La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

PROPAGATION PROGRAMMÉE DU SIDA en milieu scolaire en milieu scolaire.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "PROPAGATION PROGRAMMÉE DU SIDA en milieu scolaire en milieu scolaire."— Transcription de la présentation:

1 PROPAGATION PROGRAMMÉE DU SIDA en milieu scolaire en milieu scolaire

2 En facilitant : la multiplication des partenaires sexuels les comportements précoces, la contraception a très vraisemblablement joué un rôle indirect majeur dans la propagation du SIDA.

3 Détournement de biens sociaux… En 2005, au cours dune visite au lycée professionnel du Dolmen, à Poitiers, Ségolène ROYAL avait déclaré son intention de puiser dans largent des contribuables, un million deuros destinés à soutenir le deale des drogues contraceptives confié aux infirmières scolaires.

4 …après lavage des cerveaux On avait même alors pu voir à la Télévision, notamment sur les ondes de FR3 Poitou-Charentes, de pauvres gosses, manipulés comme jadis les Hitlerjungen et les komsomols, débiter le fatras de contrevérités biologiques imposées par lEnseignement officiel quant au commencement de la vie humaine et aux vertus du préservatif comme "prévention du SIDA"

5 Nouvelle « razzia sur la schnouf » Daprès le Figaro du 14/11/2009 : (http://www.lefigaro.fr/politique/2009/11/13/ ARTFIG00325-les-cheques-contraception-de-royal-agacent-chatel-.php)[1] : « Ségolène Royal [sest dite] prête à braver le «blocage» du ministère de l'Education. La présidente de la région Poitou-Charentes a confirmé vendredi qu'elle allait envoyer dès lundi dans une centaine de lycées de sa région des «chèques contraception» qui seront distribués par les infirmières scolaires. Et cela malgré l'opposition du ministre Luc Chatel, pour qui l'Education nationale n'a pas à se «substituer» au planning familial. «Cette action est préparée depuis trois ans et a l'accord de tous les partenaires. Je suis bien décidé à la continuer» a martelé Ségolène Royal, qui doit remettre symboliquement dans l'après-midi un premier colis à une infirmière scolaire. Le coût de l'opération s'élève à euros pour la région. » (http://www.lefigaro.fr/politique/2009/11/13/ ARTFIG00325-les-cheques-contraception-de-royal-agacent-chatel-.php)[1] : « Ségolène Royal [sest dite] prête à braver le «blocage» du ministère de l'Education. La présidente de la région Poitou-Charentes a confirmé vendredi qu'elle allait envoyer dès lundi dans une centaine de lycées de sa région des «chèques contraception» qui seront distribués par les infirmières scolaires. Et cela malgré l'opposition du ministre Luc Chatel, pour qui l'Education nationale n'a pas à se «substituer» au planning familial. «Cette action est préparée depuis trois ans et a l'accord de tous les partenaires. Je suis bien décidé à la continuer» a martelé Ségolène Royal, qui doit remettre symboliquement dans l'après-midi un premier colis à une infirmière scolaire. Le coût de l'opération s'élève à euros pour la région. »http://www.lefigaro.fr/politique/2009/11/13/ ARTFIG00325-les-cheques-contraception-de-royal-agacent-chatel-.php[1]http://www.lefigaro.fr/politique/2009/11/13/ ARTFIG00325-les-cheques-contraception-de-royal-agacent-chatel-.php[1] [1] Voir aussi ARTFIG00317-bientot-une-pilule-du-surlendemain-sur-le-marche-.php ARTFIG00317-bientot-une-pilule-du-surlendemain-sur-le-marche-.php [1]http://www.lefigaro.fr/sante/2009/09/08/ ARTFIG00317-bientot-une-pilule-du-surlendemain-sur-le-marche-.php

6 Kits contraception ou kits SIDA ? Chaque carnet, gratuit, offre un ticket qui permet «d'aller faire une consultation médicale gratuite», un deuxième «pour accéder à l'achat de contraceptifs», un autre «pour faire des analyses médicales» et un dernier «pour faire une visite de contrôle»

7 Une menace pour lordre public Qu'aurait-on à dire si, fort des succès de faucheurs d'O.G.M. ou de grévistes incendiaires "pour sauver leur emploi", des lycéens courageux se considéraient comme fondés à saccager les locaux ou à séquestrer le personnel "infirmier" afin de soustraire leurs camarades à cette propagation programmée du VIH ? Qu'aurait-on à dire si, fort des succès de faucheurs d'O.G.M. ou de grévistes incendiaires "pour sauver leur emploi", des lycéens courageux se considéraient comme fondés à saccager les locaux ou à séquestrer le personnel "infirmier" afin de soustraire leurs camarades à cette propagation programmée du VIH ?

8 Aujourdhui cette menace sétend à lIle-de-France avec la complicité : du Président de son Conseil Régional de notre ministre de lEducation Natonale Le tout sur fond de chantage à la multiplication des avortements

9 En pleine dérive sectaire Daprès la Nouvelle République du 9 mars 2005, ces aides (sic) sopéreront « dans le respect de lanonymat après consultation des adultes référents de létablissement scolaire. » Selon le Figaro du 4 octobre 2000, la distribution de pilules abortives en milieu scolaire, sans autorisation des parents et en respectant "la conservation du secret" viserait, selon le gynécologue Israël NISAN, à éviter de mettre les mineurs enceintes en grand danger (resic) "dans certaines familles où la culture et la religion prohibent toute relation sexuelle en dehors du mariage".

10 « Lenfant évoluant dans un environnement sectaire » Comme le note à juste titre l UUUU NNNN AAAA DDDD FFFF IIII, « Lenfant évoluant dans un environnement sectaire (en loccurrence ici, laïciste) est menacé à deux titres : mineur et adepte. Son statut de mineur le place, de fait, dans un état de vulnérabilité face aux actes délictueux commis à son égard. De plus, le groupe sectaire totalitaire prive lindividu, notamment par le biais de la manipulation mentale, de son libre arbitre et de sa capacité à penser et agir par lui-même pour le placer en état de sujétion. »

11 Un comportement sectaire typique visant à soustraire lenfant à lautorité parentale. Pour la présidente du Conseil Régional du Poitou- Charentes, il sagirait de «/…/ lutter contre les grossesses précoces des filles mineures /…/ car quand celles-ci tombent enceintes soit par défaut d'information, soit parce qu'elles sont isolées, soit parce qu'elles sont en rupture de famille, c'est une grande souffrance» il sagirait de «/…/ lutter contre les grossesses précoces des filles mineures /…/ car quand celles-ci tombent enceintes soit par défaut d'information, soit parce qu'elles sont isolées, soit parce qu'elles sont en rupture de famille, c'est une grande souffrance» il y aurait à l'heure actuelle «6.000 grossesses précoces dont 500 en Poitou-Charentes». il y aurait à l'heure actuelle «6.000 grossesses précoces dont 500 en Poitou-Charentes».

12 Comme si cela ne suffisait pas Cette menace sétend aujourdhui à lIle- de-France avec la complicité du Président socialiste de son Conseil Régional, Jean-Paul HUCHON et de notre ministre de lEducation Natonale UMP, Luc CHATEL. Cette menace sétend aujourdhui à lIle- de-France avec la complicité du Président socialiste de son Conseil Régional, Jean-Paul HUCHON et de notre ministre de lEducation Natonale UMP, Luc CHATEL. Le tout sur fond de chantage à la multiplication des avortements, orchestré par linénarrable Professeur Israel NYSAN

13 Une menace pour lordre public La voix de toutes les violences contestataires est libre ! Qu'aurait-on à dire si, fort des succès de faucheurs d'O.G.M. ou de grévistes incendiaires, armés de bombonnes de gaz comme ceux de New Fabris "pour sauver leur emploi", des lycéens coura- geux se sentaient fondés à saccager les locaux ou à séquestrer le personnel "infirmier" afin de soustraire leurs camarades à cette propagation programmée du VIH

14 Une priorité écologique Combattre cette nouvelle MAREE NOIRE CONTRACEPTIVE et ABORTIVE en appliquant le principe des POLUEURS PAYEURS

15 FIN


Télécharger ppt "PROPAGATION PROGRAMMÉE DU SIDA en milieu scolaire en milieu scolaire."

Présentations similaires


Annonces Google