La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Troubles du comportement chez un sujet dément et stratégies daction pour les aidants. Olivier DEMEURE Neuropsychologue Neuropsychologue Aurore BERTAUX.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Troubles du comportement chez un sujet dément et stratégies daction pour les aidants. Olivier DEMEURE Neuropsychologue Neuropsychologue Aurore BERTAUX."— Transcription de la présentation:

1 Troubles du comportement chez un sujet dément et stratégies daction pour les aidants. Olivier DEMEURE Neuropsychologue Neuropsychologue Aurore BERTAUX I.D.E

2 Objectifs pédagogiques 1. Identifier les troubles du comportement devant faire évoquer un trouble des fonctions cognitives. 1. Identifier les troubles du comportement devant faire évoquer un trouble des fonctions cognitives. 2. Citer les éléments pouvant déclencher des troubles du comportement dans un contexte de démence. 2. Citer les éléments pouvant déclencher des troubles du comportement dans un contexte de démence. 3. Décrire les principes de prise en charge des différents troubles du comportement dans un contexte de démence. 3. Décrire les principes de prise en charge des différents troubles du comportement dans un contexte de démence. 4. Identifier les troubles du comportement devant faire proposer une institutionnalisation. 4. Identifier les troubles du comportement devant faire proposer une institutionnalisation.

3 Ensemble hétérogène.. Troubles affectifs et émotionnels ( anxiété, dépression, apathie). Troubles affectifs et émotionnels ( anxiété, dépression, apathie). Troubles psychotiques (idées délirantes, hallucinations). Troubles psychotiques (idées délirantes, hallucinations). Troubles comportementaux (agitation, agressivité, déambulation). Troubles comportementaux (agitation, agressivité, déambulation).Troubles des fonctions instrumentales (troubles phasiques, troubles gnosiques).Troubles des fonctions instrumentales (troubles phasiques, troubles gnosiques). Troubles des fonctions instinctuelles (sommeil, appétit, sexualité). Troubles des fonctions instinctuelles (sommeil, appétit, sexualité)

4 Ils apparaissent avant ou après le diagnostic de démence mois : repli social (40% des patients). -36 mois : repli social (40% des patients). -20 mois : dépression (50%). -20 mois : dépression (50%). -15 mois : paranoïa (20%). -15 mois : paranoïa (20%).-5 mois : anxiété (30%).-5 mois : anxiété (30%). 0mois : DIAGNOSTIC. 0mois : DIAGNOSTIC. +6 mois : délire (10%). +6 mois : délire (10%). +18 mois : hallucinations (30%). +18 mois : hallucinations (30%). +24 mois : agressivité (40%). +24 mois : agressivité (40%)

5 Lenjeu :. Touchent 80% des patients déments.. Touchent 80% des patients déments.. Première cause de placement : épuisement des aidants.. Première cause de placement : épuisement des aidants.. Doivent faire penser à une détérioration cognitive sous-jacente après 65 ans (surtout si absence dantécédents psychiatriques) et faire pratiquer une évaluation des fonctions supérieures.. Doivent faire penser à une détérioration cognitive sous-jacente après 65 ans (surtout si absence dantécédents psychiatriques) et faire pratiquer une évaluation des fonctions supérieures.

6 Leurs significations?. Essayer de les décrypter.. Essayer de les décrypter.. Eliminer une origine organique (trouble métabolique, douleur, rétention durine, fécalome, douleurs dentaires, problèmes infectieux…).. Eliminer une origine organique (trouble métabolique, douleur, rétention durine, fécalome, douleurs dentaires, problèmes infectieux…).. Eliminer une cause iatrogène (anticholinergiques, Ldopa, neuroleptiques).. Eliminer une cause iatrogène (anticholinergiques, Ldopa, neuroleptiques).. Personnalité antérieure (dépréssion, éléments névrotiques)... Personnalité antérieure (dépréssion, éléments névrotiques)... Contexte récent.. Contexte récent.. Changement de lenvironnement.. Changement de lenvironnement.

7 Anxiété. Contexte dépressif.. Contexte dépressif.. Face à ses troubles de la mémoire.. Face à ses troubles de la mémoire.. Perplexité face à un monde déformé.. Perplexité face à un monde déformé.. Crainte de léchec (peut provoquer une attitude de repli sur soi).. Crainte de léchec (peut provoquer une attitude de repli sur soi).. Perte de lestime de soi.. Perte de lestime de soi.. Angoisse dabandon.. Angoisse dabandon.

8 Quelle stratégie daction adopter?. Rechercher et identifier les sources danxiété pour prévenir dautres épisodes.. Rechercher et identifier les sources danxiété pour prévenir dautres épisodes.. Analyser les sources possibles danxiété.. Analyser les sources possibles danxiété.. Rassurez- le, montrez lui de laffection.. Rassurez- le, montrez lui de laffection.. Expliquez-lui juste avant ce quil va se passer et que vous serez là.. Expliquez-lui juste avant ce quil va se passer et que vous serez là.. Partagez avec lui les taches qui langoissent. Partagez avec lui les taches qui langoissent. Insistez sur tout ce qui peut renforcer son estime personnel.. Insistez sur tout ce qui peut renforcer son estime personnel.

9 La dépression. Fréquente au début de la maladie avec la prise de conscience du déclin cognitif.. Fréquente au début de la maladie avec la prise de conscience du déclin cognitif.. Manque dentrain (« je nai plus envie de rien »). Manque dentrain (« je nai plus envie de rien »). Difficulté à assumer les tâches de la vie quotidienne qui lui paraissent écrasantes alors quelles étaient facilement assumées avant (« je ny arriverai pas »).. Difficulté à assumer les tâches de la vie quotidienne qui lui paraissent écrasantes alors quelles étaient facilement assumées avant (« je ny arriverai pas »).. Diminution du plaisir à faire ce qui lui plaisait avant (« ça ne mintéresse plus »).. Diminution du plaisir à faire ce qui lui plaisait avant (« ça ne mintéresse plus »).. Sentiment dêtre inutile (« je ne suis plus bon à rien »).. Sentiment dêtre inutile (« je ne suis plus bon à rien »).. Parfois des idées noires sur lavenir (« que vais-je devenir? »).. Parfois des idées noires sur lavenir (« que vais-je devenir? »).. Rares passages à lacte suicidaire.. Rares passages à lacte suicidaire.

10 Quelle stratégie daction adopter?. Consulter votre médecin.. Consulter votre médecin.. Essayer de combattre la situation dimpuissance et de désespoir dans laquelle se trouve votre proche:. Essayer de combattre la situation dimpuissance et de désespoir dans laquelle se trouve votre proche: - limiter au maximum les situations ou il peut être mis en échec. - limiter au maximum les situations ou il peut être mis en échec. - favoriser toutes les activités qui lui font plaisir et de les réaliser en collaboration avec lui. - favoriser toutes les activités qui lui font plaisir et de les réaliser en collaboration avec lui. - souligner tout ce qui peut être gratifiant. - souligner tout ce qui peut être gratifiant. - et si possible ne pas lui montrer son propre désespoir. - et si possible ne pas lui montrer son propre désespoir.

11 Lapathie. Cest le manque de motivation.. Cest le manque de motivation.. Elle saccompagne dune modification des réactions émotionnelles:le malade réagit moins aux évènements heureux ou malheureux; cest ce quon appelle « lémoussement affectif ». Elle saccompagne dune modification des réactions émotionnelles:le malade réagit moins aux évènements heureux ou malheureux; cest ce quon appelle « lémoussement affectif ». Elle est la conséquence des lésions cérébrales mais aussi de la crainte permanente de léchec ressentie par le malade ( mécanisme de défense).. Elle est la conséquence des lésions cérébrales mais aussi de la crainte permanente de léchec ressentie par le malade ( mécanisme de défense).. Elle limite fortement le déroulement des activités quotidiennes.. Elle limite fortement le déroulement des activités quotidiennes.

12 Quelle stratégie daction adopter?. Ne prenez pas son émoussement affectif pour une perte damour.. Ne prenez pas son émoussement affectif pour une perte damour.. Faites le participer aux activités dans la mesure de ses moyens… attention de ne pas le mettre en situation déchec!. Faites le participer aux activités dans la mesure de ses moyens… attention de ne pas le mettre en situation déchec!. Ne le forcez pas.. Attention à ne pas le stimuler en permanence au risque de déclencher une réaction agressive.. Ne le forcez pas.. Attention à ne pas le stimuler en permanence au risque de déclencher une réaction agressive.

13 Les idées délirantes. Les idées délirantes sont dues aux perturbations cérébrales et à la difficulté du malade à interpréter la réalité. Il sagit dune mauvaise interprétation dune situation vécue où dominent la suspicion et la jalousie.. Les idées délirantes sont dues aux perturbations cérébrales et à la difficulté du malade à interpréter la réalité. Il sagit dune mauvaise interprétation dune situation vécue où dominent la suspicion et la jalousie.. Le malade a la conviction absolue que ce quil pense est vrai.. Le malade a la conviction absolue que ce quil pense est vrai.

14 Quelle stratégie daction adopter?. Ne prenez pas les accusations, si elles vous concernent, comme une offense personnelle.. Ne prenez pas les accusations, si elles vous concernent, comme une offense personnelle.. Ne croyez pas obligatoirement ce quil vous dit.. Ne croyez pas obligatoirement ce quil vous dit.. Nessayez pas de le convaincre quil a tort.. Nessayez pas de le convaincre quil a tort.. Rassurez-le.. Rassurez-le.. Dérivez son attention sur une activité de substitution.. Dérivez son attention sur une activité de substitution.. Consultez votre médecin si elles se répètent.. Consultez votre médecin si elles se répètent.

15 Les hallucinations. Elles sont souvent peu élaborées (précoces si démence à corps de Lewy).. Elles sont souvent peu élaborées (précoces si démence à corps de Lewy).. Mélange du présent et du passé (parents, conjoint décédé…).. Mélange du présent et du passé (parents, conjoint décédé…).

16 Quelle stratégie daction adopter?. Ne paniquez pas.. Ne paniquez pas.. Nargumentez pas.. Nargumentez pas.. Rassurez-le.. Rassurez-le.. Répondez à ses questions.. Répondez à ses questions.. Assurez-vous quil porte bien ses lunettes ou son appareil auditif.. Assurez-vous quil porte bien ses lunettes ou son appareil auditif.. Recherchez un déficit sensoriel.. Recherchez un déficit sensoriel.. Trouvez-lui une activité de substitution pour capter son attention.. Trouvez-lui une activité de substitution pour capter son attention.

17 Lagitation. Comportements moteurs (attitudes, mouvements) ou verbaux (répétitions incessantes de mots ou de questions).. Comportements moteurs (attitudes, mouvements) ou verbaux (répétitions incessantes de mots ou de questions).. Ce sont des comportements irritants, difficiles à supporter et qui rendent la vie impossible.. Ce sont des comportements irritants, difficiles à supporter et qui rendent la vie impossible.. Le plus souvent, lagitation traduit son insécurité, ses peurs et son angoisse face à une situation donnée.. Le plus souvent, lagitation traduit son insécurité, ses peurs et son angoisse face à une situation donnée.. Par ses attitudes, ses gestes, son humeur, laidant peut être la source de lagitation de son proche.. Par ses attitudes, ses gestes, son humeur, laidant peut être la source de lagitation de son proche.

18 Quelle stratégie daction adopter?. La première démarche est de rester calme et de le rassurer.. La première démarche est de rester calme et de le rassurer.. Cherchez ce qui a déclenché lépisode dagitation, pour prévenir sa réapparition.. Cherchez ce qui a déclenché lépisode dagitation, pour prévenir sa réapparition.

19 Lagressivité. Elle est très fréquente.. Elle est très fréquente.. Plus verbale que physique.. Plus verbale que physique.. Cest une réaction à la frustration, à lincompréhension du monde extérieur ( opposition agressive), à limpossibilité de contrôler une situation.. Cest une réaction à la frustration, à lincompréhension du monde extérieur ( opposition agressive), à limpossibilité de contrôler une situation.. Elle crée un climat de stress et de tension qui rend rapidement la vie impossible à la maison… souvent à lorigine de placements…. Elle crée un climat de stress et de tension qui rend rapidement la vie impossible à la maison… souvent à lorigine de placements…

20 Quelle stratégie daction adopter?. Ne répondez pas à lagressivité. Essayer de rester calme.. Ne répondez pas à lagressivité. Essayer de rester calme.. Abandonnez tout raisonnement logique.. Abandonnez tout raisonnement logique.. Mettez-vous hors de portée en cas de tentative dagression physique.. Mettez-vous hors de portée en cas de tentative dagression physique.. Evitez à tout prix la confrontation.. Evitez à tout prix la confrontation.. Rassurez-le.. Rassurez-le.. Trouvez-lui une activité de substitution.. Trouvez-lui une activité de substitution.. Cherchez ce qui a déclenché son agressivité.. Cherchez ce qui a déclenché son agressivité.. Ne lui tenez pas rigueur et essayez doublier la situation.. Ne lui tenez pas rigueur et essayez doublier la situation.. Parlez en à votre médecin.. Parlez en à votre médecin.

21 La déambulation. Cest une conduite répétitive très fréquente qui peut exprimer linquiétude du patient devant son incapacité à gérer certaines situations, son sentiment dinsécurité, la perte de ses repères.. Cest une conduite répétitive très fréquente qui peut exprimer linquiétude du patient devant son incapacité à gérer certaines situations, son sentiment dinsécurité, la perte de ses repères.

22 Quelle stratégie daction adopter?. Laissez le faire.. La déambulation est un comportement énervant pour lentourage mais sans danger.. Laissez le faire.. La déambulation est un comportement énervant pour lentourage mais sans danger.. Ne vous opposez pas à sa déambulation. Au contraire, aménagez lespace adéquat pour quil puisse déambuler à laise.. Ne vous opposez pas à sa déambulation. Au contraire, aménagez lespace adéquat pour quil puisse déambuler à laise.. Planifiez des activités physiques dans la journée (dont la promenade).. Planifiez des activités physiques dans la journée (dont la promenade).. Essayez de savoir pourquoi il se conduit de cette façon ( sensation de solitude, inquiétude pour le futur..).. Essayez de savoir pourquoi il se conduit de cette façon ( sensation de solitude, inquiétude pour le futur..).

23 Les troubles de la communication. Il sagit de laphasie, cest-à-dire une difficulté à trouver ou à comprendre les mots et ce quils signifient.. Il sagit de laphasie, cest-à-dire une difficulté à trouver ou à comprendre les mots et ce quils signifient.. La volonté de communiquer persiste, cest le maniement du langage, du code linguistique qui est perturbé.. La volonté de communiquer persiste, cest le maniement du langage, du code linguistique qui est perturbé.. Les difficultés de communication sont pour le malade une source de frustration et de vexaxions.. Les difficultés de communication sont pour le malade une source de frustration et de vexaxions.

24 Quelle stratégie daction adopter?. Essayer de ne pas vous énerver si les difficultés surviennent.. Essayer de ne pas vous énerver si les difficultés surviennent.. Apprenez son jargon.. Certains gestes peuvent remplacer le langage verbal.. Apprenez son jargon.. Certains gestes peuvent remplacer le langage verbal.. Prévenez les personnes qui viennent lui rendre visite.. Prévenez les personnes qui viennent lui rendre visite.. Sachez quune aide peut être apportée par un(e) orthophoniste.. Sachez quune aide peut être apportée par un(e) orthophoniste.

25 Deux exemples de troubles gnosiques: lanosognosie et la prosopagnosie. De la minimisation des troubles à la négation dêtre malade.. De la minimisation des troubles à la négation dêtre malade.. Au début de la maladie, la minimisation des troubles, voire leur méconnaissance est très fréquente. Cest un mécanisme de défense.. Au début de la maladie, la minimisation des troubles, voire leur méconnaissance est très fréquente. Cest un mécanisme de défense.. La justification des erreurs fait longtemps illusion sur létat du malade.. La justification des erreurs fait longtemps illusion sur létat du malade.. La négation dêtre malade progresse avec lévolution de la maladie et peut avoir des conséquences graves: conduites non appropriées, agressivité, violence.. La négation dêtre malade progresse avec lévolution de la maladie et peut avoir des conséquences graves: conduites non appropriées, agressivité, violence.

26 Quelle stratégie daction adopter?. Ne tentez pas de le raisonner. Ne tentez pas de le raisonner. Pensez quil est malade et que son comportement est dû à son état.. Pensez quil est malade et que son comportement est dû à son état.. Rappelez-lui les choses sans le mettre en échec… faites des listes simples qui puissent laider à se souvenir.. Rappelez-lui les choses sans le mettre en échec… faites des listes simples qui puissent laider à se souvenir.

27 La non-reconnaissance des proches. Il sagit de désorientation, de non- reconnaissance ou de confusion de personnes proches du malade, et pas seulement de leur nom ou de leur visage.. Il sagit de désorientation, de non- reconnaissance ou de confusion de personnes proches du malade, et pas seulement de leur nom ou de leur visage.

28 Quelle stratégie daction adopter?. Essayer de rester calme.. Essayer de rester calme.. Ne lui en voulez surtout pas, ce nest pas de lingratitude mais la conséquence de sa maladie.. Ne lui en voulez surtout pas, ce nest pas de lingratitude mais la conséquence de sa maladie.. Ne cherchez pas à le convaincre.. Ne cherchez pas à le convaincre.. Sortez de son champ de vision pendant quelques instants.. Sortez de son champ de vision pendant quelques instants.. Utilisez des photos pour lui rappeler les liens qui lunissent aux personnes de son entourage.. Utilisez des photos pour lui rappeler les liens qui lunissent aux personnes de son entourage.. Continuez à lui parler doucement même sil ne vous reconnaît plus.. Continuez à lui parler doucement même sil ne vous reconnaît plus.

29 Les troubles du sommeil. Lapathie et la diminution dactivité favorisent la somnolence pendant la journée.. Lapathie et la diminution dactivité favorisent la somnolence pendant la journée.. Difficultés à lendormissement.. Signe dangoisse?. Difficultés à lendormissement.. Signe dangoisse?. Insomnie persistante de la deuxième partie de la nuit peut traduire un état dépressif avec ruminations.. Insomnie persistante de la deuxième partie de la nuit peut traduire un état dépressif avec ruminations.. La désorientation temporelle peut inverser le rythme jour/nuit ce qui fait confondre les deux périodes.. La désorientation temporelle peut inverser le rythme jour/nuit ce qui fait confondre les deux périodes.. Certains médicaments (hypnotiques) peuvent provoquer des cauchemars.. Certains médicaments (hypnotiques) peuvent provoquer des cauchemars.

30 Quelle stratégie daction adopter?. Agissez pendant la journée pour préparer une bonne nuit.. Agissez pendant la journée pour préparer une bonne nuit.. Une activité physique suffisante pendant la journée est essentielle: fatigué, votre malade sendormira mieux.. Une activité physique suffisante pendant la journée est essentielle: fatigué, votre malade sendormira mieux.. Préparez-lui une fin de soirée calme.. Préparez-lui une fin de soirée calme.. Prévenez les conséquences, parfois potentiellement graves, de ses réveils nocturnes.. Prévenez les conséquences, parfois potentiellement graves, de ses réveils nocturnes.. Faites-le uriner avant de se coucher.. Faites-le uriner avant de se coucher.. Montrez-lui que cest la nuit.. Montrez-lui que cest la nuit.. Raccompagnez-le dans sa chambre si vous lavez découvert dans une autre pièce.. Raccompagnez-le dans sa chambre si vous lavez découvert dans une autre pièce.. Si ces mesures sont inefficaces, nattendez pas pour en parler avec votre médecin.. Si ces mesures sont inefficaces, nattendez pas pour en parler avec votre médecin.

31 Les modifications du comportement alimentaire. La perte dappétit peut être due à la difficulté à faire les courses, se préparer le repas ou à lémoussement affectif ou a des traitements médicamenteux.. La perte dappétit peut être due à la difficulté à faire les courses, se préparer le repas ou à lémoussement affectif ou a des traitements médicamenteux.. Difficultés de déglutition, de mastication, problèmes dentaires, difficultés de lorganisation des commandes motrices du fait de la maladie.. Difficultés de déglutition, de mastication, problèmes dentaires, difficultés de lorganisation des commandes motrices du fait de la maladie.

32 Quelle stratégie daction adopter?. Surveillez son poids et équilibrez son alimentation.. Surveillez son poids et équilibrez son alimentation.. La perte de poids aggrave la maladie.. La perte de poids aggrave la maladie.. Faites-le participer à lorganisation des repas.. Faites-le participer à lorganisation des repas.. Parlez-lui au moment de lui donner à manger pour attirer son attention… ne le forcez jamais.. Parlez-lui au moment de lui donner à manger pour attirer son attention… ne le forcez jamais.

33 Les troubles du comportement sexuel. Les troubles du comportement sexuel peuvent relever dune modification de la vie affective, dune perte de contrôle ( désinhibition) ou des convenances sociales.. Les troubles du comportement sexuel peuvent relever dune modification de la vie affective, dune perte de contrôle ( désinhibition) ou des convenances sociales.

34 Quelle stratégie daction adopter?. Dans la mesure du possible, continuez la vie sexuelle du couple.. Dans la mesure du possible, continuez la vie sexuelle du couple.. Montrez-lui votre affection par des gestes de tendresse.. Montrez-lui votre affection par des gestes de tendresse.. Ne soyez pas surpris par les changements de son comportement sexuel.. Ne soyez pas surpris par les changements de son comportement sexuel.. Soyez prêt en cas de manifestations sexuelles inappropriées… ne le grondez pas car souvent il a oublié limportance et la signification sociale des comportements dits « normaux ».. Soyez prêt en cas de manifestations sexuelles inappropriées… ne le grondez pas car souvent il a oublié limportance et la signification sociale des comportements dits « normaux ».

35 Synthèse des traitements non médicamenteux et conseils à lentourage. Tolérance vis-à-vis des symptômes quand cest possible.. Tolérance vis-à-vis des symptômes quand cest possible.. Savoir respecter une symptomatologie hallucinatoire ou délirante si elle est bien supportée par le patient.. Savoir respecter une symptomatologie hallucinatoire ou délirante si elle est bien supportée par le patient.. Ne pas surprendre le patient dément.. Ne pas surprendre le patient dément.. Environnement stable et ambiance sereine.. Environnement stable et ambiance sereine.. Eclairage suffisant.. Eclairage suffisant.. Respecter son rythme.. Respecter son rythme.. Lui parler doucement sans linfantiliser.. Lui parler doucement sans linfantiliser.. Prévoir une activité physique diurne et des possibilités de déambulation.. Prévoir une activité physique diurne et des possibilités de déambulation.. Eviter les trop longues siestes.. Eviter les trop longues siestes.. Eviter le café du soir et lalcool.. Eviter le café du soir et lalcool.. Guider les aidants : aider à comprendre les troubles et la maladie.. Guider les aidants : aider à comprendre les troubles et la maladie.


Télécharger ppt "Troubles du comportement chez un sujet dément et stratégies daction pour les aidants. Olivier DEMEURE Neuropsychologue Neuropsychologue Aurore BERTAUX."

Présentations similaires


Annonces Google