La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LAllaitement maternel. Introduction Lallaitement est laction de nourrir de lait un nourrisson. On différencie lallaitement artificiel au biberon de lallaitement.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LAllaitement maternel. Introduction Lallaitement est laction de nourrir de lait un nourrisson. On différencie lallaitement artificiel au biberon de lallaitement."— Transcription de la présentation:

1 LAllaitement maternel

2 Introduction Lallaitement est laction de nourrir de lait un nourrisson. On différencie lallaitement artificiel au biberon de lallaitement maternel où lenfant se nourrit de lait maternel pris directement au sein ou exprimé. Il permet à la mère et à lenfant de garder, après la naissance, un étroit contact physique mais également symbolique.

3 Les bénéfices de lallaitement maternel (1) Avantages pour le nourrisson: Tout dabord, il y a le colostrum qui est sécrété par la mère suite à laccouchement. Il est de couleur jaunâtre, riche en protéines et anticorps et pauvre en sucre. Il est donc indispensable à limmunisation du nouveau-né. Le lait maternel va ensuite évoluer du colostrum des 1 ers jours à un lait plus mature. Ainsi les risques allergiques, infectieux ORL et gastro-intestinaux sont diminués. De plus la diversification alimentaire se fera plus facilement.

4 Les bénéfices de lallaitement maternel (2) Avantages pour la mère : - favorise la relation mère-enfant. - intérêt économique et social. - favorise linvolution de lutérus - favorise la perte de poids et de masse graisseuse.

5 Les inconvénients pour la mère Lallaitement demande une grande disponibilité de la part de la maman. La maman peut avoir des pertes de lait hors des tétées auxquelles on peut pallier à laide de coques ou de coussinets.

6 Les contre-indications Infantiles: galactosémie Maternelles: certains traitements, le VIH, abus de substances toxiques, la chimiothérapie, la radiothérapie, la tuberculose active, la varicelle active et lherpès sur le mamelon du sein.

7 La mise au sein et sa surveillance Suite à laccouchement on place le bébé en contact peau à peau avec la maman qui pourra amener la mise au sein. On favorise leur proximité par la cohabitation mère-nouveau-né. On surveille la position du nouveau-né et linstallation de la mère.

8 La position du nouveau-né Le corps est tourné complètement vers la mère. le ventre doit être contre le corps maternel. Laxe oreille-épaule-hanche doit être respecté. Le visage face au sein bouche légèrement sous le mamelon. Bouche grande ouverte, lèvres retroussées, le menton touche le sein et la langue est en gouttière. On surveille le mouvement au niveau de la tempe et on écoute le bruit de déglutition.

9 La position dallaitement La mère sinstalle confortablement au fauteuil ou allongé dans un lit. Elle peut utiliser un coussin dallaitement. Il existe plusieurs positions: « madone », « ballon de rugby », « couchée » … Cest à la mère de choisir la position qui lui convient.

10 De plus on surveille les signes de tétées les 3 premiers jours: le bébé remue les lèvres, il ouvre la bouche, les yeux ….. On observe aussi la montée de lait et on sassure que la maman soit assez informer pour la poursuite de son allaitement. Enfin on rassure la mère sur ses capacités, on renforce sa confiance, on adopte une attitude découte, on la soutien, on la valorise et on lui reformule les informations si elle na pas compris.

11 Surveillance du nouveau-né Déglutition sonore: on entend le bébé déglutir sauf le 1 er jour Élimination: 6 à 8 couches par jour Transit: selles fréquentes, liquides, de couleur jaune dor. Poids: perte de poids de 4à 8/10 ème possible Comportement du bébé: détendu, lâche seul le sein, yeux mi-clos.

12 Lhygiène de vie de la maman Hygiène corporelle: se laver les seins quune fois par jour. Hygiène alimentaire: ne pas boire plus, manger équilibré et varié, pas de régime alimentaire, pas de thé, pas de café. Les addictions: pas de drogues, pas de tabac, pas dalcool, pas de médicament sans prescription médicale.

13 Les incidents éventuels Douleurs et crevasses: les douleurs lors de la tétée sont généralement inévitable quand le nourrisson amorce. Les mamelons sont douloureux et il peut alors se former des crevasses si le bébé est mal positionné. pour éviter cela on observe les tétées pour supprimer la cause, il faut varier la position à chaque tétée, appliquer sur le sein la dernière goutte de lait et appliquer un glaçon avant pour donner un pouvoir anesthésiant.

14 Engorgement mammaire: il se manifeste par les seins très tendu, douloureux, la présence de ganglions sous les aisselles et le lait ne coule plus. Pour dilater les canaux, il est conseillé de prendre une douche chaude et faire des massage aréolaire. Bout de sein ombiliqué (rentré à lintérieur) Lymphangite ou mastite: toute inflammation du sein pouvant évoluer vers une infection. Pour éviter cela, on peut vidanger le sein avec un tire-lait et un traitement antibiotique peut être mis en place.

15 Faible montée laiteuse: incapacité à produire suffisamment de lait, cest un cas rare. Pour éviter cela, il faut multiplier le nombre de tétées et le repos est important. De plus pour favoriser la montée de lait: galactogyl et homéopathie peuvent être prescrit.

16 Le retour à la maison et sevrage Faire attention à la diminution de lait. Informer la maman des contacts à sa disposition si elle se pose encore des questions. Lallaitement maternel se fait jusque 6 mois et peut se poursuivre jusque 2 ans. Il ne faut pas arrêter du jour au lendemain. Le sevrage se fait sur 15 jour.


Télécharger ppt "LAllaitement maternel. Introduction Lallaitement est laction de nourrir de lait un nourrisson. On différencie lallaitement artificiel au biberon de lallaitement."

Présentations similaires


Annonces Google