La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Syndrome des apnées du sommeil et conduite dun véhicule CHU Vésale 2006.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Syndrome des apnées du sommeil et conduite dun véhicule CHU Vésale 2006."— Transcription de la présentation:

1 Syndrome des apnées du sommeil et conduite dun véhicule CHU Vésale 2006

2 LA SOMNOLENCE Comment la définir ? Comment lévaluer ? Comment la prévenir ?

3 somnolence La somnolence est un besoin involontaire et incontrôlable de dormir qui survient pendant la journée et interfère avec les activités habituelles. Etude lilloise sur personnes de 18 à 64 ans : 20% souffrent de somnolence diurne, 7,5% estiment que la somnolence diurne affecte leurs activités, 20% se plaignent d'insomnie, 9% consomment deshypnotiques.

4 LA SOMNOLENCE AU TRAVAIL ZzzzZzzz ZzzzZzzz ZzzzZzzz ZzzzZzzz

5 Titanic 03:00 Tchernobyl 01:23 Three Mile Island Bhopal 04:00 02:00

6 LA SOMNOLENCE AU VOLANT

7 Deux morts dans un accident de car Lundi 15 novembre 2004 Le véhicule, qui transportait 24 passagers belges en plus des deux chauffeurs, arrivait dEspagne et se dirigeait vers Bruxelles. Il avait quitté Saint-Sébastien, à 21 h, samedi soir. A 5 h du matin, il a commencé à zigzaguer puis sest couché sur le côté et a glissé sur 50 m avant de terminer sa course dans le fossé, vraisemblablement en raison dun assoupissement du chauffeur. Deux jeunes femmes ont été éjectées du car et tuées sur le coup. Le conducteur a été grièvement blessé. La Dernière Heure

8 LA SOMNOLENCE AU VOLANT Laccident de la route : Dans le monde 2002 : 9ième cause de mortalité 2020 : 3ième cause de mortalité En Europe morts et blessés par an, Objectif de la CE diminuer de ½ le nombre de morts pour 2010 : « économie » de vies/an en Europe

9 LA SOMNOLENCE AU VOLANT Laccident de la route : Principale cause de mortalité des moins de 45 ans. Parmi les causes daccident : La somnolence au volant

10

11 LA SOMNOLENCE AU VOLANT Laccident de la route : Principale cause de mortalité des moins de 45 ans. Parmi les causes daccident : La somnolence au volant

12 LA SOMNOLENCE AU VOLANT Somnolence sous-estimée : Circulation de nuit (10 % du trafic) responsable de 37 % des blessés graves et 45 % des tués. (un seul véhicule impliqué, entre 4 et 6 h du matin, plus particulièrement dans la nuit du samedi au dimanche) Perte de contrôle du véhicule 50% des accidents mortels Trajets habituels 60 % des victimes

13 LA SOMNOLENCE AU VOLANT La somnolence au volant 15 à 20 % des accidents sur le tout réseau routier. 30 à 35 % des accidents sur autoroute. Une somnolence excessive au volant multiplie par 8 le risque de survenue daccident.

14 LA SOMNOLENCE AU VOLANT La somnolence au volant 15 à 20 % des accidents sur le tout réseau routier. 30 à 35 % des accidents sur autoroute. Une somnolence excessive au volant multiplie par 8 le risque de survenue daccident. 8

15 LA SOMNOLENCE AU VOLANT Conducteurs les plus exposés : les moins de 25 ans les plus 50 ans les travailleurs à horaires irréguliers

16 LA SOMNOLENCE AU VOLANT Conducteurs les plus exposés : les moins de 25 ans les plus 50 ans les travailleurs à horaires irréguliers

17 Nombre de personnes de 18 à 25 ans tuées dans les accidents de la route par heure et par jour (moyenne annuelle). Mortalité routière des jeunes adultes dans lUE.

18 LA SOMNOLENCE AU VOLANT Augmentation du risque daccident si : Dette de sommeil RISQUE X 3 Conduite la nuit entre 2 h et 5 h du matin RISQUE X 5 Maladie du sommeil RISQUE X 6 Prise de médicament

19 Les « somnovolants »

20 LA SOMNOLENCE AU VOLANT Reconnaître les signes dhypovigilance. Auto-évaluation Consultation médicale Comment savoir?

21 LA SOMNOLENCE AU VOLANT Reconnaître les signes dhypovigilance. Une lenteur de réaction face à un obstacle, Des difficultés à maintenir une vitesse constante, Des erreurs de coordination des mouvements lors de la conduite, Une inattention à la signalisation, Une incapacité à pouvoir maintenir la trajectoire du véhicule, Des changements de voie involontaires, Des périodes dabsence (aucun souvenir des derniers kilomètres parcourus), Des bâillements, une difficulté à garder les yeux ouverts et la tête droite, un désir de changer fréquemment de position, Des hallucinations ou illusions, Des périodes de « micro-sommeils »

22 LA SOMNOLENCE AU VOLANT Reconnaître les signes dhypovigilance. Auto-évaluation Consultation médicale Comment savoir?

23 Echelle visuelle analogique Très endormiTrès éveillé 1 4

24 Echelle de somnolence de Standford 1.En pleine forme et en pleine vitalité; alerte, très bien éveillé. 2.En très bonne forme, mais pas en pleine forme, capable de se concentrer. 3.Détendu, éveillé, pas pleinement alerte, apte à réagir. 4.Un peu nébuleux, pas en pleine forme, tendance à se laisser aller. 5.Nébuleux, ralenti, commence à ne pas chercher à rester éveillé. 6.Somnolence, préfère rester allongé, combat le sommeil, engourdi. 7.Presque en train de rêver, sommeil imminent, ne lutte plus pour rester éveillé. X.Endormi.

25 Echelle de somnolence dEpworth Situation Chance dassoupissement Lecture en position assise Regarder la télévision Assis inactif dans un lieu public (cinéma, théâtre, réunions…) Passager dune voiture (ou dun transport en commun) roulant plus dune heure sans interruption Allongé dans laprès-midi lorsque les circonstances le permettent Étant assis en parlant avec quelquun Assis au calme après un déjeuner sans alcool Dans une voiture alors que celle-ci est arrêtée depuis quelques minutes TOTAL

26 Echelle de somnolence dEpworth Situation Chance dassoupissement Lecture en position assise.0123 Regarder la télévision.0123 Assis inactif dans un lieu public (cinéma, théâtre, réunions…) Passager dune voiture (ou dun transport en commun) roulant plus dune heure sans interruption Allongé dans laprès-midi lorsque les circonstances le permettent Étant assis en parlant avec quelquun.0123 Assis au calme après un déjeuner sans alcool.0123 Dans une voiture alors que celle-ci est arrêtée depuis quelques minutes TOTAL = 19 (pathologique > 10)

27 Que faire… en cas de somnolence pathologique ?

28 LA SOMNOLENCE AU VOLANT Reconnaître les signes dhypovigilance. Auto-évaluation Consultation médicale Comment savoir?

29 Consultation du sommeil

30 Agenda du sommeil

31 Actimétrie

32 Etude du sommeil

33 Tests de latence multiple dendormissement Mesure la propension au sommeil 10 h14 h16 h18 h12 h

34 Tests de latence multiple dendormissement Mesure la propension au sommeil 10 h14 h16 h18 h12 h Latence moyenne > 10 min : normale 5 à 10 min : somnolence légère < 5 min : somnolence pathologique

35 10 h14 h16 h18 h12 h Tests de maintien déveil Mesure la capacité à rester éveillé

36 10 h14 h16 h18 h12 h Tests de maintien déveil Mesure la capacité à rester éveillé Latence moyenne < 11 minutes : pathologique

37 Test de résistance au sommeil de 40 min Méthode : Réponse à un stimulus visuel de 1 sec toutes les 3 sec (800 stimuli) 4 tests (9h/11h/13h/15h) 7 omissions consécutives (21 sec) = latence dendormissement Normaux : latence = 40 min SAS : latence = 10 min Oxford sleep resistance test: OSLER

38 Simulateur de conduite Pupillographie Mesure des clignements oculaires

39 EEG ambulatoire de longue durée

40 LA SOMNOLENCE AU VOLANT Comment lutter ?

41 LA SOMNOLENCE AU VOLANT Traiter les causes. Suivre les conseils de prévention de lhypovigilance. Equiper le véhicule de systèmes de détection en temps réel de lhypovigilance au volant.

42 Quelques exemples … La somnolence

43 Somnolence excessive primaire Narcolepsie Hypersomnie idiopathique Somnolence excessive liée à un trouble du rythme circadien Somnolence excessive secondaire Apnées du sommeil

44

45

46 APNEE DU SOMMEIL somnolence fatigue intense difficultés à séveiller maux de tête au réveil mauvaise humeur difficultés de concentration troubles de mémoire troubles de lérection troubles de la libido

47 7 Les apnées multiplient le risque daccident lié à la somnolence par

48 Causes possibles de somnolence chez les apnéiques Index dapnée-hypopnée (SLP>SP ?) Sévérité de lhypoxémie Fragmentation du sommeil: index de micro-éveils Manque de sommeil, de SLP Efforts inspiratoires ? ??

49 Effet du traitement CPAP Avant traitement : score dEpworth > 10 chez 56 % des patients avec A-H > 15/h 80 % des patients avec A-H > 30/h Après traitement : amélioration du score dEpworth de 3, amélioration du score dEpworth jusquà 4,75, quand les patients ont plus de 30 A-H /h

50 Somnolence résiduelle sous CPAP Etude multicentrique française (n=502) Patients observants sous CPAP 3 à 5 % gardent un score dEpworth > 10

51 Somnolence résiduelle sous CPAP Déficit de sommeil, prise de sédatifs… Sous- utilisation ou mauvais usage de la CPAP Effets secondaires (congestion nasale) Persistance de troubles respiratoires Autre pathologie du sommeil (narcolepsie, mouvements périodiques des MI…) Lésions irréversibles du SNC (liées à lhypoxie intiale)

52 Somnolence résiduelle sous CPAP Que faire ? : ajustement optimal de la pression bonne adaptation du masque suivi de lobservance (> 5h / nuit) soutien éducatif maintien dun temps de sommeil suffisant traiter les pathologies associées

53 Stimulants de vigilance Provigil (modafinil) –Efficacité = 75 % –Posologie : 100 à 400 mg –Pas de syndrome de sevrage, bonne tolérance –Surveillance de TA et RC –Interaction avec contraception orale –Effets secondaires possibles : céphalées, insomnie, nervosité… Rilatine (méthylphénidate) –Interaction avec anticoagulant, antiépileptiques, IMAO –Posologie : 10 à 40 mg –Effets secondaires possibles : tachycardie, HTA, nervosité, crampes, insomnie –Contre-indications : affections psy, cardio-vasculaires, glaucome… Rilatine + Provigil

54 LA SOMNOLENCE AU VOLANT Traiter les causes. Suivre les conseils de prévention de lhypovigilance. Equiper le véhicule de systèmes de détection en temps réel de lhypovigilance au volant.

55 Anticiper la somnolence au volant. Détecter et tenir compte des premiers signes de fatigue. Connaître et respecter ses limites. Se méfier des « moments creux ». Apprendre à connaître sa propre horloge biologique. Effectuer des pauses fréquentes dune durée de 15 à 20 min, au minimum toutes les deux heures ou tous les 200 km. Les conseils de prévention de lhypovigilance.

56 Prendre un café ou un thé contribue au maintien de la vigilance. Prendre la route après une nuit de sommeil réparateur. Éviter de partir après une journée de travail sans sêtre reposé. Ne jamais boire avant de conduire et éviter tout médicament qui pourrait induire de la somnolence Eviter les repas copieux, riches en sucres avant le départ. Les conseils de prévention de lhypovigilance.

57 LA SOMNOLENCE AU VOLANT Traiter les causes. Suivre les conseils de prévention de lhypovigilance. Equiper le véhicule de systèmes de détection en temps réel de lhypovigilance au volant.

58 Système AWAKE Systèmes « intelligents » de contrôle de vigilance en temps réel.

59 La législation Dormir ou conduire … !

60 Permis Groupe 1 Vous nêtes pas en possession dun permis de conduire du groupe 1 –dans le cas dune affection qui ninfluence pas vos capacités fonctionnelles à la conduite dun véhicule à moteur en toute sécurité, vous vous rendez auprès dun médecin de votre choix. Si vous répondez aux normes médicales minimales, ce médecin vous délivrera lattestation daptitude à la conduite modèle VII. –dans le cas dune affection qui influence vos capacités fonctionnelles à la conduite dun véhicule à moteur en toute sécurité, vous vous rendez au CARA. Le médecin du CARA vous délivrera lattestation daptitude à la conduite modèle XII. Vous êtes en possession du permis mais votre état physique et/ou psychique général nest plus conforme aux normes médicales minimales. Restitution du permis auprès de ladministration communale dans un délai de quatre jours ouvrables après connaissance du défaut physique ou de laffection.

61 Nouveaux critères médicaux relatifs au permis de conduire (annexe 6 de lArrêté Royal du 23 mars 1998 et du 5 septembre 2002) Normes concernant laptitude physique et psychique 1.Affections nerveuses 2.Affections psychiques 3.Epilepsie 4.Somnolence pathologique 5.Troubles locomoteurs 6.Affections du système cardiovasculaire 7.Diabète sucré 8.Affections de laudition et du système vestibulaire 9.Fonctions visuelles 10.Alcool, substances pyschotropes et médicaments 11.Affections rénales et hépatiques 12.Implants

62 Somnolence pathologique Le candidat souffrant de somnolence pathologique suite au syndrome de narcolepsie/cataplexie ou du syndrome d'apnée du sommeil est inapte à la conduite. Le médecin, choisi par le candidat, envoie celui-ci chez un neurologue pour recueillir un avis concernant l'aptitude à la conduite et sa durée de validité. Le candidat atteint du syndrome d'apnée du sommeil peut être déclaré apte à la conduite un mois après l'introduction d'un traitement efficace. La durée de validité de l'aptitude à la conduite est de maximum deux ans. Si, après cette période, le candidat ne présente toujours pas de troubles ou d'anomalies, une attestation daptitude peut être délivrée sans limitation de la durée de validité. Permis Groupe 1

63 APTITUDE A LA CONDUITE GROUPE 1

64 Permis Groupe 2 Permis de conduire délivré à partir du 1er janvier 1989 et avant le 1er octobre 1998: A partir du 1er janvier 1989, le titulaire dun permis de groupe 2 devait également être en possession dun certificat de sélection médicale. Lorsque l'état physique ou psychique du conducteur ne correspondait plus aux normes médicales minimales, il devait également restituer son permis de conduire. Lors de lentrée en vigueur de lAR du 23 mars 1998, le certificat de sélection médicale a été abrogé. Depuis cette date, la durée de validité pour la catégorie de permis concernée est mentionnée sur le permis. En cas de demande/de prolongation du permis, le candidat doit alors également disposer des attestations du groupe 1.

65 Permis Groupe 2 Somnolence pathologique Le candidat souffrant de somnolence pathologique ou de troubles de la conscience suite au syndrome de narcolepsie/cataplexie ou du syndrome d'apnée du sommeil est inapte à la conduite. Le candidat atteint du syndrome d'apnée du sommeil peut être déclaré apte à la conduite un mois après l'introduction d'un traitement efficace. Un rapport favorable dun neurologue est requis. La durée de validité de l'aptitude à la conduite est dun an maximum. Si le candidat est toujours exempt de troubles ou danomalies après cette période, la durée de validité prévue à larticle 44 de lA.R. du 23 mars 1998 relatif au permis de conduire est applicable.

66 APTITUDE A LA CONDUITE GROUPE 2

67 Permis Groupe 2 Le titulaire dun permis de conduire de la catégorie C délivré avant le 1er janvier 1989 Ces permis de conduire perdent automatiquement leur validité sils nont pas été renouvelés avant le 1er octobre 2003 sur présentation dune attestation daptitude médicale. Le candidat au permis de conduire Le candidat doit obligatoirement sadresser au médecin désigné afin de déterminer sil est apte à conduire. Ces médecins sont, entre autres, les médecins des services de santé administratifs, médecins du travail… Les candidats présentant un trouble fonctionnel seront envoyés par les services compétents vers le CARA pour un examen technique supplémentaire. Les résultats seront mis à la disposition du médecin qui les y aura envoyés

68 Candidats Groupe 2 CARA Chaussée de Haecht Bruxelles Tél. 02/ Fax 02/ Le CARA vous conseille de prendre contact approximativement 3 mois avant la date déchéance de votre permis de conduire. Toutes les informations médicales mises à la disposition des médecins du CARA sont traitées sous le sceau du secret médical et ne sont pas communiquées à des tiers, instances officielles ou institutions.

69 Obligations légales du médecin Le médecin a l'obligation d'informer son patient que son état physique ou psychique n'est plus conforme aux normes médicales minimales (art. 46 AR 23 mars 1998) quil doit restituer son permis de conduire auprès de lautorité dans un délai de 4 jours ouvrables à dater du jour où il a eu connaissance du défaut ou de laffection. Le médecin doit impérativement respecter le secret professionnel. MAIS : Avis rendu le 15 décembre 1990, le Conseil National de l'Ordre : « si un médecin, en son âme et conscience, estime que la personne concernée risque de provoquer un accident avec de lourdes conséquences pour elle-même ou pour autrui, cela justifie la mise au courant du Procureur du Roi à propos des doutes sur l'aptitude à la conduite de cette personne ».

70 Directive européenne. Société européenne de pneumologie (ERS) Munich 2-6/09/06 "Il est urgent d'inclure l'apnée du sommeil dans la liste des maladies dont le traitement conditionne l'obtention du permis de conduire", "Une directive européenne est nécessaire, surtout pour les professionnels de la route, afin d'obtenir une situation cohérente et uniforme dans les pays de l'Union. Cela permettrait d'éviter un très grand nombre d'accidents de la route" a déclaré le spécialiste du sommeil Thomas Penzel (Marburg, Allemagne) qui a tiré la sonnette d'alarme avec le pneumologue belge Daniel Rodenstein (Bruxelles).

71 Législation en Europe Allemagne, Belgique, Espagne, Finlande, France, Pays-Bas, Pologne, Royaume-Uni et Suède : mentionnent explicitement l'apnée du sommeil dans leur législation, et considèrent ceux qui en sont affectés comme inaptes à la conduite sauf s'ils suivent un traitement. Espagne, Finlande, Grande Bretagne et Pologne : devoir du médecin dalerter les autorités qui délivrent les permis de conduire, Allemagne, Belgique, Espagne, Finlande, France, Grande Bretagne et Pologne : nécessité dun certificat médical émanant dun médecin généraliste ou d'un spécialiste, qui attestera que les symptômes ont disparu grâce au traitement(CPAP). Belgique et Grande Bretagne : les autorités demandent en plus que soit fourni un certificat stipulant que le patient suit correctement son traitement.

72 Législation en Europe Pour les chauffeurs professionnels : La France est le seul pays dans lequel un chauffeur professionnel privé de permis pour cause d'apnée ne pourra le récupérer qu'après avoir subi un test de maintien déveil (avec EEG).

73 AU VOLANT, TU DORS … TES MORT !

74 Ouvrez loeil Ouvrez lœil, Restez vigilant !


Télécharger ppt "Syndrome des apnées du sommeil et conduite dun véhicule CHU Vésale 2006."

Présentations similaires


Annonces Google