La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Auditoires et indicateurs économiques PLEINS FEUX SUR LES DOCUMENTAIRES CANADIENS Présenté au comité consultatif sur la politique en matière de documentaire.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Auditoires et indicateurs économiques PLEINS FEUX SUR LES DOCUMENTAIRES CANADIENS Présenté au comité consultatif sur la politique en matière de documentaire."— Transcription de la présentation:

1 1 Auditoires et indicateurs économiques PLEINS FEUX SUR LES DOCUMENTAIRES CANADIENS Présenté au comité consultatif sur la politique en matière de documentaire 25 avril 2005

2 2 Les documentaires canadiens : Indicateurs économiques : Revenus Ventes brutes Publicité Emplois Rejoindre les auditoires : En salles Marché hors salles Télévision

3 3 Indicateurs économiques

4 4 Revenus Part des revenus de Téléfilm après les avances en distribution, les commissions et les dépenses À faire : augmenter léchantillonage et définir les tendances Récupération en fonction du pourcentage de linvestissement, par format De à ,4 % 11,0 % 17,6 % Documentaires Dramatiques VAS Enfants et jeunesse Léchantillonnage est limité

5 5 Revenus Documentaire : Les séries produisent les revenus les plus élevés, soit 11 % des investissements totaux De à ,2 % 4,6 % 10,9 % Mini-sériesDocumentaires uniques Séries Récupération en fonction du pourcentage de linvestissement, par format

6 6 Revenus 44 % des documentaires financés nont produit aucun revenu 2 % des documentaires financés ont récolté 45 % de lensemble des revenus De à Documentaires financés par Téléfilm Récupération des revenus Aucun revenu Moins de $ Entre $et $ $ et plus

7 7 Ventes brutes Ventes sur le marché canadien 30 % Ventes à létranger 70 % Total des ventes de 35 projets Léchantillonnage se limite à : Les 35 documentaires les plus performants financés par Téléfilm et lONF* en Un cycle de revenus sur cinq ans Total des ventes hors structure financière = 5 M $ 70 % des ventes hors structure financière ont été réalisées à létranger À faire : élargir léchantillonnage et définir les tendances * Les documentaires les plus rentables depuis : 23 de Téléfilm, 12 de lONF; 20 documentaires uniques; 2 mini-séries et 8 séries

8 8 Ventes brutes Parmi ces 35 documentaires en : Les séries documentaires obtiennent le plus facilement des préventes qui sont comprises dans leur structure financière. Le documentaire unique est le plus faible sur le plan des préventes. Préventes et ventes au Canada Par format 25,1 % 49,9 % 65,5 % 74,9 % 50,1 % 34,5 % DOCUMENTAIRE UNIQUE MINI-SÉRIES SÉRIES Préventes Ventes

9 9 Ventes brutes DOCUMENTAIRES UNIQUES MINI-SÉRIES SÉRIES Canada Étranger Pour ces 35 projets en : La plupart des ventes ont été réalisées au Canada, surtout pour les séries. Les documentaires uniques font la plupart de leurs ventes à létranger. Ventes et préventes réalisées au Canada et à létranger 54,01 % 66,25 % 71,97 % 45,99 % 33,75 % 28,03 %

10 10 Ventes brutes Parmi ces 35 projets en : La télévision représente le segment de marché le plus important, avec 88,2 % de lensemble des ventes et des préventes. Aucun autre segment de marché ne sen rapproche. 10,0 % 1,7 %0,1 % TélévisionInstitutionnel VidéoSalles commerciales Ventes et préventes réalisées au Canada Par segment de marché 88,2 %

11 11 Ventes brutes Pour 35 documentaires de Ventes et préventes réalisées au Canada Par segment de marché Téléfilm Canada Office national du film Salles commerciales 0,4 % Institutionnel 51,4 % Télévision 37,9 % Vidéo 10,2 % Institutionnel 1,8 % Télévision 98,2 %

12 12 Publicité Fourchette de coûts (publicité de 30 secondes) durant la diffusion de documentaires canadiens comparativement à dautres genres démissions 360 $ $ $ $ Documentaires – Montant le plus élevé Corner Gas Law & Order SVU American Idol Finale Fourchettte de coûts par mille téléspectateurs (CPM) durant la diffusion de documentaires canadiens comparativement à dautres émissions 12,69 $ 40,32 $ 57,40 $ Documentaires – Montant le plus élevé CSI The OC Tarifs : Selon un sondage* fondé sur linventaire disponible, avec des estimés de coûts et dauditoire par émission pour la période du 9 avril au 30 juin 2005 * Sondage réalisé auprès de 17 radiodiffuseurs, dont la CBC Avantage de limage de marque : Le CPM des documentaires varie entre 4 $ et 12 $, le coût le plus élevé étant associé aux chaînes spécialisées en documentaire.

13 13 Revenus publicitaires 21,49 % 3 % Chaînes spécialisées Réseaux de télévision conventionnelle Estimation de la portion des revenus publicitaires provenant de la diffusion de documentaires Selon un échantillonnage de radiodiffuseurs privés seulement (excluant la CBC)

14 14 Emplois La production de documentaires au Canada a permis la création de léquivalent à temps plein de emplois en Les données de marquent une baisse par rapport à lannée précédente. Emplois en équivalent à temps plein Directs Indirects Total

15 15 Rejoindre les auditoires

16 16 En salles Tendances Recettes-guichet des documentaires (en millions $) Hausse extrêmement marquée des recettes-guichet des longs métrages documentaires en Augmentation de 428 % par rapport à Fahrenheit 9/11 de Michael Moore sest taillé une part de 40 % des recettes- guichet en La part de marché des longs métrages documentaires est passée de moins de 1 % des recettes-guichet totales à 1,2 % en Nombre de documentaires lancés en salles Recettes-guichet et nombre de documentaires lancés en salles

17 17 En salles Tendances Longévité des longs métrages au grand écran (en semaines) DocumentairesFiction Les longs métrages documentaires restent à laffiche beaucoup plus longtemps quavant. Les films de fiction restent moins longtemps à lécran. Moyenne de 5 écrans par long métrage documentaire. Moyenne de 60 écrans par long métrage de fiction. La moyenne des recettes-guichet par écran est comparable.

18 18 En salles Documentaires canadiens Dans la foulée de la croissance du documentaire, les longs métrages documentaires canadiens ont connu eux aussi une impressionnante augmentation de leurs recettes-guichets en 2004 (de $ à plus de 2 M $) The Corporation a obtenu près de 1,5 M $, soit 75 % des recettes-guichet de lensemble des documentaires canadiens. Recettes-guichet des documentaires canadiens (en millions de dollars) 0 O,5 1 1,5 2 2,

19 19 En salles Documentaires canadiens Les longs métrages documentaires canadiens ont obtenu 8 % de la part de marché de lensemble des documentaires. Les longs métrages canadiens de fiction ont obtenu 4 % de la part de marché de lensemble des longs métrages de fiction. Les longs métrages documentaires canadiens ont produit 5 % de lensemble des recettes-guichet des longs métrages canadiens. Part de marché des longs métrages canadiens en 2004 (par genre) 8 % ( $) 4 % ( $) Part de marché canadienne de tous les longs métrages documentaires Part de marché canadienne de tous les longs métrages de fiction

20 20 En salles Les cinq documentaires encore en salles commerciales au Canada en 2004 : 1.Fahrenheit 9 / 11 – Lancement en 2004 – Recettes-guichet : $ 2.Bowling For Columbine – Lancement en 2002 – Recettes-guichet : $ 3.Super Size Me – Lacement en 2004 – Recettes-guichet : $ 4.The Corporation – Lancement en 2004 – Recettes-guichet : $ 5.NASCAR: The Imax Experience – Lancement en 2004 – Recettes-guichet : $ Fahrenheit 9/11 a récolté les meilleures recettes-guichet de tous les temps. The Corporation est un documentaire canadien. Il a été en tête des documentaires canadiens et en deuxième place de lensemble des films canadiens en Ce q uil reste de nous a obtenu les meilleures recettes-guichet des documentaires de langue française. Il sest classé en septième place de tous les films avec des recettes-guichet de plus de $.

21 21 Marché hors salles Télévision éducative et spécialisée Centres de services sociaux Associations communautaires Multimédia Santé Vidéo Entreprises et industrie Collèges et universités Écoles Biblio- thèques Marché hors salles – Du début des années 1990 à aujourdhui (spécialisé) Marché hors salles – Jusquau début des années 1990 (général)

22 22 Marché hors salles Divers auditoires sont rejoints également à la maison, dans les milieux de travail et de léducation. Exemple : Office national du film Bibliothèques : au cours des cinq dernières années - un million de films loués ou prêtés, dont 90 % sont des documentaires Milieu de léducation : près de documentaires ont été vendus Une recherche plus poussée est nécessaire pour continuer de mesurer ces tendances de consommation

23 23 Télévision Répartition des heures visionnées Émissions étrangères 52 % Émissions canadiennes 48 % Source : BBM National Meter Service, semaines 1 à 26, année de diffusion Tous genres démissions (sport, nouvelles, divertissement, etc.) Les Canadiens ont vu plus de14 milliards dheures de télévision durant le premier semestre de De ce total, une faible majorité (52 %) est composée démissions étrangères. Défi des données. Survol

24 24 Télévision Indicateurs récents en matière dauditoire Les Canadiens ont vu environ 784 millions dheures démissions documentaires durant le premier semestre de la saison de diffusion Ceci représente environ 6 % du temps total passé à regarder la télévision. Source : BBM – service audimétrique national. Semaines 1 à 26, année de diffusion Répartition des heures de visionnement (Semaines 1 à 26, saison ) Autres genres 94 % Documentaires 6 %

25 25 Télévision Répartition des heures de visionnement consacrées aux documentaires (Semaines 1 à 26, saison ) anglais 68 % français 32 % Des 784 millions dheures démissions documentaires visionnées, 533 étaient en anglais et 251 étaient en français, représentant : 5 % du visionnement total en anglais 6 % du visionnement total en français Les Canadiens de langue anglaise et de langue française regardent les documentaires à la télévision dans une même proportion. Indicateurs récents en matière dauditoire Source : BBM – service audimétrique national. Semaines 1 à 26, année de diffusion

26 26 Télévision Répartition des heures de visionnement des documentaires (Semaines 1 à 26, saison ) Émissions canadiennes 61 % Émissions étrangères 39 % Indicateurs récents en matière dauditoire Les émissions étrangères sont visionnées en plus grand nombre que les émissions canadiennes, mais en ce qui concerne les documentaires, les téléspectateurs préfèrent les documentaires dici. Les documentaires canadiens représentent plus de 60 % de lensemble des documentaires visionnés à la télévision. Source : BBM – service audimétrique national. Semaines 1 à 26, année de diffusion

27 27 Télévision - heures de grande écoute Tendances Plus du double des émissions documentaires sont diffusées aux heures de grande écoute, soit : 700 à h / semaine (anglais) 300 à 700 h / semaine (français) Le visionnement naugmente pas : 9 h / semaine (anglais) 11 h / semaine (français) Émissions de langue anglaise Émissions documentaires offertes et vues (heure/semaine/personne) OffertesVues Émissions de langue française 1996/971998/992000/012002/ /971998/992000/012002/03 Source : Recherche de la CBC et de Niielsen Media, , heures de grande écoute

28 28 Télévision - heures de grande écoute Tendances Marché anglophone : la part des émissions canadiennes offertes a légèrement augmenté à 50 %, tandis que la part des émissions canadiennes visionnées reste à environ 30 %. Marché francophone : la part des émissions canadiennes offertes et visionnées a chuté de façon marquée en 1998 et sest stabilisée depuis aux environs de 60 %. Source: Recherche de la CBC et de Niielsen Media Part canadienne Heures/Semaines/Personnes Grande écoute Émissions de langue anglaise Diffusion de documentaires canadiens Offre et part canadienne des heures visionnées OffertesViues Émissions de langue française 1996/971998/992000/012002/ /971998/992000/012002/03

29 29 Télévision Indicateurs récents en matière dauditoire Les séries représentent le format documentaire le plus regardé (nombre dheures). Cependant, la proportion dheures de visionnement de lensemble de ces formats est presque identique à celle de lOFFRE démissions. Ceci indique que ces trois formats comportent un attrait comparable auprès des téléspectateurs canadiens. Source : BBM – service audimétrique national. Semaines 1 à 26, année de diffusion Répartition des heures de visionnement selon le format des documentaires canadiens Mini-séries 4 % Documentaires uniques 14 % Séries 82 %

30 30 Télévision Indicateurs récents en matière dauditoire Selon le résultat CUMULATIF, les séries comptent pour la plus grande part des heures de visionnement. Cependant, les documentaires uniques et les mini-séries obtiennent de meilleurs résultats dauditoire par diffusion. Les cinq documentaires ayant récolté les meilleures cotes découte pour diffusion unique étaient tous, soit des documentaires uniques, soit des mini-séries. Source : BBM – service audimétrique national, semaines 1 à 26, année de diffusion Programmation de documentaires - Sept 2003 à février 2004 ÉmissionDiffuseurPays Ind.2+ AMA (000) Langue anglaise Born RichCTVÉtranger1,263.1 City Of RuinsCBCCanada Behind The Lens:Prime Suspect Pt. 2CBCCanada Documentaries CTV Canada Asteroid! The Doomsday RockCBCCanada Langue française Céline Dion: 1 fille & 4 typesTVACanada Wilfred Le BouthillierTVACanada mensonges de George BushTVAAutre À hauteur d'hommeSRCCanada SP: Marc DupréTVACanada 650.4


Télécharger ppt "1 Auditoires et indicateurs économiques PLEINS FEUX SUR LES DOCUMENTAIRES CANADIENS Présenté au comité consultatif sur la politique en matière de documentaire."

Présentations similaires


Annonces Google