La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LA CONTRE-INSURRECTION EXPLIQUEE PAR LHISTOIRE Jacques Aben.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LA CONTRE-INSURRECTION EXPLIQUEE PAR LHISTOIRE Jacques Aben."— Transcription de la présentation:

1 LA CONTRE-INSURRECTION EXPLIQUEE PAR LHISTOIRE Jacques Aben

2 1 – A la recherche du concept à travers lhistoire

3 Contre-insurrection Insurrection

4 Étymol. et Hist (Oresme, Politiques, éd. A. D. Menut, 182a), rare du xvie au xviiie s., à nouveau 1748 (Montesquieu, Lois, VIII, XI ds Brunot t. 6, p. 45, note 4). Empr. au b. lat. insurrectio, -onis « action de s'élever », formé sur le supin insurrectum de insurgere, v. insurger. Action de s'insurger, de se soulever contre un pouvoir politique établi en recourant à la violence armée ; le mouvement lui-même, quand il est de grande ampleur.

5 Contre-insurrection Insurrection Histoire

6 « Après quatre ans de campagne, César peut croire la Gaule soumise. Il n'en est rien. Le feu couve sous la cendre. C'est ainsi que les Carnutes (d'Orléans) tuent le roi que leur avait donné César. Une légion romaine doit les rappeler à l'ordre &ID_dossier=8 Mais il y a plus grave. (…) Ambiorix, chef des Éburons de Tongres, en Belgique, s'associe à Induciomar, chef des Trévires. En plein hiver, il détruit une légion romaine et assiège le camp de Quintus Cicéron (frère du célèbre orateur du même nom). César secourt son lieutenant et saccage le pays des Éburons. »

7 La commune de Paris (1871) À Montmartre au matin [du 18 mars], le peuple parisien s'éveille et s'oppose à la troupe venue chercher les canons, puis, rapidement, celle- ci fraternise avec lui. Un peu partout dans Paris la population s'en prend aux représentants supposés du gouvernement, élève des barricades et fraternise avec la troupe. (…) C'est le début de l'insurrection. La Commune fut finalement vaincue durant la Semaine sanglante, qui débuta avec l'entrée des troupes versaillaises dans Paris le 21 mai pour s'achever par les derniers combats au cimetière du Père- Lachaise le 28 mai. de_Paris_%281871%29

8 Dans les exemples précédents la révolte armée conduit une action de guerre classique et est « simplement » matée par la force armée du pouvoir en place, quil soit national ou étranger

9 Les Camisards étaient des protestants français (Huguenots) de la région des Cévennes, en France, qui ont mené une insurrection contre les persécutions qui ont suivi l'Édit de Fontainebleau en Au début du mois de janvier 1705, seuls Ravanel et Claris ne se sont pas rendus. Ils sont tenus à lerrance et à linactivité par la traque incessante des soldats royaux. Laide et le soutien de la communauté protestante leur sont refusés. On peut considérer que la guerre des camisards proprement dite est terminée. À partir de cette date, des bandes de dizaines ou centaines d'hommes armés se forment, menés par des prophètes, appelés les « inspirés ». Les insurgés commettent alors des actes de vengeance contre des prêtres et des catholiques. Le 24 juillet 1702, au Pont-de-Montvert, une soixantaine d'hommes armés menés par Abraham Mazel enfoncent la porte et pénètrent dans la maison de l'abbé François de Langlade du Chayla, (…) responsable de l'arrestation de nombreux protestants. L'abbé est assassiné à coups de sabres et de faux et les prisonniers détenus dans sa maison sont libérés. (…) ;

10 Contre-insurrection Insurrection Guérilla Histoire Rébellion

11 Richard Taber, The War of the Flea : Guerrilla Warfare, Theory and Practice. Paladin, London, 1977 la guérilla a pour but politique de renverser une autorité contestée par de faibles moyens militaires très mobiles utilisant les effets de surprise et avec une forte capacité de concentration et de dispersion.

12 LA LONGUE MARCHE Les partisans communistes entament alors une retraite tourbillonnante qui les conduit à kilomètres de leur point de départ, dans la Chine du nord-ouest. Pour surmonter les pertes, les difficultés considérables, sapprovisionner, il était essentiel pour cette armée rouge de ménager, et même de séduire les populations des territoires traversés afin den obtenir laide nécessaire et faire aimer le communisme quelle représentait. Aussi Mao, devenu chef suprême, institue un nouveau style de comportement militaire : il disait que le soldat communiste doit être parmi les populations civiles comme le poisson dans leau. Cest ainsi qu'il faut comprendre la comparaison maoïste selon laquelle le révolutionnaire doit être mêlé à la population comme un poisson dans l'eau. La population est à la fois le fondement de la force et l'objet de la lutte ; le moyen et la fin de la guerre révolutionnaire.

13 Contre-insurrection Insurrection Guérilla Révolution Histoire Rébellion

14 De lAlgérie… L'armée français, qui la première a théorisé cette doctrine lors de la guerre d'Algérie, l'appelait alors « guerre contre-révolutionnaire », en référence à la guérilla théorisée par Mao Zedong, pour qui le guérillero devait vivre dans la société civile comme un « poisson dans l'eau ». … aux Amériques Par la suite, les Américains, aussi bien des États-Unis que d'Amérique latine, ont préféré parler de contre-insurrection ou de guerre contre- insurrectionnelle, (…) parce que, selon les mots du lieutenant-colonel Carlos de Meira Mattos, qui sera lun des personnages importants de la dictature militaire après le coup d'État de 1964 : « si nous laissons aux adversaires le nom de révolutionnaire nous nous prêtons à nous-mêmes la désignation de contre-révolutionnaires et ainsi, dialectiquement, nous commençons à perdre avant de combattre[2] » in Maud Chirio « Le pouvoir en un mot : les militaires brésiliens et la « révolution » du 31 mars 1964 »,

15 Contre-insurrection Insurrection Guérilla Révolution Contre-révolution Histoire Rébellion

16 2 – Un cas concret : des Affaires indigènes aux sections admininistratives spécialisées

17 Pour priver le poisson de son milieu naturel, la population, il faut conquérir lesprit et, peut être, le cœur de celle-ci. Cest ainsi que les colonisateurs français ont pratiqué laction civilo- militaire (ACM) ou la coopération civilo-militaire (CCM) avant lheure.

18 Agha des Arabes (1831). (…) Direction des affaires arabes ( ). (…) Section des affaires indigènes de l'état-major général ( ). (…) Section des affaires indigènes ( ). (…) Direction des affaires indigènes ( ). De ladministration militaire des colonies… Les racines historiques de laction civilo-militaire

19 « Après deux ans de vie de garnison à Alger, Charlet rejoint le « Service des affaires indigènes », qui a pris la suite des Bureaux arabes de la conquête. « (…) puis en juin 1908, il débarque à Casablanca pour quatre mois de campagne et entre dans la ville dAzemmour. Dans ces circonstances, sa connaissance des hommes, de leur langue, du Maroc, fait merveille pour avancer de façon la plus pacifique possible. » « Edouard Charlet », Les affaires indigènes Ses agents, officiers placés en position hors cadre de leur corps, ont pour mission dadministrer les vastes territoires qui nont pas encore été confiés à lautorité civile. Dans ces différents postes il est tour à tour et en même temps, juge de paix, policier, militaire, ingénieur agronome, bâtisseur, collecteur dimpôts, etc. »

20 « La conquête est une organisation qui marche. Lorsquon prend un repaire, si on songe au marché quon y établira le lendemain, on ne le prend pas de la même façon [...] Il faut manifester la force pour en éviter lemploi [...] Donnez-moi un médecin, je vous rends trois compagnies [...] Un chantier vaut trois bataillons. » Sans le vouloir, ce jeune homme, qui croyait faire une critique, avait trouvé la formule de la guerre coloniale, car lorsquen prenant un repaire on pense surtout au marché qu'on y établira le lendemain on ne le prend pas de la même façon. Lyautey, Le rôle colonial de larmée, p.15 La route, alors, n'est plus seulement la « ligne d'opérations », la « route d'invasion », mais la voie de pénétration commerciale de demain. Idem, ibidem

21 Parlange dAndoque

22 ... aux « Sections administratives spécialisées » (Arrêté du 6 septembre 1955) « Cette forme inédite de pouvoir se déploie dans des zones où le contrôle de ladministration civile sestompe, où larmée entend tout à la fois surveiller, éduquer, nourrir, soigner, à travers ses SAS » Arnaud Macé, « Sous le peuple, visage de la population », Vacarme 27/2004 Les racines historiques

23 « la rébellion naurait sans doute pas éclaté, ou aurait été promptement réduite, si elle navait trouvé un terrain préparé par certaines insuffisances de notre part : *Nicolas dAndoque Ltt (r) Lasconjarias, Slt (r) Jouan, Les Sections Administratives Spécialisées en Algérie, un outil pour la stabilisation, Cahiers de la recherche doctrinale, CDEF, 2005, - sous-équipement de certaines régions rurales (en chemins de pénétration, travaux dhydraulique, écoles, logements, etc.) ; - sous administration des mêmes régions […] - perte du contact […] - méconnaissance de données concrètes [liées] à lévolution des esprits en milieu musulman » Guide de lOfficier des Affaires Algériennes Conséquence dun constat déchec Un chef SAS* et un maire

24 3 – Tentative de synthèse

25 ETAT FINAL RECHERCHE PRESENCE MILITAIRE PRESENCE CIVILE CIVILS LOCAUX CCM TRANSITION INSURRECTION

26 Faute dhommes, la contre-insurrection utilise une technique plus « capitalistique »

27 INSURRECTION ETAT FINAL RECHERCHE PRESENCE MILITAIRE PRESENCE CIVILE CIVILS LOCAUX CCM TRANSITION CCM ADHESION REJET ACCEPTATION

28 Les Operational Mentoring & Liaison Teams françaises en Afghanistan, entretien avec Florent de Saint Victor

29 PRESENCE MILITAIRE PRESENCE CIVILE CIVILS LOCAUX CCM LEGITIMITE « PAR LES ORIGINES »

30

31 PRESENCE MILITAIRE PRESENCE CIVILE CIVILS LOCAUX CCM LEGITIMITE « PAR LES ORIGINES » LEGITIMITE « PAR LES REALISATIONS »

32

33 Fin de lexposé


Télécharger ppt "LA CONTRE-INSURRECTION EXPLIQUEE PAR LHISTOIRE Jacques Aben."

Présentations similaires


Annonces Google