La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 LAnalyse du Cycle de Vie. Les bases de la méthodologie LAnalyse du Cycle de Vie (ACV) est un outil dévaluation régi par les normes ISO 14040:2006 et.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 LAnalyse du Cycle de Vie. Les bases de la méthodologie LAnalyse du Cycle de Vie (ACV) est un outil dévaluation régi par les normes ISO 14040:2006 et."— Transcription de la présentation:

1 1 LAnalyse du Cycle de Vie

2 Les bases de la méthodologie LAnalyse du Cycle de Vie (ACV) est un outil dévaluation régi par les normes ISO 14040:2006 et ISO 14044:2006 LACV permet de quantifier les impacts dun système – produit ou service - depuis lextraction des matières premières qui le composent jusquà son élimination en fin de vie, en passant par les phases de distribution et dutilisation LAnalyse du Cycle de Vie est une compilation systématique sur la totalité de son cycle de vie des consommations dénergie des utilisations de matières premières des rejets dans lenvironnement EMETTEUR / REF : 0000 / DATE 2 LAnalyse du Cycle de Vie

3 Les bases de la méthodologie EMETTEUR / REF : 0000 / DATE 3 LAnalyse du Cycle de Vie

4 Les bases de la méthodologie EMETTEUR / REF : 0000 / DATE 4 Analyse de linventaire Analyse de linventaire Évaluation de limpact Évaluation de limpact INTERPRETATIONINTERPRETATION INTERPRETATIONINTERPRETATION Définition des Objectifs et du champ de létude Définition des Objectifs et du champ de létude ACV LAnalyse du Cycle de Vie

5 Les bases de la méthodologie EMETTEUR / REF : 0000 / DATE 5 LAnalyse du Cycle de Vie Analyse de linventaire Analyse de linventaire Évaluation de limpact Évaluation de limpact INTERPRETATIONINTERPRETATION INTERPRETATIONINTERPRETATION Définition des Objectifs et du champ de létude Définition des Objectifs et du champ de létude ACV Définit pour le système étudié lunité fonctionnelle, les frontières du système, les composés à suivre (CO 2, CH 4,etc.)

6 Les bases de la méthodologie EMETTEUR / REF : 0000 / DATE 6 LAnalyse du Cycle de Vie Analyse de linventaire Analyse de linventaire Évaluation de limpact Évaluation de limpact INTERPRETATIONINTERPRETATION INTERPRETATIONINTERPRETATION Définition des Objectifs et du champ de létude Définition des Objectifs et du champ de létude ACV Réalise linventaire, pour chaque sous-système étudié, des entrants et sortants en masse de composé suivi (CO 2, CH 4,etc.)

7 Les bases de la méthodologie EMETTEUR / REF : 0000 / DATE 7 LAnalyse du Cycle de Vie Analyse de linventaire Analyse de linventaire Évaluation de limpact Évaluation de limpact INTERPRETATIONINTERPRETATION INTERPRETATIONINTERPRETATION Définition des Objectifs et du champ de létude Définition des Objectifs et du champ de létude ACV Agrège, au moyen de coefficients de pondération établis par des experts, des flux de composés (CO 2, CH 4,etc.) en impact environnemental (effet de serre)

8 Les apports : identifier les sources dimpact environnemental et éviter les déplacements de pollution Identifier les principales sources dimpacts environnementaux et les leviers daméliorations Quels sont les principaux impacts environnementaux liés à mon système? Quelles sont les étapes clés à améliorer? Éviter ou arbitrer les déplacements de pollutions Dune étape du cycle de vie à une autre EMETTEUR / REF : 0000 / DATE 8 LAnalyse du Cycle de Vie

9 Les apports : identifier les sources dimpact environnemental et éviter les déplacements de pollution EMETTEUR / REF : 0000 / DATE 9 Lanalyse de lexistant montre que limpact environnemental majeur est généré au niveau des matières premières Lune des solutions envisagées réduirait cet impact au niveau des matières premières mais laggraverait à dautres étapes: cette solution constituerait un transfert de pollution LAnalyse du Cycle de Vie Les véhicules électriques permettent de réduire localement les émissions polluantes mais les déplacent sur le site de production de lélectricité

10 Les apports : identifier les sources dimpact environnemental et éviter les déplacements de pollution Identifier les principales sources dimpacts environnementaux et les leviers daméliorations Quels sont les principaux impacts environnementaux liés à mon système? Quelles sont les étapes clés à améliorer? Éviter ou arbitrer les déplacements de pollutions Dune étape du cycle de vie à une autre Dun impact à un autre EMETTEUR / REF : 0000 / DATE 10 LAnalyse du Cycle de Vie Développer une énergie alternative, comme le bois- énergie, permet de réduire les émissions de GES mais peut dégrader dautres impacts, comme les impacts sanitaires lés aux émissions de particules

11 Les limites : une approche adaptable mais orientable EMETTEUR / REF : 0000 / DATE 11 Analyse de linventaire Analyse de linventaire Évaluation de limpact Évaluation de limpact INTERPRETATIONINTERPRETATION INTERPRETATIONINTERPRETATION Définition des Objectifs et du champ de létude Définition des Objectifs et du champ de létude ACV LAnalyse du Cycle de Vie

12 Les limites : une approche adaptable mais orientable EMETTEUR / REF : 0000 / DATE 12 LAnalyse du Cycle de Vie Analyse de linventaire Analyse de linventaire Évaluation de limpact Évaluation de limpact INTERPRETATIONINTERPRETATION INTERPRETATIONINTERPRETATION Définition des Objectifs et du champ de létude Définition des Objectifs et du champ de létude ACV La question de la comparabilité des systèmes -Les systèmes doivent être parfaitement substituables : par exemple, électricité nucléaire et électricité solaire ne remplissent pas la même fonction La question de lapproche -lACV « Attributionnelle» décrit limpact environnemental dun système existant -lACV « Conséquentielle» vise à analyser les conséquences dune décision sur lenvironnement

13 Les limites : une approche adaptable mais orientable EMETTEUR / REF : 0000 / DATE 13 LAnalyse du Cycle de Vie Analyse de linventaire Analyse de linventaire Évaluation de limpact Évaluation de limpact INTERPRETATIONINTERPRETATION INTERPRETATIONINTERPRETATION Définition des Objectifs et du champ de létude Définition des Objectifs et du champ de létude ACV La question du choix des données -Il peut exister plusieurs sources pour une même donnée; choisir une source de données plutôt quune autre, cest souvent déjà se positionner

14 Les limites : une approche adaptable mais orientable EMETTEUR / REF : 0000 / DATE 14 LAnalyse du Cycle de Vie Analyse de linventaire Analyse de linventaire Évaluation de limpact Évaluation de limpact INTERPRETATIONINTERPRETATION INTERPRETATIONINTERPRETATION Définition des Objectifs et du champ de létude Définition des Objectifs et du champ de létude ACV La question du choix des méthodes dévaluation des impacts -Certaines méthodes censées évaluer le même impact diffèrent pourtant totalement dans leurs résultats: cest le cas par exemple des méthodes évaluant limpact « écotoxicité »

15 Les utilisations: lACV, outil daide à la décision Pour améliorer son procédé Identifier les principales sources dimpacts environnementaux pour mettre en place des axes damélioration et réduire son impact sur lenvironnement Pour investir ou choisir une solution technique Comparer plusieurs produits ou options pour décider laquelle développer EMETTEUR / REF : 0000 / DATE 15 La toute première étude a été réalisée par Coca Cola en 1969 pour comparer leurs emballages en plastique et en verre. Cest sur cette base que lemballage en plastique sest développé alors que le verre avait une image de « matériau naturel ». LAnalyse du Cycle de Vie

16 Les utilisations: lACV, outil de promotion Pour promouvoir son produit auprès du grand public Publications décoprofils Etiquetage environnemental des produits Ecolabels Pour promouvoir son produit auprès des pouvoirs publics EMETTEUR / REF : 0000 / DATE 16 LAnalyse du Cycle de Vie

17 Les acteurs: qui commandite des ACV? Grands groupes industriels Pourquoi? Une ACV nécessite du temps (plusieurs mois) et des moyens (plusieurs dizaines de milliers d) souvent inaccessibles aux PME et peu justifiés pour les activités de service Lesquels? Industrie de lemballage, industrie automobile, industrie chimique, secteur de lénergie Pouvoirs publics Pourquoi? LACV est utilisée pour décider des grandes orientations politiques: choix de développement de filières énergétiques au détriment dune autre,etc. Lesquels? La commission Européenne, les collectivités locales et territoriales EMETTEUR / REF : 0000 / DATE 17 LAnalyse du Cycle de Vie

18 Les acteurs: qui réalise des ACV? La pratique de lACV nécessite une réelle expertise. Les praticiens ACV sont toujours des ingénieurs environnement formés à lACV dans : Les grands groupes industriels Les universités ou centres de recherche Les bureaux détude spécialisés EMETTEUR / REF : 0000 / DATE 18 LAnalyse du Cycle de Vie

19 En résumé, lACV… … permet de comparer plusieurs produits et de prendre des décisions Une ACV est une approche multi-critères et multi-étapes qui permet des comparaisons globales et évite théoriquement les déplacements de pollution … demande du temps, de largent et de lexpertise Une ACV ne peut par exemple être réalisée par des administrateurs dentreprise La réalisation dune ACV sétend généralement plusieurs mois et coûte plusieurs dizaines de k … doit être interprétée avec précaution pour éviter toute subjectivité Les résultats de deux ACV sur un même sujet peuvent différer selon les objectifs visés, les processus employés, la qualité des données et les méthodes d'évaluation des impacts EMETTEUR / REF : 0000 / DATE 19 LAnalyse du Cycle de Vie

20 20 LACV appliquée aux bâtiments

21 Les bâtiments, une priorité dans la lutte contre les gaz à effet de serre Les bâtiments : un secteur très impactant Le secteur du bâtiment représente 25% des émissions de GES … et 42,5% de lénergie finale française 21 LACV appliquée aux bâtiments

22 Un secteur en pleine (r)évolution Années 2000, engouement pour les bâtiments « verts » Apparition de nouveaux labels pour valoriser les habitations les plus sobres Forte communication autour des concepts de protection de lenvironnement appliquée au bâtiment Passage de lénergie consommée aux matériaux utilisés Apparition de norme pour déterminer le bilan environnemental des matériaux de construction Fiches de Déclarations Environnementales et Sanitaires ACV des produits de construction 22 LACV appliquée aux bâtiments

23 23 Définition du périmètre de létude

24 Les bases de la méthodologie EMETTEUR / REF : 0000 / DATE 24 Analyse de linventaire Analyse de linventaire Évaluation de limpact Évaluation de limpact INTERPRETATIONINTERPRETATION INTERPRETATIONINTERPRETATION Définition des Objectifs et du champ de létude Définition des Objectifs et du champ de létude ACV Définition du périmètre de létude

25 Le même principe, mais appliqué à un périmètre différent Toutes les consommations sont prises en compte Matériaux (briques, verre, béton) Énergie (gaz naturel, fioul, électricité) Transports des ouvriers … ainsi que les phases de production et dacheminement de ces matériaux et énergies Production industrielle des matériaux Production de lélectricité, acheminement des combustibles … sur toutes les phases du cycle de vie du bâtiment! la construction Le fonctionnement les rénovations / la fin de vie du bâtiment EMETTEUR / REF : 0000 / DATE 25 Définition du périmètre de létude

26 Les frontières du périmètre dun bâtiment Les frontières du système « bâtiment » seront définies de la façon suivante : le bâtiment est défini par les consommations et productions qui ont lieu en son sein et les déplacements de personnes au départ ou à destination du bâtiment Seront donc prises en en compte, selon les principes de lAnalyse du Cycle de Vie les phases de production, acheminement, utilisation et fin de vie des biens de consommation, énergie et eau consommés ou présents sur le bâtiment, cest-à- dire tout le cycle de vie des produits présents consommés sur le bâtiment, Et ce, même si certaines des étapes du cycle de vie du produit nont pas lieu dans le bâtiment lui-même EMETTEUR / REF : 0000 / DATE 26 Définition du périmètre de létude

27 Les frontières du périmètre dun bâtiment Les frontières du système « bâtiment » seront définies de la façon suivante : le bâtiment est défini par les consommations et productions qui ont lieu en son sein et les déplacements de personnes au départ ou à destination du bâtiment Seront donc prises en en compte, selon les principes de lAnalyse du Cycle de Vie les phases de production, acheminement, utilisation et fin de vie des biens de consommation, énergie et eau consommés ou présents sur le bâtiment, cest-à- dire tout le cycle de vie des produits présents consommés sur le bâtiment, Et ce, même si certaines des étapes du cycle de vie du produit nont pas lieu dans le bâtiment lui-même De même, les transports en partance ou à destination du bâtiment peuvent être pris en compte EMETTEUR / REF : 0000 / DATE 27 En effet, leur rôle peut savérer prépondérant dans le cas où la localisation du bâtiment étudié nest pas encore définie. Un bâtiment très performant du point de vue énergétique situé à lécart de toute agglomération peut générer plus dimpacts environnementaux quun bâtiment de conception énergétique standard mais situé à proximité immédiate des personnes qui devront sy rendre. Définition du périmètre de létude

28 Le paradoxe des bâtiments à énergie positive ou comment dégrader lenvironnement avec les meilleures intentions…. EMETTEUR / REF : 0000 / DATE 28 Sur le papier, la première maison consomme et émet plus de 8 fois moins que la deuxième maison…. Définition du périmètre de létude

29 Le paradoxe des bâtiments à énergie positive ou comment dégrader lenvironnement avec les meilleures intentions…. EMETTEUR / REF : 0000 / DATE 29 En prenant en compte les transport la maison 2 génère en fait plus de 50% plus de GES que la maison 1! Définition du périmètre de létude

30 Définition de lunité fonctionnelle L'unité fonctionnelle définit la quantification des fonctions identifiées (caractéristiques de performance) du produit Permet dexprimer les impacts en rapport avec la fonction du produit ou du service pendant une durée déterminée Permet de comparer les performances de deux services ou produits à fonction équivalente Sexprime généralement sous la forme dune phrase à linfinitif décrivant la fonction remplie par le système étudié EMETTEUR / REF : 0000 / DATE 30 Définition du périmètre de létude

31 Fonction et unité fonctionnelle dun bâtiment ou dun quartier La fonction dun bâtiment se définit comme lensemble des services rendus par le bâtiment à ses occupants et visiteurs hébergement, enseignement, loisirs, etc. Le praticien sera alors en charge de recenser précisément lensemble des fonctions du bâtiment en amont de la réalisation de létude et de les exprimer sous la forme dune phrase à linfinitif : par exemple, « loger 100 habitants pendant un an ». EMETTEUR / REF : 0000 / DATE 31 Définition du périmètre de létude

32 Les questions à se poser lors de la détermination des objectifs et du périmètre de létude Quels sont les objectifs de lACV ? Choisir un type de chauffage, choisir un emplacement, choisir des matériaux? Choisir entre deux projets de bâtiments? Souhaite-on comparer différents scénarios? Souhaite t on évaluer lexistant pour laméliorer ou choisir entre plusieurs scénarios? Quinclut-on dans le périmètre du bâtiment/quartier? Y-a-t-il des exclusions intéressantes à faire en fonction des objectifs de létude? Par exemple, les transports dans le cas dune ACV de bâtiment, lalimentation des habitants, etc. Est-on confronté à une allocation pour un des secteurs envisagés ? Par exemple pour le traitement des déchets EMETTEUR / REF : 0000 / DATE 32 Définition du périmètre de létude

33 33 La phase dinventaire

34 Les bases de la méthodologie EMETTEUR / REF : 0000 / DATE 34 Analyse de linventaire Analyse de linventaire Évaluation de limpact Évaluation de limpact INTERPRETATIONINTERPRETATION INTERPRETATIONINTERPRETATION Définition des Objectifs et du champ de létude Définition des Objectifs et du champ de létude ACV La phase dinventaire

35 Les sources de données primaires à utiliser EMETTEUR / REF : 0000 / DATE 35 Le recours à la base statistique Des études nationales La recherche bibliographique Des études régionales ou départementales La collecte in-situ Des chiffres locaux à privilégier La phase dinventaire

36 La collecte in-situ : des chiffres locaux à privilégier Les données des entreprises, administrations et commerces sont généralement centralisées parce que les matériaux entrants sont payés Factures, bons de livraison, ou données du contrôle de gestion permettent donc de retrouver assez commodément les quantités achetées Mais encore faut-il sassurer de leur collaboration! La collecte in-situ est cependant plus difficile à réaliser sur le secteur résidentiel De nombreuses données restent difficiles à obtenir, particulièrement pour le secteur résidentiel. Les consommations compteurs des clients résidentiels en électricité et chaleur sont confidentielles et soumises à laccord de loccupant des lieux. Estimer les transports des particuliers est une tâche très ardue. Des sondages locaux permettent destimer de façon fiable les déplacements à prendre en compte, mais encore une fois, cela nécessite une participation des habitants. EMETTEUR / REF : 0000 / DATE 36 La phase dinventaire

37 La collecte in-situ : des chiffres locaux à privilégier Un deuxième type de données est plus difficile à collecter : en effet, outre la consommation de combustible, il convient aussi de renseigner les émissions (à lair, à leau et au sol) des installations présentes sur le quartier Il est rare que lensemble des émissions soient mesurées et contrôlées. Ainsi, dans certaines chaufferies ou sur les incinérateurs, la réglementation oblige à suivre un certain nombre de polluants, mais sur les installations individuelles (chaudières domestiques par exemple), il ny a jamais de suivi. Dans ce cas, il conviendra de se rapporter à des facteurs démissions disponibles dans les différentes sources de données disponibles. EMETTEUR / REF : 0000 / DATE 37 Outre ces difficultés de collecte, noublions pas non plus que létude se situant souvent en amont de la réalisation de dun bâtiment, nous ne disposons tout simplement pas de données réelles. Il conviendra alors dapproximer celles-ci par des modélisations ou données statistiques les plus adaptées. La phase dinventaire

38 La recherche bibliographique : des études régionales ou départementales Diverses sources permettent de disposer de statistiques, parfois locales, sur les consommations des différents secteurs couverts par un quartier Les publications de lADEME EMETTEUR / REF : 0000 / DATE 38 La phase dinventaire

39 La recherche bibliographique : des études régionales ou départementales Diverses sources permettent de disposer de statistiques, parfois locales, sur les consommations des différents secteurs couverts par un quartier Les publications de lADEME Le site de lobservatoire des territoires EMETTEUR / REF : 0000 / DATE 39 La phase dinventaire

40 La recherche bibliographique : des études régionales ou départementales Diverses sources permettent de disposer de statistiques, parfois locales, sur les consommations des différents secteurs couverts par un quartier Le site de lobservatoire des territoires EMETTEUR / REF : 0000 / DATE 40 Les indicateurs sont classés par thème Après choix de lindicateur recherché Et consultation de léchelle à laquelle lindicateur est disponible…. La phase dinventaire

41 La recherche bibliographique : des études régionales ou départementales Diverses sources permettent de disposer de statistiques, parfois locales, sur les consommations des différents secteurs couverts par un quartier Le site de lobservatoire des territoires Les études de lINSEE Les statistiques du ministère de léquipement Les publications de lADEME Les manuels détaillés de la base Ecoinvent sont également une source de données très riche, notamment en ce qui concerne les émissions directes des différents systèmes (chaudières, véhicules, etc.). EMETTEUR / REF : 0000 / DATE 41 La collecte de données primaires … on peut consulter la statistique

42 La recherche bibliographique : des études régionales ou départementales Diverses sources permettent de disposer de statistiques, parfois locales, sur les consommations des différents secteurs couverts par un quartier Le site de lobservatoire des territoires Les études de lINSEE Les statistiques du ministère de léquipement Les publications de lADEME Les manuels détaillés de la base Ecoinvent sont également une source de données très riche, notamment en ce qui concerne les émissions directes des différents systèmes (chaudières, véhicules, etc.). EMETTEUR / REF : 0000 / DATE 42 La collecte de données primaires En labsence de données terrain, ce site donne de précieuses informations à un échelle relativement fine: départements ou régions

43 La recherche bibliographique : des études régionales ou départementales Diverses sources permettent de disposer de statistiques, parfois locales, sur les consommations des différents secteurs couverts par un quartier Les publications de lADEME Le site de lobservatoire des territoires Les études de lINSEE EMETTEUR / REF : 0000 / DATE 43 La phase dinventaire

44 La recherche bibliographique : des études régionales ou départementales Diverses sources permettent de disposer de statistiques, parfois locales, sur les consommations des différents secteurs couverts par un quartier Les publications de lADEME Le site de lobservatoire des territoires Les études de lINSEE EMETTEUR / REF : 0000 / DATE 44 La phase dinventaire

45 La recherche bibliographique : des études régionales ou départementales Diverses sources permettent de disposer de statistiques, parfois locales, sur les consommations des différents secteurs couverts par un quartier Les publications de lADEME Le site de lobservatoire des territoires Les études de lINSEE Les statistiques du ministère de léquipement Les base de données dACV sont également une source de données très riche EMETTEUR / REF : 0000 / DATE 45 La phase dinventaire

46 46 Les bases de données dACV

47 Les sources de données généralement utilisées en ACV Il existe plusieurs bases de données reconnues pour les ACV, toutes réalisées par des universités ou des bureaux détude européens et adaptés au contexte européen Ecoinvent: base de données la plus reconnue, ecoinvent existe depuis Elle est mise au point par un consortium incluant notamment de grandes universités suisses. Gabi: base de données mise au point par un bureau détudes allemand en ACV (PE International) DEAM: base de données mise au point par un bureau détudes français en ACV (Ecobilan – PWC) EMETTEUR / REF : 0000 / DATE 47 Ces trois bases de données sont payantes. Leur coût est généralement inclus lors de lachat dun logiciel dACV Les bases de données dACV

48 Les sources de données généralement utilisées en ACV Il existe plusieurs bases de données reconnues pour les ACV, toutes réalisées par des universités ou des bureaux détude européens et adaptés au contexte européen Ecoinvent: base de données la plus reconnue, ecoinvent existe depuis Elle est mise au point par un consortium incluant notamment de grandes universités suisses. Gabi: base de données mise au point par un bureau détudes allemand en ACV (PE International) DEAM: base de données mise au point par un bureau détudes français en ACV (Ecobilan – PWC) ELCD : il sagit de la base de données établie par la Plateforme Européenne de lACV. Moins complète et surtout en grande partie tirée de la base de données GaBi, cette base présente lavantage dêtre disponible gratuitement EMETTEUR / REF : 0000 / DATE 48 Les bases de données dACV

49 Les sources de données généralement utilisées en ACV Il existe plusieurs bases de données reconnues pour les ACV, toutes réalisées par des universités ou des bureaux détude européens et adaptés au contexte européen Ecoinvent: base de données la plus reconnue, ecoinvent existe depuis Elle est mise au point par un consortium incluant notamment de grandes universités suisses. Gabi: base de données mise au point par un bureau détudes allemand en ACV (PE International) DEAM: base de données mise au point par un bureau détudes français en ACV (Ecobilan – PWC) ELCD : il sagit de la base de données établie par la Plateforme Européenne de lACV. Moins complète et surtout en grande partie tirée de la base de données GaBi, cette base présente lavantage dêtre disponible gratuitement EMETTEUR / REF : 0000 / DATE 49 Chaque base de données possède ses propres jeux de données qui peuvent différer dune base à une autre mais la cohérence globale des résultats est généralement assurée. Ecoinvent est, avec ses 4000 procédés disponibles, la plus reconnue et la plus complète des bases de données dACV Les bases de données dACV

50 Ecoinvent Une base de données fiable et transparente qui compte plus de procédés dans des domaines aussi variés que lagriculture, lénergie, le transport, la construction, la gestion des déchets, etc. Elle est utilisée par plus de membres dans plus de 40 pays dans le monde. Ecoinvent est utilisé pour faire des Analyses du Cycle de Vie (ACV) par le biais de logiciels tels que Simapro, GaBi, etc. Les données sont collectées par l « ecoinvent Centre » – appelé à lorigine the Swiss Centre for Life Cycle Inventories – fondé en 1997 ; ce centre est composé de plusieurs centres de recherches Ecoinvent, site Internet : Ecoinvent met à disposition, pour chaque procédé ou une substance, près de facteurs démission Cycle de Vie. Le logiciel dACV-AFME inclut la version la plus récente de la base de données, éditée en 2007 EMETTEUR / REF : 0000 / DATE 50 Les bases de données dACV

51 Les autres bases de données INIES La base de données INIES, base de données nationale de référence sur les caractéristiques environnementales et sanitaires des matériaux et produits de construction, met à disposition des Fiches de Déclaration Environnementale et Sanitaire (FDES) de produits de construction fournies par les fabricants ou syndicats professionnels. Il sagit donc de données spécifiques à un produit et à un fabricant. Ainsi, pour un même produit, selon le fabricant, les différences dimpact peuvent être significatives (de lordre de 20%). EMETTEUR / REF : 0000 / DATE 51 Les bases de données dACV

52 Les autres bases de données INIES La base de données INIES, base de données nationale de référence sur les caractéristiques environnementales et sanitaires des matériaux et produits de construction, met à disposition des Fiches de Déclaration Environnementale et Sanitaire (FDES) de produits de construction fournies par les fabricants ou syndicats professionnels. Il sagit donc de données spécifiques à un produit et à un fabricant. Ainsi, pour un même produit, selon le fabricant, les différences dimpact peuvent être significatives (de lordre de 20%). EMETTEUR / REF : 0000 / DATE 52 Les bases de données dACV

53 53 Lévaluation des impacts

54 Les bases de la méthodologie EMETTEUR / REF : 0000 / DATE 54 Analyse de linventaire Analyse de linventaire Évaluation de limpact Évaluation de limpact INTERPRETATIONINTERPRETATION INTERPRETATIONINTERPRETATION Définition des Objectifs et du champ de létude Définition des Objectifs et du champ de létude ACV Lévaluation des impacts

55 Un impact environnemental peut agir sur quatre aspects 55 Lair Pollution atmosphérique Leau Pollution des nappes phréatiques et des rivières Le sol Pollution des sols Le paysage Nuisance visuelle ou sonore Lévaluation des impacts

56 Trois échelles de manifestation 56 Pollution de proximité Pollution de lair dans les grandes villes et zones fortement peuplées Pollution de leau et des sols Nuisance sonore Pollution à longue distance Polluants émis par les activités humaines retombent en partie à proximité des sources, mais aussi à des centaines, voire des milliers de kilomètres de leurs sources émettrices Acidification, leutrophisation et pollution photochimique Pollution planétaire Augmentation de leffet de serre - changement climatique Destruction de lozone stratosphérique - trou dozone Lévaluation des impacts

57 Quelques précisions sur le réchauffement climatique 57 Accentuation de leffet de serre nécessaire à la vie sur Terre Augmentation de la température moyenne de la Terre sous linfluence de lHomme, par lémission de gaz à effet de serre Principaux gaz à effet de serre : Vapeur deau (H 2 O) Dioxyde de carbone (CO 2 ) Méthane (CH 4 ) Protoxyde dazote (N 2 O) Ozone (O 3 ) CFC Etc. Chaque gaz à effet de serre possède un potentiel de réchauffement global Référence = CO 2 Pollution planétaire Lévaluation des impacts

58 Quelques précisions sur la déplétion de la couche dozone 58 Pollution planétaire Rappel : Lozone est le composé prépondérant dans la haute atmosphère (stratosphère) Cette « couche » dozone absorbe la plus grande partie du rayonnement solaire ultra-violet (UV), nocif pour les organismes vivants Certains composés chimiques conduisent à la destruction de la couche dozone CFC notamment Photos du trou de la couche dozone au-dessus de lAntarctique (NASA) Lévaluation des impacts

59 Quelques précisions sur leutrophisation 59 Quelques précisions sur leutrophisation Déséquilibre du milieu aquatique Forte présence de nutriments Développement intensif de végétaux aquatiques (algues) Limitation de la photosynthèse et de la teneur en oxygène de leau Disparition progressive des espèces aquatiques Poissons, crustacés, insectes… Pollution régionale Lévaluation des impacts

60 Quelques précisions sur lacidification 60 Pollution régionale Augmentation de l'acidité d'un sol, d'un cours d'eau ou de lair en raison des activités humaines Cause : Emissions de SO 2, NOx et HCl, lesquels, par oxydation, donnent les acides nitrique et sulfurique Les pluies acides qui en résultent ont un pH voisin de 4 à 4,5 voire inférieur (l'eau de pluie a généralement un pH de 5,6) Lévaluation des impacts

61 Quelques précisions sur la pollution photochimique 61 Pollution régionale La pollution photo-oxydante est une pollution de lair due à laccumulation dozone en basse altitude Cause : Réaction photochimique impliquant des précurseurs (COV et NOx) Développement plus intense en période de temps chaud et ensoleillé Pics dozone en été Lévaluation des impacts

62 Définition 62 Autres conséquences des pollutions… Impacts sur la santé humaine Maladies des voies respiratoires, allergies… Impacts sur la perte de biodiversité « Une espèce de mammifère sur quatre, une espèce d'oiseau sur huit, et un tiers des amphibiens sont menacés » Augmentation de la fréquence des phénomènes extraordinaires Fonte des glaciers Impacts sur les monuments historiques Baiji (Dauphin de Chine) : Espèce éteinte (UICN, 2007) Lévaluation des impacts

63 Rappel de la norme ISO Lévaluation des impacts se déroule en plusieurs étapes: La caractérisation: convertir tous les éléments participant à un impact en une mesure commune permettant de ressortir un indicateur numérique La normation: obtenir une valeur normée afin de la rendre comparable à d'autres valeurs du même domaine EMETTEUR / REF : 0000 / DATE 63 Ramener certains impacts à une valeur par individu Lévaluation des impacts

64 Rappel de la norme ISO Lévaluation des impacts se déroule en plusieurs étapes: La caractérisation: convertir tous les éléments participant à un impact en une mesure commune permettant de ressortir un indicateur numérique La normation: obtenir une valeur normée afin de la rendre comparable à d'autres valeurs du même domaine La pondération: donner des valeurs de pondération à toutes les catégories afin de les agréger en un score unique EMETTEUR / REF : 0000 / DATE 64 Ramener lensemble des impacts à un score unique Lévaluation des impacts

65 Rappel de la norme ISO Lévaluation des impacts se déroule en plusieurs étapes: La caractérisation: convertir tous les éléments participant à un impact en une mesure commune permettant de ressortir un indicateur numérique La normation: obtenir une valeur normée afin de la rendre comparable à d'autres valeurs du même domaine La pondération: donner des valeurs de pondération à toutes les catégories afin de les agréger en un score unique Attention aux indicateurs de dommage et aux indicateurs uniques! Il est tentant pour une collectivité de ramener les résultats sous la forme dun impact « parlant »: score unique ou nombre dannées de vie perdues, coût total Certaines méthodologies dévaluation de ces impacts sont disponibles, mais elles ont été développées sur la base de modèles peu aboutis et font lobjet de controverses EMETTEUR / REF : 0000 / DATE 65 Lévaluation des impacts

66 Rappel de la norme ISO Lévaluation des impacts se déroule en plusieurs étapes: La caractérisation: convertir tous les éléments participant à un impact en une mesure commune permettant de ressortir un indicateur numérique La normation: obtenir une valeur normée afin de la rendre comparable à d'autres valeurs du même domaine La pondération: donner des valeurs de pondération à toutes les catégories afin de les agréger en un score unique Attention aux indicateurs de dommage et aux indicateurs uniques! Il est tentant pour une collectivité de ramener les résultats sous la forme dun impact « parlant »: score unique ou nombre dannées de vie perdues, coût total Certaines méthodologies dévaluation de ces impacts sont disponibles, mais elles ont été développées sur la base de modèles peu aboutis et font lobjet de controverses EMETTEUR / REF : 0000 / DATE 66 Il nexiste pas de base scientifique pour réduire les résultats dACV à un résultat unique ou à une note globale, dans la mesure où des compromis complexes sont mis en œuvre pour analyser les systèmes étudiés à différentes étapes de leur cycle de vie ISO Lévaluation des impacts

67 Rappel de la norme ISO Quest ce quune méthode de caractérisation dun impact? Des méthodes dévaluation des impacts permettent de convertir les flux entrant et sortant du système en effets sur lHomme et / ou lenvironnement Ces méthodes permettent de sommer, après affectation de coefficients adaptés, toutes les émissions participant à un même impact. EMETTEUR / REF : 0000 / DATE 67 Lévaluation des impacts

68 Rappel de la norme ISO Quest ce quune méthode de caractérisation dun impact? Des méthodes dévaluation des impacts permettent de convertir les flux entrant et sortant du système en effets sur lHomme et / ou lenvironnement Ces méthodes permettent de sommer, après affectation de coefficients adaptés, toutes les émissions participant à un même impact. EMETTEUR / REF : 0000 / DATE 68 Flux dinventaire: kg de CO 2, kg de méthane, kg de SO x, MJ de gaz naturel Impact : kg éq. CO 2, kg éq. SO x, etc. Lévaluation des impacts

69 Rappel de la norme ISO Pourquoi faut-il en maitriser lusage? Plusieurs méthodes différentes coexistent, pour évaluer le même impact, développées par des instituts différents et qui donnent des résultats différents! Selon les normes ISO et 14044, le praticien ACV est libre de retenir la méthode qui lui semblera la plus juste EMETTEUR / REF : 0000 / DATE 69 Le choix méthodologique des méthodes dimpacts utilisées en perspective restent une source de subjectivité et dincertitudes en ACV. Il faut impérativement en connaître les grandes lignes de fonctionnement et les faiblesses pour en analyser les résultats avec pertinence. Lévaluation des impacts

70 Les recommandations de la Plateforme Européenne de lACV La Plate-forme européenne sur lAnalyse de Cycle de Vie (ACV) a été mise en place par la Commission européenne en septembre 2005 Son objectif est daméliorer la prise en compte et la crédibilité des méthodes ACV pour laide à la décision au niveau des entreprises et des législateurs en harmonisant la méthodologie de lanalyse de cycle de vie, notamment en ce qui concerne les méthodologies dévaluation des impacts La Plate-forme européenne préconise des méthodes dévaluation des indicateurs et les classe en trois catégories selon leur pertinence : Catégorie I : méthode très fiable qui tend vers un consensus ; Catégorie II : méthode assez fiable dont la robustesse na pas trouvé un consensus ; Catégorie III : méthode peu fiable qui na pas trouvé de consensus. EMETTEUR / REF : 0000 / DATE 70 Lévaluation des impacts

71 Les recommandations de la Plateforme Européenne de lACV Seules les méthodes classées en catégories I et II sont conseillées au praticien. Sont couverts les impacts suivants en catégorie I: Le réchauffement climatique : La déplétion de la couche dozone : Sont couverts les impacts suivants en catégorie II: Formation dozone photochimique Acidification ou acidification atmosphérique : Effet respiratoire des particules inorganiques : EMETTEUR / REF : 0000 / DATE71 Les résultats de lévaluation de ces impacts sont à manier avec précaution car elles ne font aujourdhui pas lobjet de consensus. Il convient toujours de le rappeler lors de la présentation des résultats. La plupart des méthodes présentées ci-dessous ont, de plus, la particularité de concerner des dommages régionaux et locaux, impacts peu adaptés à la méthodologie dACV Lévaluation des impacts

72 Les recommandations de la Plateforme Européenne de lACV Sont couverts les impacts suivants en catégorie II-III: Toxicité humaine, effets cancérigènes Toxicité humaine, effets non-cancérigènes Loccupation des sols Sont couverts les impacts suivants en catégorie III: La consommation dénergie non-renouvelable La consommation deau Les radiations ionisantes Lécotoxicité EMETTEUR / REF : 0000 / DATE 72 Ces méthodes ne sont pas considérées réellement fiables et ne font lobjet de consensus. Elles pourront donc être écartées de lévaluation par le praticien sil le souhaite. Si toutefois une évaluation de ces impacts est souhaitée par le commanditaire de létude, elle devra impérativement être nuancée du fait du peu de maturité des méthodes proposées. Lévaluation des impacts

73 73 Exemples de résultats

74 Exemple de lACV dune maison Maison « classique » Il sagit dune maison individuelle de 100 m2 de plain pied, hébergeant 4 personnes Son isolation est représentative du parc moyen français et sa structure est en parpaings. Le chauffage et la production de lECS sont assurée par une chaudière au gaz naturel Chaque maison est agrémentée dun jardin individuel dune vingtaine de m2 comportant un arbre. EMETTEUR / REF : 0000 / DATE 74 Exemples de résultats

75 Exemple de lACV dune maison EMETTEUR / REF : 0000 / DATE 75 Exemples de résultats La majorité de limpact sur le réchauffement climatique est généré par les émissions de la chaudière au gaz naturel utilisée pour le chauffage et la production dECS

76 Exemple de lACV dune maison EMETTEUR / REF : 0000 / DATE 76 Exemples de résultats La majorité de limpact sur la consommation dénergie non renouvelable et la consommation deau est due à la consommation délectricité

77 Exemple de lACV dune maison EMETTEUR / REF : 0000 / DATE 77 Exemples de résultats La majorité de limpact sur la toxicité humaine provient de la fabrication des cadres de fenêtre en PVC

78 Comparaison de plusieurs bâtiments On compare ici trois bâtiments: La maison classique présentée aux slides précédents: maison individuelle chauffée au gaz Un immeuble collectif chauffé à lélectricité Un immeuble collectif BBC chauffé aux plaquettes forestières. EMETTEUR / REF : 0000 / DATE 78 Exemples de résultats

79 Comparaison de plusieurs bâtiments EMETTEUR / REF : 0000 / DATE 79 Exemples de résultats

80 Comparaison de plusieurs bâtiments EMETTEUR / REF : 0000 / DATE 80 Exemples de résultats Comme on pouvait sy attendre, la maison individuelle présente les plus fortes émissions de GES

81 Comparaison de plusieurs bâtiments EMETTEUR / REF : 0000 / DATE 81 Exemples de résultats Mais elle présente aussi les meilleurs résultats en terme deffets respiratoires (impact sur la santé humaine)

82 Comparaison de plusieurs bâtiments EMETTEUR / REF : 0000 / DATE 82 Exemples de résultats Limmeuble chauffé à lélectricité se distingue par ses importantes consommations dénergie non renouvelable

83 83 Les outils dACV de bâtiment Les outils dACV de bâtiments

84 Les logiciels généralistes EMETTEUR / REF : 0000 / DATE 84 Il existe de nombreux logiciels dACV généralistes qui peuvent ête utilisés pour réaliser une ACV de bâtiment Simapro, Gabi, Umberto, Range LCA, etc. Tous ces logiciels sont peu conviviaux et nécessitent une vraie formation Logiciels et bases de données sont payants (4200 euros à lachat, puis 1200 euros par an) La plupart des bases de données dACV sont incluses dans les logiciels mais ceux-ci ne proposent pas linclusion de la base INIES Les outils dACV de bâtiments

85 Les logiciels généralistes EMETTEUR / REF : 0000 / DATE 85 Il existe de nombreux logiciels dACV Simapro, Gabi, Umberto, Range LCA, etc. Tous ces logiciels sont peu conviviaux et nécessitent une vraie formation Le praticien a le choix entre des dizaines de procédés pour un même produit : le choix est plus vaste et adapté que dans le Bilan Carbone mais plus ardu aussi Les outils dACV de bâtiments

86 Les logiciels généralistes EMETTEUR / REF : 0000 / DATE 86 Il existe de nombreux logiciels dACV Simapro, Gabi, Umberto, Range LCA, etc. Tous ces logiciels sont peu conviviaux et nécessitent une vraie formation Les restitutions offertes sont nombreuses afin dexplorer la complexité des systèmes étudiés Les outils dACV de bâtiments

87 Les logiciels spécialisés La plupart des outils dACV de bâtiment sont dérivés et inspirés des outils dACV généralistes … TEAM Bâtiments est une émanation de TEAM… … travaillant avec les mêmes bases (ecoinvent) et complétés par INIES Ces outils ont dailleurs été développés à partir de la base INIES et souvent adaptés à la manipulation des FDES plus que dune ACV de bâtiment en soi EMETTEUR / REF : 0000 / DATE 87 Les outils dACV de bâtiments

88 Elodie: un outil dévaluation des seules infrastructures de bâtiments Développé par le CSTB, Elodie permet d'évaluer la contribution des produits de construction aux impacts environnementaux de la phase de construction à partir des Fiches de Déclaration Environnementale et Sanitaire (FDES) Toutefois, ce logiciel présente une limite importante jusquà maintenant il nincluait pas dans ses résultats les impacts environnementaux liés aux performances du bâtiment lors de la phase dusage (consommation énergétique et en eau) EMETTEUR / REF : 0000 / DATE 88 Les outils dACV de bâtiments Remarque: loutil aurait fait lobjet de modifications cette année et devrait pouvoir intégrer cet aspect dès 2010

89 Team Bâtiment : un outil dédié à lévaluation de matériaux et composants du bâtiment Développé par la société Ecobilan, ce logiciel : Permet de calculer l'impact environnemental de matériaux et composants du bâtiment, et sert notamment à élaborer les Fiches de Déclaration Environnementale et Sanitaire (FDES) Il peut également être utilisé à l'échelle du bâtiment EMETTEUR / REF : 0000 / DATE 89 Les outils dACV de bâtiments

90 Equer : un outil complet et ambitieux mais complexe Equer est un module d'analyse de cycle de vie permettant de modéliser la construction, l'utilisation, le renouvellement des composants et la déconstruction d'un bâtiment Développé par le Centre Energétique et Procédés de l'Ecole des Mines de Paris, en collaboration avec DUMEZ-GTM (groupe VINCI) Equer possède lavantage de fonctionner avec un logiciel de simulation thermique Cela permet dévaluer les besoins énergétiques du bâtiment en fonction de ses caractéristiques EMETTEUR / REF : 0000 / DATE 90 Les outils dACV de bâtiments Cela savère très intéressant pour les constructions de bâtiments neufs, mais possède également quelques désagréments : la simulation est plus longue et nécessite quelques connaissances thermiques en plus des connaissances en ACV

91 Equer : un outil complet et ambitieux mais complexe Equer est un module d'analyse de cycle de vie permettant de modéliser la construction, l'utilisation, le renouvellement des composants et la déconstruction d'un bâtiment Développé par le Centre Energétique et Procédés de l'Ecole des Mines de Paris, en collaboration avec DUMEZ-GTM (groupe VINCI) Equer possède lavantage de fonctionner avec un logiciel de simulation thermique Cela permet dévaluer les besoins énergétiques du bâtiment en fonction de ses caractéristiques EQUER fonctionne à partir de la base de données ecoinvent de 1996, pour des raisons de coût de licence. EMETTEUR / REF : 0000 / DATE 91 Les outils dACV de bâtiments

92 92 Vers lACV de quartier

93 Lensemble des méthodologies dévaluation environnementale souvrent au périmètre des bâtiments A lorigine, des outils aux périmètres dédiés Bilan Carbone © Entreprises Ecologie industrielle Industries ACV Produits et services Désormais, des outils polyvalents Bilan Carbone © Entreprises Collectivités locales Ecologie industrielle Pays et Collectivités locales ACV Produits et services Bâtiments Quartiers EMETTEUR / REF : 0000 / DATE 93 Vers lACV de quartier

94 Un périmètre étendu à lensemble du quartier EMETTEUR / REF : 0000 / DATE 94 LACV de quartier Bâtiments publics Immeubles dhabitation Industries Espace verts Maisons individuelles Infrastructures routières Transports


Télécharger ppt "1 LAnalyse du Cycle de Vie. Les bases de la méthodologie LAnalyse du Cycle de Vie (ACV) est un outil dévaluation régi par les normes ISO 14040:2006 et."

Présentations similaires


Annonces Google