La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Le salafisme au Yémen : de lapolitisme à la violence ? Laurent Bonnefoy (IREMAM - ANR) Ecole dété – Université de Montréal 2 Juillet 2010.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Le salafisme au Yémen : de lapolitisme à la violence ? Laurent Bonnefoy (IREMAM - ANR) Ecole dété – Université de Montréal 2 Juillet 2010."— Transcription de la présentation:

1 Le salafisme au Yémen : de lapolitisme à la violence ? Laurent Bonnefoy (IREMAM - ANR) Ecole dété – Université de Montréal 2 Juillet 2010

2 Plan de la séance I/: le projet salafi I/: le projet salafi A) Diversité du salafisme B) Le mouvement yéménite II/: Une prétention apolitique II/: Une prétention apolitique A) Préserver lunité des croyants B) Une alliance avec le pouvoir III/: Un potentiel de violence en sommeil ? III/: Un potentiel de violence en sommeil ? A) Une doctrine et des pratiques ambiguës ? B) Doctrine vs. contexte

3 Pratiques distinctives : habillement, langage et « comportements mineurs » Détail de poster vendu dans une librairie salafie de Sanaa. Refus des représentations humaines : télévision, photographie, théâtre. Rites de socialisation alternatifs : critique des festivals religieux, rejet du qat, de la musique.

4 Les quatre branches du salafisme 1) Salafisme réformiste (la salafiyya) : Muhammad Abdû, aujourdhui marginal et clairement distinct des trois autres branches. 2) Salafisme quiétiste (également appelé salafiyya ilmiyya ou salafisme cheikhiste) : Abd al-Azîz Bin Bâz, Muhammad al-Albânî, Rabî al-Madkhalî et Muqbil al- Wâdiî. 3) Salafisme jihadiste : Usâma Bin Lâdin, Abd Allâh Azzâm, Abû Muhammad al-Maqdisî 4) Salafisme de mouvement (salafiyya harakiyya) : Muhammad Bin Surûr, Safar al-Hawâlî, Muhammad al-Mahdî.

5 Principaux instituts salafis yéménites

6 Dâr al-Hadîth à Dammâj

7 Publication de Muqbil : Les sabres tranchants pour lhérésie communiste impie

8 La réconciliation de Muqbil avec lArabie Saoudite en 2001

9 Les deux idéaux-types islamistes : lengagement politique comme ligne de fracture Muqbil al-Wâdiî : « LAmérique, la Russie et les ennemis de lislam ont davantage peur de « ceux qui sont engagés dans leur religion, des hommes de la renaissance islamique » que « des leaders (zuama) et des rois […]. Ils nont pas peur de nos tanks, de nos avions et de notre défense. Ils ont peur de lislam et de ceux qui sont engagés dans lislam. » Muqbil al-Wâdiî : « LAmérique, la Russie et les ennemis de lislam ont davantage peur de « ceux qui sont engagés dans leur religion, des hommes de la renaissance islamique » que « des leaders (zuama) et des rois […]. Ils nont pas peur de nos tanks, de nos avions et de notre défense. Ils ont peur de lislam et de ceux qui sont engagés dans lislam. » Un ancien étudiant de Muqbil al-Wâdiî : « Si tu demandes à un partisan de laction politique, grand ou petit, quelles sont les raisons de léchec de lÉtat islamique et de la dissension parmi les musulmans, il te répondra : Le pouvoir nest pas aux mains des oulémas ou des gens pieux. Si tu lui demandes alors : Pourquoi ? Il répondra : Parce que les dirigeants travaillent pour lOccident et lOrient, pas pour nous. Cette réponse est une preuve flagrante de leur ignorance, car la raison véritable est la présence des innovations (bida) […] et la présence de groupes et partis qui divergent du Livre, de la Tradition et du chemin tracé par les pieux ancêtres. » Abd Allâh al-Khubânî Un ancien étudiant de Muqbil al-Wâdiî : « Si tu demandes à un partisan de laction politique, grand ou petit, quelles sont les raisons de léchec de lÉtat islamique et de la dissension parmi les musulmans, il te répondra : Le pouvoir nest pas aux mains des oulémas ou des gens pieux. Si tu lui demandes alors : Pourquoi ? Il répondra : Parce que les dirigeants travaillent pour lOccident et lOrient, pas pour nous. Cette réponse est une preuve flagrante de leur ignorance, car la raison véritable est la présence des innovations (bida) […] et la présence de groupes et partis qui divergent du Livre, de la Tradition et du chemin tracé par les pieux ancêtres. » Abd Allâh al-Khubânî

10 Critique des armes à feu et du jihâd armé Muhammad al-Imâm, Éclairage du jugement sur les armes à feu, leurs avantages et leurs inconvénients Muhammad al-Imâm, Éclairage du jugement sur les armes à feu, leurs avantages et leurs inconvénients

11 La doctrine salafie apolitique Un discours à vocation universelle : « Le Coran et la Sunna ne connaissent pas de frontière ». Un discours à vocation universelle : « Le Coran et la Sunna ne connaissent pas de frontière ». Rejet des divisions internes : hizbiyya (appartenance aux partis), tribalisme. Rejet des divisions internes : hizbiyya (appartenance aux partis), tribalisme. Allégeance au pouvoir politique (walî al-amr): « Soixante années de régne dun imâm oppresseur sont préférables à une nuit sans imâm » (Ibn Taymiyya). Allégeance au pouvoir politique (walî al-amr): « Soixante années de régne dun imâm oppresseur sont préférables à une nuit sans imâm » (Ibn Taymiyya). Refus de la participation politique et de la création de toute institution formelle (association, parti, ONG). Refus de la participation politique et de la création de toute institution formelle (association, parti, ONG). Intervention des oulémas à travers des conseils secrets au pouvoir politique. Intervention des oulémas à travers des conseils secrets au pouvoir politique.

12 Les salafis alliés du pouvoir dans la guerre de Saada (juin )

13 Une doctrine et des pratiques ambiguës ? Un jihâd uniquement légitime hors du Yémen (guerre de 1994 vs. guerre des Molluques) : les limites de lapolitisme. Un jihâd uniquement légitime hors du Yémen (guerre de 1994 vs. guerre des Molluques) : les limites de lapolitisme. Une contestation de la méthode et de lopportunité plutôt que de lobjectif des attaques contre les « intérêts occidentaux ». Une contestation de la méthode et de lopportunité plutôt que de lobjectif des attaques contre les « intérêts occidentaux ». Selon Muqbil al-Wâdiî, le rôle des salafis est donc de « préparer les peuples à combattre lAmérique à travers le jihâd ». Selon Muqbil al-Wâdiî, le rôle des salafis est donc de « préparer les peuples à combattre lAmérique à travers le jihâd ».

14 La variable répressive Muqbil al-Wâdiî : « Si on me bâillonne, il y aura des réactions fortes comme cela sest passé avec al-Masarî linsolent [ie : un opposant à la monarchie saoudienne] qui offense lArabie Saoudite […]. Cest pour cela que je conseille au gouvernement et en particulier à vous Ali Abd Allâh Sâlih [ie : président du Yémen depuis 1978] de ne pas le faire. Vous qui étiez courageux quand de lextérieur on vous a accusé dabriter des terroristes et avez répondu : Non, nous navons que des oulémas qui enseignent le Livre et la Tradition. […] Mes frères, je vous dis, si le gouvernement était intelligent, il nous laisserait tranquille. »

15 Bibliographie indicative Laurent Bonnefoy, Spontaneous Salafism: Transnational Relations and Religion in the Contemporary Arabian Peninsula, Londres : Hurst (à paraître). Laurent Bonnefoy, Spontaneous Salafism: Transnational Relations and Religion in the Contemporary Arabian Peninsula, Londres : Hurst (à paraître). François Burgat et Muhammad Sbitli, « Les salafis au Yémen ou… la modernisation malgré tout », Chroniques yéménites, 2003, pp François Burgat et Muhammad Sbitli, « Les salafis au Yémen ou… la modernisation malgré tout », Chroniques yéménites, 2003, pp Gregory Johnsen, AQAP in Yemen and the Christmas Day Terrorist Attack, CTC Sentinel Yemen Special Issue, January 2010, pp Gregory Johnsen, AQAP in Yemen and the Christmas Day Terrorist Attack, CTC Sentinel Yemen Special Issue, January 2010, pp Alexander Knysh, « Contextualizing the Salafi-Sufi Conflict (from the Northern Caucasus to Hadramawt) », Middle Eastern Studies, vol. 43, n°3, 2007, pp Alexander Knysh, « Contextualizing the Salafi-Sufi Conflict (from the Northern Caucasus to Hadramawt) », Middle Eastern Studies, vol. 43, n°3, 2007, pp Stéphane Lacroix, Les islamistes saoudiens. Une insurrection manquée, Paris : PUF, Stéphane Lacroix, Les islamistes saoudiens. Une insurrection manquée, Paris : PUF, Roel Meijer (dir.), Global Salafism: Islams New Religious Movement, New York : Columbia University Press, Roel Meijer (dir.), Global Salafism: Islams New Religious Movement, New York : Columbia University Press, Madawi Al-Rasheed, Contesting the Saudi State: Islamic Voices from a New Generation, Cambridge, Cambridge University Press, Madawi Al-Rasheed, Contesting the Saudi State: Islamic Voices from a New Generation, Cambridge, Cambridge University Press, Bernard Rougier (dir.), Quest ce que le salafisme ?, Paris, Presses Universitaires de France, Bernard Rougier (dir.), Quest ce que le salafisme ?, Paris, Presses Universitaires de France, Quintan Wiktorowicz, « Anatomy of the Salafi Movement », Studies in Conflict and Terrorism, vol. 9, n°3, 2006, pp Quintan Wiktorowicz, « Anatomy of the Salafi Movement », Studies in Conflict and Terrorism, vol. 9, n°3, 2006, pp


Télécharger ppt "Le salafisme au Yémen : de lapolitisme à la violence ? Laurent Bonnefoy (IREMAM - ANR) Ecole dété – Université de Montréal 2 Juillet 2010."

Présentations similaires


Annonces Google