 23/05/07 Entretiens Louis le Grand – 30 et 31 août 2007 Entretiens Louis Le Grand

24 Zoom sur l’actionnariat salarié d’EDF Entretiens Louis Le Grand 2007

25 UN PROJET FORTEMENT MOBILISATEUR
Mobiliser le corps social en lui faisant partager l’entreprise et ses enjeux, ses contraintes et son devenir Faciliter l’appropriation du projet industriel de l’entreprise par le développement de la culture économique et financière des agents Renforcer la fierté d’appartenance des agents et les valoriser (devenir propriétaire de notre entreprise) Donner un signe au marché de la capacité d’adhésion et de confiance des agents en l’avenir de leur entreprise Contribuer à la construction du Groupe EDF Entretiens Louis le Grand – 30 et 31 août 2007 Entretiens Louis Le Grand

26 UN CONTEXTE SOCIAL CONTRASTE
2 salariés sur 3 étaient défavorables à l’ouverture du capital d’EDF 4 salariés sur 5 considéraient cependant que l’ouverture du capital était un enjeu majeur pour EDF et 2 sur 3 souhaitaient le succès de l’opération 3 salariés sur 5 déclaraient qu’ils achèteraient des actions EDF Les cadres et les commerciaux (déjà dans la concurrence) se déclaraient plus nettement plus acheteurs que l’exécution et la maîtrise La motivation était essentiellement financière pour 82 % devenir actionnaire dans des conditions intéressantes C’est aussi un renforcement du lien avec EDF pour 39 % 14 % seulement pensaient que les salariés pèseraient plus dans les décisions stratégiques d’EDF C’est un placement long terme via le plan d’épargne d’entreprise qui est privilégié Entretiens Louis le Grand – 30 et 31 août 2007 Entretiens Louis Le Grand

27 Entretiens Louis le Grand – 30 et 31 août 2007
DES RESULTATS EXCEPTIONNELS souscripteurs à l’Offre Réservée aux Salariés : en France soit 93% du total 9 000 à l’international soit 7% du total 45 millions d’actions souscrites pour un montant de 1,2 milliard € malgré l’augmentation de la part de capital ouvert réservée au salariés de 10 à 15 %, la demande a largement dépassée l’offre réservée aux salariés Au final, après réduction de la demande, ce sont 36 millions d’actions, soit 1.9 % du capital, qui ont été attribuées pour un montant de 891 millions €. Entretiens Louis le Grand – 30 et 31 août 2007 Entretiens Louis Le Grand

28 Répartition des actionnaires salariés
Anciens salariés France 1% Retraités France 26% Maison Mère 65% Filiales hors France 7% Filiales France 1% Un actionnariat majoritairement via le PEG EDF Entretiens Louis le Grand – 30 et 31 août 2007 Entretiens Louis Le Grand

29 Représentation des actionnaires salariés
8 associations d’actionnaires salariés se sont constituées dont 2 regroupent chacune environ 700 actionnaires salariés Représentation par le conseil de surveillance du FCPE Actions EDF composé de : 6 membres élus (1 action = 1 voix) sur des listes présentées par des associations d’actionnaires (> 500 adhérents) et par les fédérations syndicales représentatives 5 membres désignés par chacune des 5 fédérations syndicales représentatives Les représentants des porteurs de part disposent de la majorité absolue des droits de vote. Il peut soumettre des résolutions à l’assemblée générale Exercice du droit de vote lors de l’Assemblée Générale des actionnaires d’EDF Directement pour les actions souscrites hors PEG Collectivement, via le conseil de surveillance, pour les actions détenues dans les fonds Actions EDF France et International – C’est le 2ème actionnaire après l’Etat. Ce slide permet de connaître la façon dont le salarié peut faire prévaloir ses droits dans le cadre des assemblées générales d’actionnaires Deux situations vis à vis de l’assemblée générale d’actionnaires : soit le salarié a acheté des actions EDF dans le cadre des formules hors PEG (eNERGIE Express et/ou Express+). Il détient des actions en direct et exerce donc lui-même ses droits (vote aux AG) directement ou par correspondance, ou les délègue à un mandataire qui le représente. soit le salarié a acheté des parts de FCPE Actions EDF dans le cadre des formules eNERGIE Maxi et/ou eNERGIE Multi et/ou eNERGIE Transfert. Il est représenté par le conseil de surveillance du FCPE, qui est une structure collective, dont la composition a été négociée avec les partenaires sociaux et a donné lieu à un accord collectif signé le 13 juillet dernier avec la CFDT, le CFE-CGC et la CFTC. Il y aura une élection des représentants des actionnaires salariés (1 action = 1 voix) au 1er semestre 2006 pour constituer le conseil de surveillance du FCPE Actions EDF La formule est innovante : en effet, la composition mixte des représentants des actionnaires salariés avec des membres élus et des membres désignés est une première Dans le cadre de l’offre Gaz de France, les modalités d’exercice des droits de vote des porteurs de parts du FCPE investis en actions Gaz de France sont différentes : chaque salarié vote individuellement (pas de représentation par le conseil de surveillance du FCPE comme c’est le cas chez EDF). Il est possible qu’une ou plusieurs associations d’actionnaires EDF voient le jour à la suite de l’ORS. Entretiens Louis le Grand – 30 et 31 août 2007 Entretiens Louis Le Grand


Télécharger ppt "Entretiens Louis le Grand  30 et 31 août 2007 "

Présentations similaires


Annonces Google