La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Lumière et couleur J.Köppen

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Lumière et couleur J.Köppen"— Transcription de la présentation:

1 Lumière et couleur J.Köppen

2 La mesure de lintensité Photorésisteur : la résistance se diminue quand lintensité monte log(I / I ) = - log(R / R ) Voltmètre numérique (5 ) mesure la résistance « télescope » = tube qui bloque la lumière sauf que vers la direction souhaité 00

3 Champs de vision Tube simple: problème de réflexion Oliver Teynor MSS 04

4

5 Un système des « baffles » coupe la lumière parasite Il ne coûte plus quune visite à la « Photostation»

6 La calibration? Le loi de puissance peut être déterminé par atténuer la lumière par une nombre des filtres grises : Sune filtre donne latténuation, deux filtres donnent, trois donnent, etc.

7 Filtres grises de plastique diverse classeurs Imprimante cassé

8 La loi de puissance trouvé dans trois photorésisteurs de la même « batch »

9 Il reste de mesurer le facteur Méthode fondamentale: on bloque la lumière pour un fraction de temps, ainsi le photo résisteur reçoit une portion précise de la lumière. Ou on pourrait mesurer latténuation de filtre gris Petit perceur

10 Applications … Comparaison avec une mètre dexposition Mesurer lintensité de la lumière dans la journée, crépuscule, soirée … pour réaliser quelle grande gamme de lintensité nos yeux sont capables de registrer !! La différence entre soleil et les ombres, et nos lampes … réaliser la brillance du soleil

11 Ajutant des filtres à couleurs… photoresisteur

12 on peut mesurer les couleurs du ciel

13 Les filtres à couleur vus avec le spectroscope H

14 Une colorimètre plus compacte Sans filtre Filtre rouge Pont de Wheatstone

15 Nos photomètres dans la fusée atmosphérique Oliver Teynor MSS 04

16 Woomera, Australia, le 3 Août :55

17

18

19 La constante solaire Chaque mètre carré de notre terre reçoit une puissance de 1.3 kW par la radiation de soleil … … mais latmosphère terrestre absorbe environ 50 pourcent Ça nous donne toujours 500 W/m 2

20 Cest facile à mesurer : Un thermomètre (numérique) Un bolomètre = un corps à chauffer: verre avec de leau (coloré avec du café ou dencre) bloc de aluminium (noir, pour la dissipation de chaleur des transistors …) à mesurer : la température en fonction de temps = le taux de échauffement

21 Leau: C = 1 cal/gK Verre de vin du Rhine présent la même aire à tous directions ! Dencre ou du café pour mieux absorber Remuer !

22 Bloc daluminium: pour la dissipation de chaleur dun transistor Chaleur spéc. = 0.2 cal/gK La température augment plus rapide – mais attention aux courants de lair

23 Le taux de échauffement donne la puissance absorbé

24 Le refroidissement donne la perte de chaleur du bolomètre … qui est important pour corriger les résultats et pour interpréter la température maximale

25 La formule T = température initiale T = température dambiance = fraction dabsorption S = constante solaire = coefficient de la perte de chaleur C = chaleur spécifique du bolomètre A = section efficace du bolomètre m = masse du bolomètre A 0

26 Idées, applications Si le fenêtre est fermé, on obtient des valeurs inférieurs Utiliser des filtres à couleur, des autres matériaux transparents Mesurer la puissance absorbé dune ampoule normale – et comparer avec la puissance de consumation !


Télécharger ppt "Lumière et couleur J.Köppen"

Présentations similaires


Annonces Google