La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Lhomme vit debout Son corps constitue un ensemble, cependant…. - on ne sait pas imager le corps humain debout dans son entier - les radiographies grand.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Lhomme vit debout Son corps constitue un ensemble, cependant…. - on ne sait pas imager le corps humain debout dans son entier - les radiographies grand."— Transcription de la présentation:

1

2

3 Lhomme vit debout Son corps constitue un ensemble, cependant…. - on ne sait pas imager le corps humain debout dans son entier - les radiographies grand format sont de piètre qualité Le corps humain est un volume où le plan axial est fondamental (rachis, MI, prothèses..), mais… - loutil majeur du plan axial (scanner) est loin dêtre parfait : irradiation, décharge… Le corps humain est radiosensible (jeune), mais… - les radiographies orthopédiques classiques de grand format sont irradiantes Problèmes mal solutionnés à ce jour… Lhomme vit debout Son corps constitue un ensemble, cependant…. - on ne sait pas imager le corps humain debout dans son entier - les radiographies grand format sont de piètre qualité Le corps humain est un volume où le plan axial est fondamental (rachis, MI, prothèses..), mais… - loutil majeur du plan axial (scanner) est loin dêtre parfait : irradiation, décharge… Le corps humain est radiosensible (jeune), mais… - les radiographies orthopédiques classiques de grand format sont irradiantes Problèmes mal solutionnés à ce jour…

4 EOS ??????? Un nouvel outil révolutionnaire, ni scanner ni radio, basé sur 4 principes : EOS est-il une solution ?

5 1 Balayage linéaire par un faisceau de RX et un détecteur collimatés sur 5 cm à 180 cm de longueur (corps entier) Balayage linéaire par un faisceau de RX et un détecteur collimatés sur 5 cm à 180 cm de longueur (corps entier)

6 Pas de diffusion = >Augmentation du rapport signal/bruit Diminution de la dose de RX Pas dagrandissement = mesures linéaires précises Pas dagrandissement = mesures linéaires précises Pas de déformation Pas de déformation Pas de diffusion = >Augmentation du rapport signal/bruit Diminution de la dose de RX Pas dagrandissement = mesures linéaires précises Pas dagrandissement = mesures linéaires précises Pas de déformation Pas de déformation

7 Détecteurs au xénon extrêmement sensibles (Georges Charpak. Nobel 1992) A. Très peu de RX /facteur 10 vs radiographie conventionnelle /facteur 100 à 800 vs scanner2

8 => B. Ajustement automatique du gain ( niveaux de gris) Visibilité des régions anatomiques dépaisseur très différentes => Etude possible des différents morphotypes => C. Taille du pixel : 254µm Bonne définition de limage

9 Vue de face Vue de profil Vue de face et de profil simultanée3

10 3 Vue de face Vue de profil Vue de face et de profil simultanée

11 3 2 tubes / 2 détecteurs dans un statif rigide Vue de face Vue de profil Vue simultanée de face et de profil

12 Pas de mouvement entre les deux vues Pas de mouvement entre les deux vues Repères anatomiques identiques dans les deux plans Repères anatomiques identiques dans les deux plans Condition sine qua non pour création dune enveloppe osseuse par la technique du « bone morphing » Condition sine qua non pour création dune enveloppe osseuse par la technique du « bone morphing »

13 4 Création dune enveloppe osseuse 3D debout en charge

14 4 Algorithmes de reconstruction : Ecole Nationale des Arts et Métiers (Paris) Laboratoire de recherche en Imagerie et Orthopédie (Montréal)

15

16

17

18

19

20

21 EOS est-il le système idéal ? Clichés seulement en charge (debout, assis, bendings…) Pas de scopie Superpositions sur le profil Logiciels encore incomplets, dont certains « work in progress » Temps médecin de reconstruction non négligeable Prix élevé

22 Applications cliniques actuelles du Système EOS 1.Rachis 2.Bassin et MI 3.Autres

23 Rachis

24 Suivi précis et reproductible 2D/3D des déformations rachidiennes Troubles statiques front./sag. jeunes gens (dosimétrie )

25 Avant corset Après corset La scoliose est essentiellement une maladie du plan axial +++ Jean Dubousset

26 1 Incurvation lat. Petite torsion 2003 corset- 2 incurvation lat. rotation L2/ L corset- 3 Diminution rotation Amélioration du déséquilibre 2006 corset+ 4 rotation L2/L4 déséquilibre 2007 brace - 5 Correction torsion et déséquilibre lat et sag 2007 brace +

27 Troubles statiques dégénératifs

28 Rachis et MI sont indissociables

29 Mesures classiques manuelles 2D ° 32.6° ° 35.6° 0° 38.9° Même fantôme/ même opérateur Angle de Cobb Mesures à partir des reconstructions 3D en charge Mesures automatiques EOS 3D ° 38.2° 0° 38.1° 12° 38.9° Mesures fiables quelque soit la rotation

30 Bassin et MI

31

32 Longueurs (3D) - Diamètre de la tête fémorale - longueur du fémur - longueur du tibia - longueur totale MI Paramètres hanche (3D) - Angle cervico-diaphysaire (CCD) - Longueur col fémoral - Offset fémoral Paramètres genou (3D) - Angle HKS - Varus/Valgus - Flessum/Recurvatum - Angle fémoral mécanique - Angle tibial mécanique Torsions - Torsion fémorale - Rotation fémoro-tibiale - Torsion tibiale Quatre types de paramètres

33 Pangonogramme Possibilité de face profil simultané Pas de distorsion verticale Dimensions verticales réelles 1/1 Possibilité détude du corps entier

34

35

36 Genou D flessum, RI

37 Les mesures 3D neutralisent les erreurs linéaires ou angulaires liées à la rotation ou au flessum/recurvatum ++++ Idem pour : Longueur du col Offset fémoral Hanche D RE

38 Gonométrie sur déviation sagittale, sur PTG Mesures préopératoires avant PTH difficile Position du bassin avant reprise de PTH Bilan global dun MI polytraumatisé

39 Autres Clichés segmentaires à très basse dose (enfant, adolescent, adulte jeune, clichés répétitifs….

40

41

42

43

44

45 Conclusion Le système EOS, encore à ses débuts, très peu irradiant, est susceptible dapporter une vision segmentaire ou globale 2D et 3D, en charge, sans déformation ni agrandissement du corps humain dans son ensemble. Ceci constitue une avancée majeure en imagerie orthopédique. Le système EOS, encore à ses débuts, très peu irradiant, est susceptible dapporter une vision segmentaire ou globale 2D et 3D, en charge, sans déformation ni agrandissement du corps humain dans son ensemble. Ceci constitue une avancée majeure en imagerie orthopédique.

46 Merci de votre attention


Télécharger ppt "Lhomme vit debout Son corps constitue un ensemble, cependant…. - on ne sait pas imager le corps humain debout dans son entier - les radiographies grand."

Présentations similaires


Annonces Google