La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Chapitre 20 Spirochètes des bactéries fines, flexibles hélicoïdales et mobiles. Gram négative. les tréponèmes, agents de la syphilis; les leptospires,

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Chapitre 20 Spirochètes des bactéries fines, flexibles hélicoïdales et mobiles. Gram négative. les tréponèmes, agents de la syphilis; les leptospires,"— Transcription de la présentation:

1 Chapitre 20 Spirochètes des bactéries fines, flexibles hélicoïdales et mobiles. Gram négative. les tréponèmes, agents de la syphilis; les leptospires, agents des leptospiroses; les borrelia, agent de la maladie de lyme et des fièvres récurrentes

2 Leptospires Leptospira interrogans, 25 séro-groupes plus de 200 sérotypes. agent des leptospiroses. Leptospira biflexa Morphologie et coloration un fin filament onduleux formés de spires nombreuses et régulières, terminés en crochets à leurs extrémités. la méthode de coloration :imprégnation argentique, en brun.

3

4 Caractères culturaux se multiplient en aérobiose et exigent des facteurs de croissance le milieu Korthof qui contient des peptons et de sérum de lapin à 10%. Lincubation se fait à 28. Résistance résistent aux agents physicochimiques plus fortement que dautres spirochètes pathogènes. plus de 6 mois dans le sol humide, plusieurs semaines dans leau.

5 Pathogènicité Substances élaborées Hémolysine L'hémolysine est analogue à la phospholipase qui peut lyser les globules rouges. Facteurs cytotoxiques Substance semblable à lendotoxine

6 Pouvoir pathogène La source dinfection dans notre pays sont les rats, les souris, et notamment les porcs par lurine. La transmission à l, homme se fait par le contact avec les eaux et les sols souillés (par la voie cutané-muqueuse) par la voie digestive par les excrétions des rats ou des souris infectés.

7 suite se développent au niveau de la porte dentrée puis envahissent les capillaires, le poumon, le foie, les reins, le coeur et le système nerveux central par la voie sanguine signes cliniques le choc, la perturbation de la micro-circulation, la coagulation pulmonaire diffusive, lictère généralisé, linsuffisance cardiaque et rénale et la méningite

8 Immunité une immunité solide et durable spécifique du sérogroupe auquel appartient la bactérie causale, associée à la présence danticorps sérique.

9 Diagnostic bactériologique Prélèvements La première semaine le sang. La deuxième semaine, lurine. Pour la méningite le L.C.R au microscope a fond noir culture en milieu Korthof, identification sur la base des caractères antigéniques. eventuellement on inocule au cobaye.

10 Sérodiagnostic sérum précoce et sérum tardif Rréaction dagglutination au microscope On utilise certains sérotypes connus des Leptospires vivants comme lantigène pour rechercher lanticorps correspondant dans le sérum du malade. Réaction de fixation du complément Réaction dagglutination indirect

11 Traitement préventif et curatif maladies professionnelles. des mesures dhygiène port de bottes, des gants etc. la dératisation, La source deau doit être surveillée. Immunisation avec le vaccin inactivé antibiotiques (pénicilline G, tétracyclines, chloramphénicol) lantibiothérapie nest efficace que si le traitement est institué précocement, avant la constitution des lésions hépatiques et rénales.

12 Tréponema pallidum agent de la syphilis. une maladie strictement humaine. Morphologie Le tréponème pâle est une bactérie très fine, hélicoïdale, à spires serrées régulières au nombre de 8 à 14, effilée à ses extrémités. Sa longueur oscille entre 5 à et 15 μm. Il est possible de procéder à l'identification après coloration par les sels dargent.

13

14 Pathogénicité Syphilis acquise La transmission : directe et vénérienne. Lincubation, 3 semaines. La syphilis primaire une ulcération, à base indurée durer 4 à 6 semaines une phase secondaire des manifestations cutanées et muqueuses. plusieurs mois (1 à 3 ans).

15

16

17 suite syphilis tertiaire des atteintes, graves cardio-vasculaires (arotite, anévrysmes), neurologiques (tabès, paralysie générale), osseuses, ou cutanées (gommes). persiste jusquà la mort du malade. la syphilis congénitale. être transmise de la mère à lenfant, à partir du 4 e mois de la grossesse jusquà laccouchement.

18

19 Immunité une immunité très partielle, souvent transitoire immunité humoral et immunité celullaire le traitement de la syphilis à un stade précoce aboutit à une guérison rapide rendant le sujet de nouveau vulnérable (immunité dinfection)

20 Diagnostic biologique La recherche directe des tréponèmes au microscope à fond noir. Diagnostic indirect–sérologie de la syphilis réactions à antigènes cardiolipidiques réactions à antigènes tréponèmiques TPHA, Tréponèma pallidum hémagglutination assay; FTA, Fluorescent tréponèmal antibody; TPI, Tréponèma pallidum immobilization

21 Borrelia Burgdorferi Morphologie et culture de 4 à 30 μm de long, spiralé avec 3 à 10 spires irrégulières, larges et peu profonds flexibles, très mobile Germe exigeant, microaérophile, sa culture est possible mais difficile, sur des milieux complexes utilisés pour la culture de tissus. Le germe pousse en 4 à 6 jours, parfois plus tardivement, en 2 à 3 semaines.

22 Pouvoir pathogène maladie de Lyme a été reconnue dans le monde entier. La maladie est possible à tout âge, Le réservoir très vaste de nombreuses espèces de mammifères et doiseaux sauvages et domestiques (souris, chien, cheval). Les vecteurs les tiques.

23 suite La phase précoce érythème chronique migrant (ECM). puis, manifestations neuro-méningées, articulaires et cardiaques. La phase tardive rhumatisme chronique invalidant altérations nerveuses centrales graves tableaux de démence progressive certaines la mort.


Télécharger ppt "Chapitre 20 Spirochètes des bactéries fines, flexibles hélicoïdales et mobiles. Gram négative. les tréponèmes, agents de la syphilis; les leptospires,"

Présentations similaires


Annonces Google