La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

TD Initiation MS Access 2010 Mode d’emploi Fonctions principales

Présentations similaires


Présentation au sujet: "TD Initiation MS Access 2010 Mode d’emploi Fonctions principales"— Transcription de la présentation:

1 TD Initiation MS Access 2010 Mode d’emploi Fonctions principales
TD MSI 2ème Année GI filière ICL

2 Un clin d’œil … pour se rassurer
Objectifs : introduction à Access Initiation à un outil SGBD-R Si vous ne construisez pas à l'avance les relations entre vos tables, vous devrez recommencer cette procédure chaque fois que vous voudrez créer une nouvelle requête. Il est donc toujours préférable de prendre le temps de bien concevoir ses tables et de définir les bonnes relations. De cette manière vos requêtes seront plus faciles et plus rapides à construire

3 Access à quoi ça ressemble
Interface façon Microsoft 2007 Structure de données (vide)

4 de la structuration des données, des traitements et des interfaces
Onglet « Créer » Traitements de base (tables requêtes) Interfaces utilisateur Traitements « avancés » Volet de navigation : tous les objets Access

5 Rappel du processus Modéliser les données et les traitements
Concevoir les tables et les relations Remplir les tables avec des données Les relations Réaliser les requêtes Réaliser les interfaces pour chaque utilisateur Améliorer les traitements (macros, traitements automatiques) modelisation réalisation Maintenant que nous avons vu comment créer une base vierge, juste un petit rappel que 1) le travail de réalisation ne fait que commencer 2) Que le travail de modélisation a été réa lisé. Si ce travail n’est pas correctement réalisé, alors les données seront mal structurées et les traitements ne pourront pas être fait Cl / L’utilisateur ne sera pas satisfait, puisqu’il n’aura pas ses réponses

6 LE « fichier Client » Structure Table
Import de données à partir d’Excel (attention aux étapes) Table d’erreurs pour les données non conformes (très utile) Maintenant que nous avons vu comment créer une base vierge, juste un petit rappel que 1) le travail de réalisation ne fait que commencer 2) Que le travail de modélisation a été réa lisé. Si ce travail n’est pas correctement réalisé, alors les données seront mal structurées et les traitements ne pourront pas être fait Cl / L’utilisateur ne sera pas satisfait, puisqu’il n’aura pas ses réponses

7 LE « fichier Client » Structure Table
Une structuration définie par des attributs Maintenant que nous avons vu comment créer une base vierge, juste un petit rappel que 1) le travail de réalisation ne fait que commencer 2) Que le travail de modélisation a été réa lisé. Si ce travail n’est pas correctement réalisé, alors les données seront mal structurées et les traitements ne pourront pas être fait Cl / L’utilisateur ne sera pas satisfait, puisqu’il n’aura pas ses réponses

8 Structure Table Ce n’est pas le contenu des fichiers Excel qui fait
RAPPEL Structuration et création de la base Remplir la base Structuration Ce n’est pas le contenu des fichiers Excel qui fait la structuration Remplissage Maintenant que nous avons vu comment créer une base vierge, juste un petit rappel que 1) le travail de réalisation ne fait que commencer 2) Que le travail de modélisation a été réa lisé. Si ce travail n’est pas correctement réalisé, alors les données seront mal structurées et les traitements ne pourront pas être fait Cl / L’utilisateur ne sera pas satisfait, puisqu’il n’aura pas ses réponses

9 LE « fichier Client » Navigation entre enregistrements
Une interface sur le fichier « Clients » via la création d’un formulaire Maintenant que nous avons vu comment créer une base vierge, juste un petit rappel que 1) le travail de réalisation ne fait que commencer 2) Que le travail de modélisation a été réa lisé. Si ce travail n’est pas correctement réalisé, alors les données seront mal structurées et les traitements ne pourront pas être fait Cl / L’utilisateur ne sera pas satisfait, puisqu’il n’aura pas ses réponses Navigation entre enregistrements

10 Interfaces : formulaire « fiche » ou tableau
Interface Formulaire Une interface « Colonne simple » ou Tabulaire Maintenant que nous avons vu comment créer une base vierge, juste un petit rappel que 1) le travail de réalisation ne fait que commencer 2) Que le travail de modélisation a été réa lisé. Si ce travail n’est pas correctement réalisé, alors les données seront mal structurées et les traitements ne pourront pas être fait Cl / L’utilisateur ne sera pas satisfait, puisqu’il n’aura pas ses réponses

11 Modes Interfaces : exploitation ou création (édition)
Exploitation « Colonne simple » ou Tabulaire Création (édition) Maintenant que nous avons vu comment créer une base vierge, juste un petit rappel que 1) le travail de réalisation ne fait que commencer 2) Que le travail de modélisation a été réa lisé. Si ce travail n’est pas correctement réalisé, alors les données seront mal structurées et les traitements ne pourront pas être fait Cl / L’utilisateur ne sera pas satisfait, puisqu’il n’aura pas ses réponses

12 Après les clients : les commandes
Structure Table La « Structure » des commandes Num commande Client montant Date-commande Date-livraison Date-paiement État CMD Client Commande NUM-CMD Montant-payé Date-cmd Date-livraison Date paiement NUM-Client nom téléphone Adresse pays A-effectué> 0..* 1 annuler () confirmer () Ajout-article Chag-quantité totalfacturé () Cmd-en-cours ?

13 Import des commandes Structure Table

14 Un calcul de base : les paiements par mois et les totaux Requête
Une requête sur la table « commande » : on calcule le mois et l’année de chaque commande

15 Un ZOOM sur l’éditeur d’expression
Requête Un ZOOM sur l’éditeur d’expression on recherche le mois et l’année de chaque commande avec le client

16 On « regroupe » les montants par somme et par mois.année
Requête On « regroupe » les montants par somme et par mois.année A partir d’une requête de base « commande-mois-année », on obtient un premier « regroupement » par Somme des montants

17 On « regroupe » les montants par client
Requête On « regroupe » les montants par client Toujours à partir d’une requête de base « commande-mois-année », on obtient un second « regroupement » des Somme des montants par client et tri décroissant

18 Créer le lien entre les clients et les commandes
Structure Table Créer le lien entre les clients et les commandes Onglet « Outil de base de données » Commande annuler () confirmer () Ajout-article Chag-quantité Client NUM-Client nom téléphone Adresse pays totalfacturé () Cmd-en-cours ? A-effectué> 1 0..* NUM-CMD Montant-payé Date-cmd Date-livraison Date paiement Contrainte d’intégrité référentielle entre l’attribut « client » de commande et la clef de la table client

19 Utilisation des propriétés de la jointure pour trouver les enregistrements incohérents

20 Modification des données == > données et structure sont cohérentes (et le resteront)
L’intégrité référentielle garantit que toute commande a bien un client

21 Pause dans le processus
Ce qui a été vu Modéliser les données, traitements et I.H.M. Modéliser clients puis commandes, les alimenter en données Interface simple (formulaire) sur une table (liste et tabulaire) programmer des requêtes simples puis avec regroupement – éditeur d’expression Les relations (contrainte d’intégrité) Ce qui a reste à voir Le contenu des commandes et les produits Créer Table Produits, ligne de commande et alimenter en données Créer la structure et les relations Réaliser les requêtes complexes avec jointures et calculs (montant cmd), tableau croisé Réaliser les interfaces avec sous formulaires et calculs (insertion montant), liste déroulante …. Maintenant que nous avons vu comment créer une base vierge, juste un petit rappel que 1) le travail de réalisation ne fait que commencer 2) Que le travail de modélisation a été réa lisé. Si ce travail n’est pas correctement réalisé, alors les données seront mal structurées et les traitements ne pourront pas être fait Cl / L’utilisateur ne sera pas satisfait, puisqu’il n’aura pas ses réponses

22 Les produits et le contenu des commandes
Client Commande Produit NUM-CMD Montant-payé Date-cmd Date-livraison Date paiement Est_composée-de> CODE Désignation Rayon Ss-Rayon Prix-Unitaire NUM-Client nom téléphone Adresse pays A-effectué> 0..* 0..* 0..* Quantité 1 annuler () confirmer () Ajout-article Chag-quantité totalfacturé () Cmd-en-cours ?

23 Définition des clefs des associations n-n
Une clef « double » interdit deux lignes de même produit dans une commande

24 Une structure de données « complète »
Structure Table

25 Les requêtes - avancées
Ex 4 : une expression, le CA par rayon = Σ{articles du rayon} Qté(article) * PU(article)

26 Des requêtes et des interfaces
CA et quantité par Rayon

27 Des requêtes et des interfaces
Le montant des articles commandés par commande avec son statut

28 Des requêtes et des interfaces
Résultats Le montant des articles commandés par commande avec son statut

29 Des requêtes et des interfaces
Résultats En excluant les Commandes « Payées »

30 Les requêtes avancées Les clients sans commandes

31 Les requêtes – avec doublons

32 Les formulaires : commande avec ses produits
Un formulaire et un sous formulaire pour les lignes de commande

33 Les requêtes croisées dynamiques
Pour aller vers l’analyse de données…., les ventes par sous rayon et par mois (saisonnalité)

34 Les « objets » d’interface, liste déroulante …
Les « objets » d’interface, liste déroulante ….. la cohérence modèle de données / interfaces Ajout d’une table pour les « états de commande »

35 Modification de l’interface de prise de commande avec ses produits
Le « contrôle » de l’état commande fait appel à une liste déroulante qui prend ses valeurs dans EtatCMD

36 Modification de l’interface de prise de commande avec ses produits
La liste déroulante prend ses valeurs dans EtatCMD (sauf le tri)

37 A vous de jouer ….. la créativité n’ayant comme limite que votre ténacité !!!


Télécharger ppt "TD Initiation MS Access 2010 Mode d’emploi Fonctions principales"

Présentations similaires


Annonces Google