La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les années 40 - 50 Contexte politique et faits de civilisation Sigmund Freud & Abraham Maslow La société Bouygues.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les années 40 - 50 Contexte politique et faits de civilisation Sigmund Freud & Abraham Maslow La société Bouygues."— Transcription de la présentation:

1 Les années Contexte politique et faits de civilisation Sigmund Freud & Abraham Maslow La société Bouygues

2 Contexte mondial début 1940 Le début de la guerre 1 er septembre 1939 : LAllemagne envahit la Pologne 3 septembre : La France et le Royaume-Uni déclarent la guerre à lAllemagne Jusquen mai 1940 : « drôle de guerre » en France (stratégie dattente)

3 Faits historiques 1940 Mai : Invasion du Benelux et de la France 22 juin : Armistice à Rethondes Pétain devient chef de lÉtat Fin de la 3 ème République Mise en place du régime de Vichy 18 juin : Le général De gaulle lance son appel depuis Londres

4 Faits historiques 1941 Restriction du statut des Juifs (extension des interdits d'exercice, recensement...) Soutient idéologique et moral des États-Unis « Charte de lAtlantique » Juin : Entrée en guerre de lURSS Décembre : Attaque des forces japonaises contre la marine américaine de Pearl Harbor

5 Faits historiques 1942 Déclaration des Nations Unies, création de lONU 1943 Février : Bataille de Stalingrad Septembre : Capitulation de lItalie Création du Conseil National de la Résistance États-unis : Programme Manhattan - construction du centre de recherche atomique de Los Amalos dirigé par Oppenheimer

6 Faits historiques juin : Débarquement des alliés en Normandie mai : Capitulation de larmée Allemande Bombardement dHiroshima et de Nagasaki Accords de fin de guerre à Yalta Processus de décolonisation Europe : Dépression économique « année zéro »

7 Faits historiques 1946 La 4ème république est proclamée Début de la guerre dIndochine 1947 Début de la guerre froide Échec de La « conférence de la dernière chance »

8 Faits historiques 1948 Création de lÉtat dIsraël Début du blocus de Berlin-Ouest 1949 Création de la République Fédérale d'Allemagne et de la République Démocratique Allemande Création de lOTAN

9 Sciences et techniques Sciences et techniques liées à leffort de guerre 1942 : Première réaction en chaîne 1943 : Création du centre atomique de Los Amalos Progrès dans le domaine de la génétique 1940 : Landesteiner isole le facteur rhésus 1942 : Découverte de lADN comme nature chimique du gène

10 Sciences et techniques Développement de linformatique 1946 : Début des ordinateurs performants à tubes 1948 : Les laboratoires Bell inventent le transistor Domaine pharmaceutique 1941 : Mise au point de la pénicilline - Essor des antibiotiques 1946 : Mise au point de la cortisone Divers 1947 : Premier vol supersonique 1947 : Le microsillon 1949 : Invention de la stéréophonie

11 Religion Mouvement de sécularisation daprès guerre Ce terme désigne les diverses modalités du recul de la religion « Processus de désenchantement » Max Weber Rationalisation des activités humaines Raison scientifique Recul expliqué par la montée de « religions séculières » Doctrine totalitaire nazie

12 Art et littérature Cinéma Charlie Chaplin « Le dictateur » Littérature Création des Éditions de Minuit Albert Camus « LÉtranger » Jean Paul Sartre « Lêtre et le néant » Lexistentialisme Boris Vian « Lécume des jours »

13 SIGMUND FREUD ( )

14 Biographie 6 mai 1856 : Naissance de Sigmund FREUD 1860 : La famille FREUD se réfugie à Vienne 1873 : Freud obtient son baccalauréat 1876 : Entrée dans le cabinet de Ernst Wilhelm Brücke

15 1881 : Il obtient son diplôme de médecine 14 septembre 1886 : Martha Bernays devient sa femme 1885 : Départ pour Paris 1930 : Freud reçoit le prix Goethe Biographie

16 1938 : Freud se réfugie en Angleterre 1923 : Cancer de la mâchoire 1939 : Décès de Freud

17 La psychanalyse Quest ce que la psychanalyse ? LInconscient et le rêve selon Freud

18 Quest ce que la psychanalyse? La psychanalyse se présente comme une étude de la signification des comportements inconscients. C'est en effet autour de la notion d'inconscient et du rapport trouble de la conscience à la sexualité que la psychanalyse a développé le cœur de son argumentation et réalisé l'essentiel de ses découvertes.

19 LInconscient et le rêve selon Freud Définition de linconscient Étude des lapsus Le rêve selon Freud

20 Bibliographie Uber coca 1985 Leçons sur les maladies du système nerveux 1986 L'Interprétation des rêves 1900 Trois essais sur la théorie de la sexualité 1905 Totem et tabou 1913 Introduction à la psychanalyse 1917 Au-delà du principe de Plaisir 1920

21 Abraham Maslow ( ) La théorie des besoins (motivation)

22 Biographie Né le 1er avril 1908 à Brooklyn Fils dimmigrants juif russes Etudie au City College of New York, 3 semestres après transféré à l université du Wisconsin Obtention du BA en 1930, du M.A. en 1931 et du Ph.D. en psychologie en 1934

23 Biographie En 1935, retour à N-Y où il sintéresse à la recherche sur la sexualité humaine Il enseigne à plein temps au Brooklyn College. Rencontre des immigrants intellectuels et psychologues européens comme Alfred Adler et Erich Fromm. Effectue des travaux sur le comportement humain de 1939 à Etablissement de la pyramide des besoins humains et de la théorie de la motivation.

24 Biographie De 1951 a 1969 il devient le « chairman » du département de psychologie de luniversité de Brandeis. Meurt en Californie le 8 Juin 1970 dune crise cardiaque après des années de maladie.

25 Théorie de la motivation Pour Maslow (1970), le comportement est notre désir conscient de croissance personnelle. Les humanistes soulignent même que certains individus peuvent tolérer la douleur, la faim et beaucoup d'événements qui sont sources de tension pour atteindre ce qu'ils considèrent comme un accomplissement personnel. Selon Maslow, les besoins humains sont organisés selon une hiérarchie où, à la base, on retrouve les besoins physiologiques élémentaires et à son sommet, on retrouve les besoins psychologiques et affectifs d'ordre supérieur. Ce sont ces besoins qui créent la motivation humaine.

26

27 Pyramide des besoins Selon Maslow la satisfaction d'un besoin ne peut être réalisée que si les besoins de niveau inférieur sont eux-mêmes satisfaits. Par exemple, un individu ne peut se sentir en sécurité (niveau 2) si sa première préoccupation est de trouver à boire et à manger (niveau 1).

28 Pyramide des besoins Définit une hiérarchisation des besoins humains, dans le but de définir les leviers de la motivation. Son raisonnement est qu'un besoin supérieur ne peut apparaître que quand les besoins inférieurs sont comblés. La pyramide part des besoins physiologiques, primaires voire "animaux" de survie, tels que nourriture, eau, air, sommeil... Vient ensuite le besoin de sécurité physique; vêtements, toit, foyer... Les besoins sociaux ou de reconnaissance; l'humain au sein de ses semblables a besoin d'échanges et de savoir qu'il est utile, qu'il compte pour les autres. Le besoin d'estime est le besoin de signes d'appréciations positifs que les autres émettent vers lui. Finalement la réalisation de soi est l'affirmation de son individualité, la touche tout à fait personnelle ou ce qui identifie l'individu de manière "unique" au sein des autres.

29 Application dans lentreprise Le travail permet en général à l'individu de combler les trois premiers niveaux. Les besoins "primaires" ne sont pas nécessairement à comprendre comme strictement physiologiques et en matière de motivation un parallèle entre les besoins de survie d'un humain dans la nature et les besoins de "survie" d'un individu au travail est intéressant à faire; Survie : Recevoir un juste salaire. Sécurité : Sécurité par rapport aux conditions de travail, stabilité de son emploi, être informé, se sentir soutenu si nécessaire. Reconnaissance : Possibilité de communiquer, d'échanger au sein du travail, de l'entreprise.

30 Application dans lentreprise La productivité d'un collaborateur (niveau 5) peut être dégradée si celui-ci ne se sent pas intégré dans son équipe de travail (niveau 3) ou tout simplement si il n'a pas bien dormi ! (niveau 1) Une caractéristique intéressante est aussi de noter ceci: Un individu se souviendra plus longtemps d'une augmentation de situation dans les niveaux élevés que dans les niveaux bas. Par exemple, on se souvient généralement plus longtemps d'un compliment sur son travail (niveau 4) que d'une augmentation de salaire ou d'un changement de menu à la cantine (niveau 1)

31 Variante de Henderson

32 Limites de cette méthode Cette hiérarchisation est critiquable pour son caractère réducteur. En effet d'un individu à l'autre, l'intensité des besoins est réparti de manière différente (Travaux de John Hunt), tout comme les différentes phases de la vie (études, vie de couple, premier enfant, crise de mi-vie, retraite...) influencent la hiérarchisation des besoins. Notons encore que selon les circonstances, des besoins supérieurs peuvent primer les besoins élémentaires, par exemple le besoin d'estime poussé à l'extrême (héroïsme) fait fi du besoin de survie.

33 Bibliographie A Theory of Human Motivation (1943, originally published in Psychological Review, 50, ) Motivation and Personality (1954) Eupsychian Management (1965) Toward a Psychology of Being (1968) The Further Reaches of Human Nature (1971)

34 Bouygues Historique Francis Bouygues Naissance de lempire Bouygues Progression dans le temps Stratégie de Bouygues

35 Bouygues, le Groupe Francis Bouygues Né en 1922 dans une famille bourgeoise, dun père militaire, Francis Bouygues, ingénieur du bâtiment, emprunte auprès de sa famille et crée son entreprise en 1950 après avoir fait lécole Centrale et travaillé dans le BTP durant cinq ans. Il était connu pour être « autoritaire, mégalomane, paternaliste, amis des pouvoirs ou briseur de grèves »

36 Naissance de lempire Bouygues A partir de là, lentreprise Bouygues ne cesse de grandir au point datteindre salariés quarante ans plus tard. « Je nai pas de collègues, je nai que des concurrents », avait coutume de dire le « roi du béton », qui nen finissait pas de rafler des chantiers, quil sagisse de constructions de HLM, de kilomètres dautoroutes ou de grands édifices.

37 Progression dans le temps D'abord centrées sur le bâtiment en Ile-de-France, les activités de Bouygues se sont rapidement étendues à l'immobilier, la préfabrication, et, grâce à ses filiales régionales, à l'ensemble de la France introduction de Bouygues à la Bourse de Paris, la percée sur le marché des travaux publics (Parc des Princes), la création de Bouygues Offshore (travaux maritimes et pétroliers) et de Maison Bouygues.

38 Progression dans le temps Au cours de la décennie 80, Bouygues renforce sa position d'entrepreneur et engage une politique ambitieuse de diversification dans les services. Durant les années 90, sous l'impulsion de Martin Bouygues, le Groupe poursuit son développement dans la Construction à l'International ainsi que dans la Communication et lance Bouygues Telecom

39

40 Activités Bouygues Telecom obtient la 3ème licence de téléphonie mobile en 1994, construit son réseau national en un temps record et lance, le 29 mai 1996, son service de téléphonie mobile avec une innovation majeure : le Forfait. Depuis 2000, Bouygues recentre ses activités autour de deux pôles : Construction et Télécoms-Médias.

41 Résultats financiers En 1992, 62,72 milliards de CA réalisé, dont 18 milliards à létranger. Le bénéfice net du groupe a été de 685 millions de francs, en hausse de 8% malgré un recul de 3% du chiffre daffaires. La construction est la première activité du groupe, avec 45,1 milliards, dont 23,8 milliards pour le BTP et 21,3 milliards pour les routes.

42 Résultats financiers La promotion immobilière a compté pour 5,5 milliards de francs. Les autres activités du groupe totalisent 12,1 milliards de francs avec des sociétés comme Colas, SCREG et SACER pour les routes, les Grands Moulins de Paris, la société Saur, filiale à 45%, avec 7,1 milliards de chiffre daffaires, la chaîne de télévision TF1 dont Bouygues détient 25% des actions, la société de production cinématographique Ciby 2000.

43 Emploi et réalisations Le groupe emploie salariés, dont seulement en France et le reste dans 80 pays. Les réalisations les plus connues du groupe sont le Parc des Princes, le Palais des Congrès, luniversité de Riyad, le musée dOrsay, la Grande Arche de la Défense, le barrage hydroélectrique de Bay James au Canada, la Grande Mosquée Hassan-II à Casablanca, laéroport de Paris-Roissy et, bien sûr, le nouveau siège de TF1 à Boulogne.

44 Stratégie du groupe La méthode Bouygues consistait à sous-traiter lessentiel des travaux du groupe par une multitude de PME, lesquelles sous-traitaient avec dautres jusquà la petite entreprise artisanale.

45 Stratégie du groupe Le marché revenait souvent à celui qui traitait au plus bas prix. Au moment de réaliser les travaux, beaucoup de petits entrepreneurs comprenaient quils avaient du mal à rentrer dans leurs frais.

46 Stratégie du groupe Parfois, ils tentaient de se rattraper sur la qualité des matériaux, ce qui leur valait ensuite des contestations, des procès, des années dattente avant dêtre payés, quand ils finissaient par lêtre. Des centaines de PME et des milliers dartisans ont ainsi connu la dure lutte du petit pot de terre contre le grand pot de fer.

47 Stratégie du groupe Souvent, la faillite était au bout du chemin. Cest également cette stratégie de Bouygues qui a fait que la plupart de ses chantiers avaient leur lot de travailleurs clandestins, embauchés généralement par des sous-traitants.

48 Partenariats Partenariats Public-Privé Les PPP (partenariats public-privé), nouveaux types de contrats à long terme, comprennent généralement le financement, la conception, la construction, lexploitation et la maintenance. La rémunération sous forme de loyers est liée à des objectifs de performance en matière de qualité de service.

49 Partenariats En sept ans, Bouygues est devenu un spécialiste de ces opérations avec des contrats au Royaume-Uni, en Hongrie et récemment à Hong Kong. En 2004, Bouygues Construction a livré le Home Office, ministère de lIntérieur britannique à Londres.

50 Hommes clefs En 1989, Francis Bouygues cède la direction de son empire à son fils cadet, Martin, qui sinstalle dans le bureau présidentiel du nouveau siège social à Saint-Quentin-en-Yvelines. Nicolas, le fils aîné, a préféré quitter la maison Bouygues pour fonder sa propre société de promotion immobilière.

51 Acquisitions de Bouygues Grâce a Martin bouygues TF1 acquiert, en 1991, la chaîne thématique Eurosport, et lance, en 1994, LCI, la première chaîne d'information en continu et, en 1996, TPS (Télévision Par Satellite), le premier bouquet de télévision entièrement numérique.

52 Situation actuelle du groupe 2000 Augmentation de capital de 1,5 milliard d'euros Démarrage des travaux du tunnel de Rostock TF1 intègre le CAC 40 Bouygues Telecom franchit le cap des 5 millions de clients A ce jour, présent sur les cinq continents, Bouygues est un leader mondial qui détient des positions de premier plan dans le bâtiment, les travaux publics et l'électricité/maintenance. Il conjugue la puissance d'un grand groupe et la réactivité d'un réseau d'entreprises organisé en entités complémentaires.


Télécharger ppt "Les années 40 - 50 Contexte politique et faits de civilisation Sigmund Freud & Abraham Maslow La société Bouygues."

Présentations similaires


Annonces Google