La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LE MASTER NUMÉRIQUE POUR LE CINÉMA Rencontres CST du 19 Novembre 2007.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LE MASTER NUMÉRIQUE POUR LE CINÉMA Rencontres CST du 19 Novembre 2007."— Transcription de la présentation:

1 LE MASTER NUMÉRIQUE POUR LE CINÉMA Rencontres CST du 19 Novembre 2007

2 FICAM – CST – Le Master Numérique Anne Durupty - CNC Directrice générale adjointe

3 FICAM – CST – Le Master Numérique Lionel Bertinet – CNC Directeur adjoint du multimédia et des industries techniques Pascal Buron – FICAM Rip Hampton ONeil – CST

4 FICAM – CST – Le Master Numérique Quallons-nous voir ? Rappel sur la Projection Numérique La définition du film, du numérique 2K, de la HD Les « espaces colorés » du film, du numérique 2K, de la HD Cest quoi, un Master Numérique ou plutôt un fichier « maître »? Comment on lobtient ? Combien ça coûte ? Conclusion Rappel chaîne de Distribution sécurisée

5 FICAM – CST – Distributeur Production et distribution Studio de post production Film Images Son Images Son disque dur externe REPRODUCTION master FABRICATION copies TRANSPORT Cinéma disque dur externe

6 FICAM – CST – Cinéma Serveur cinéma numérique 2K / 4K double liaison HDSDI disque dur externe câble USB Internet ADSL fibre optique satellite TRANSPORT CHARGEMENT LECTURE FLUX IMAGE ET SON Amplificateurs liaison son Distribution et exploitation PROJECTION Projecteur cinéma numérique 2K / 4K

7 FICAM – CST – La résolution SD HD 2K 4K 8 bit 12 bit 720x576 en 8 bit 1920x1080 en 8 ou 10 bit 2048x1080 en 12 bit (1:85) ou 2048x1556 en 12 bit (2:35) 4096x2160 en 12 bit La définition de limage est plus importante en cinéma 2K ou 4K quen vidéo SD ou HD. Plus encore que la définition, la profondeur de codage de la couleur peut modifier la sensation de netteté. On voit en 8 bit (256 niveaux dans une couleur) des bandes qui forment un dégradé de couleur. La vidéo SD ou HD est toujours en 8 ou 10 bit. La projection numérique est en 12 bit (4096 niveaux) : le dégradé est correct. Plus encore que la définition, la profondeur de codage de la couleur peut modifier la sensation de netteté. On voit en 8 bit (256 niveaux dans une couleur) des bandes qui forment un dégradé de couleur. La vidéo SD ou HD est toujours en 8 ou 10 bit. La projection numérique est en 12 bit (4096 niveaux) : le dégradé est correct.

8 FICAM – CST – Représentation des couleurs visibles On voit ici une représentation plate de lespace coloré tel quil a été mesuré par échantillon statistique en Il sagit donc dune représentation de lensemble des couleurs visibles par lœil humain. On voit ici une représentation plate de lespace coloré tel quil a été mesuré par échantillon statistique en Il sagit donc dune représentation de lensemble des couleurs visibles par lœil humain.

9 FICAM – CST – Rec. 709 format HD Le triangle rec709 représente les couleurs visibles sur un moniteur dans la norme de Télévision HD. Bon nombre de couleurs ne sont plus visibles. Le triangle rec709 représente les couleurs visibles sur un moniteur dans la norme de Télévision HD. Bon nombre de couleurs ne sont plus visibles.

10 FICAM – CST – DLP Cinéma numérique Le triangle DLP représente les couleurs visibles dans une projection cinéma numérique DLP. Un certain nombre de couleurs ne sont pas visibles mais nous en voyons plus quen télévision HD. Le triangle DLP représente les couleurs visibles dans une projection cinéma numérique DLP. Un certain nombre de couleurs ne sont pas visibles mais nous en voyons plus quen télévision HD.

11 FICAM – CST – Problème des espaces RVB relatifs Pixel de couleur : R = 10% V = 90% B = 10% dans lespace de couleurs RVB du rec709 Lorsquon veut représenter un pixel par ses coordonnées en Rouge, Vert, Bleu, nous voyons quune même valeur, dans deux « espaces colorés » différents, désigne deux couleurs différentes. On peut toutefois obtenir obtenir la transposition dun pixel dun espace coloré vers un autre par calcul mathématique mais les couleurs les plus extrêmes seront transformées. Lorsquon veut représenter un pixel par ses coordonnées en Rouge, Vert, Bleu, nous voyons quune même valeur, dans deux « espaces colorés » différents, désigne deux couleurs différentes. On peut toutefois obtenir obtenir la transposition dun pixel dun espace coloré vers un autre par calcul mathématique mais les couleurs les plus extrêmes seront transformées. Lespace coloré du film traditionnel qui nest pas reproduit ici, est encore différent. Il nest pas aussi géométrique (patatoïde). Sur certaines valeurs, il est à lintérieur du DLP et sur dautres, un peu à lextérieur. Là encore, un calcul mathématique permet de transposer la valeur des pixels dun « espace coloré » de référence dans un « espace coloré » cible. Lespace coloré du film traditionnel qui nest pas reproduit ici, est encore différent. Il nest pas aussi géométrique (patatoïde). Sur certaines valeurs, il est à lintérieur du DLP et sur dautres, un peu à lextérieur. Là encore, un calcul mathématique permet de transposer la valeur des pixels dun « espace coloré » de référence dans un « espace coloré » cible.

12 FICAM – CST – Le Master Numérique Cest quoi ? Cest un fichier « maître » informatique Il contient toutes les images numériques du film au format dorigine (HD, 2K ou 4K). Il est étalonné. Il nest pas compressé. Il contient toutes les métadonnées despace coloré cible de référence. Il permettra de fabriquer une copie de projection numérique au format JPEG 2000 appelée DCP, respectant létalonnage. Il est, soit sur un support « bande » de type informatique (avec des images 2K, 4K) ou vidéo HD, soit sur disque dur « sécurisé ». La recommandation DCI qui caractérise le Cinéma Numérique nomme ce fichier un DSM (Digital Source Master). Ce nest pas un DCDM (Digital Cinema Distribution Master) qui est déjà codé dans lespace coloré du Cinéma Numérique dans un format TIFF 16 bits. Ce DCDM permettra ultérieurement de faire une copie dexploitation cryptée, appelée DCP, dans un format compressé JPEG 2000.

13 FICAM – CST – Le Master Numérique Comment on lobtient ? Filière tout « photochimique » (tournage et postprod). Tournage 16 ou 35 mm. Montage négatif. Etalonnage avec Copie 0, Copie 1, Standard, Interpositif, Internégatif. Deux choix possibles pour fabriquer ce Master Numérique : Télécinéma HD pour les versions TV et on le considère suffisant pour le Master Numérique Cinéma (nous avons vu quil y a une certaine dégradation de qualité). Scan 2K de linterpositif pour le Master Numérique Cinéma et on en déduit le Master HD pour la TV (conserve la qualité dorigine du 35mm). Dans les deux cas, il faudra prévoir un nettoyage des points blancs car le monde du photochimique nest jamais parfaitement « sans poussière » quil faudra « effacer » dans le monde du numérique qui ne les tolère plus. Cette filière tout photochimique concerne encore aujourdhui environ 60% des films post- produits en France. Le choix du Master TV HD, comme étant celui qui permettrait de faire des copies dexploitation numérique, nest pas recommandé. Toutefois, il existe, notamment pour les films les plus fragiles qui ne considèrent pas la future exploitation numérique comme une priorité. Cette filière tout photochimique concerne encore aujourdhui environ 60% des films post- produits en France. Le choix du Master TV HD, comme étant celui qui permettrait de faire des copies dexploitation numérique, nest pas recommandé. Toutefois, il existe, notamment pour les films les plus fragiles qui ne considèrent pas la future exploitation numérique comme une priorité.

14 FICAM – CST – Le Master Numérique Comment on lobtient ? Filière tournage numérique donc postproduit en « numérique » Tournage numérique ou HD (attention aux différentes HD). Conformation Numérique ou HD. Etalonnage Numérique ou HD. Report 35mm (shoot ou kinescopage HD) Fabrication du Master Numérique Cinéma à partir de la version étalonnée pour le cinéma. Fabrication des Masters HD pour la TV par transposition du Master Numérique Cinéma (on fera un calcul « mathématique » pour transposer les couleurs de l espace coloré de « référence » Cinéma vers l espace coloré « cible » TV HD. Une légère réadaptation en séance détalonnage sera parfois nécessaire pour certaines séquences). Il existe quantité de HD différentes, prévues à lorigine pour la fiction TV mais également pour le documentaire ou même la production amateur. Il existe maintenant des caméras numériques 2K ou bientôt 4K conçues pour le cinéma. La postproduction doit respecter ces choix de tournage sous peine de dégrader fortement la qualité (cf. espace coloré et leur codage en 8 ou 10 bits ou la compression qui est importante avec certaines caméras). Il existe quantité de HD différentes, prévues à lorigine pour la fiction TV mais également pour le documentaire ou même la production amateur. Il existe maintenant des caméras numériques 2K ou bientôt 4K conçues pour le cinéma. La postproduction doit respecter ces choix de tournage sous peine de dégrader fortement la qualité (cf. espace coloré et leur codage en 8 ou 10 bits ou la compression qui est importante avec certaines caméras).

15 FICAM – CST – Le Master Numérique Comment on lobtient ? Filière tournage film et postproduit en « numérique » Tournage 16 ou 35 mm. Dédoublage négatif (opération qui consiste à extraire des boîtes de films, les prises montées). Scan 2K (opération qui consiste à scanner les prises montées pour en obtenir des fichiers numériques). Conformation Numérique. Etalonnage Numérique. Nettoyage des points blancs. Report 35mm. Fabrication du Master Numérique Cinéma à partir de la version étalonnée pour le Cinéma. Fabrication des Masters HD pour la TV par transposition du Master Numérique Cinéma (on fera un calcul « mathématique » pour transposer les couleurs de lespace coloré de « référence » Cinéma vers lespace coloré « cible » TV HD. Une légère réadaptation en séance détalonnage sera parfois nécessaire pour certaines séquences). Dans le monde du numérique au cinéma, cest aujourdhui la filière de prédilection. La majorité des tournages en S16 bénéficie dune postproduction numérique. Attention, toutefois au numérique qui prétend lêtre mais qui peut être de la simple TV HD. Dans le monde du numérique au cinéma, cest aujourdhui la filière de prédilection. La majorité des tournages en S16 bénéficie dune postproduction numérique. Attention, toutefois au numérique qui prétend lêtre mais qui peut être de la simple TV HD.

16 FICAM – CST – Le Master Numérique Combien ça coûte ? Il nous faut une hypothèse pour l étude qui va suivre. Un film « moyen » de 90 minutes avec 800 plans. Si on fait un étalonnage numérique, on prévoit une fourchette de 2 à 3 semaines détalonnage. Evidemment, la palette doutils créatifs est dans ce cas bien supérieure à celle de létalonnage photochimique qui, par exemple, ne peut modifier le contraste de limage, ni modifier une seule zone de limage. Cela est bien utile dans certaines conditions de tournage délicates. Il ny a pas une réponse mais des réponses ! en fonction des filières de tournage et de postproduction choisies. Les fourchettes de prix qui vont suivre sont des ordres de grandeur de prix « marché » mais chaque cas est particulier. Nous allons maintenant revoir chaque filière sous son aspect économique. Ces 4 filières ne sont pas exhaustives et nous pouvons imaginer toute sorte de solutions en fonction des contraintes particulières de votre projet. Nous allons maintenant revoir chaque filière sous son aspect économique. Ces 4 filières ne sont pas exhaustives et nous pouvons imaginer toute sorte de solutions en fonction des contraintes particulières de votre projet.

17 FICAM – CST – Le Master Numérique Combien ça coûte ? Filière tout « photochimique » (tournage et postprod) avec Master HD TV seul qui servirait également de Master Numérique Cinéma. Montage négatif 23 K Etalonnage avec Copie 0, Copie 1, standard, IP, IN 45 K Télécinéma HD pour 1 Master HD TV et Ciné identique,20 à 25 K Nettoyage des points blancs 2 à 4 K Total = 90 à 97 K Total Cest donc la filière sans aucun surcoût mais qui ne permettra pas dexploiter le master numérique ainsi produit en TV HD, dans les meilleures conditions de projection numérique en salle.

18 FICAM – CST – Le Master Numérique Combien ça coûte ? Filière tout « photochimique » (tournage et postprod) avec Scan pour Master Numérique Cinéma et transposition Master HD TV. Montage négatif 23 K Etalonnage avec Copie 0, Copie 1, standard; IP, IN 45 K Scan 2K de linterpositif étalonné20 à 25 K Nettoyage des points blancs 3 à 5 K Fabrication du Master Cine Num (fichier maître) 6 à 10 K Transposition du Master Ciné Num pour Master HD TV10 à 15 K Total = 107 à 123 K Total Le surcoût de fabrication du Master Numérique pour le cinéma est amoindri par le coût du Master HD TV qui est plus faible dans ce cas. Cest la solution conseillée pour ceux qui veulent rester en tout « photochimique » mais qui ne veulent pas faire limpasse pour leur patrimoine sur la future projection numérique. Le surcoût de fabrication du Master Numérique pour le cinéma est amoindri par le coût du Master HD TV qui est plus faible dans ce cas. Cest la solution conseillée pour ceux qui veulent rester en tout « photochimique » mais qui ne veulent pas faire limpasse pour leur patrimoine sur la future projection numérique.

19 FICAM – CST – Le Master Numérique Combien ça coûte ? Filière tout « numérique » (tournage et postprod). Conformation Numérique ou HD 6 à 12 K Etalonnage Numérique ou HD35 à 70 K Report 35 mm ou kinescopage HD(+ labo)40 à 45 K Fabrication du Master Cine Num (fichier maître) 6 à 10 K Transposition du Master Ciné Num pour Master HD TV 7 à 11 K Total = 94 à 148 K Total Vous avez choisi de produire votre film en tout numérique donc vous devriez avoir un Master Numérique pour le Cinéma. Si vous avez utilisé une vrai caméra numérique pour le cinéma, vous êtes dans de très bonnes conditions pour la transition à la projection numérique. Attention, toutefois à ne pas dégrader ce master en choisissant, par exemple, une filière de postproduction HD pour la TV, alors que vous avez tourné avec une caméra numérique pour le cinéma. Vous avez choisi de produire votre film en tout numérique donc vous devriez avoir un Master Numérique pour le Cinéma. Si vous avez utilisé une vrai caméra numérique pour le cinéma, vous êtes dans de très bonnes conditions pour la transition à la projection numérique. Attention, toutefois à ne pas dégrader ce master en choisissant, par exemple, une filière de postproduction HD pour la TV, alors que vous avez tourné avec une caméra numérique pour le cinéma.

20 FICAM – CST – Le Master Numérique Combien ça coûte ? Filière tournage film et postproduction numérique. Dédoublage négatif 7 K Scan 2K de la sélection20 à 25 K Conformation Numérique 6 à 12 K Etalonnage Numérique45 à 70 K Nettoyage des points blancs 3 à 5 K Report 35 mm (+ labo) 45 K Fabrication du Master Cine Num (fichier maître) 6 à 10 K Transposition du Master Ciné Num pour Master HD TV 7 à 11 K Total = 139 à 185 K Total Cest, à condition de postproduire au minimum en 2K, la filière qui, aujourdhui, permet de mieux préparer la transition vers la projection numérique en salle.

21 FICAM – CST – Le Master Numérique Conclusion prix /qualité sur la base de lhypothèse : Filière tout photochimique avec TC HD pour 1 Master HD TV seul également Master Ciné Num. 90 à 100 K Cest le minimum déjà budgeté aujourdhui mais qualité < 35mm Filière tout photochimique avec Scan film pour 1 Master HD TV et 1 Master Ciné Num. 110 à 125 K Un peu plus coûteux mais qualité préservée Filière tout numérique ou HD (tournage et postprod) pour 1 Master HD TV et 1 Master Ciné Num. 95 à 150 K Qualité dépendra de quelle caméra HD ou Num et quelle qualité de postprod ? Filière tournage film et postproduction numérique. pour 1 Master HD TV et 1 Master Ciné Num. 140 à 185 K Qualité dépendra de quelle qualité de postprod ? Le surcoût de fabrication du Master Numérique pour se préparer à la future projection numérique en salle va donc de : - 0 à 35 K quand on produit et postproduit en film traditionnel. - 6 à 10 K quand on postproduit en numérique. Ce surcoût ninclut, ni la fabrication du Master de Distribution Numérique (DCDM), ni la fabrication de Copie Numérique dExploitation cryptée (DCP). Le surcoût de fabrication du Master Numérique pour se préparer à la future projection numérique en salle va donc de : - 0 à 35 K quand on produit et postproduit en film traditionnel. - 6 à 10 K quand on postproduit en numérique. Ce surcoût ninclut, ni la fabrication du Master de Distribution Numérique (DCDM), ni la fabrication de Copie Numérique dExploitation cryptée (DCP).

22 FICAM – CST – Chaîne de distribution sécurisée

23 FICAM – CST – Clé primaire Film original (non crypté) DCP : Copie dexploitation cryptée CRYPTAGE Cryptage Un film...

24 FICAM – CST – Certificat serveur 1 Base de données des Certificats Chaîne de distribution sécurisée Certificat serveur 2 Certificat serveur 3 Film original (non crypté) Exploitants Laboratoire Clé primaire Duplication KDM (clés de lecture) DCP : Copie dexploitation cryptée Encryptage Serveur 1 Serveur 2 Serveur 3

25 FICAM – CST – Le Master Numérique Questions ?

26 FICAM – CST – Le Master Numérique Merci de votre attention

27 FICAM – CST – Le Master Numérique Débat Nicolas Blanc – Agat Films Jean Bréhat – 3B Frédéric Brillion - Epithète


Télécharger ppt "LE MASTER NUMÉRIQUE POUR LE CINÉMA Rencontres CST du 19 Novembre 2007."

Présentations similaires


Annonces Google